Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 Mar

To be, or not Dobby.

Publié par Alice Kara Medium  - Catégories :  #Tribulations...

To be, or not Dobby.
 

Bonjour à tous !!!

 

(Et dire que j'ai mis trois heures à trouver le titre, mouahahaha !)

 

Tout d'abord, je tiens à tous vous remercier pour les nombreux commentaires que vous avez pris le temps d'écrire sur mon article précédent. Je vais faire un groupir de réponses ici, parce que je ne peux vous répondre à tous. 

Mon ras le bol du moment est complètement "en contrôle", mais parfois, il faut que ça sorte. Comme je l'ai dis, pour prendre conscience qu'il y a des choses à changer, entre autre. Sitôt mon article précédent publié, over-blog a fait une mise à jour de mon blog, et toute la configuration a été changée. Pour du mieux, du tout neuf. Mon blog est ainsi lui aussi, passé en V.02. Nouvelles énergies donc, pour une meilleure lecture de mes articles, plus intuitive pour vous, et moins bordélique finalement. Tout vous est accessible via la page d'accueil et ce sera plus simple, même si certains ont du mal à s'y faire. Vous allez vite en prendre l'habitude. 

 

On passe à du neuf, on restructure, on organise, on y voit plus clair. Dans le mental, mais aussi dans la vie. 

J'en ai profité aussi pour mettre à jour mes liens, et ne laisser que ceux qui travaillent pour, ou avec moi. (Il y avait pas mal de liens morts, et des morts, j'en ai bien assez à la maison pour en rajouter ici, humour médiumnique lol)

Vous pouvez ceci-dit retrouver les liens dans une page crée à cet effet, intitulée : "links". 

 

J'ai aussi mis à jour ma présentation, plus complète, plus actuelle. J'ai mis en avant le coaching, et le parcours qui m'a menée jusque là, brievement, pour les nouveaux lecteurs. Cela faisait longtemps que c'était sur ma "To Do(ux) liste", et cette mise à jour en a été l'occasion. 

 

Nouvel ordi, nouveau blog, bureau rangé. Voilà de quoi mettre du sang neuf dans tout ça, et poser de nouvelles briques pour la suite. 

 

Le hic, c'est que j'ai pris conscience de beaucoup de choses dernièrement, et cela m'a paralysée un tantinet. 

 

J'ai pris conscience que depuis des années, je donne trop d'importance aux désirs des autres, et je met souvent mes désirs de côté. 

Depuis 32 ans, je laisse les autres choisir à ma place, pour des conneries la plupart du temps, mais avec l'habitude, j'en ai un peu oublié ce que moi je voulais vraiment. 

Et il se trouve que je n'en ai aucune idée. 

 

Je sais ou je vais aller, mais aucune idée de comment y parvenir. Et je ne sais même pas si je veux vraiment aller là où je suis supposée aller. 

 

Depuis toute petite, tous les médiums que j'ai consultés, ma mère aussi, tous les voyants, tout les gens qui me connaissent et ont de l'intuition, me voient une grande réussite. Moi même, j'ai toujours eu cette intuition là. Non pas que je le voulais spécialement, mais à 2 ans et demi, je signais déjà mes premiers autographes. Je ne savais même pas ce que c'était, et ça faisait beaucoup rire tout le monde. C'est comme si j'avais toujours su qu'un jour, je ferais quelque chose d'important, de "valuable" comme on dit en bon anglais Mr Tea. 

 

Cela a été amplifié par les prédictions qui m'ont été faites tout au long de ma vie. 

"Vous serez connue et reconnue, vous aurez une renommée internationnale", "Vous serez toujours en voyage et en déplacements, jamais ou très peu souvent pour des vacances", "Vous allez aider des millions de gens", "Vous allez écrire des livres, qui seront traduits en plusieurs langues", "Vous ferez de la télévision, il sera difficile de vous promener dans la rue". 

 

A l'adolescence, je voulais chanter. Du coup j'ai fait tous les castings inimaginables (j'ai même fait le casting de Loft Story pour tout dire !) et aucun n'a donné quoi que ce soit. Je chantais soit, trop bien, soit pas assez bien, soit c'était ringard (je chantais Brel, Brel ringard... Mouais ça doit beaucoup le faire rire, mais je pense plutôt qu'il s'en tape le coquillard dans le fond !) soit je ne correspondais pas au style de personnage qu'ils cherchaient. Du coup j'ai arrêté. J'ai lâché l'idée de réussir là dedans (ça m'a tout de même pris 10 ans pour "lâcher" lol). Et aussi lâché l'envie de réussir tout court. 

 

J'ai pris un boulot normal, me suis fondue dans la foule, Mais là aussi, il y avait quelque chose qui ne collait pas. J'ai du arrêter mon travail suite à un licenciement et une grosse opération des deux pieds qui m'a rendue handicapée. (désolée pour les anciens lecteurs, je me répète mais vous comprendrez pourquoi) 

Je n'avais plus rien, blablabla, j'ai bouffé aux restos du coeur, blablabla, et je me suis décidée à faire ce que je savais faire de mieux, même si à l'époque, je n'avais aucune idée de ce que je faisais. J'ai fait médium quand j'étais grande. 

 

On m'a proposé alors, tout un paquet d'émissions télé, de Secret Story à Vis ma vie, aux émissions de fantômes en tout genre. J'ai tout refusé. On m'a proposé de bosser dans des audiotels, j'ai refusé. 

 

Pour savoir ce que je ne veux pas, là y'a pas de souci. Mais pour savoir ce que je veux vraiment, là je coince. Il y a plein de possiblilitées, auxquelles j'ai déjà pensé, mais qui ne sont pas possibles de mettre en place tout de suite. Sans argent, c'est compliqué. 

 

Du coup, l'Univers trouve de quoi m'occuper à des trucs "normaux". Pour m'éloigner un peu de tout le paranormal qu'a été ma vie de médium blonde pendant les 5 dernières années. 

 

Dernièrement, je me suis mise en tête d'être une parfaite petite femme au foyer. J'avais pas encore testé ça dans ma vie. Toujours happée par des projets de toute sorte, des rêves, des passions, des trucs hallucinants. Des idées de bouquins, des idées d'émissions télé, des concepts, des inventions révolutionnaires (oui, j'ai inventé tout un tas de trucs pour occuper ce que l'on appelle dans le jargon mon "THQI" (très haut Quotient intellectuel c'est barbarre lol) toujours à l'affut de physique, de notions incompréhensibles, de percer sans doute un peu plus les mystères de l'Univers. mais comme je suis autodidacte, j'ai beau lire les bouquins sur le sujet, tout reste en surface, et je ne fais pas avancer le monde pour autant lol

 

Alors, je me suis mise à explorer le moment présent. tranquillou, en récurant les chiottes avec du coca cola. (Vu que je ne peux plus en boire depuis mon opé, autant que ça serve lol)

 

Ne faisant que ça. Exclusivement, du récurage, du rangeage, du cleanage, de la peinturation, du classage, de l'astiquage. 

Mais, après quelques semaines, oh boy, que j'me faisais chier !

 

Je passais ma semaine à attendre que femme rentre du travail, elle n'avait qu'à mettre les pieds sous la table, tout était propre et organisé, mais moi, j'me faisais chier profondément, et ça me rendait grumpy. (Grumpy cat, grumpy cat, but it's not your faulttttttt, remix de Phoebe de Friends)

 

Et quand je suis grumpy, il ne vaut mieux pas être à proximité. Parce que ça envoie du bois. Energétiquement, je pourrais tuer un troupeau d'Orcs juste avec mon cervelet gauche. 

 

J'ai donc laissé tomber l'idée de devenir une desperate housewive. Idée que je m'étais mise en tête toute seule, parce que pour dire vrai, ma chérie n'avait pas du tout envie de me voir dans ce rôle là, même si elle y avait prit goût finalement. (Tu m'étonnes, quand je veux, et que je ne suis pas emmerdée par une armée de fantômes, je suis un cordon bleu ! lol)

 

J'ai laissé tomber le reste que je faisais avant aussi, parce que ne pouvant avancer plus, je tournais en rond et ça me rendait grumpy aussi. 

 

Là maintenant, je me retrouve sans savoir quoi faire. Et je regarde des films. 

Je fais mes consultations, je les fais bien, les gens sont heureux apparement de ce que je leur apporte, mais le reste du temps, j'ai beau faire tout ce qu'il faut pour m'occuper, j'me fais profondément chier. 

 

Je bois du thé vert, je mange sain et bio, je perd mes kilos tranquillou, j'ai du adapter mon régime alimentaire depuis mon opération (by the way, j'ai perdu 25 kilos en un peu plus de trois mois, ça m'a fait un choc émotionnel y'a deux jours, j'ai réalisé que j'avais fait un sacré parcours en quelques mois, et je commence à ré-apprivoiser mon corps, et mes clavicules qui se voient ! lol) je médite, je m'efforce de suivre les exercices que je vous donne aussi à faire, je fais mes défis de la semaine aussi, comme vous, du mieux que je peux. Mais ce n'est pas suffisant, j'ai besoin d'adrénaline, de challenges. 

 

Je suis comme un lion en cage, je tourne, je retourne, et c'est ce qui fait advenir les pensées "parasites" dans mon mental. 

Je sais qu'elles ne sont qu'illusion, je sais qu'elles "mentent", qu'elles ne sont que du bruit. Je sais que ce que je fais sur ce blog, ou sur ma fan page facebook aide beaucoup de gens. J'ai plein de commentaires positifs, de retours qui me le crient. 

Mais c'est mon besoin de passer à la vitesse supérieure qui me bloque. 

 

D'agir, de me challenger, de me remettre en cause, en question, toujours. Continuellement. Être médium, pour moi, c'est facile. Je n'ai qu'à suivre mes intuitions, les dire aux gens, répéter ce que me disent les guides. La spiritualité pour moi, c'est facile, n'en déplaise à certains, j'ai toujours réponse à tout, les réponses me viennent comme ça, et même quand je ne les veux pas (surtout quand je ne les veux pas d'ailleurs lol). 

 

Mais la vie, pure et simple, pour moi, c'est 'hachement plus compliqué. 

 

Tout comme mon rapport au corps. Depuis toute petite, je ne l'ai jamais réellement habité. J'ai toujours su qu'il n'était qu'un vaisseau, parfaitement étudié, très complexe, mais tellement petit pour contenir tout l'Univers lui même qui est en chacun de nous...

Pour contenir l'âme du monde, dont nous sommes issus et qui est en nous tous. 

J'ai du apprendre à "revenir" à l'intérieur. Parce que quand on est pas dedans, on se prend tout ce qui traine. Je me cognais tout le temps contre les portes, contre les murs, (J'ai essayé plein de fois de les traverser, j'y suis arrivée, mais pas mon corps lol) je me prenais tous les coins de table, parce que ce corps était un frein, et en plus, dans le corps, il existe la douleur physique, qui n'a aucune prise sur l'âme. 

L'Univers m'a renvoyé dans ce corps là. Aouch. Bobo !

Mais vu que j'ai pris le parti d'être humaine, j'ai fait avec. J'ai commencé à en prendre soin, certes un peu tardivement, mais c'est intégré. 

 

Je n'avais pas non plus de notion du temps. J'ai du naitre éveillée. Une sorte de Benjamin Button. Vieille dès le berceau, forte de plus de 5000 vies avant celle ci. (Dixit l'approximation de mes guides, dont certainement beaucoup de vies de papillon lol) 

Je n'ai commencé à dormir qu'à partir de 3 ans et demi. Avant ça, j'hurlais pendant des heures, les yeux écarquillés, parce que je voulais continuer à explorer le monde, au grand dam de ma mère qui essayait de m'endormir tous les soirs. (Elle m'a bercé au heavy métal, ça allait trop vite, j'arrivais pas à suivre les notes des guitaristes fous, et y'a que ça qui marchait un tantinet)

 

J'avais conscience de l'Être. D'être une infime petite parcelle de vie au milieu de tout un tas d'autres petites parcelles de vie, mais tout en ayant la certitude d'être plus que ça. D'appartenir à un Tout beaucoup plus grand. Un Tout qui dépasse le corps et le temps. L'infini qui relie tout à Tout. 

 

Puis tout ça s'est barré. J'ai eu une vie "normale" à peu près, mais lorsque la vérité se présente à nous une nouvelle fois, on ne peut plus l'ignorer. Et la "vérité" s'est présentée encore. J'étais éveillée enfant, mais là, c'était autre chose, une autre forme. Je n'avais qu'une vague souvenance de mon éveil d'enfant. Et il fallait que je cherche cette vérité. je l'ai cherchée beaucoup, longtemps. J'ai tout laissé de côté pour ça. Mes recherches n'ont rien donné. Et ce n'est qu'après un lâcher prise lors d'une sieste que j'ai "retrouvé" ce que finalement je n'avais jamais perdu. Ce que nous avons tous en dedans de nous. L'Infini, l'Univers, la sensation d'être juste un humain qui croit penser mais dont toutes les pensées sont parasites, qui permettent de vivre au quotidien, de payer ses factures, d'aimer une autre personne, mais pas de sentir que l'on est la vie. 

J'ai vécu un samadhi merveilleux. Mais qui n'a pas duré. 

 

Et ce fut reparti pour un tour. 

Mais après deux rappels de cette "vérité" difficile de se situer. Humain ? Eveillé ?

Entre deux ? 

Pour être humain, il faut un mental, il faut un égo, il faut des pensées négatives, des pensées positives, et avoir l'impression de pouvoir les contrôler. 

Quand on est juste "éveillé" y'en a pas, et encore moins l'envie de changer quoi que ce soit ou de contrôler quoi que ce soit. 

 

Du mental ? J'en veux. Oui mais non, en fait j'en veux plus. Pis si merdoum ! J'en veux encore finalement. Pis non... C'est sans fin. 

 

Oh boy, de quoi devenir chèvre ! (Private joke pour Ennya et Anne au passage !)

 

Et puis... ça fait quoi un éveillé ? ça écrit des bouquins parfois, d'autres animent des satsangs, des séminaires pour apprendre aux gens à s'éveiller tout en sachant qu'ils ne peuvent pas y faire grand chose... Parce que l'éveil ne se donne pas. Il ne s'apprend pas, il n'y a que le mental qui apprend, et comme je l'ai dis plus haut, tant qu'il y a du mental, y'a pas d'éveil, ou plutôt, l'éveil se met en sourdine (car nous sommes TOUS éveillés, mais on s'en rend pas compte, c'est ça la supercherie la plus drôle qui existe lol) d'autres comme Eckhart Tolle vont faire du gringue chez Oprah Winfrey ou les plus discrêts ne changent absolument rien à leur vie, et vont à l'usine tous les matins. 

 

Ecrire un bouquin, j'ai fait. Ce fut un challenge. Là je vais sortir le tome 2 dès que j'aurais le budget, mais ce n'est plus réellement un challenge pour moi. Je sais qu'il trouvera, tout comme le premier tome, son public, je sais pas où, je sais pas quand. Un bouquin, ce n'est ni plus ni moins que de l'énergie, et l'énergie va chercher toute seule ceux qu'elle doit toucher. (ça c'est l'éveillée qui parle, l'humain en moi se dit "mais putain faut faire de la pub, faut que les gens en parlent, se le prètent, que des libraires l'achètent !!! rhaaaaaaaaaa c'est trop de boulot pour moi toute seule ! rhaaaaaaaaaaa" lol)

 

Je n'ai pas envie de faire de Satsangs, même si je peux, même si ma présence seule change des trucs chez les gens on ne sait pas trop comment. Je n'ai pas envie de faire de gringue à Oprah. Je n'ai pas envie d'écrire des trucs trop consitants qui finalement, n'apportent pas plus que ce qui est déjà sur le marché (et qui m'ont beaucoup servi à moi).

 

Mais je n'ai pas non plus d'idée de ce que je voudrais faire. De ce qui serait vraiment un challenge pour moi, tout en restant dans ce que je sais faire de mieux et ce que je porte.

Je sais juste ce que je ne veux pas. C'est déjà pas mal vous m'direz. Reste à trouver le reste. Reste à attendre que l'ampoule s'allume au dessus de mon crâne, et à trouver les moyens qu'il faut pour réaliser le tout. La farine qui va faire le pancake quoi. 

 

J'ai pensé à tout un tas de trucs déjà, des vidéos du genre Norman fait des vidéos, à la sauce spirituelle. Mais pas de matos vidéo, et je n'ai aucune notion de montage. (Pour ce qui est d'apparaitre devant la caméra, j'ai fait 15 ans de théatre, ça devrait pouvoir être faisable, si je vire quelques peurs.)

 

J'ai un concept télé béton aussi, que je peux ressortir de mon tiroirs à idées. Mais faut pouvoir taper aux bonnes portes. 

 

J'ai bien envie d'écrire une chronique en plus de ce blog, dans un magasine, mais pour l'instant, les propositions ne pleuvent pas. Et les magasines que je contacte pour ça ne se sentent pas encore prêts à m'accueillir, moi et ma geekerie drôle. Too much pour le moment.  

 

J'ai élaboré aussi une méthode de coaching très efficace. "In situ". Que je peux paufiner. J'ai même déjà acheté les trois conneries de matériel dont j'aurais besoin pour ça. 

 

J'ai l'envie de voyager. Mais pour ça aussi, faut des thunes, donc je pense à organiser de nouveau des voyages initiatiques dans le désert, ou en Inde, ou en Thaïlande. Je fais aussi des repérages pour organiser des week-ends papote avec moi en France, à côté de chez moi pour les moins téméraires ! 

Le Wonderland Tour, qui consistait à me déplacer chez les gens, c'était génial, mais j'en étais de ma poche à chaque fois, et je n'ai pas pu le continuer. Pour le reprendre, il faut plus de gestion, plus d'organisation, et là dessus, je pèche.  

(Et pour ça, le statut d'auto-entrepreneur est limité, je suis imposée sur le chiffre d'affaire et non sur le bénéfice, et donc chaque fois que je gagne un centime, même si ce centime est supposé payer mes frais de déplacement, ou servir à payer les gens qui bossent pour moi, je paye des taxes dessus et c'est mon maigre salaire qui se fait la malle lol)

 

Tout ça germe tranquillement, ça pousse tout doucement, mais ce n'est pas encore à l'ordre du jour. ça viendra peut être, ou pas, mais en attendant d'avoir une idée "réalisable dans le présent", faut que je m'occupe. Faut que je me challenge un peu pour enlever les pensées en moi qui me donnent l'impression de stagner, de ne pas utiliser toutes mes ressources, de ne pas aider assez les gens, de ne pas faire tout ce que je peux pour transmettre encore et toujours tout ce que je sais ou pense savoir. 

 

Alors je vais continuer à faire du ménage, à être un Dobby (elfe de maison dans Harry Potter, bande d'incultes !) quelque temps, à regarder des films, à boire du thé vert, à méditer, à me peser tous les dimanches matins, à apprécier les week ends que je peux passer avec mon âme heureuse. A écrire ici. A travailler sur moi, sur ma "personnalité humaine" pour être moins grumpy de temps en temps. A être moins exigeante avec moi même, à me sentir moins coupable pour tout et n'importe quoi. A faire du mieux que je peux avec ce que l'Univers me donne. 

 

Mon prof de français, en 1ère L, m'avait donné un conseil que je m'efforce de suivre depuis. "Le mieux est l'ennemi du bien Alice".

 

Je fais donc du mieux que je peux. 

 

Merci à tous pour vos encouragements, pour votre soutien, ça me fait beaucoup de bien au mental, à mon petit côté humain, grâce à qui je peux être tout aussi lumineuse que vous l'êtes ;)

 

Bisous à tous, je vous sur-kiffe. 

 

@ Bientôt quelque part mes anges ;) 

Bonjour à tous !!!

 

(Et dire que j'ai mis trois heures à trouver le titre, mouahahaha !)

 

Tout d'abord, je tiens à tous vous remercier pour les nombreux commentaires que vous avez pris le temps d'écrire sur mon article précédent. Je vais faire un groupir de réponses ici, parce que je ne peux vous répondre à tous. 

Mon ras le bol du moment est complètement "en contrôle", mais parfois, il faut que ça sorte. Comme je l'ai dis, pour prendre conscience qu'il y a des choses à changer, entre autre. Sitôt mon article précédent publié, over-blog a fait une mise à jour de mon blog, et toute la configuration a été changée. Pour du mieux, du tout neuf. Mon blog est ainsi lui aussi, passé en V.02. Nouvelles énergies donc, pour une meilleure lecture de mes articles, plus intuitive pour vous, et moins bordélique finalement. Tout vous est accessible via la page d'accueil et ce sera plus simple, même si certains ont du mal à s'y faire. Vous allez vite en prendre l'habitude. 

 

On passe à du neuf, on restructure, on organise, on y voit plus clair. Dans le mental, mais aussi dans la vie. 

J'en ai profité aussi pour mettre à jour mes liens, et ne laisser que ceux qui travaillent pour, ou avec moi. (Il y avait pas mal de liens morts, et des morts, j'en ai bien assez à la maison pour en rajouter ici, humour médiumnique lol)

Vous pouvez ceci-dit retrouver les liens dans une page crée à cet effet, intitulée : "links". 

 

J'ai aussi mis à jour ma présentation, plus complète, plus actuelle. J'ai mis en avant le coaching, et le parcours qui m'a menée jusque là, brievement, pour les nouveaux lecteurs. Cela faisait longtemps que c'était sur ma "To Do(ux) liste", et cette mise à jour en a été l'occasion. 

 

Nouvel ordi, nouveau blog, bureau rangé. Voilà de quoi mettre du sang neuf dans tout ça, et poser de nouvelles briques pour la suite. 

 

Le hic, c'est que j'ai pris conscience de beaucoup de choses dernièrement, et cela m'a paralysée un tantinet. 

 

J'ai pris conscience que depuis des années, je donne trop d'importance aux désirs des autres, et je met souvent mes désirs de côté. 

Depuis 32 ans, je laisse les autres choisir à ma place, pour des conneries la plupart du temps, mais avec l'habitude, j'en ai un peu oublié ce que moi je voulais vraiment. 

Et il se trouve que je n'en ai aucune idée. 

 

Je sais ou je vais aller, mais aucune idée de comment y parvenir. Et je ne sais même pas si je veux vraiment aller là où je suis supposée aller. 

 

Depuis toute petite, tous les médiums que j'ai consultés, ma mère aussi, tous les voyants, tout les gens qui me connaissent et ont de l'intuition, me voient une grande réussite. Moi même, j'ai toujours eu cette intuition là. Non pas que je le voulais spécialement, mais à 2 ans et demi, je signais déjà mes premiers autographes. Je ne savais même pas ce que c'était, et ça faisait beaucoup rire tout le monde. C'est comme si j'avais toujours su qu'un jour, je ferais quelque chose d'important, de "valuable" comme on dit en bon anglais Mr Tea. 

 

Cela a été amplifié par les prédictions qui m'ont été faites tout au long de ma vie. 

"Vous serez connue et reconnue, vous aurez une renommée internationnale", "Vous serez toujours en voyage et en déplacements, jamais ou très peu souvent pour des vacances", "Vous allez aider des millions de gens", "Vous allez écrire des livres, qui seront traduits en plusieurs langues", "Vous ferez de la télévision, il sera difficile de vous promener dans la rue". 

 

A l'adolescence, je voulais chanter. Du coup j'ai fait tous les castings inimaginables (j'ai même fait le casting de Loft Story pour tout dire !) et aucun n'a donné quoi que ce soit. Je chantais soit, trop bien, soit pas assez bien, soit c'était ringard (je chantais Brel, Brel ringard... Mouais ça doit beaucoup le faire rire, mais je pense plutôt qu'il s'en tape le coquillard dans le fond !) soit je ne correspondais pas au style de personnage qu'ils cherchaient. Du coup j'ai arrêté. J'ai lâché l'idée de réussir là dedans (ça m'a tout de même pris 10 ans pour "lâcher" lol). Et aussi lâché l'envie de réussir tout court. 

 

J'ai pris un boulot normal, me suis fondue dans la foule, Mais là aussi, il y avait quelque chose qui ne collait pas. J'ai du arrêter mon travail suite à un licenciement et une grosse opération des deux pieds qui m'a rendue handicapée. (désolée pour les anciens lecteurs, je me répète mais vous comprendrez pourquoi) 

Je n'avais plus rien, blablabla, j'ai bouffé aux restos du coeur, blablabla, et je me suis décidée à faire ce que je savais faire de mieux, même si à l'époque, je n'avais aucune idée de ce que je faisais. J'ai fait médium quand j'étais grande. 

 

On m'a proposé alors, tout un paquet d'émissions télé, de Secret Story à Vis ma vie, aux émissions de fantômes en tout genre. J'ai tout refusé. On m'a proposé de bosser dans des audiotels, j'ai refusé. 

 

Pour savoir ce que je ne veux pas, là y'a pas de souci. Mais pour savoir ce que je veux vraiment, là je coince. Il y a plein de possiblilitées, auxquelles j'ai déjà pensé, mais qui ne sont pas possibles de mettre en place tout de suite. Sans argent, c'est compliqué. 

 

Du coup, l'Univers trouve de quoi m'occuper à des trucs "normaux". Pour m'éloigner un peu de tout le paranormal qu'a été ma vie de médium blonde pendant les 5 dernières années. 

 

Dernièrement, je me suis mise en tête d'être une parfaite petite femme au foyer. J'avais pas encore testé ça dans ma vie. Toujours happée par des projets de toute sorte, des rêves, des passions, des trucs hallucinants. Des idées de bouquins, des idées d'émissions télé, des concepts, des inventions révolutionnaires (oui, j'ai inventé tout un tas de trucs pour occuper ce que l'on appelle dans le jargon mon "THQI" (très haut Quotient intellectuel c'est barbarre lol) toujours à l'affut de physique, de notions incompréhensibles, de percer sans doute un peu plus les mystères de l'Univers. mais comme je suis autodidacte, j'ai beau lire les bouquins sur le sujet, tout reste en surface, et je ne fais pas avancer le monde pour autant lol

 

Alors, je me suis mise à explorer le moment présent. tranquillou, en récurant les chiottes avec du coca cola. (Vu que je ne peux plus en boire depuis mon opé, autant que ça serve lol)

 

Ne faisant que ça. Exclusivement, du récurage, du rangeage, du cleanage, de la peinturation, du classage, de l'astiquage. 

Mais, après quelques semaines, oh boy, que j'me faisais chier !

 

Je passais ma semaine à attendre que femme rentre du travail, elle n'avait qu'à mettre les pieds sous la table, tout était propre et organisé, mais moi, j'me faisais chier profondément, et ça me rendait grumpy. (Grumpy cat, grumpy cat, but it's not your faulttttttt, remix de Phoebe de Friends)

 

Et quand je suis grumpy, il ne vaut mieux pas être à proximité. Parce que ça envoie du bois. Energétiquement, je pourrais tuer un troupeau d'Orcs juste avec mon cervelet gauche. 

 

J'ai donc laissé tomber l'idée de devenir une desperate housewive. (Au grand désespoir de ma chérie qui avait prit gout à l'idée lol)

 

J'ai laissé tomber le reste que je faisais avant aussi, parce que ne pouvant avancer plus, je tournais en rond et ça me rendait grumpy aussi. 

 

Là maintenant, je me retrouve sans savoir quoi faire. Et je regarde des films. 

Je fais mes consultations, je les fais bien, les gens sont heureux apparement de ce que je leur apporte, mais le reste du temps, j'ai beau faire tout ce qu'il faut pour m'occuper, j'me fais profondément chier. 

 

Je bois du thé vert, je mange sain et bio, je perd mes kilos tranquillou, j'ai du adapter mon régime alimentaire depuis mon opération (by the way, j'ai perdu 25 kilos en un peu plus de trois mois, ça m'a fait un choc émotionnel y'a deux jours, j'ai réalisé que j'avais fait un sacré parcours en quelques mois, et je commence à ré-apprivoiser mon corps, et mes omoplates qui se voient ! lol) je médite, je m'efforce de suivre les exercices que je vous donne aussi à faire, je fais mes défis de la semaine aussi, comme vous, du mieux que je peux. Mais ce n'est pas suffisant, j'ai besoin d'adrénaline, de challenges. 

 

Je suis comme un lion en cage, je tourne, je retourne, et c'est ce qui fait advenir les pensées "parasites" dans mon mental. 

Je sais qu'elles ne sont qu'illusion, je sais qu'elles "mentent", qu'elles ne sont que du bruit. Je sais que ce que je fais sur ce blog, ou sur ma fan page facebook aide beaucoup de gens. J'ai plein de commentaires positifs, de retours qui me le crient. 

Mais c'est mon besoin de passer à la vitesse supérieure qui me bloque. 

 

D'agir, de me challenger, de me remettre en cause, en question, toujours. Continuellement. Être médium, pour moi, c'est facile. Je n'ai qu'à suivre mes intuitions, les dire aux gens, répéter ce que me disent les guides. La spiritualité pour moi, c'est facile, n'en déplaise à certains, j'ai toujours réponse à tout, les réponses me viennent comme ça, et même quand je ne les veux pas (surtout quand je ne les veux pas d'ailleurs lol). 

 

Mais la vie, pure et simple, pour moi, c'est 'hachement plus compliqué. 

 

Tout comme mon rapport au corps. Depuis toute petite, je ne l'ai jamais réellement habité. J'ai toujours su qu'il n'était qu'un vaisseau, parfaitement étudié, très complexe, mais tellement petit pour contenir tout l'Univers lui même qui est en chacun de nous...

Pour contenir l'âme du monde, dont nous sommes issus et qui est en nous tous. 

J'ai du apprendre à "revenir" à l'intérieur. Parce que quand on est pas dedans, on se prend tout ce qui traine. Je me cognais tout le temps contre les portes, contre les murs, (J'ai essayé plein de fois de les traverser, j'y suis arrivée, mais pas mon corps lol) je me prenais tous les coins de table, parce que ce corps était un frein, et en plus, dans le corps, il existe la douleur physique, qui n'a aucune prise sur l'âme. 

L'Univers m'a renvoyé dans ce corps là. Aouch. Bobo !

Mais vu que j'ai pris le parti d'être humaine, j'ai fait avec. J'ai commencé à en prendre soin, certes un peu tardivement, mais c'est intégré. 

 

Je n'avais pas non plus de notion du temps. J'ai du naitre éveillée. Une sorte de Benjamin Button. Vieille dès le berceau, forte de plus de 5000 vies avant celle ci. (Dixit l'approximation de mes guides, dont certainement beaucoup de vies de papillon lol) 

Je n'ai commencé à dormir qu'à partir de 3 ans et demi. Avant ça, j'hurlais pendant des heures, les yeux écarquillés, parce que je voulais continuer à explorer le monde, au grand damn de ma mère qui essayait de m'endormir tous les soirs. (Elle m'a bercé au heavy métal, ça allait trop vite, j'arrivais pas à suivre les notes des guitaristes fous, et y'a que ça qui marchait un tantinet)

 

J'avais conscience de l'Être. D'être une infime petite parcelle de vie au milieu de tout un tas d'autres petites parcelles de vie, mais tout en ayant la certitude d'être plus que ça. D'appartenir à un Tout beaucoup plus grand. Un Tout qui dépasse le corps et le temps. L'infini qui relie tout à Tout. 

 

Puis tout ça s'est barré. J'ai eu une vie "normale" à peu près, mais lorsque la vérité se présente à nous une nouvelle fois, on ne peut plus l'ignorer. Et la "vérité" s'est présentée encore. J'étais éveillée enfant, mais là, c'était autre chose, une autre forme. Je n'avais qu'une vague souvenance de mon éveil d'enfant. Et il fallait que je cherche cette vérité. je l'ai cherchée beaucoup, longtemps. J'ai tout laissé de côté pour ça. Mes recherches n'ont rien donné. Et ce n'est qu'après un lâcher prise lors d'une sieste que j'ai "retrouvé" ce que finalement je n'avais jamais perdu. Ce que nous avons tous en dedans de nous. L'Infini, l'Univers, la sensation d'être juste un humain qui croit penser mais dont toutes les pensées sont parasites, qui permettent de vivre au quotidien, de payer ses factures, d'aimer une autre personne, mais pas de sentir que l'on est la vie. 

J'ai vécu un samadhi merveilleux. Mais qui n'a pas duré. 

 

Et ce fut reparti pour un tour. 

Mais après deux rappels de cette "vérité" difficile de se situer. Humain ? Eveillé ?

Entre deux ? 

Pour être humain, il faut un mental, il faut un égo, il faut des pensées négatives, des pensées positives, et avoir l'impression de pouvoir les contrôler. 

Quand on est juste "éveillé" y'en a pas, et encore moins l'envie de changer quoi que ce soit ou de contrôler quoi que ce soit. 

 

Du mental ? J'en veux. Oui mais non, en fait j'en veux plus. Pis si merdoum ! J'en veux encore finalement. Pis non... C'est sans fin. 

 

Oh boy, de quoi devenir chèvre ! (Private joke pour Ennya et Anne au passage !)

 

Et puis... ça fait quoi un éveillé ? ça écrit des bouquins parfois, d'autres animent des satsangs, des séminaires pour apprendre aux gens à s'éveiller tout en sachant qu'ils ne peuvent pas y faire grand chose... Parce que l'éveil ne se donne pas. Il ne s'apprend pas, il n'y a que le mental qui apprend, et comme je l'ai dis plus haut, tant qu'il y a du mental, y'a pas d'éveil, ou plutôt, l'éveil se met en sourdine (car nous sommes TOUS éveillés, mais on s'en rend pas compte, c'est ça la supercherie la plus drôle qui existe lol) d'autres comme Eckhart Tolle vont faire du gringue chez Oprah Winfrey ou les plus discrêts ne changent absolument rien à leur vie, et vont à l'usine tous les matins. 

 

Ecrire un bouquin, j'ai fait. Ce fut un challenge. Là je vais sortir le tome 2 dès que j'aurais le budget, mais ce n'est plus réellement un challenge pour moi. Je sais qu'il trouvera, tout comme le premier tome, son public, je sais pas où, je sais pas quand. Un bouquin, ce n'est ni plus ni moins que de l'énergie, et l'énergie va chercher toute seule ceux qu'elle doit toucher. (ça c'est l'éveillée qui parle, l'humain en moi se dit "mais putain faut faire de la pub, faut que les gens en parlent, se le prètent, que des libraires l'achètent !!! rhaaaaaaaaaa c'est trop de boulot pour moi toute seule ! rhaaaaaaaaaaa" lol)

 

Je n'ai pas envie de faire de Satsangs, même si je peux, même si ma présence seule change des trucs chez les gens on ne sait pas trop comment. Je n'ai pas envie de faire de gringue à Oprah. Je n'ai pas envie d'écrire des trucs trop consitants qui finalement, n'apportent pas plus que ce qui est déjà sur le marché (et qui m'ont beaucoup servi à moi).

 

Mais je n'ai pas non plus d'idée de ce que je voudrais faire. De ce qui serait vraiment un challenge pour moi, tout en restant dans ce que je sais faire de mieux et ce que je porte.

Je sais juste ce que je ne veux pas. C'est déjà pas mal vous m'direz. Reste à trouver le reste. Reste à attendre que l'ampoule s'allume au dessus de mon crâne, et à trouver les moyens qu'il faut pour réaliser le tout. La farine qui va faire le pancake quoi. 

 

J'ai pensé à tout un tas de trucs déjà, des vidéos du genre Norman fait des vidéos, à la sauce spirituelle. Mais pas de matos vidéo, et je n'ai aucune notion de montage. (Pour ce qui est d'apparaitre devant la caméra, j'ai fait 15 ans de théatre, ça devrait pouvoir être faisable, si je vire quelques peurs.)

 

J'ai un concept télé béton aussi, que je peux ressortir de mon tiroirs à idées. Mais faut pouvoir taper aux bonnes portes. 

 

J'ai bien envie d'écrire une chronique en plus de ce blog, dans un magasine, mais pour l'instant, les propositions ne pleuvent pas. Et les magasines que je contacte pour ça ne se sentent pas encore prêts à m'accueillir, moi et ma geekerie drôle. Too much pour le moment.  

 

J'ai élaboré aussi une méthode de coaching très efficace. "In situ". Que je peux paufiner. J'ai même déjà acheté les trois conneries de matériel dont j'aurais besoin pour ça. 

 

J'ai l'envie de voyager. Mais pour ça aussi, faut des thunes, donc je pense à organiser de nouveau des voyages initiatiques dans le désert, ou en Inde, ou en Thaïlande. Je fais aussi des repérages pour organiser des week-ends papote avec moi en France, à côté de chez moi pour les moins téméraires ! 

Le Wonderland Tour, qui consistait à me déplacer chez les gens, c'était génial, mais j'en étais de ma poche à chaque fois, et je n'ai pas pu le continuer. Pour le reprendre, il faut plus de gestion, plus d'organisation, et là dessus, je pèche.  

(Et pour ça, le statut d'auto-entrepreneur est limité, je suis imposée sur le chiffre d'affaire et non sur le bénéfice, et donc chaque fois que je gagne un centime, même si ce centime est supposé payer mes frais de déplacement, ou servir à payer les gens qui bossent pour moi, je paye des taxes dessus et c'est mon maigre salaire qui se fait la malle lol)

 

Tout ça germe tranquillement, ça pousse tout doucement, mais ce n'est pas encore à l'ordre du jour. ça viendra peut être, ou pas, mais en attendant d'avoir une idée "réalisable dans le présent", faut que je m'occupe. Faut que je me challenge un peu pour enlever les pensées en moi qui me donnent l'impression de stagner, de ne pas utiliser toutes mes ressources, de ne pas aider assez les gens, de ne pas faire tout ce que je peux pour transmettre encore et toujours tout ce que je sais ou pense savoir. 

 

Alors je vais continuer à faire du ménage, à être un Dobby (elfe de maison dans Harry Potter, bande d'incultes !) quelque temps, à regarder des films, à boire du thé vert, à méditer, à me peser tous les dimanches matins, à apprécier les week ends que je peux passer avec mon âme heureuse. A écrire ici. A travailler sur moi, sur ma "personnalité humaine" pour être moins grumpy de temps en temps. A être moins exigeante avec moi même, à me sentir moins coupable pour tout et n'importe quoi. A faire du mieux que je peux avec ce que l'Univers me donne. 

 

Mon prof de français, en 1ère L, m'avait donné un conseil que je m'efforce de suivre depuis. "Le mieux est l'ennemi du bien Alice".

 

Je fais donc du mieux que je peux. 

 

Merci à tous pour vos encouragements, pour votre soutien, ça me fait beaucoup de bien au mental, à mon petit côté humain, grâce à qui je peux être tout aussi lumineuse que vous l'êtes ;)

 

Bisous à tous, je vous sur-kiffe. 

 

@ Bientôt quelque part mes anges ;) 

 

Bonjour à tous !!!

 

(Et dire que j'ai mis trois heures à trouver le titre, mouahahaha !)

 

Tout d'abord, je tiens à tous vous remercier pour les nombreux commentaires que vous avez pris le temps d'écrire sur mon article précédent. Je vais faire un groupir de réponses ici, parce que je ne peux vous répondre à tous. 

Mon ras le bol du moment est complètement "en contrôle", mais parfois, il faut que ça sorte. Comme je l'ai dis, pour prendre conscience qu'il y a des choses à changer, entre autre. Sitôt mon article précédent publié, over-blog a fait une mise à jour de mon blog, et toute la configuration a été changée. Pour du mieux, du tout neuf. Mon blog est ainsi lui aussi, passé en V.02. Nouvelles énergies donc, pour une meilleure lecture de mes articles, plus intuitive pour vous, et moins bordélique finalement. Tout vous est accessible via la page d'accueil et ce sera plus simple, même si certains ont du mal à s'y faire. Vous allez vite en prendre l'habitude. 

 

On passe à du neuf, on restructure, on organise, on y voit plus clair. Dans le mental, mais aussi dans la vie. 

J'en ai profité aussi pour mettre à jour mes liens, et ne laisser que ceux qui travaillent pour, ou avec moi. (Il y avait pas mal de liens morts, et des morts, j'en ai bien assez à la maison pour en rajouter ici, humour médiumnique lol)

Vous pouvez ceci-dit retrouver les liens dans une page crée à cet effet, intitulée : "links". 

 

J'ai aussi mis à jour ma présentation, plus complète, plus actuelle. J'ai mis en avant le coaching, et le parcours qui m'a menée jusque là, brievement, pour les nouveaux lecteurs. Cela faisait longtemps que c'était sur ma "To Do(ux) liste", et cette mise à jour en a été l'occasion. 

 

Nouvel ordi, nouveau blog, bureau rangé. Voilà de quoi mettre du sang neuf dans tout ça, et poser de nouvelles briques pour la suite. 

 

Le hic, c'est que j'ai pris conscience de beaucoup de choses dernièrement, et cela m'a paralysée un tantinet. 

 

J'ai pris conscience que depuis des années, je donne trop d'importance aux désirs des autres, et je met souvent mes désirs de côté. 

Depuis 32 ans, je laisse les autres choisir à ma place, pour des conneries la plupart du temps, mais avec l'habitude, j'en ai un peu oublié ce que moi je voulais vraiment. 

Et il se trouve que je n'en ai aucune idée. 

 

Je sais ou je vais aller, mais aucune idée de comment y parvenir. Et je ne sais même pas si je veux vraiment aller là où je suis supposée aller. 

 

Depuis toute petite, tous les médiums que j'ai consultés, ma mère aussi, tous les voyants, tout les gens qui me connaissent et ont de l'intuition, me voient une grande réussite. Moi même, j'ai toujours eu cette intuition là. Non pas que je le voulais spécialement, mais à 2 ans et demi, je signais déjà mes premiers autographes. Je ne savais même pas ce que c'était, et ça faisait beaucoup rire tout le monde. C'est comme si j'avais toujours su qu'un jour, je ferais quelque chose d'important, de "valuable" comme on dit en bon anglais Mr Tea. 

 

Cela a été amplifié par les prédictions qui m'ont été faites tout au long de ma vie. 

"Vous serez connue et reconnue, vous aurez une renommée internationnale", "Vous serez toujours en voyage et en déplacements, jamais ou très peu souvent pour des vacances", "Vous allez aider des millions de gens", "Vous allez écrire des livres, qui seront traduits en plusieurs langues", "Vous ferez de la télévision, il sera difficile de vous promener dans la rue". 

 

A l'adolescence, je voulais chanter. Du coup j'ai fait tous les castings inimaginables (j'ai même fait le casting de Loft Story pour tout dire !) et aucun n'a donné quoi que ce soit. Je chantais soit, trop bien, soit pas assez bien, soit c'était ringard (je chantais Brel, Brel ringard... Mouais ça doit beaucoup le faire rire, mais je pense plutôt qu'il s'en tape le coquillard dans le fond !) soit je ne correspondais pas au style de personnage qu'ils cherchaient. Du coup j'ai arrêté. J'ai lâché l'idée de réussir là dedans (ça m'a tout de même pris 10 ans pour "lâcher" lol). Et aussi lâché l'envie de réussir tout court. 

 

J'ai pris un boulot normal, me suis fondue dans la foule, Mais là aussi, il y avait quelque chose qui ne collait pas. J'ai du arrêter mon travail suite à un licenciement et une grosse opération des deux pieds qui m'a rendue handicapée. (désolée pour les anciens lecteurs, je me répète mais vous comprendrez pourquoi) 

Je n'avais plus rien, blablabla, j'ai bouffé aux restos du coeur, blablabla, et je me suis décidée à faire ce que je savais faire de mieux, même si à l'époque, je n'avais aucune idée de ce que je faisais. J'ai fait médium quand j'étais grande. 

 

On m'a proposé alors, tout un paquet d'émissions télé, de Secret Story à Vis ma vie, aux émissions de fantômes en tout genre. J'ai tout refusé. On m'a proposé de bosser dans des audiotels, j'ai refusé. 

 

Pour savoir ce que je ne veux pas, là y'a pas de souci. Mais pour savoir ce que je veux vraiment, là je coince. Il y a plein de possiblilitées, auxquelles j'ai déjà pensé, mais qui ne sont pas possibles de mettre en place tout de suite. Sans argent, c'est compliqué. 

 

Du coup, l'Univers trouve de quoi m'occuper à des trucs "normaux". Pour m'éloigner un peu de tout le paranormal qu'a été ma vie de médium blonde pendant les 5 dernières années. 

 

Dernièrement, je me suis mise en tête d'être une parfaite petite femme au foyer. J'avais pas encore testé ça dans ma vie. Toujours happée par des projets de toute sorte, des rêves, des passions, des trucs hallucinants. Des idées de bouquins, des idées d'émissions télé, des concepts, des inventions révolutionnaires (oui, j'ai inventé tout un tas de trucs pour occuper ce que l'on appelle dans le jargon mon "THQI" (très haut Quotient intellectuel c'est barbarre lol) toujours à l'affut de physique, de notions incompréhensibles, de percer sans doute un peu plus les mystères de l'Univers. mais comme je suis autodidacte, j'ai beau lire les bouquins sur le sujet, tout reste en surface, et je ne fais pas avancer le monde pour autant lol

 

Alors, je me suis mise à explorer le moment présent. tranquillou, en récurant les chiottes avec du coca cola. (Vu que je ne peux plus en boire depuis mon opé, autant que ça serve lol)

 

Ne faisant que ça. Exclusivement, du récurage, du rangeage, du cleanage, de la peinturation, du classage, de l'astiquage. 

Mais, après quelques semaines, oh boy, que j'me faisais chier !

 

Je passais ma semaine à attendre que femme rentre du travail, elle n'avait qu'à mettre les pieds sous la table, tout était propre et organisé, mais moi, j'me faisais chier profondément, et ça me rendait grumpy. (Grumpy cat, grumpy cat, but it's not your faulttttttt, remix de Phoebe de Friends)

 

Et quand je suis grumpy, il ne vaut mieux pas être à proximité. Parce que ça envoie du bois. Energétiquement, je pourrais tuer un troupeau d'Orcs juste avec mon cervelet gauche. 

 

J'ai donc laissé tomber l'idée de devenir une desperate housewive. (Au grand désespoir de ma chérie qui avait prit gout à l'idée lol)

 

J'ai laissé tomber le reste que je faisais avant aussi, parce que ne pouvant avancer plus, je tournais en rond et ça me rendait grumpy aussi. 

 

Là maintenant, je me retrouve sans savoir quoi faire. Et je regarde des films. 

Je fais mes consultations, je les fais bien, les gens sont heureux apparement de ce que je leur apporte, mais le reste du temps, j'ai beau faire tout ce qu'il faut pour m'occuper, j'me fais profondément chier. 

 

Je bois du thé vert, je mange sain et bio, je perd mes kilos tranquillou, j'ai du adapter mon régime alimentaire depuis mon opération (by the way, j'ai perdu 25 kilos en un peu plus de trois mois, ça m'a fait un choc émotionnel y'a deux jours, j'ai réalisé que j'avais fait un sacré parcours en quelques mois, et je commence à ré-apprivoiser mon corps, et mes omoplates qui se voient ! lol) je médite, je m'efforce de suivre les exercices que je vous donne aussi à faire, je fais mes défis de la semaine aussi, comme vous, du mieux que je peux. Mais ce n'est pas suffisant, j'ai besoin d'adrénaline, de challenges. 

 

Je suis comme un lion en cage, je tourne, je retourne, et c'est ce qui fait advenir les pensées "parasites" dans mon mental. 

Je sais qu'elles ne sont qu'illusion, je sais qu'elles "mentent", qu'elles ne sont que du bruit. Je sais que ce que je fais sur ce blog, ou sur ma fan page facebook aide beaucoup de gens. J'ai plein de commentaires positifs, de retours qui me le crient. 

Mais c'est mon besoin de passer à la vitesse supérieure qui me bloque. 

 

D'agir, de me challenger, de me remettre en cause, en question, toujours. Continuellement. Être médium, pour moi, c'est facile. Je n'ai qu'à suivre mes intuitions, les dire aux gens, répéter ce que me disent les guides. La spiritualité pour moi, c'est facile, n'en déplaise à certains, j'ai toujours réponse à tout, les réponses me viennent comme ça, et même quand je ne les veux pas (surtout quand je ne les veux pas d'ailleurs lol). 

 

Mais la vie, pure et simple, pour moi, c'est 'hachement plus compliqué. 

 

Tout comme mon rapport au corps. Depuis toute petite, je ne l'ai jamais réellement habité. J'ai toujours su qu'il n'était qu'un vaisseau, parfaitement étudié, très complexe, mais tellement petit pour contenir tout l'Univers lui même qui est en chacun de nous...

Pour contenir l'âme du monde, dont nous sommes issus et qui est en nous tous. 

J'ai du apprendre à "revenir" à l'intérieur. Parce que quand on est pas dedans, on se prend tout ce qui traine. Je me cognais tout le temps contre les portes, contre les murs, (J'ai essayé plein de fois de les traverser, j'y suis arrivée, mais pas mon corps lol) je me prenais tous les coins de table, parce que ce corps était un frein, et en plus, dans le corps, il existe la douleur physique, qui n'a aucune prise sur l'âme. 

L'Univers m'a renvoyé dans ce corps là. Aouch. Bobo !

Mais vu que j'ai pris le parti d'être humaine, j'ai fait avec. J'ai commencé à en prendre soin, certes un peu tardivement, mais c'est intégré. 

 

Je n'avais pas non plus de notion du temps. J'ai du naitre éveillée. Une sorte de Benjamin Button. Vieille dès le berceau, forte de plus de 5000 vies avant celle ci. (Dixit l'approximation de mes guides, dont certainement beaucoup de vies de papillon lol) 

Je n'ai commencé à dormir qu'à partir de 3 ans et demi. Avant ça, j'hurlais pendant des heures, les yeux écarquillés, parce que je voulais continuer à explorer le monde, au grand damn de ma mère qui essayait de m'endormir tous les soirs. (Elle m'a bercé au heavy métal, ça allait trop vite, j'arrivais pas à suivre les notes des guitaristes fous, et y'a que ça qui marchait un tantinet)

 

J'avais conscience de l'Être. D'être une infime petite parcelle de vie au milieu de tout un tas d'autres petites parcelles de vie, mais tout en ayant la certitude d'être plus que ça. D'appartenir à un Tout beaucoup plus grand. Un Tout qui dépasse le corps et le temps. L'infini qui relie tout à Tout. 

 

Puis tout ça s'est barré. J'ai eu une vie "normale" à peu près, mais lorsque la vérité se présente à nous une nouvelle fois, on ne peut plus l'ignorer. Et la "vérité" s'est présentée encore. J'étais éveillée enfant, mais là, c'était autre chose, une autre forme. Je n'avais qu'une vague souvenance de mon éveil d'enfant. Et il fallait que je cherche cette vérité. je l'ai cherchée beaucoup, longtemps. J'ai tout laissé de côté pour ça. Mes recherches n'ont rien donné. Et ce n'est qu'après un lâcher prise lors d'une sieste que j'ai "retrouvé" ce que finalement je n'avais jamais perdu. Ce que nous avons tous en dedans de nous. L'Infini, l'Univers, la sensation d'être juste un humain qui croit penser mais dont toutes les pensées sont parasites, qui permettent de vivre au quotidien, de payer ses factures, d'aimer une autre personne, mais pas de sentir que l'on est la vie. 

J'ai vécu un samadhi merveilleux. Mais qui n'a pas duré. 

 

Et ce fut reparti pour un tour. 

Mais après deux rappels de cette "vérité" difficile de se situer. Humain ? Eveillé ?

Entre deux ? 

Pour être humain, il faut un mental, il faut un égo, il faut des pensées négatives, des pensées positives, et avoir l'impression de pouvoir les contrôler. 

Quand on est juste "éveillé" y'en a pas, et encore moins l'envie de changer quoi que ce soit ou de contrôler quoi que ce soit. 

 

Du mental ? J'en veux. Oui mais non, en fait j'en veux plus. Pis si merdoum ! J'en veux encore finalement. Pis non... C'est sans fin. 

 

Oh boy, de quoi devenir chèvre ! (Private joke pour Ennya et Anne au passage !)

 

Et puis... ça fait quoi un éveillé ? ça écrit des bouquins parfois, d'autres animent des satsangs, des séminaires pour apprendre aux gens à s'éveiller tout en sachant qu'ils ne peuvent pas y faire grand chose... Parce que l'éveil ne se donne pas. Il ne s'apprend pas, il n'y a que le mental qui apprend, et comme je l'ai dis plus haut, tant qu'il y a du mental, y'a pas d'éveil, ou plutôt, l'éveil se met en sourdine (car nous sommes TOUS éveillés, mais on s'en rend pas compte, c'est ça la supercherie la plus drôle qui existe lol) d'autres comme Eckhart Tolle vont faire du gringue chez Oprah Winfrey ou les plus discrêts ne changent absolument rien à leur vie, et vont à l'usine tous les matins. 

 

Ecrire un bouquin, j'ai fait. Ce fut un challenge. Là je vais sortir le tome 2 dès que j'aurais le budget, mais ce n'est plus réellement un challenge pour moi. Je sais qu'il trouvera, tout comme le premier tome, son public, je sais pas où, je sais pas quand. Un bouquin, ce n'est ni plus ni moins que de l'énergie, et l'énergie va chercher toute seule ceux qu'elle doit toucher. (ça c'est l'éveillée qui parle, l'humain en moi se dit "mais putain faut faire de la pub, faut que les gens en parlent, se le prètent, que des libraires l'achètent !!! rhaaaaaaaaaa c'est trop de boulot pour moi toute seule ! rhaaaaaaaaaaa" lol)

 

Je n'ai pas envie de faire de Satsangs, même si je peux, même si ma présence seule change des trucs chez les gens on ne sait pas trop comment. Je n'ai pas envie de faire de gringue à Oprah. Je n'ai pas envie d'écrire des trucs trop consitants qui finalement, n'apportent pas plus que ce qui est déjà sur le marché (et qui m'ont beaucoup servi à moi).

 

Mais je n'ai pas non plus d'idée de ce que je voudrais faire. De ce qui serait vraiment un challenge pour moi, tout en restant dans ce que je sais faire de mieux et ce que je porte.

Je sais juste ce que je ne veux pas. C'est déjà pas mal vous m'direz. Reste à trouver le reste. Reste à attendre que l'ampoule s'allume au dessus de mon crâne, et à trouver les moyens qu'il faut pour réaliser le tout. La farine qui va faire le pancake quoi. 

 

J'ai pensé à tout un tas de trucs déjà, des vidéos du genre Norman fait des vidéos, à la sauce spirituelle. Mais pas de matos vidéo, et je n'ai aucune notion de montage. (Pour ce qui est d'apparaitre devant la caméra, j'ai fait 15 ans de théatre, ça devrait pouvoir être faisable, si je vire quelques peurs.)

 

J'ai un concept télé béton aussi, que je peux ressortir de mon tiroirs à idées. Mais faut pouvoir taper aux bonnes portes. 

 

J'ai bien envie d'écrire une chronique en plus de ce blog, dans un magasine, mais pour l'instant, les propositions ne pleuvent pas. Et les magasines que je contacte pour ça ne se sentent pas encore prêts à m'accueillir, moi et ma geekerie drôle. Too much pour le moment.  

 

J'ai élaboré aussi une méthode de coaching très efficace. "In situ". Que je peux paufiner. J'ai même déjà acheté les trois conneries de matériel dont j'aurais besoin pour ça. 

 

J'ai l'envie de voyager. Mais pour ça aussi, faut des thunes, donc je pense à organiser de nouveau des voyages initiatiques dans le désert, ou en Inde, ou en Thaïlande. Je fais aussi des repérages pour organiser des week-ends papote avec moi en France, à côté de chez moi pour les moins téméraires ! 

Le Wonderland Tour, qui consistait à me déplacer chez les gens, c'était génial, mais j'en étais de ma poche à chaque fois, et je n'ai pas pu le continuer. Pour le reprendre, il faut plus de gestion, plus d'organisation, et là dessus, je pèche.  

(Et pour ça, le statut d'auto-entrepreneur est limité, je suis imposée sur le chiffre d'affaire et non sur le bénéfice, et donc chaque fois que je gagne un centime, même si ce centime est supposé payer mes frais de déplacement, ou servir à payer les gens qui bossent pour moi, je paye des taxes dessus et c'est mon maigre salaire qui se fait la malle lol)

 

Tout ça germe tranquillement, ça pousse tout doucement, mais ce n'est pas encore à l'ordre du jour. ça viendra peut être, ou pas, mais en attendant d'avoir une idée "réalisable dans le présent", faut que je m'occupe. Faut que je me challenge un peu pour enlever les pensées en moi qui me donnent l'impression de stagner, de ne pas utiliser toutes mes ressources, de ne pas aider assez les gens, de ne pas faire tout ce que je peux pour transmettre encore et toujours tout ce que je sais ou pense savoir. 

 

Alors je vais continuer à faire du ménage, à être un Dobby (elfe de maison dans Harry Potter, bande d'incultes !) quelque temps, à regarder des films, à boire du thé vert, à méditer, à me peser tous les dimanches matins, à apprécier les week ends que je peux passer avec mon âme heureuse. A écrire ici. A travailler sur moi, sur ma "personnalité humaine" pour être moins grumpy de temps en temps. A être moins exigeante avec moi même, à me sentir moins coupable pour tout et n'importe quoi. A faire du mieux que je peux avec ce que l'Univers me donne. 

 

Mon prof de français, en 1ère L, m'avait donné un conseil que je m'efforce de suivre depuis. "Le mieux est l'ennemi du bien Alice".

 

Je fais donc du mieux que je peux. 

 

Merci à tous pour vos encouragements, pour votre soutien, ça me fait beaucoup de bien au mental, à mon petit côté humain, grâce à qui je peux être tout aussi lumineuse que vous l'êtes ;)

 

Bisous à tous, je vous sur-kiffe. 

 

@ Bientôt quelque part mes anges ;) 

 
To be, or not Dobby.
Commenter cet article

Kristophoros 16/03/2014 01:35

Tu devrais te pencher sur Un Cours En Miracles, si ce n'est déjà fait... j'dis ça, j'dis rien.
http://www.uncoursenmiraclesurtext.com/ (par exemple, y a de quoi défaire, Eckhart Tolle et bien d'autres sont passés par là...)

Kristophoros 16/03/2014 01:31

Tu devrais te pencher sur Un Cours En Miracles maintenant et y a de quoi (dé)faire... j'dis ça j'dis rien.
http://www.uncoursenmiraclesurtext.com/ (par exemple, Eckhart Tolle entre autres est passé par là aussi...)

Alice Kara Medium 16/03/2014 08:43

Déjà fait ;)

Cath 15/03/2014 19:47

J'ai tout lu : ton texte et les commentaires. Et il me vient plusieurs choses en tête, qui ne valent peut-être rien mais tanpis, j'les dis quand même comme ça me vient :
* vu de derrière mon ordi (facile...), je trouve que tu as de supers idées géniales (suis sûre que tu fais un malheur avec ton coaching, non ? ? ) mais il me semble que tu manques de temps pour les approfondir et les faire vivre.
* en lisant tes commentaires, je vois bien que tu as des gens tous prêts à te prêter main forte et qui t'amènent des idées en plus : j'ai l'impression (peut-être fausse? ?) qu'il est difficile pour toi de demander de l'aide. Peut-être une piste de réflexion : allez zou, dis-nous ce qu'on peut faire pour toi concrètement et on le fera ! Y'a ka...comme Alice KAra.....mdr !
* tu traverses une période intense dans ta vie d'être humaine : une perte de poids et la reconstruction de ta propre image et une nouvelle chérie. L'air de rien, ça fait beaucoup. Alors si l'Univers te laisse un peu en paix, c'est qu'il y a une bonne raison... désolée je ne la connais pas sinon, je te l'aurais déjà dit, oeuf curse ! !
Accepter, ce n'est pas renoncer, c'est consentir à....Laisse-toi porter : tu nous le dis si souvent = nous sommes tous à la bonne place, au bon moment, là où nous devons être ! Alors je t'l'dis : tu es à la bonne place = tout prêt de notre cœur..... j'dis ça, j'dis rien... mdr
C'est toujours un plaisir de te lire.
Je vous embrasse toutes et tous
Cath

Sylvie 14/03/2014 22:06

Bonjour Alice,
J'ai bien aimé ton article et je suis certaine que tu vas trouver la voie et la voix (non pas les voix, ça c'est trop facile). Je parle de la voix que tu portes déjà ici et là et que tu parviendras à porter plus loin encore c'est certain. Les choses prennent du temps et c'est pas plus mal pour construire du solide (histoire d'en baver pour le détruire après). Je me retoruve aussi dans cet article et c'est pourquoi il me parle particulièrement. En ce moment, je suis dans un même genre de configuration...L'incertitude du chemin et du point d'arrivée, l'incertitude d'être sur le bon chemin même si j'ai une sorte d'intime conviction (genre un serpent dans ma tête qui me dit aie confiancccce...'fin tant qu'il mord pas, moi ça me gêne pas.). Je ne sais pas où je vais, mais j'y vais, l'idée étant de ne pas nourrir de regret. J'aurai sans doute des décisions douloureuses à prendre au bout d'un moment, ou pas...on verra. Une sorte de lâcher prise sans rester passif : de la pure expérimentation de la vie. Mais finalement je crois que vivre, c'est ça. Profite du temps que tu as pour toi et ta douce, délecte t'en et le reste coulera de source : faut juste se démerder à ouvrir le robinet.
Sur ces paroles...Merci.

cetrod 13/03/2014 01:07

salut Alice,

y'a 2 ans environ je t'ai proposé de passer sur dagoba, tu m'as envoyé chier...
je t'ai demandé si tu as avais envisagé une relation avec un "enseignant", tu m'as envoyé chier...
y'a 3 mois je t'ai reproposé dagoba, tu m'as snobé...

je ne pense pas que tu ais de problème avec "aider le monde". par contre "laisser le monde t'aider"...

as tu réflechis à pourquoi tu ne veux pas d'autre "mirroir" que toi même?
qu'est ce qui te bloque avec gagner de l'argent?
c'est quoi tes prises de risques au quotidien?

pourquoi faut il être un ewok pour que tu acceptes de l'aide? (un pt'it peu d'aide c'est mieux que pas d'aide du tout dixit yan solo in the return of the jedi)

est ce vraiment l'empire l'ennemi? ou papa vador?

pourquoi les mexicains sont ils tous généraux dans leurs armée?

pourquoi changer quoi que ce soit tant que ça fait pas chier?

le problème avec les autodidactes c'est qu'ils le sont.
l'espoir avec les autodidactes c'est qu'ils y arrivent quand même.

bonne nuit, use the force

Alice Kara Medium 13/03/2014 13:50

Cetrod,

Une nouvelle fois, tu utilises Star Wars et ses références.
Hors, le seul personnage qui essaie de racoler un apprenti s'avère être "Darth Sidious" alias l'empereur Palpatine. Il attend des années et des années pour arriver à convaincre Anakin Skywalker de devenir son apprenti, son disciple, puis en suivant, son fils Luke. Il y parvient avec Anakin, mais jamais avec Luke. J'ai dis plusieurs fois (vu que tu sembles me lire assidûment) que je me rapproche le plus du personnage de Luke.
Des "maîtres" j'en ai, mais certainement pas ceux qui attendent en essayant de me convaincre du bien fondé de leur "apprentissage".
Un maître n'a pas besoin de convaincre, il Est et sa présence est tellement forte qu'on ne peut que se donner à lui, sans lui appartenir car le véritable maître n'a aucun enseignement à distiller, ni même ne le veut.
Si je dois être l'apprenti de quelqu'un, je le suis de Unmani Lisa Hyde, qui s'en tape totalement que je suive assiduement ses conférences on line. Ou Moodji, pareil. Mon ami Marc aussi, un fabuleux je m'en foutiste éveillé qui me laisse venir à lui lorsque j'en ressens le besoin. Tous me décanillent la gueule. Et j'en redemande.

Quand à dire que mes seuls maîtres sont des Ewoks, j'accepte. Les Ewoks sont ceux qui ont permit à la résistance de gagner face à l'empire, et sans leur aide, si petite soit t'elle, cela n'aurait pas pu se faire. Les faire passer pour des "sous-maîtres" c'est une preuve que tu n'es pas un maître pour moi.

Alors, une nouvelle fois, je t'envoie chier.

Coeurdialement,

Alice Kara

Camille, musicotteuse un peu flasque 12/03/2014 06:52

"Là maintenant, je me retrouve sans savoir quoi faire. Et je regarde des films. "

Mouééé... ben moi pareil.
Et moi aussi j'ai envie de devenir célèbre (et riche ^^), j'me fais des interviews toute seule devant mon miroir depuis des années, tout ça tout ça.... -_-

T'es vraiment zébrette? (thqi)
Parce que sinon... bah je te rassure (pas)... ça s'arrange pas avec les années la difficulté à gérer le quotidien. :/

Moi aussi je suis une loque comme toi (l'amour en moins, faut croire que je suis pas faite pour l'amour au final), et j'me dis.. la gestion du quotidien, ça marche bien quand on a une femme de ménage et une secrétaire!!! :P
(Nan mais j't'assure hein!)


Et puis zut quoi... les gens comme toi et moi ils deviennent quoi si ils deviennent jamais célèbres...?? :S

En bref... je te souhaite bien du courage!

Ayava 11/03/2014 22:38

Bon pour commencer je t'envoie l'ampoule car j'en ai plein les pieds lol "Humour" Et je pense que ta magnifique femme y mettra la lumiére , pour les week end rencontre perso je Kiffe et je surkiffe même Jditça Jdit rien ......
et je suis dans le même état en ce moment complétement d'émunie de savoir quoi faire pour avancé professionnellement , je pensée demandait a Martin des cours de médecine .....ou pas !

Brefff ma belle Jonquille je sais une chose c'est que l'univers nous réserve le meilleur toujour quand on l'attens pas , alors pourquoi ne pas le laisser nous apporter le mieux pour nous .
ps oui ok faut qu'il ce bouge un peu l'univers ...

bisours ma belle jonquille

lajemy 11/03/2014 19:57

ça résonne bien pour moi aussi tout ça, attendre, nettoyer en attendant mais en attendant quoi ? quel projet va aboutir ? qu'est ce que finalement je suis censée faire ? bref..... tout pareil...... par contre j'étudie les fleurs de bach en ce moment et dans ces cas où on a perdu la boussole et où on ne sait pas par où commencer il y a wild oat (folle avoine) ça peut aider ;)

K@t 11/03/2014 19:57

Coucou,

Ce petit rappel de ton parcours ne fait pas de mal car je viens d'apprendre qu'Alice Kara peut être un vrai cordon bleu. Un mythe s'effondre... Ne me dit pas que tu fais des cakes à la banane maintenant??!!!???
C'était juste un petit commentaire pour avoir l'occasion de te faire un gros bisou virtuel.

Mel 11/03/2014 19:42

Les "week-end papote" moi jvote pour ! :-D tu as déjà envisagé de faire des conférences ou des réunions régulièrement sur des thèmes variés ? Ça peut être tellement enrichissant pour tout le monde d'échanger autour de thèmes dont on n'a pas l'occasion de parler avec n'importe qui...et d'être au milieu de personnes qui s'intéressent aux mêmes choses. Ce n'est que mon avis perso, mais je trouve que ça manque en Midi-Pyrénées.

Anne 11/03/2014 19:24

Coucou Alice,

Eh bien c'est ce qui s'appelle être sur la même longueur d'ondes! tu m'entendrais pas par hasard? lol J'adore ton humour et particulièrement la phrase (parmi d'autres!) "La farine qui va faire le pancake quoi"...j'ai ri, c'est tellement, exactement, pile poil ça !!! Ah lala...le souflé est en train de monter :-)
Gros bisous

Christine 11/03/2014 19:24

Merci Alice pour ton article, pouvoir ouvrir ton coeur comme tu le fait, j'admire beaucoup.
Beaucoup de choses que tu peux expliquer (moi non) me parlent .....
Je pense que tu dois être un peu plus gentille avec toi !
Je suis certaine, que tout va se mettre en place...... tu le sais aussi sauf que tu te laisses atteindre par tes peurs ou tes doutes!!!
Pourquoi: quand tu aides les gens, cela fonctionne ! Et Non pour Toi ! Ce n'est pas logique. Au font de toi, les réponses sont là !
Courage à toi belle Alice.
Moi, je t'admire et adore te lire :-)
Courage à toi

lore 11/03/2014 18:26

la "Private joke", je crois que je la comprends!!! sinon, j'ai deux trucs à te dire:
1) si tu veux faire des vidéo, je peux t'aider, pour le montage vidéo, je sais faire.
2) pour la pub du tome deux des J'dis ça, j'dis rien" si tu me fournis une bannière, je peux la mettre sur mon site et mon blog. il sont un peu visité même si c'est pas le folie.

Hélène 11/03/2014 16:23

tout ce que tu dis me fait penser à une vidéo que j'ai vue aujourd'hui :
http://www.konbini.com/fr/lifestyle/zone-de-confort-stop-motion/
Merci à toi pour tes articles, à chaque fois ils me parlent.

Elodie 11/03/2014 15:58

Boire du thé vert en papotant avec toi, quand tu veux ! Faut juste que tu es envie de venir à Nantes ;-)
Et si l'idée venait des autres... après tout. Et pourquoi pas un tea time virtuelle ?
Moi je dis ça je dis rien !
Elodie

Aline - Labyrinthe Universel 11/03/2014 15:33

Tu finiras sûrement par trouver où aller, c'est comme l'amour, ça vient au bon moment. ;)
D'ailleurs, les projets, ça vient toujours par petites miettes qui nous fait vibrer, puis, un jour, on rassemble ces miettes (ou alors elles se rassemblent tout seul) et pam!

Sinon, ça tombe bien que tu parles de chroniques de magazine en faîte, car je compte peut-être m'associer avec une amie pour créer un magazine qui aide les gens à réaliser leurs rêves, à suivre leur chemin, je n'ai pas encore réfléchi à d'autres sujets...
Peut-être pourrais-je te contacter si cela t'intéresse? Tes ondes positives feront du bien aux lectrices x).
(Par contre, le magazine risque de se lancer que dans très longtemps, pas avant un an lol.)

Allez, bisous! <3

Isa 11/03/2014 15:29

« Tu ne sais plus qui tu es ni ce que tu veux vraiment parce que tu t’es oubliée depuis si longtemps pour les autres. L’Univers te donne du temps actuellement pour te reconnecter à toi , prends c’est cadeau ! Profites-en avant que tu n’en aies plus avec ce qui s’annonce pour toi. Il faut aussi t’alléger de toute cette culpabilité, accorde toi des mérites !! » Made in Alice Kara lors de ma récente consultation !! J’ai d’un coup un doute : Obiwan parlait pour moi ou pour toi en fait !!?? LOL ! Je vais souhaiter très fort que l’Univers et/ou nos guides nous donnent de quoi nous réaliser pleinement, tous ceux qui en sont là aujourd’hui ,et on dirait qu’il y en a pléthore !! ;-) Et puis avec un peu de chance et en toute logique tu y arriveras avant nous, alors file les tuyaux sur comment faire ça, hein ;-P, fais pas ta chienne, ‘fin chatte et ne nous laisse pas dans la merde (Oh smelly cat, oh smelly cat !!! LOOL !). Ou peut-être que c’est peut-être pas si compliqué que ça finalement et qu’il suffit tout simplement de se faire offrir une chaussette … ;-)
Bises

Marie-Pierre 11/03/2014 14:52

Oh bin dis donc! j'ai l'impression de me "voir" dans certains paragragphes!!! Tourner en rond, avoir des projets plein la tête et ne pas savoir comment les mettre en place, ni comment les financer. Alors, je dis, t'inquiète poulette!!! ça fait du bien aussi de poser les valises. Dis toi que c'est du repos forcé pour tes neurones et surtout pour ton corps.Faut ménager tout ça, il y a encore une longue route à faire. Et puis, si tu regardes bien, tu en as fait "très beaucoup plein" depuis ta naissance! Donc, "qui va piano va sano". Ah ces djeun's qui piaffent d'impatience!! Encore un peu de zenitude et je suis certaine que tout va se précipiter, tout va bouger et que même tu vas nous pondre un article pour dire que ça va trop vite. Bisous ma belle

Marie 11/03/2014 14:48

Décidemment, même si je suis une nouvelle, je kiffe ! mdr Je me retrouve à gloussoter (et oui je préfère que glousser, çà fait moins dinde ;-) ) devant mon écran et reprendre aussitôt mon sérieux en me disant je me retrouve dans sa description (du je sais ce que je ne veux pas mais je ne sais pas ce que je veux..... pffff et grrrr aussi!!). Mais voilà que faire sinon se laisser guider où la lumière nous mène ? En tout cas, c'est comme çà que je fais... je me dis que tout est indice et que forcément SI je me fais confiance je ne pourrais pas aller là où je ne veux pas... Mais bon, çà c'est quand je suis open ! Forcément il y a des jours où mon cervelet gauche se fait un malin plaisir de me mettre des doutes et j'en arrive à m'auto-parasiter ! Mouais... je sais c'est pas terrible mais je me pardonne après ! (enfin quand j'y pense lol !) Bon bref, tout çà pour dire que çà fait du bien de vous (j'ose pas le te !) lire parce que je me sens moins seule avec le syndrôme du lion en cage ! mdrr Et qu'en plus j'adore votre manière d'écrire, là aussi je m'y retrouve... Alors MERCI pour ce bon moment à vous lire et au plaisir de vous relire <3 Ps : je suis persuadée qu'effectivement de grandes choses vous attendent et pourtant je n'ai pas vos dons (ou quelques petits que j'essaie de nourrir doucement mais sûrement.. lol) mais comme souvent c'est plus simple à sentir chez les autres que chez soi.... Des bisous en attendant <3

Amandine 11/03/2014 14:24

juste merci de m avoir fait limite fondre en larmes, ça raisonne fort chez moi LOL 
Pour le moment je dois aussi patienter encore longtemps LOL c est pas demain qu'un producteur va acheter mes scénarios et autres projets de ouf ptdr
Pour le moment, je me repose sur mes propres fondations (ce n est pas de la complaisance mais un équilibre qui s'installe) moi aussi avant je disais oui et je me suis vu dire non a Bcp de choses convaincu que les projets vont bien vivre sans moi. Je dois été ailleurs et pas tout de suite... Je m équilibre enfin physiquement (fini le yoyo, ouf) et j ai pas fini!
Pour le moment, je montre juste l importance de la rigueur a mes collègues de boulot (djiadjo) qu'ils ont tords de baisser les bras à la moindre complication... J essai de rester fidèle a moi même malgré que  l ennui me guette... Je fuis l orgueil et la suffisance... En faisant ce que je peux là où je suis et je sens que c est juste! (vu l atmosphère pourrie, c est une rigueur proche de l auto-contrôle) merci pour l info sur la ville de Toulouse, on m a demandé de choisir entre plusieurs villes (Lyon, Marseille...) et j ai paniqué car cela veut dire que je vais être parachuter a 1000 bornes de mes racines... MÔMAAAN snif snif... J ai choisi à travers ta voix (et la leur LOL) merci donc....
Ton message vois tu, m'a fait penser a notre free hug (souvenir d un profond soupir genre ouf je suis pas seule ptdr) 
La transition reste assez hardue et je n ai jamais été aussi fatiguée... Le silence pour laisser "agir" la parole!
Une dernière fois (car j ai une petite traversée du désert a faire) je t envoie mes encouragements.

A pluch.... Tendresse ( je n oublie pas Sandrine donc gros bisous aux 2 zazous hi hi hi)

Biche 11/03/2014 13:56

Bonjour Alice,
Je dois te dire que la nouvelle configuration de ton blog ne me convient pas du tout ! Pourquoi vouloir toujours changer ? Je ne peux plus faire défiler tes textes normalement comme avant. Je me retrouve souvent au tout début du texte sans l'avoir demandé et je ne peux accéder à tous les commentaires, le bas de la page des coms ne s'affichant pas ! Qui est le grut qui a inventé cette nouvelle configuration ?
Le progrès tue le progrès... On est revenu à la préhistoire !
C'est tout ! et ce n'est pas de ta faute !
C'est dit ! Bisous, et merci encore pour tes articles. :)
Tu auras compris que ce message est destiné aux soit disant créateurs de cette nouvelle configuration de blogs.... Mais je ferai avec !

Biche 11/03/2014 16:04

J'y crois pas ! On dirait que ça fonctionne enfin ! :)
Le fait de l'avoir dit ? ...
Mdr ! :)
Conclusion : exprimez vous !!!!!

Edith 11/03/2014 13:56

Bel article, comme toujours, merci Alice ^^ Cette fois je ne sais pas trop quoi répondre (waaa lol), perdue aussi...alors une seule chose compte : levons nos tasses de thé tchiiiiinn bella!
Gros bisous

Canelle 11/03/2014 13:51

Bon, à moi ;o) lol
Ce midi, je me dis : oh, il faut que j'en parle à Alice! Son article précédent, sur le "je ne me sens pas trop à la hauteur etc. ...) eh bien, il était valable jusqu'au 7 au soir...
Samedi matin, je sens une autre énergie, très puissante! Un truc : waouh!
C'est : il y a du vent, genre de bord de mer, et tu ouvres les fenêtres de chez toi, sans avoir calculé...
Le vent s'engouffre, il te soulève, te faire bouger, voire tournoyer!
Il nettoie tout sur son passage, est riche de plein d'embrun, d'air iodé, pur, sain!
Waouh! Il donne le tournis!
Et si jusqu'à présent, on n'avait pas lâché avec le passé, eh bien, ça "arrache" tout! Alors, évidemment, relié avec le passé = un peu bobo...
Mais bon, il faut bien libérer de l'espace, nettoyer, pour avoir de la place pour ce qui suit...
On en a de l'énergie à intégrer, là, il va falloir quelques jours pour digérer ça...
Alors perturbés? Ceci explique celà...
Bon, à toi plus précisément : besoin d'éclaircissement?
Dis, c'est où cet éveillé qui s'est perdu de l'humain, là...
C'est quoi, ça?
Mais un peu mon n'veu, qu'on va les avoir les émotions, et plus que jamais, les sens explosent, les expériences aussi!
Mais pas de la même manière...
Eh beh oui...
Avant, c'était des tensions, des tiraillements, des conflits intérieurs... Du coup, les émotions, elles nous faisaient peur...
On fait des exercices, on lit, de la méditation, tout ça...
On se dit : ahhh, je suis soulagé! Ah, et puis beurk, je ne veux plus revivre tout ça, alors les émotions, le moins possible!
Ah mais, il est pas bien passé, le message là...
Tu vas les vivre, les émotions, et à fond avec ça!
Mais maintenant, ce seront LES TIENNES!
Les goûts, les couleurs, les formes, les énergies, TOUT!
ON EST DES ETRES HUMAINS bon sang!
Les autres, là, les guides, tous autant qu'ils sont, tu crois qu'ils ne nous envient pas, des fois?
Bien sûr, on en bave! Parfois, c'est rude! Mais... On a nos sens, on vit!!!
Et là, tu sais quoi?
Moi j'ai l'intime conviction que c'est ça, à présent : VIVRE!
Alors, j'ai bien lu ton : oui, mais je veux quoi!
Ah, un truc... Et si tu avais un petit peu oublié qu'on pouvait travailler en faisant quelque chose qu'on aime, ce pour quoi on est doué, et qu'on peut en vivre, et bien... Hmmm???
Allez, je te bouscule, ok, mais...
IL EST L HEURE DE SE FAIRE PLAISIR, Alice!
Il est l'heure!!!! :o)

Douces journées à toi!

Bises!

Saïda 11/03/2014 13:42

Très bel article! Très belle confession!
Tout en pudeur...et tellement sincère...
Tu remets les pendules à l'heure...
En expliquant que même étant "éveillée" (ou même après l'avoir été, un instant ou plusieurs jours...), on a encore soif d'autre chose...de se trouver...de se challenger...
Trouver l'équilibre...n'est-ce pas cela, le défi...?...
Et pour ton Wonderland Tour, j'aimerais en savoir un peu plus :-)
Un peu de créativité...qui sait...cela peut aider... :p
Une douce après-midi, Alice :D

Nya 11/03/2014 13:39

Ca va viendre le "eureka j'ai une idée, j'ai de nouveaux projets " ! :) , j'en doute pas une seconde ! bon la il a fallu t'adapter aussi a la vie de couple, tout ca tout ca, (c'est pas rien !!! ) et rien que de te voir en photo avec sandrine, moi je te trouve un visage lumineux et doux, apres ton energie la, dans les mots est archi baleze ! j'ai faillie mourir en buvant mon café mdr ! ^^ , bref personne va devenir chèvre ! (a moins qu'on le soit deja mais qu'on s'en rend pas compte lol ) , en ce moment je m'emmerde aussi, mais purée avec tous les aleas de la vie qui arrivent en pleine poire sans repit, ca fait du bien de s'octroyer le droit a l'ennui, a ce repit, pour faire le menage de l'ancien ! bref c'est presque le printemps ! je te souhaite un bourgeonnement de pleins de bonnes idées et vu ton cerveau qui fuse a la seconde de ressentis et d'imagination ! ben j'suis pô inquiete ! ^^ profite ! oui c'est ca ! profite de mediter et tout le bazar, je crois qu'en ce moment c'est ce qu"ils demandent la haut, se faire du bien, par tous les moyens, bref je sais meme plus ce que je viens d'ecrire, c'est pas grave, tu me connais, je passe du coq a l'ame ;D huhu ! bisouuu !

Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !