Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 Mar

Corpus cricri...

Publié par Alice Kara Medium  - Catégories :  #Tribulations..., #Apprentissages

Bonjour mes anges !!!

 

Aujourd'hui, je vais vous parler de transformation. Intérieure et extérieure. 

 

En ce moment, c'est ce que je vis.

Vous savez tous que je me suis fait opérer d'une opération de chirurgie bariatrique. Une sleeve gastrectomie. C'est une réduction de l'estomac. En gros, mon estomac est l'estomac d'un petit bouchon de 3 ans. Cela faisait des années que je réfléchissais à cette opération, avec tous les risques que cela comportait etc, je n'ai finalement cédé à la tentation que fin novembre, après des années de réflexion. Je ne regrette absolument pas d'avoir fait cette opération là. 

J'observe tous les changements qui s'opèrent en moi, physiquement, et mentalement. 

Physiquement, je commence à peine à me rendre compte. Mon corps change jour après jour, et il arrive des fois que ça "saute aux yeux" en un seul petit jour de temps, je perds des cm, des kilos, parfois même plusieurs kilos en une journée. 

J'alterne entre des phases de "repos" ou je stagne sur la balance, et puis d'un coup je rentre dans des fringues de deux tailles en dessous. C'est assez déstabilisant. 

Chaque week end, mon âme heureuse fait l'inspection des "travaux finis" et elle se fait le témoin des détails. "Ah tiens, t'as perdu de là cette semaine, oh et de là aussi ! Oh là ça a changé de forme !"

C'est assez drôle. 

 

Je reçois beaucoup de messages d'encouragements, des gens qui m'ont connue avant l'opération, au max de mon poids, des gens qui m'ont connue y'a 15 ans, qui s’émerveillent de me retrouver comme avant mon opération des deux pieds. 

 

J'ai encore du mal à me dire que je rentre dans mes anciens tailleurs. 

Notamment le tailleur dans lequel j'ai passé des dizaines et des dizaines d'auditions de chant ou de théâtre. J'avais la vingtaine !

Je me revois sur scène, mon micro à la main en train de donner de la voix devant des salles combles... C'est une impression bizarre, et en même temps très appréciable. 

 

Comme si j'étais revenue à un temps d'avant, et pourtant, en 10 ans, il s'en est passé des choses !

Je rentre même dans ma robe de concert, moulante et sexy... Le panard ! (Bon j'avais pas de ventre qui pendouille à l'époque, mais il va disparaître aussi, j'ai bon espoir lol)

J'ai eu mon rdv de contrôle chez le chirurgien ce matin (un méga beau gosse, tellement beau que même moi il pourrait me faire de l'effet, pour vous dire ! lol) et il est très satisfait de l'évolution. 

Je n'en suis pas encore au stade de me sentir à l'aise, le changement s'est fait très vite, moins 25 kgs en 4 mois, ça fait tout de même une sacré différence !

Du coup, ça me fait beaucoup réfléchir, ces 10 dernières années, j'ai cultivé beaucoup mon jardin intérieur, allant jusqu'à l'éveil spirituel, mais j'ai laissé mon corps de côté, comme si je ne l'habitais pas vraiment, le considérant comme un véhicule, très pratique, mais repoussant chaque fois les soins que j'aurais du lui donner, et qui lui revenaient de droit. 

Cela faisait 10 ans aussi que je voulais me faire tatouer et je n'avais pas pris le temps de le faire, et, c'est fait ! Le 22 février, après 5 mois d'attente, je suis passée du côté des "badass" tatoués... ahaha ! (Bon pour le côté badass, c'est pas tellement approprié, j'me suis fait tatouer une phrase tout amour en elfique, (où plutôt pour être précise en Quenya, l'ancien langage elfique crée par Tolkien, et oui, je suis une puriste...) Et vu la phrase que j'ai fait tatouer, les vrais "badass" se foutraient bien de ma gueule s'ils savaient lol... Je garde ma phrase secrète, vous pouvez essayer de la traduire, mais ça m'a pris 10 ans avant de trouver la traduction parfaite, alors que j'ai de bonnes notions de Quenya, alors, bon courage :p )

Je me suis aussi fait tatouer des petites notes de musique derrière l'oreille pour justement me souvenir de ces années passées sur les planches, et symboliquement représenter la "musique douce" qu'est l'expérience d'entendre mes guides me chuchoter des jolies choses à l'oreille. 

 

 

ça parait énorme sur la photo, mais c'est le zoom, en vrai c'est beaucoup plus discret, sur la tranche du bras, on voit rien si on regarde par dessus ou par en dessous, c'est vraiment étudié exprès lol pour l'anecdote symbolique, c'est ma maman et ma soeur qui l'ont dessiné ensemble, je trouvais important d'avoir une touche d'elles gravée sur moi, on est sentimentale ou on l'est pas :p

ça parait énorme sur la photo, mais c'est le zoom, en vrai c'est beaucoup plus discret, sur la tranche du bras, on voit rien si on regarde par dessus ou par en dessous, c'est vraiment étudié exprès lol pour l'anecdote symbolique, c'est ma maman et ma soeur qui l'ont dessiné ensemble, je trouvais important d'avoir une touche d'elles gravée sur moi, on est sentimentale ou on l'est pas :p

Du coup, voilà le résultat... 

J'ai enfin "intégré" mon corps. je me le suis approprié, il est à moi, pour le temps qui m'est imparti, et avec toutes ces transformations, je vais parvenir à me sentir bien dedans, à vraiment en faire une partie de moi, un complément de mon âme, et le faire ressembler au corps que j'ai depuis toujours l'impression d'avoir dans ma tête. 

Petite photo en passant, vous êtes nombreux à m'en demander, et j'ai fait la radine jusque là... Comme je perd mes cheveux, et que j'ai le visage fatigué, j'ai pas fait beaucoup de photos ces temps ci. 

Me voilà donc dans mon tailleur fétiche, celui où j'ai fait les castings de Star Ac, Nouvelle Star, et j'en passe... THE tailleur quoi ! (J'ai toujours eu une passion pour les tailleurs, c'est mon petit côté Barney Stinson... Cqfd)

Et rien que le fait de l'enfiler ce matin pour aller voir le chir, ça m'a redonné l'envie de chanter, alors que ça fait des années que je ne chante plus que sous ma douche lol 

Il doit avoir gardé, même au fond de son placard, toute la mémoire des heures et des heures de répétition ou de mes concerts d'antan ! Trop drôle !

 

 

Désolée pour la photo, si vous avez des réclamations, c'est ma mère qui l'a prise ce matin, elle est pas douée avec un smartphone, c'était la seule qui n'étais pas floue :p )

Désolée pour la photo, si vous avez des réclamations, c'est ma mère qui l'a prise ce matin, elle est pas douée avec un smartphone, c'était la seule qui n'étais pas floue :p )

Donc voilà, je suis fière du parcours accompli jusque là, et je me rend compte vraiment des changements qui s'opèrent. 

Même si j'étais loin de ressembler à Jabba The Hut avant, et que je m'appréciais aussi, là en ce moment j'apprend à m'apprécier différemment. (Hey, j'ai quand même inventé et développé le concept de la bonassitude y'a quelques années, faut pas croire ! ahaha !)

Je suis en train de créer un équilibre entre la représentation que j'avais de moi dans ma tête, et celle que j'ai à l'extérieur, et ça fait du bien à l'âme tout ça. 

 

Les gens de mon entourage qui n'étaient pas pour l'opération ont révisé leur avis, et se rendent compte que j'ai eu raison de le faire. Parce que même si je suis une grande gigue, et que mes kilos paraissaient moins que sur d'autres nénéttes, maintenant qu'ils ont filé, ça fait du bien !

Je vais à la piscine tous les samedis, je reprend doucement le sport (c'est pas violent non plus hein, je passe 30 min à faire le dauphin, et 1h30 dans le bain à bulles avec les mamies qui font de l'aquagym, faut pas pousser mémé dans les orties lol) 

 

J'ai fait un sacré tri dans mes tiroirs, ressorti mes fringues d'il y a 10 ans, et, une chance pour moi, j'avais du goût à l'époque ahaha ^^ (Bon j'ai loupé le coche pour porter des super fringues, qui, à quelques semaines près, me sont déjà bien trop grandes, grut ! ça fera le plaisir des restos du coeur, à qui je vais filer plein de cartons de vetements, parce qu'ils en ont bien besoin !)

 

Ce "coup de 10 ans en arrière" me fait beaucoup réfléchir. Qu'est ce qui a fait que je suis passé en quelques années d'une working girl fashionista à une jean/baskets qui s'habille class pour sauver les apparences uniquement lorsque je donne des conférences ? 

Il y a bien sûr eu mon opération des deux pieds, ou je suis restée sans pouvoir marcher pendant plus d'un an, et des relations sentimentales foireuses, qui n'ont pas arrangé l'affaire. 

 

J'étais à l'époque une working girl, je ne vivais que pour mon taf, j'enchainais les sorties, les relations sans lendemain aussi, comme si j'avais besoin d'expérimenter ça pour me donner une contenance. 

Aujourd'hui cela me semble si loin de ce que je suis que j'ai l'impression que c'était une toute autre vie, une vie antérieure à celle ci. 

Mais il y avait des trucs qui me plaisaient à l'époque, j'étais plus sûre de moi dans la vie active où dans mes fringues, je me laissais moins marcher sur les pieds aussi. J'avais pourtant la même énergie, une énergie qui prend de la place, qui en impose, une leadeuse dans l'âme qui a toujours fait, sans même que je fasse quoi que ce soit, que lorsque je parle, on m'écoute. Un truc naturel. Que j'ai perdu plus ou moins au fil des années, et que j'ai un peu retrouvé aujourd'hui, par la "force des choses". 

Je pensais au tout début ou les guides sont arrivés, que pour être "humble", il fallait fermer sa gueule. Que néni. Les guides ont été les premiers à redresser la barre et à m'obliger à m'imposer devant des grands "pontes" de la médiumnité, alors que j'en étais au stade de m'excuser de faire ce métier là, le syndrôme de l'imposteur "jeune débarquée comme un cheveu sur la soupe dans ce monde de l'ésotérisme" oblige.

 

Je me souviens de Wilson qui m'avait passé un "esti de gros savon" en me disant avec force et conviction que j'étais "Alice Kara" et qu'il fallait que je commence à être ce que je suis pour donner aux gens ce que je porte en moi. Que je ne pouvais pas m'excuser d'être ce que je suis, que ça marchait pas comme ça, qu'il fallait y aller au front, que les autres me regarderaient toujours de haut si je me met à genoux, et que je devais me relever, et m'affirmer. "Bonjour, je suis Alice Kara, mon blog a des millions de lecteurs, et que ça te plaise ou non, c'est ce que je suis"

 

J'avais le sentiment que ce serait une démonstration d'égo absolument dégueulasse, mais j'me suis rendue compte qu'en fait non, j'étais à ma place, et que, ben, si les gens veulent penser que j'ai un égo sur-dimmensionné, peu importe ce que je fais ou dis, ils interpréteront les choses à leur façon, et ce que je suis n'y changera rien du tout. 

 

Je n'existais plus vraiment dans ma tête, du coup mon corps a pris le relais, il s'est mis à vouloir prendre plus de place, plus d'ampleur. 

Aujourd'hui, je redresse la barre de ce côté là. 

L'égo n'est pas dans le fait de s'accepter ou non physiquement ou d'accepter ce que l'on Est. L'égo, c'est continuer de faire quelque chose qui n'est pas bon pour nous, ou qui est mauvais pour les autres, alors même qu'on sait que ce n'est pas bon. Ne pas se respecter, laisser les autres nous dire ce que l'on Est, les laisser décider à notre place, leur donner du pouvoir sur nos vies. Ou... avaler des gâteaux en quantité pour combler un je ne sais quoi de manque qu'on peut très bien combler en étant juste soi, sans se faire du mal pour autant. (Moi c'était pas les gâteaux, c'étaient les pâtes, j'suis italienne quoi ! Merdoum :p )

 

J'ai ressorti mes lunettes de soleil transparentes qui servent à rien en cas de soleil mais qui me rendent méga bonasse, et ça fait du bien au moral. Je les adorais, y'a pas de raison qu'elles moisissent au placard. Tant pis si ça fait star qui se la pète. Tailleurs, décolletés, pareil. Menfoumentape. 

Cela ne change rien de l'intérieur, je m'assume parfaitement, je ne suis pas une pétasse pour autant. (sinon de toute façon ma mère me collerait une féssée lol)

Ces derniers mois, dans mes fringues trouées bien trop grandes, j'avais perdu un je ne sais quoi de lumière, j'avais un air terne bizarre. Tout le monde me faisait la réflexion. 

Pis à un moment donné, j'me suis secouée, "Wow, elle est où la lumière, faut la retrouver !" 

Et hop, nouvelles fringues, ou anciennes ressorties, lunettes de bonasse, make up, et enfin le "Ah la voilà la lumière, la confiance en moi, la self-estim, que j'avais foutue dans mes chaussettes"

Feels good. 

 

Je n'ai pas besoin de contenance pour Être aujourd'hui. Ces artifices là rassurent le mental, mais en étant rassuré, et parce que je reste humaine avant tout, dans mes fragilités, dans ma vulnérabilité, le mental commence à s'autoriser à s'aimer, à retrouver de sa valeur d'origine. 

Je n'ai rien à prouver aux autres, ça je l'ai bien intégré, je n'ai pas besoin de plaire aux autres, je suis casée maintenant de toute façon, et j'ai plu à ma meuf à 120 kilos, je lui plait tout autant maintenant, donc je ne cherche rien de ce côté là. J'avais besoin de me plaire à moi même, de me sentir mieux, de retrouver un peu l'envie de me faire envie. 

I want my Modjo back !!!

 

Bon, petit à petit, on y arrive, même si ce n'est pas une mince affaire et qu'il y a des jours avec et des jours sans ;)

 

I'm sexy, et j'le sais, j'ai des atouts non négligeables, blonde vénitienne à forte poitrine, ça court pas les rues :p lol

 

J'ai laissé les autres me faire croire que je ne l'étais pas, ou plus, qu'il y avait bien mieux, et que dire de soi qu'on se sent sexy, c'est de l'égo. 

Scoop les filles, s'en est pas de l'égo tout ça. Surtout quand on part de loin niveau estime de soi. 

On est tellement malmenées à ce niveau là par les magasines, les mannequins filiformes sur les affiches, qu'on devient formatées, et qu'on se torture de ne pas ressembler aux standards photoshoppées. 

Alors oui, on a des formes, on a des hanches, on a du bide, on a du cul, mais ça fait envie. Même si je m'arrêtais de mincir là tout de suite, je serais heureuse de ce corps là. De ses marques, de ses cicatrices, de son vécu. 

Je préfère me dire à la fin de ma vie que ptet mon corps est pas forcément bien conservé, mais que j'ai vécu, oh boy oui il a vécu mon corps, et bien par dessus le marché, et je l'ai aimé, plus que tout, je l'ai aidé à traverser cette vie, avec mon âme à l'intérieur, et qu'on s'est éclaté. Qu'on a eu du plaisir, à manger, à toucher, à se laisser caresser, à vibrer, dans la chaleur de milliers de tendres nuits, et surtout, le plus important, sans regrets, sans complexes. 

On a un corps parce que sans ce corps là, il n'est pas possible de vivre une vie humaine, de ressentir tout ce bonheur du toucher, toutes les vibrations de la terre, en nous et autour de nous. 

 

Aimez le. Transformez le, laissez le vivre, lâchez prise, lâchez des tensions, exteriorisez les, ne les gardez pas à l'intérieur, sortez, gueulez, ouvrez vos gueules, ne vous refusez rien. Expérimentez, mettez des pansements quand vous vous cassez la pipe, VIVEZ !!!

 

Kiffez vous, n'attendez pas que d'autres le fassent à votre place, ça marche pas. 

 

Sur ces belles paroles (ou presque) c'est pas tout mais j'ai du taf, faut que j'aille me tartiner de crème hydratante !

 

@ Bientôt quelque part mes anges ;)

 

Ps : Le titre c'est une idée de Martin. Mea culpa google, ça va être difficile encore une fois de le répertorier, menfoumentape :p

Ps² : J'adore la chanteuse Anastacia, je l'adorais y'a 10 ans, elle a disparu, et elle revient en force, comme moi bizarrement, et avec les mêmes lunettes qui servent à rien au soleil, mais qui font bonasse ! (C'est à elle que j'avais piqué le "Staïïïïle" à l'époque... Synchronicité de l'Univers... Yeahhhh ^^

 

 

 

 

 

 

 

Corpus cricri...
Commenter cet article

Lily 03/05/2014 16:17

Super, encore une fois ça tombe bien pour moi aussi tout ces petits partages ! Je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis et ça fait du bien de se sentir un peu moins "seule" ! Félicitations pour tes transformations, ton courage et tout le reste. A bientôt (sûrement dans les prochains commentaires que je vais lire tout de suite !)

Loyse 25/04/2014 00:41

Tes mots font du bien à mon âme

Isalex 30/03/2014 19:48

Coucou,

tu es superbe sur cette photo, si j'etais celib...lol Merci de nous donner des news, on est très contente pour toi et pour vous ! et on adore ton humour :-) et tes conseils bien sure

corinne83 28/03/2014 22:23

Je m'en voulais sun peu d'avoir trop d "Ego"parce que je viens,dans ces temps de luxe inoui..de virer un employeur qui est infect..trois heures par mois.".je paye ,je dis ce que je veux"..Olé,taureau ...
Mais ça va bien ,je m'aime assez en fait ...
J'ai une grande fille de ton âge environ ..qui aime aussi le langage elfique..je vais lui demander
si elle a une traduction de ton joli tatouage

Cath 28/03/2014 08:39

Tout d'abord, tu es rayonnante, et ça, ça n'a pas changé ! !
ça fait plaisir de te voir "bien dans ta peau" et donc dans ton corps ! C'est une chemin pas facile tous les jours et tu l'as bien décrit ! Ta force aujourd'hui est de savoir te remettre en question afin d'avancer toujours plus vers la Lumière. Et tu nous emmènes avec toi = merci.
Ton article raisonne en moi avec mes réflexions sur le corps et l'esprit :
Je me suis fait cette réflexion = je sais qui je suis, je sais ce que je vaux et je sais où je veux aller. Après ça, toutes rencontres est possible ! = Il ne s'agit pas de me prendre pour ce que je ne suis pas mais juste d'être "droite dans mes bottes" et de m'y tenir. A partir de tout ça, peu importe les remarques et la méchanceté, ça ne m'appartient pas. Et ne plus laisser rentrer en moi les choix ou l'influence d'autres personnes.
Suis pas sûre d'être claire....pardonnez-moi.......tanpis !
Bonne journée à tous
Cath

Biche 25/03/2014 09:27

Tu as bien raison ! Ne jamais lésiner sur les lunettes de star !
Sur la photo je te vois exactement comme je t'imaginais il y a 3 ans lorsque j'ai découvert ton blog.
Une belle personne.
Bisous ma belle !

Vita 24/03/2014 23:40

Bambina ... Merci!
Pile poil comme d'hab' ...
Je t'embrasse

Emmanuelle 24/03/2014 22:34

Bravo Alice!
Merci pour vos articles qui font toujours du bien.
Le corps peut changer mais la profondeur du regard ne change jamais! Vos yeux sont si beaux!

Canelle 24/03/2014 22:33

Merci...

Amandine 24/03/2014 21:54

Ah faut que je te dise, sais-tu, que je suis fière de te voir te mettre sur ton 36?
Ma toutoune de te lire, enfin là, je suis folle comme un balai! Mdr je suis tellement contente et pis tu capotes pas devant le changement! Je te ouatch et je te chicane pô, quel beau parcours! Hop hop hop ;-)

Jihane 24/03/2014 19:47

Bonjour Alice Kara!!
Je te suis depuis peu de temps et j'avoue que j'apprécie te lire car tu as un style bien à toi qui est rafraîchissant!! et par les temps qui courent, ça fait du bien! Juste pour te dire que tu peux être fière de ton parcours et de ta perte de poids afin de ré-apprivoiser ton corps!! c'est vraiment génial! Chapeau bas!
Au plaisir de te lire,
Bises,
Jihane

Lily 24/03/2014 19:29

Coucou Alice,

je ne peux qu'admirer le travail incessant que tu fais sur toi et ton désir de te focaliser sur le côté lumineux de la Force, de ne pas te laisser abattre !

Un passage de ton article m'a particulièrement interpellée :

"On est tellement malmenées à ce niveau là par les magasines, les mannequins filiformes sur les affiches, qu'on devient formatées, et qu'on se torture de ne pas ressembler aux standards photoshoppées. "

Ça trouve écho dans ma démarche de modèle d'art engagé, et dans ce fabuleux article posté hier par une collègue. J'encourage tout le monde à le lire et je serais curieuse d'en avoir vos ressentis à tous.

C'est par ici : http://sirithil.net/blog/petit-manifeste-a-lusage-des-bien-pensants

Ayons le courage d'être ce que nous sommes, personne ne peut le faire à notre place.

Et le mot de la fin sera de Baz Luhrmann :
"Aime ton corps,
uses-en de toutes les façons que tu peux...
N'aie pas peur de lui ou de ce que les gens en pensent,
il est le meilleur instrument que tu possèdes."

Ayava 24/03/2014 18:46

Personnellement je te kiffe comme tu était avant et maintenant , tu la Bonnasse medium blonde que j'aimerai tout le temps !!!!!!

Je t'aimais, je t'aime ,et je t'aimerai .....tu reste la jolie Jonquille médiumnique

Bisours !

claire 24/03/2014 18:33

Cool! Merci aux nouveaux cycles que la vie nous offre :-)

Carole 24/03/2014 18:11

Merci Alice pour ton article et bravo pour ton parcours :)
T'es magnifaaïïïque et ton tatoo : waow !
Ton article, encore une fois, est tombé pile au bon moment ! Ben oui, j'avais besoin d'un petit coup de boost pour continuer dans la reconquête de ma propre estime^^
Mon corps est très changeant, je ne sais jamais avec quelle tronche je vais me réveiller... Ces dernières années, j'ai compris pas mal de choses et j'ai aussi fait des rencontres qui m'ont permis de comprendre que ce n'était pas parce que j'étais pleines de cicatrices ou que j'avais des plaques d'eczéma sur la tronche que ça allait changer grand chose, et que c'est seulement mon attitude qui pourrait influencer les choses. Et y'a même pas une semaine, une petite phrase m'était venue à l'esprit... Finalement, mon corps, c'est celui d'une guerrière avec toutes ces cicatrices ! Alors, hein, un corps de guerrière, qd même ! mdr ! Et j'arrive aussi à oublier ce petit problème et ho miracle, quand je l'oublie, c'est comme si les gens ne le voyaient pas :)(sauf les cons, mais je peux rien pour eux^^). Bon, faut que je le bichonne un peu plus, sinon, il ne va pas être content et va me le faire savoir :)
Bises à vous deux :)

Isa 24/03/2014 17:28

ça fait plaisir de te sentir conquérante à nouveau !! :-D
Mais coup de blues aussi par la même occas' :-(
Je pense que les yeux de l'amour de ton âme heureuse y sont aussi pour bcp !!
Moi j'ai perdu il y a 5 ans les 17 kg (pour mon 1m55 c'était pas rien !!) qui m'ont permis de rentrer dans un 36 -et me suis fait tatouer aussi d'ailleurs, MDR !!- , j'étais tellement heureuse de pouvoir m'aimer enfin en me disant que quelqu'un m'aimerait vraiment enfin aussi ... 5 ans après, je suis tjs seule et même si tu m'as dit que j'étais bonasse ;-))), je me dis à quoi bon, j'avais retrouvé ma lumière mais ça a servi à quoi ? .. je l'ai reperdue, et j'ai relaissé tombé la balance depuis Noël (et retrouvé les réflexions de ma mère du coup :-P)...
j'y avais mis tant d'espoirs (de l'ego ?) la désillusion a été d'autant plus forte : je ressemblais enfin à ce que j'ai tjs voulu, j'y avais trouvé une nouvelle force mais ça ne m'a menée à rien ...
Alors je dis toute mon admiration à ton âme heureuse pour avoir su t'aimer telle que tu étais, c'est magnifique. Tu en as de la chance, veinarde !! :-P Je te souhaite de tout cœur que pour toi ça puisse représenter réellement le renouveau de qqch :-)
Quant à moi, je n'ai plus qu'à attendre que tu aies vu juste ... (ton "pas tout d'suite", ça peut prendre combien de temps ???? ;-))) )
Bises à toutes les 2

Véronique 24/03/2014 17:01

ben ma p'tite Alice, (j'dis p'tite parce que je pourrais être ta mamounette) lol, je suis trop fière de toi, !! oui je sais je me répète mais c'est normal je suis Mère-grand maintenant!!hihihihihi
Tu es un bel exemple et tu fais du bien à tout le monde avec tes mots.
Enrobées ou minces, jeunes ou plus avancées en âge, souvent nous avons dû mal à accepter notre enveloppe terrestre. perso cela m'arrive par moment, et à cause de cela nous passons à côté de belles choses.
Mon cher et tendre me reproche de ne pas être sexy, j'ai envie mais je me dis oh non la honte, jpeux pas sortir comme ça j'ai plus 20 ans !!lol
en fait je me mets des barrières, alors merci pour ce coup de pied au cul (on tape ses parents, mince alors;) )
et allez GO, bonjour le printemps et les ptites jupettes !!!hihihihi
gros bisous ma belle .

Julien 24/03/2014 16:14

Ravi de voir que le pari est réussi. Il fallait du courage pour franchir le pas! C'est un peu comme ton tatouage cette opération. Une fois faite cela marque à vie. Pas de retour possible. Tu dis que même si tu acceptais ce corps tu trouves que tu étais moins sure de toi. C'est qu'inconsciemment tu ne devais pas vraiment l'accepter. Attention de ne pas trop perdre hein car cela chamboule encore plus apparemment. Content de voir que tu prends enfin plus de temps pour toi ;-) , pour vous... Biz

Leslie 24/03/2014 16:07

Merci pour la belle découverte de la chanson Alice, je me souvenais juste de I'm outta love mais celle-ci est super aussi ! Ca fait du bien de lire tes articles de nouveau :) Bises

Edith 24/03/2014 15:49

Bravo à toi d'avoir traversé tout ça, et d'avoir eu la prise de conscience qu'il te fallait!
Quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse, quoi qu'on reflète, on sera toujours perçu négativement au moins par une personne, mais comme tu dis, on s'en fout! On a le droit de s'aimer un minimum quand même. On s'aime comme on a envie de s'aimer puis c'est tout, on fait ce qu'on veut.
Quel beau parcours!
Bisous

Olivia 24/03/2014 15:33

Bonjour Alice...superbe article quel plaisir à lire...tout à la wannagain mais sans trop du coup le message passe subrepticement...light...mots clairs...j'aime le "oh boy" lol j'adore...merci pour cette lumière et j'espère que le temps me permettra d'entendre ta voix au travers d'une consult que j'entends déjà très douce et lumineuse...merki et belle journée

Mali 24/03/2014 15:29

Bonjour Alice et Merci à nouveau de ce partage. Votre Tatouage est splendide, il ressemble beaucoup au style oriental! ce qui est "etrange" c est que je vais aussi me faire tatouer tres prochainement! je vais enfin sauter le pas! Je vous fais de Gros Bisous!

lore 24/03/2014 15:29

bravo, tu es sublime! bisou à toi et à ton âme heureuse!!!

Sev 24/03/2014 15:18

Bravo pour ton nouveau départ.
Aujourd'hui tu prouves qu'il ne faut pas jeter les machins auxquels ont a tenu, même si on ne peut plus les mettre, ça peut resservir un jour. Comme quoi, tout est possible. ;)
Biz

Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !