Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 Sep

Cours de méditation 101

Publié par Alice Kara Medium  - Catégories :  #Apprentissages, #Élucubrations médiumniques !

Cours de méditation 101

 

Bonjour mes anges !!!

 

Vous êtes nombreux à me proposer des idées d'articles, à me poser des questions, qui à elles seules constituent des articles entiers, et je met beaucoup beaucoup de temps avant de m'y coller. 

Mais il ne faut jamais désespérer avec moi. Et cet article là, ça fait (sans mentir lol) 3 ans qu'une fidèle lectrice me demande de l'écrire. (Et elle n'est pas la seule !)

C'est seulement aujourd'hui que j'ai eu l'inspiration pour le faire. J'aurais pu écrire un article là dessus bien avant, mais cela n'aurait pas été un article dont j'aurais pu être satisfaite. Cela aurait été un article comme on en voit partout, et redondant par la même. 

 

Donc, aujourd'hui, je vous propose mon cours perso de méditation 101.

 

On va faire ça en trois catégories. 

Les débutants, les avancés, et les experts. 

 

 

1. Pour les débutants. 

 

Il faut vous octroyer un moment privilégié, ou vous pourrez être au calme, loin de la frénésie du quotidien, loin des mioches qui chialent. Évitez les toilettes si vous êtes maman, on sait tous que les mioches, (ou les chats) apprécient particulièrement cet endroit pour vous faire la présentation thèse synthèse antithèse de leurs magnifiques colliers de pâtes. 

Allez vous terrer dans la cabane au fond du jardin, au milieu des herbes folles, bien caché. 

Barricadez vous à double tour s'il le faut, ou faites un replay en boucle de la réplique de Gandalf "VOUSSSS NE PASSEREZZZ PASSSSS" sur la télé du salon. 

Une fois que vous serez surs de ne pas être importuné pendant votre moment à vous, asseyez vous, pieds nus au sol, pas grave si sous vos pieds c'est du carrelage, on s'en fout. L'important c'est que vous soyez connecté au sol. (Evidemment, un lopin de terre, c'est mieux, mais on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a ! Évitez les tomettes en plastique, les miennes ont gonflé jusqu'à exploser après une méditation de l’extrême qui avait duré 3h. Trop d'énergies concentrée, ça peut faire des dégâts, mais vous n'avez pas forcément la même puissance que moi, plus mes guides. Donc bon, vous avez quand même de la marge pour vos tomettes. Et faire 3h de méditation, au début, c'est débile. J'dis ça, j'dis rien.)

Donc, pieds au sol, bien installé sur un fauteuil ou whatever, vous voilà paré pour tenter de méditer. 

Mais comment on médite ? 

Il y a des milliards de méthodes. Chaque enseignant y va de la sienne, et toutes peuvent être efficaces. Suffit de trouver celle qui vous correspond et surtout, celle qui vous ressemble le plus. Voici quelques points que vous pouvez tester. 

 

a. Essayez de vous concentrer sur un point de l'horizon, et restez le regard fixé dessus. Vous pouvez aussi fixer un point d'horizon les yeux fermés, dans votre tête. 

b. Essayez de ne penser à rien. Si votre liste de courses vous vient, prenez 5 minutes pour noter que vous devez acheter du gruyère, et revenez à votre méditation. 

c. Arrêtez de penser à grignoter. C'est pas le moment. 

d. Vous pouvez écouter une musique douce, un thème de relaxation, voir même une méditation guidée. Y'a de tout, prenez un truc qui, si possible, n'est pas trop culcul. (C'est là que ça se corse, j'avoue !) Prenez un truc qui vous relaxe vraiment, tout existe, si vous êtes plutôt ambiance chinoiserie, prenez des sons de bambous, des sons de bols tibétains, de l'eau qui s'écoule sur une fontaine achetée chez Casa, Gifi ou whatever, ça marche aussi. Si vous préférez les sonorités indiennes, y'a de quoi faire aussi. Moi au début, j'aimais bien les mantras de Deva Premal, on trouve ça facilement sur Youtube. On y comprend rien, c'est en sanscrit la plupart du temps, et ça évite à la moulinette mentale de se mettre sur "ON". Évitez Britney Spears, Bob Sinclar etc. Gardez ça pour d'autres styles de méditations, du genre danser à fond les ballons sur des rythmes endiablés, ça peut être sympa aussi, mais pour un autre moment. 

e. Arrêtez de ne penser qu'à la mouche qui s'obstine à venir se frotter sur votre front. Plus vous allez y penser, plus elle va se faire un plaisir de vous emm***der. 

f. Arrêtez de penser à la culotte qui vous rentre là où il faut pas. (True story). Si besoin, virez vos fringues. (à moins d'être dans le jardin, sinon vos voisins vont s'interroger sur vos mœurs douteuses.)

g. Le point G justement, il peut arriver, régulièrement, que lorsque l'on médite, que l'on pose un peu les énergies, cela réveille quelques désirs profonds, enfouis on ne sais où au moment du coucher, quand monsieur ou madame rêverait de vous sauter dessus. L'éveil de la Kundalini on appelle ça. Les énergies remontent et descendent tout le long de la colonne vertébrale, et ça peut vous asticoter le chakra racine un peu plus que d'ordinaire. Enjoy. 

h. Prenez de la hauteur. Observez ce qu'il se passe en vous, comme si vous étiez au dessus de votre tête, et tentez de voir ce qui se génère en vous comme sensations nouvelles, ou déjà vues. 

i.  Ayez les idées claires. Classez, triez, reformatez ce qui arrive dans votre ciboulot, et faites un choix. Ne gardez que les pensées qui vont être agréables, source de bien être, et qui vont vous donner le sourire. 

j. Mettez le focus sur quelque chose qui vous entoure. Uniquement ça, et laissez aller vos pensées. Parcourez le fil, du début à la fin. Observez tout ce que vous n'avez pas le temps d'ordinaire d'observer. La couleur, l'aspect, la texture... Prenez le temps de vous attarder sur les détails. Vous pouvez aussi vous servir d'une pierre, que ce soit une pierre d'ancrage, comme une tourmaline noire, ou bien un caillou n'importe lequel, lisse, ou avec des aspérités. Cela peut être aussi n'importe quel objet. L'énergie n'est pas uniquement contenue dans les objets que vous trouvez sur les sites ésotériques. Tout a une énergie, même votre vieux mug ébréché du matin. Même la gamelle de toutou. C'est pas des conneries. Prenez n'importe quoi, et essayez de ressentir l'énergie du bidule. 

k. Ne vous fixez pas des objectifs trop élevés. 5 min de méditation, pour un début, c'est bien. Très bien même. N'essayez pas de partir pour 3h, ça ne sert à rien. Vous pourrez, après quelques jours de pratique adapter en fonction de vos besoins, de vos envies, et surtout, si vous voyez que ça ne fonctionne pas, ne vous acharnez pas. Réessayez le lendemain, ou plus tard dans la journée, y'a des jours avec, et des jours sans. Ne vous forcez surtout pas. ça donne des méditations pourries, qui vous laissent un gout de "chui pas capable, chui trop nul, j'y arrive pas" dans l'âme. Et ça, c'est pas folichon. La méditation, c'est supposé vous faire du bien, pas vous laminer le moral. 

l. Ne méditez pas sur la faim dans le monde, sur la fin du monde, ou sur les petits enfants africains qui eux aussi, se font emmerder par des mouches. (Humour de merde, mais avec les mouches, difficile de faire autrement ! désolée !) Evitez de méditer sur ce que nous montre Claire Chazal, elle est mignonne, mais j'ai dis plus haut que la méditation doit vous faire du bien avant tout, doit générer en vous des énergies positives, et ce qui se passe dans le monde, c'est pas ce qu'il vous faut actuellement, vous aurez tout le temps de le faire à 20h, quand les mioches crient famine. Comme ça, ça vous fait la totale burn out, un complexe détonnant de misère généralisée, que vous pourrez tempérer avec la prochaine méditation, en mettant de la lumière sur vous, en priorité, l'infiniment petit se répercute dans l'infiniment grand. Si vous vous faites du bien, un jour ou l'autre, ça fera du bien aux petits enfants en Afrique. 

m. Avant et après une méditation, buvez beaucoup d'eau. Votre corps a besoin de fluides et l'énergie en pompe pas mal. 

n. Revenez à vous tranquillement, laissez le téléphone sonner, ne sortez pas d'une méditation d'un coup sec, vous pourriez vous casser la pipe. (True story là aussi !) Faites pourquoi pas quelques étirements, avant et après, pour faire circuler les énergies de nouveau. Elles ont été pas mal sollicitées au niveau de la te^te ou du coeur pendant la méditation, et il faut les renvoyer un peu partout. Lavez vous les mains pour temriner le tout en beauté. 

 

Voilà déjà de quoi sustenter les débutants. 

 

Passons maintenant aux confirmés. 

 

2. Pour les confirmés. 

 

Si les points du d'ssus ne vous donnent plus de fil à retordre, et que vous y arrivez finger in the noze... Bingo. Vous êtes passés dans la classe supérieure, avec mention. 

Vous devriez être en mesure de méditer, plus simplement, plus facilement, de visualiser avec beaucoup plus d'aisance des choses, des images ou des couleurs dans vos petites caboches farfelues. GOOD !

Vous maîtrisez l'art de la méditation pour les nuls, et c'est maintenant que je vais vous corser le schmilblik. Et mon petit doigt me dit que vous risquez de me détester un paquet de fois avant d'arriver à passer la maîtrise. 

L'idée est simple pourtant. 

Il vous faut essayer d'observer le moment présent, tel qu'il est. De ne penser à rien d'autre qu'à ce moment présent que la vie vous offre, là tout de suite maintenant. Le seul moment disponible, ici, à votre portée. Ce simple moment précis que l'Univers a décidé de vous envoyer là tout de suite, pour que vous puissiez l'observer avec tous vos sens. Ce moment est parfaitement idéal et a été conçu tout spécialement pour vous, pour votre méditation. 

Mais ce n'est pas tout. Ce moment, il ne faut pas le juger. il ne faut pas essayer de changer quoi que ce soit, il ne faut rien modifier du tout dans vos têtes, il faut l’accueillir tel qu'il est, entièrement, pleinement. Même si vous vous apercevez qu'il y a des miettes sur la table en face de vous, même si la mouche revient vous titiller les sourcils. Acceptez tout ce qui arrive, tout ce qui vous arrive à ce moment là. Dites vous que tout ce qui Est, c'est une expression de l'Univers. Que la moindre particule, molécule etc, fait parti intégrante de vous. Dites vous même que vous avez tout crée. Que vous êtes une extention de tout. Un amas de molécules, un pet d'étoile. Un résidu de matière. Vous pouvez aussi vous dire que vous n'êtes rien, spa faux, et c'est même recommandé au bout d'un moment, vous aurez ce sentiment de liberté là. Et ça fait du bien par où ça passe. 

Libérez vous du mental, qui analyse tout. Restez dans le présent, sentez les poussières qui retombent, volent ou se posent, sans même que vous ayez besoin d'intervenir. Observez le monde bouger tout autour de vous, toujours sans jugement, sans intervention, sans besoin d'intervenir. Vous pouvez le faire. 

Et vous pouvez tellement bien y arriver, que même dans le bus bondé qui vous ramène à la maison, c'est easy fuzzy au bout d'un moment. 

Exercice qui va vous faire me détester... Observez la télé sans juger du tout du tout ce qu'elle diffuse. Accueillez les images tel quel. Sans essayer de modifier ou de deviner la fin du film. Sans gueuler contre l'héroine qui, vous le savez, va finir par se faire butter par le psychopathe. Pour les plus téméraires, faites le devant les Chti's à Hollywood. Conseil perso. Si vous y arrivez, vous pourrez lire le cours pour les experts. 

 

3. Pour les experts. 

 

Arrêtez d'essayer. That's it, that's all. Oubliez tout ce que j'ai dis plus haut. Vivez. Soyez la vie même. 

 

 

Voilà !!!

Qui est prêt à se lancer ? 

 

Racontez nous en commentaires vos expériences, et rappelez vous de toujours faire de votre mieux !

 

@ Bientôt quelque part mes anges ;)

 

 

Cours de méditation 101
Commenter cet article

vevette 30/01/2015 23:09

bonsoir
j'essaye de méditer mais c'est très dur car je me sens très rapidement "partir" à peine j'imagine une belle image , vers un autre lieu, vers des gens que je connais ou non ,et dès que j'essaye de "revenir" à cette image , j'ai le vertige comme si j'avais vraiment mon esprit qui "part" de mon corps et qui revient à une vitesse grand V . comment faire pour que je limite cette formule 1 qu'est mon esprit ? merci beaucoup de la réponse bonne soirée

Cath 18/09/2014 21:56

Tout d'abord : Merci Alice d'avoir foncé la couleur de tes textes : ça me repose bcp plus les yeux !
En ce qui concerne la méditation, je l'ai apprise à travers le yoga du son = faire vibrer son corps, ouvrir ses chakras par l'intermédiaire de mantras, tel que ceux de Deva Premal. ça me va bien comme ça, je décolle ! !
A tel point que sans musique, je n'arrive pas à me déconnecter du mental...
J'adore cette image : ces fauteuils m'ont toujours fait rêver, voyager dans ma tête..
Merci Alice de tes partages
Cath

Edith 18/09/2014 17:47

Mouhahaha la culotte :-D
Sympatoch ton article! De mon côté j'ai expérimenté plusieurs choses, la méditation est pour moi un état qui arrive quand on met le mental de côté, ne plus avoir de pensées tout en étant présent (+ conscient)... ce qui est hard... et qui se rapproche fort de l'hypnose "relaxation" ou "médicale", sauf qu'ici je trouve que c'est plus de la visualisation et "de l'absence" (+ conscient), le corps s'endort, on ne sait plus trop le bouger (+ qu'en méditation). Enfin voilà, ou alors je me plante totalement et les deux choses sont similaires, en tous cas quand on a les yeux fermés! mdr (embrouillaaage pour répondre à Lydie si elle lit ceci)
Mais le souci c'est que je ne sais pas si, quand on a les yeux ouvert, c'est de la méditation ou observer la vie, la matière, sans la juger. Un état qui vient quand on en a envie, n'importe ou... un genre de moment "euphorique" où on se rend compte que plus rien n'est grave lol, mais un peu plus que de percevoir le moment présent! Voir et ressentir tout en détails, mais comme si c'était une vue d'ensemble et large! Et ceci, soit sans jugement, soit en trouvant toutes les choses, sans exception, très "bizarres" mais fascinantes!
Quand je me relis on dirait presque JCVD! lol! T'es aware? t'as tout compris? C'est super!
Je ne sais pas dans quelle phase je suis... je suis tout, voilà, ça n'existe pas les phases ^^ mdr!
Bisous!

Edith 19/09/2014 15:57

lol oui mais on me comprend je suis sûre! :-D C'est difficile de parler de sensations! huhu!
Oui en hypnose, on a les yeux fermés, je me suis faite opérée sous hypnose, mais pour moi ce n'était pas tant un état second, je sentais qu'on tirait sur mes muscles par ex, sans avoir mal, j'étais bien là, d'ailleurs j'ai même été distraite par rapport à ma visualisation, je me suis mise à penser et je n'avais toujours pas mal, puis je me suis dit "oups retourne dans ton paysage, ça vaut mieux lol", un peu comme un état de léthargie avant que tu t'endormes, mais totalement consciente. La méditation oui c'est comme le dit Alice dans sa réponse, sans mental. Tout est lié, c'est pour ça que je mélange tout lol

lydie 19/09/2014 10:16

mdr ! alors oui tu nous as fait là du beau JCVD mais ce que j'ai compris c'est qu'en hypnose on a systématiquement les yeux fermés et on est dans un état second.
Quand on médite on est encore plus conscient de ce qui nous entoure en mettant nos pensées de côtés. j'ai compris ? en tout cas merci d'avoir pensé à moi dans ton com ! :) biz

Modestie 18/09/2014 13:54

Super article !!!! Très bien même !!!! Faut que je m'y remette et ça fais un bail que je le repousse ! Perso j'ai appris à méditer y'a 4 ans . Et pour apprendre à ne pas faire gaffe à nos pensée qui s ex citent on m'a appris à fixer mon regard sur la flamme d une bougie allumée et posée juste en face de moi à 30 cm de moi à peu près et posée au même niveau que mes yeux toujours à peu près . Pour ne pas avoir à monter ou descendre la tête afin de pouvoir regarder la bougie . Quand tu sens que t'es pensées sont calmée on ferme les yeux et normalement tu dois voir une tâche lumineuse et la tu fixe ton regard (intérieur , avec les yeux fermés ) sur cette tâche . Si t'es pensée te prennent le choux de nouveau du ré ouvre les yeux et ré fixe la flamme etc etc ....
Voilà c est une méthode comme une autre qui peut peut être donner des idées ou aider d autres personnes ;) bisoussss

JUJU 18/09/2014 13:16

Bonjour Alice,
Question de blonde :
Euh, il est censé se passer quoi quand on médite?

Alice Kara Medium 19/09/2014 12:16

L'idée, c'est justement qu'il ne doit absolument rien se passer. Revenir à l'état de rien, pour assimiler le fait d'être tout :)

Biche 18/09/2014 13:06

Ca c'est du transat ! Moi qui ne pensais jamais méditer (j'appelle ça ma vie contemplative), je me débrouille plutôt bien d'après ce que tu en dis ! :) Avec du thé (c'est capital) et dans la nature.

lydie 18/09/2014 12:50

hello :)

moi je me Lance mais avec mon mental de THQI ça promet au début !
juste pour info, la différence entre hypnose et méditation ?

merci, bizzzzz

Alice Kara Medium 19/09/2014 12:14

Yop !
Hypnose : Suggestion mentale.
Méditation : Virer toutes les suggestions du mental.

What is mind ? No matter.
What is matter ? Nevermind. :p

Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !