Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 Mar

Tu peux sauver l'humanité steuplé ?

Publié par Alice Kara Medium

Bonjour mes anges !!!

 

J'ai passé quelques jours à chercher un sujet, sans grande inspiration, j'avais bien quelques idées, mais j'avais pas la farine pour un faire mon pancake. 

Et puis, comme à chaque fois, j'ai laissé de côté pour y revenir plus tard. Je fais souvent ça, j'en commence 10 des articles, sur plein de sujets différents, puis je les laisse "reposer" dans mes brouillons, pour finalement, en écrire un tout autre. Ahaha ! (Je dois en avoir une centaine dans mes brouillons, qui ne me serviront sans doute jamais, et Martin se plait à dire qu'ils seront publiés après ma mort, comme les textes inachevés des grands auteurs, et l'idée me plait plutôt pas mal (c'est pas pour la postérité que l'idée me plait, mais plutôt parce que ça m'évite le taf que représente l'édition d'un bouquin ! euh... lol)

 

Bref.

Cet après midi, j'ai suivi mon défi de la semaine, et je suis allée me balader au parc pas loin de chez moi, toute seule, tranquillou. Bien décidée à m'aêrer l'esprit après ma consultation de haute voltige sur l'éveil et l'humanité en nous. 

Wilson, mon guide, n'avait rien d'autre à faire, alors il s'est incrusté dans ma méditation. 

(J'ai rarement le loisir d'être seule dans ma tête quand je médite... Et Wilson aime bien venir me faire chier pour me poser des colles, dont lui seul a le secret.)

 

Du coup, j'en ai profité pour lui demander la farine de mon pancake pour écrire mon article. 

 

Il m'a juste dit avant de se barrer faire je ne sais quoi, je ne sais où...

"C'est simple ton truc, sauve l'humanité !"

Et Pouf, plus rien. 

 

Avec ça, je me suis trouvée con. Je l'ai aussi trouvé très con. 

(Je vous cite ici en anglais le dialogue court que nous avons eu, qui est intraduisible, si quelqu'un veut se lancer en commentaires, vous génez pas !)

 

"Easy, save humanity !"

Moi : "... Wut ? I'm not Superman ! Can you even try to give me more fuckin' details ?"

"... Save mankind". 

Moi : "But... Wut ?"

 

Et il s'est barré. 

 

Après ça, je suis restée deux bonnes heures à essayer de reprendre ma méditation là où je l'avais interrompue. Mais impossible. "Quel con, mais quel con, il pouvait pas me lâcher la grappe ? J't'en fouttrais moi du sauvetage de l'humainté !"

 

Puis je me suis apaisée. 

 

Si j'avais la mission éventuelle de sauver l'humanité, déjà, il me faudrait une raison pour la sauver. Un but, un pourquoi. 

Est-ce qu'au moins j'aime les humains ? 

Parfois, certains me font chier, profondément chier même !

J'ai beau boire du thé vert, méditer, être allée au temple du Dalaï Lama, avoir papoté avec des êtres de lumière, avoir lu tout un tas de bouquins sur la communication non violente, l'éveil, l'avoir même "expérimenté" un temps, mais j'ai toujours envie parfois de puncher des gens. (Un peu à la mode Ally Mc Beal, j'ai jamais punché personne, mais j'ai punché dans mon imagination pas mal de gens. True Story. Alors qu'à côté de ça, je chiale pendant des heures parce que j'ai bouffé une huitre... Saisisez le paradoxe de mon humanité lol)

 

Mais la vraie vérité, c'est que même si parfois j'ai envie de puncher des gens, même si je râle beaucoup quand on m'appelle le matin, même si ça me fait souvent râler de répondre à des mails farfelus ou insultants, je continue d'aider les gens, je continue de répondre, je continue d'essayer de les guider, je continue avec le sourire. Inlassablement, je ne peux m'empécher de les aider. C'est plus fort que moi. Je filerais ma chemise à quelqu'un que j'ai envie de puncher s'il en a besoin. 

Parce que je sais, tout au fond de moi que ces gens n'y sont pour rien. Ils sont juste parfaits dans leur apparente imparfaititude (ça existe pas, je sais !) ils jouent le rôle qu'ils sont venus jouer sur terre, dans cette incarnation, à la perfection. Ils sont une forme parmi tant d'autres que prend l'univers (ou la conscience, ou la source, ou Dieu ou whatever) ici bas. 

Ils sont moi, je suis eux, sans distinction aucune, si ce n'est un je ne sais quoi de mental qui essaie de nous prouver le contraire. 

 

Nous sommes UN. 

Une seule et même entité, une seule et même énergie, une seule et même conscience. Et je suis, tout comme vous l'êtes tous mes anges, un parfait petit humain. 

Car voyez vous, quand on l'observe, l'humain est merveilleux.

 

L'humain n'est pas parfait.

L'humain est en vie. Il est la vie mais l'a juste oublié. 

L'humain teste des trucs, l'humain expérimente.

L'humain se ramasse la gueule.  

L'humain fait des erreurs, l'humain essaie encore.

L'humain râte plein de trucs.

L'humain tombe, il se relève.

L'humain devient sombre, puis se met à briller de nouveau. 

L'humain tremble, il souffre, il pense ne jamais pouvoir s'en remettre. 

L'humain s'en remet.

L'humain s'en remet souvent aussi à une force qu'il ne connait pas.

L'humain pense que tout pourrait être mieux, il espère mieux.

L'humain se sent coupable, de trucs qu'il a fait, et de trucs qu'il n'a jamais fait. Il se sent même souvent coupable de ce que d'autres ont fait. 

L'humain apprend, l'humain grandit.

L'humain pense. Il pense même avec plein de préjugés, plein de jugements.

L'humain essaie d'arrêter de penser, parfois il y arrive, parfois il échoue et pense à sa liste de courses.

L'humain se fait souffrir inutilement, et souvent, il fait souffrir d'autres humains. 

L'humain parfois pense avec amour, pour lui ou son prochain. 

L'humain fait des miracles, sans même savoir qu'il en fait. Ces miracles parfois n'accomplissent rien, et à d'autres moments, ils donnent de l'inspiration aux autres humains.

  

L'humain, est fort, mais tout aussi vulnérable. 

 

Vulnérable... Nous le sommes tous. 

 

C'est cette vulnérabilité qui fait que j'aurais envie de sauver l'humanité. 

Ce moment ou l'humain lâche les armes, ou il accepte d'être vulnérable, ou il accepte sa condition d'être un simple humain, sans chercher plus. Où il se montre sous cette facette sans chercher à être plus. Ce moment où l'humanité se met à prendre toute sa place. 

 

Je suis humaine, et je me sens vulnérable souvent. 

C'est à l'intérieur de cette vulnérabilité que se fait l'éveil spirituel. Le début de tout. 

C'est dans la plus profonde humanité que se retrouve la source de toute chose. 

Lorsque l'on s'autorise à être soi, un humain vulnérable, qui a ses failles et ses faiblesses, qui a ses doutes et un mental si présent. Qui a de la poigne, mais aussi de l'empathie pour lui même. 

 

C'est dans la vulnérabilité que se trouve le début. 

 

Il n'est personne au monde qui ne se soit jamais senti vulnérable. Dans les histoires de super-héros, il y a toujours un moment ou le super-héro se sent en danger, se sent fébrile. C'est ce moment qui est le plus important pour la suite. Ce moment précis où il va comprendre des choses, et pouvoir poursuivre sa route. 

C'est à ce moment précis qu'il retrouve en lui les ressources pour sauver l'humanité. (Faut que j'arrête les Marvels moi :p ndlr)

 

Alors il se trouve là mon "pourquoi je voudrais sauver l'humanité". 

Ce n'est pas dans les rires des enfants, ni dans les vidéos cutes de chats sur le net, ce n'est pas dans la gentillesse que j'aime l'humain. C'est dans sa vulnérabilité, dans ma vulnérabilité, dans les crises de la vie, dans son apparrent bordel. J'aime l'humanité parce qu'elle est remplie d'humains qui font des conneries. Juste parce qu'ils sont humains. 

Et sauver l'humanité, sauver le "mankind" comme dit Wilson, cela semblait une mission farfelue et impossible, mais au terme de ma méditation de cet après midi, j'ai trouvé la solution. (Ouais j'ai trouvé comment sauver l'humanité, j'me la pète, je sais !)

 

Pour sauver l'humanité, il faut juste rester humain. Pas essayer d'être autre chose, pas essayer d'être un super-héro et de porter son soutif par dessus son tee shirt. 

Je ne sauverais jamais l'humanité en essayant d'être autre chose que ce que je suis. 

Je ne sauverais pas l'humanité en essayant d'être un alien. Ou de faire mieux que des aliens. 

 

Les aliens font ce qu'ils sont, ils s'accrochent à la gueule des gens qui viennent coloniser leur planète, ils poussent dans les gens, puis ils pètent des thorax et finissent par bouffer tout le monde. C'est ce qu'ils font les aliens. (Bon, ok, y'a des aliens qui montrent des vaisseaux du doigt en disant "ET téléphone maison" aussi, mais c'était pas assez gore à mon goût. Shoot me.)

Nous, on est des humains, qui essaient à tout prix d'être autre chose. On cherche à être parfaits, et comme personne n'a la même idée de ce qui est parfait, on foire tout. 

 

Alors que c'est cool d'être humain. C'est génial. Et pour être un humain, y'a rien d'autre à faire que ce que nous faisons tous déjà. Peut-être juste essayer d'accepter notre humanité. 

C'est ça l'éveil, on passe toute une vie à le chercher, on lui court après alors qu'il est déjà là. Il est déjà dans cette humanité que l'on se fatigue à essayer de changer. 

Il n'y a rien à trouver, juste à être ce pourquoi on est le plus doué. Faire du mieux qu'on peut. 

 

Et oui, tout comme vous tous, je sauve l'humanité, en étant juste moi, en étant juste un petit humain ordinaire. Vulnérable par moments, forte à d'autres, remplie de doutes souvent, râleuse et j'en passe. 

 

Nous sauvons l'humanité parce que nous sommes humains. 

 

C'est plutôt cool non ? 

 

Pour conclure, une petite citation bien sentie de Gandalf : (ça faisait longtemps hein ? Avouez que ça vous a manqué !)

(extrait de Bilbo le hobbit, à la fin du conseil blanc, il s'adresse à Galadriel.)

- Pourquoi le semi homme ?

- Je ne sais pas. Saroumane pense que seul un grand pouvoir peut tenir le mal en échec, mais ça n’est pas ce que j’ai découvert. Je crois que ce sont les petites choses, les gestes quotidiens des gens ordinaires qui nous préservent du mal... de simples actes de bonté et d’amour !! Pourquoi Bilbon Sacquet, peut être par ce que j’ai peur et qu’il me donne du courage !!

 

 

 

@ Bientôt quelque part mes anges ;)

 

 

 

 

Tu peux sauver l'humanité steuplé ?
Commenter cet article

laettys 23/03/2014 08:51

;)

Amandine 21/03/2014 22:18

Vouiii, passage à la speedy Gonzalez!
Hop hop! L harmonie? La vérité, la cohérence si tu préfères
La perfection? Mouhahaha! La complète authenticité
La force? Faire la paix avec ses bobos, changer de regard vis à vis d'eux (d'oeuf? On fait pas d'omelette sans...)
Intégrer ceci: je ne suis pas parfait(e) mais je suis en paix avec mes imperfections.

Une phrase que j ai dit haut et fort: "je suis pas la vie qui n attend pas d'être approuvée"
"ce JE SUIS qui s'est exprimé est valable pour nous tous, vous tous!

Tut tut yeaip
Nous sommes le chemin et ceux qui cheminent. Et lorsque l'un d'entre nous tombe, il tombe pour ceux qui sont derrière lui, les prévenant de la pierre d'achoppement. Et il tombe pour ceux qui sont devant lui, qui bien qu'ayant le pas plus rapide et plus sûr, n'ont pourtant pas écarter la pierre.

Vous êtes tombés? Et toujours là? Soyez en fier!

Vi Alice voui :-)

De la part de la grande greluche! Loool

Carol 21/03/2014 20:56

Superbe texte

@lex 21/03/2014 19:27

Salut Alice ! j'ai lu tes derniers articles avec Isa on s'est bien fendue la poire. Mais je posterais sur l'autre article aussi. C'est vrai que l'etre humain est complexe, fort et vulnérable a la fois, on se fait des noeuds au cerveau, et ensuite on passe notre temps a denouer ce joyeux bordel...En tout cas merci pour ses conseils, toujours pertinents et remplis de bon sens, on espère qu'on vous verras prendre un kawa un de ses 4 dans le coin ^^

Canelle 21/03/2014 08:46

Et hop!
Encore en parallèle...
Être, rien d'autre, être...
On n'oblige pas les autres, on leur montre juste que c'est possible.
Que l'Amour avec un grand A, c'est ni tabou, ni bisounours.
On nous montre plus volontiers la violence que la générosité, la vraie, pas la calculée...
J'entendais l'autre jour une émission remarquable à la radio, avec Fabrice Midal.
Il expliquait que le Dalaï Lama ne comprenait pas au début, lorsqu'on lui parlait du manque d'estime de soi, de par nos contrées...
De même, un autre intervenant qui explique que dans notre culture occidentale, c'est paradoxalement beaucoup de narcissisme, de dépendance au regard de l'autre, et en même temps, ne pas s'aimer soi, si souvent...
Chercher à l'extérieur ce qu'on a à l'intérieur...
La liberté, elle est là...
Pas simple quand, pendant des années, 10aines d'années, ça a été occulté, voire même bafoué...
Alors, quand quelqu'un avance, avec ses failles, ses doutes, ses peurs, mais avance malgré tout,
quand on se rend compte que non, ce ne sont pas des surhommes ou surfemmes (j'invente un mot, mais zut, je ne vois pas pourquoi ça n'existerait pas aussi!), ni prophètes ou je ne sais quoi,
que TOUS, nous pouvons être, TEL QUE NOUS SOMMES,
alors, oui, être soi est le plus beau cadeau qu'on peut se faire et faire aussi aux autres...

Merci à toi et à ton article,
je suis moi-même et dans les discussions avec mon entourage, dans cette idée :
je trouve qu'actuellement, on se détache des émotions des autres pour vivre les siennes pleinement.
Être soi, tout simplement.
Et je trouve ça très beau.
Une jolie renaissance, même si ça bouscule (paraît-il que c'est toujours comme ça, une naissance, c'est waouh!)

Et merci pour tous tes articles.
Les choses bougent tellement actuellement, que tous nous avons besoin de partager, car les changements sont très subtils, intérieurs qui se traduisent de plus en plus vers l'extérieur.
Le changement est perceptible, à ceux qui savent tendre l'oreille et observer.
ET ne pas être seuls, ça aide...

Tu n'avais pas partages et d'échanges dans ton 1er article de l'année, les prévisions? ;)

Bonne journée à toi!

A plus!

Sev 20/03/2014 08:58

Magnifique!! Un de tes meilleurs articles!

Saïda 20/03/2014 06:49

S'accepter...et s'apprécier...pour ce que l'on est...

Merci :-)

sgwenn 20/03/2014 06:22

Hihi, j"adore, sauf que... euh, les aliens, ils sont pas tous comme Alien, hein, rassures-moi !

Biche 19/03/2014 22:45

Et de 3 !
J'aime beaucoup !

lore 19/03/2014 22:45

dis, es-ce que c'est en écrivant que je "sauve" un peu l'humanité? es-ce qu'au moins ça sert à ça?

Biche 19/03/2014 22:45

J'aime beaucoup !

Biche 19/03/2014 22:44

J'aime beaucoup !

Edith 19/03/2014 21:25

Tout à fait d'accord... Sauver l'humain, c'est se rendre bien compte de ce qu'on est vraiment, en positif, en négatif, mais c'est se sauver soi-même, savoir être indulgent avec soi-même. Bref, être vrai et ne pas se voiler la face, ne pas se mentir à soi-même. Si le monde tourne mal en partie, c'est parce que les dirigeants se voilent la face. Et je pense que nous avons beaucoup de chance d'être dans un pays comme le notre, ou comme la France, il y a tellement pire ailleurs pour la survie, et on l'oublie (je parle des grandes lignes). C'est ce que je me dis souvent. Et à part remercier la vie...! Même si on râle pour des choses qui nous contrarient.
Aaah qu'est-ce que je kiffe "le vrai"... lol
J'adore cette citation du Hobbit, c'est vraiment cette réplique qui m'a fait le plus chaud au coeur quand j'ai vu le film, parce que c'est tellement... VRAI lol
Bisous et merci petite humaine parfaite!

Marie 19/03/2014 21:08

<3

Ayava 19/03/2014 21:07

Coucou ma Jolie jonquille en lisant ton article voila ce que j'avait dans l'oreille " être humain a nouveau " rappel a l'ordre vivre tout simplement en tant qu' Humain !!!!!!

Merci Alice

http://www.youtube.com/watch?v=3ZZwNxVSVtM

Carmen 19/03/2014 20:54

Et un piti article qui tombe à point nommé le jour où je fond en larmes devant mon rh.... c'te honte... je l'ai bien sentie ma vulnérabilité! ;-p on est ce qu'on est, on ne se refait pas!

shannel Ange 19/03/2014 20:50

whaou super ça me parle.

Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !