Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 Sep

Tu n'as pas à être quelqu'un.

Publié par Alice Kara Medium  - Catégories :  #Tribulations..., #Apprentissages

Tu n'as pas à être quelqu'un.

Bonjour mes anges !!!

 

En ce moment, un peu ballottée par tout un tas de choses, je ne sais pas trop ou je vais, je ne sais pas trop quoi faire, j'avance sans savoir où poser mon pied hésitant. Je suis dans un flou artistique plutôt convainquant pour mon mental, qui n'en perd pas une miette. 

Je ne suis pas du genre à me lamenter sur mon sort, je pense que vous le savez, du coup je puise en moi même les ressources qui me font tenir debout.

 

Je lutte contre le sentiment de m'être fait écrasée, dépassée par les événements ces derniers mois. Je me suis mise moi même à l'écart de tout ce monde spiritualo/médiumnico/coachingo/namasto blabla. 

Deux sentiments s’entremêlent. Je suis partagée entre le fait de souffrir d'une immense solitude, de la non "reconnaissance" de mes pairs, du manque d'aide. Des propositions exceptionnelles que l'on me fait mais qui depuis des années, n'aboutissent pas. (Pas par manque d'investissement personnel, car à chaque fois, quand c'est une bonne proposition, je donne tout ce que j'ai, je tiens à le préciser) Ainsi que par le besoin de repli, d'introspection, de retour à la source. De ne plus rien faire, pour ne plus rien être. 

 

Partagée entre le fait de continuer ce que je fais, de continuer à nourrir, telle une mère divine des milliers de gens quotidiennement, via ce blog, mes interventions ci où là, ou de tout arrêter pour n'être juste personne. Au service des autres. 

 

J'ai une proposition de boulot. Ce boulot, je pense que je vais postuler, et y'a de grandes chances pour que je sois prise. J'ai fais psycho, j'ai bossé au téléphone, et même si je suis un peu rouillée, j'en suis parfaitement capable. Ce boulot, c'est réceptionniste des appels d'urgence pour le SAMU. C'est un boulot dur, on est au front, mais il n'y a pas mieux pour remettre les idées en place. Et il n'y a pas mieux comme service aux autres pour moi en ce moment. En même temps, on m'aurait proposé un taf de pompiste, je l'aurais pris aussi. Comme Socratus dans le guerrier pacifique. N'importe quoi ferait l'affaire. 

 

Partout, on nous rabâche qu'il faut être quelqu'un, qu'il faut lutter pour se faire un nom, pour se faire une place, pour laisser une trace, pour être vu, être considéré, entendu. 

Je suis de la famille d'âme des artistes, habitée longtemps par un besoin de reconnaissance, d'affirmation, de création. Mais tout ça m'a consumée. J'ai torpillé moi même ou refusé tout ce qui aurait pu faire aujourd'hui de moi, une "célébrité". J'ai abandonné la lutte. J'ai laissé la place aux autres. Je vous l'ai expliqué dans un article précédent. J'ai donné pleins pouvoirs à d'autres, qui font de la merde, et ont aujourd'hui plus de lecteurs que moi, ils sont sortis de nulle part, avec de gros budgets, des idées plagiées de partout (et surtout chez moi) et ça me remue, ça m'énerve, ça me fait sortir de mes gonds, je gueule, je refais le portrait de tout l'astral là haut, je déchire des bouquins sur l'éveil, je me rebelle. 

Mais dans le fond, je crois que ça me soulage. 

 

J'observe ce qu'il se passe, l'énergie qui est générée par ces gens qui cherchent à tout prix, comme j'avoue l'avoir cherché moi aussi à un moment donné, à "Être quelqu'un" à générer des égrégores, des groupes de gens, toujours plus nombreux. Ils cherchent un piédestal sur lequel se placer, pour être bien en vue. Ils font des vidéos, des teasers même pour leurs vidéos, ils crient "aimez moi", "Je vous aime parce que vous m'aimez". "Nous créons ensemble quelque chose d'énorme". Marketing et manipulation de masse, au top. 

Alors oui, forcément, ça soulève les foules. ça nourrit en surface. 

Je ne suis absolument pas capable de faire ça. Incapable de rivaliser. Et même si certains aimeraient me voir le faire, ça ne prend pas. 

 

Avec du recul. Leurs pages deviennent au fil du temps des déversoirs d'énergies négatives, impossibles à gérer, impossibles à canaliser, tout fout le camp, et les énergies partent dans tous les sens. 

En observant ma propre page, et ça m'a pris 6 ans pour que cette page devienne comme cela, je n'ai aucun débordement. Pratiquement plus aucun message "de buse". Les gens sont respectueux. Ils me connaissent et me suivent pour certains depuis le début, sans jamais se lasser ou être déçus de quoi que ce soit. Sans jamais se sentir agressé par les autres lecteurs. Tous, vous formez une masse d'amour, de respect. 

Vous vous respectez entre vous, vous me respectez moi. Vous respectez les gens que j’intègre petit à petit. Ce n'est pas une grande page que je tiens, ce n'est pas un grand blog, c'est juste un espace pour moi, mais aussi pour vous. Un espace qui se maintient car j'ai un leadership qui impose la droiture, la vérité et la symbiose. La cohérence. Avec moi même, mais aussi dans tout ce que je vous partage, de moi, ou d'autres. 

La cohérence, qu'il me semble par moments perdre, parce que mon mental, tout comme les vôtres, vient me titiller et me faire douter de ce que je suis, lorsque je cherche ou pense être quelqu'un, avoir besoin d'être quelqu'un. C'est de ça dont je souffre. 

 

C'est lancinant. Vivre dans un monde ou j'ai la certitude de n'être personne, ayant connu l'éveil, mais où ce monde me rattrape pour faire de moi quelqu'un, pour me coller une étiquette, pour me donner des rôles, ou me mettre en compétition avec des gens auxquels je n'arrive pas à m'affilier. 

 

 

Wilson mon guide, AKA le torpilleur, m'a dit hier quelque chose qui m'a soulagée. 

"You don't have to be anybody."

Traduction : Tu n'as pas à être quelqu'un. 

 

Dans cette lutte de pouvoir, ou tous mes confrères se tirent dans les pattes, me tirent dans les pattes. Je n'ai pas à être quelqu'un. Je n'ai pas à lutter. Je n'ai pas à sortir mes sabres lasers pour riposter. Je n'en ai pas l'envie, je n'en ai pas la force. I just want to be nobody. Je veux juste être personne.

Dans cette lutte constante pour être quelqu'un, je me rend compte qu'il n'y a pas plus grande liberté que de n'être rien. Personne. Aucune personnalité en moi à alimenter, à découvrir, aucune entité qui puisse être similaire aux autres, aucune affiliation à demander. Aucun combat à mener, aucune terre à conquérir, ni en moi, ni à l'extérieur. 

Dans mon corps, il y a un mental, un cerveau, une illusion de personnalité, "Alice Kara" semble vouloir s'exprimer, semble avoir des choses à dire. 

Mais la vie la dépasse. La vie prend le dessus, et Alice Kara n'existe encore que parce qu'on lui attribue un rôle. Une dominante majeure. Je fais plaisir aux autres en leur donnant ce qu'ils veulent que je leur donne. Je fais ce que l'on me demande de faire. j'ai fais ce que m'ont demandé mes guides. Je fais ce que me demandent mes clients, tout en restant dans la lignée véritable. Je me remotive, j'essaie de trouver du plaisir dans ce que je fais, de le faire bien. Sans être la meilleure, sas être mieux qu'une autre. Juste bien. Sans jamais dépasser de limite, sans jamais faire autre chose que ce que je porte. 

Mais tout ça est illusoire. Tout ça c'est du vent. Je sais qu'en dedans de mon corps, il n'y a personne. Il n'y a aucune branche à laquelle m'accrocher. Il n'y a juste que le flot de la vie qui s'écoule, qui anime tout ça. mon corps, mon cerveau, mon mental. 

 

Et si je puis faire quelque chose en ce monde, ce n'est pas promettre la lune, promettre l'éveil, promettre un mieux être ou quoi que ce soit d'autre. C'est ce que les gens ont envie d'entendre, j'en suis consciente. Mais je ne le peux pas. 

La seule chose que je puisse faire, c'est être le bien être, être la liberté, être la lune, être la vie. Qui s'actualise et se dissout à chaque instant. 

Pas de lutte, zéro... LA GUERRE EST FINIE. Elle n'a même jamais commencé ailleurs que dans mon mental. 

 

Je vais postuler pour ce job, ou pour un autre. On m'a proposé aussi d'écrire des articles pour un site qui va sortir et aura pignon sur rue prochainement. En nègre. Y'aura pas mon nom. Ce ne seront pas des articles personnels. On ne pourra même pas reconnaître que c'est de moi. Je vais bosser dans l'ombre d'autres, qui eux seront mis en avant. J'suis ok avec ça. Je serais payée pour le faire, et la dame de l'ANPE elle m'a bien fait comprendre que j'avais besoin de thunes. C'est pas faux. La plupart des trucs que je fais c'est gratuit, tout ce blog est gratuit, et j'ai pas envie de le rendre payant. les consults, j'en ai quelques unes, mais pas assez (ça, c'est ma faute !) j'en prend pas beaucoup, maximum une par jour, et ça paye à peine les factures. Faut que j'aide aussi financièrement d'autres personnes qui sont plus dans la merdasse que moi. 

Je ne suis pas en train de vous dire que je vais tout arrêter ici. L'envie de le faire est venue, souvent, mais elle passe à chaque fois, et je suis pas du genre à faire des complaintes de diva, genre "rattrapez moi où j'me casse". 

Je vais juste m’aérer un peu. 

N'écrire que lorsque je sais que cela va aider les gens. Sans m'aider moi. 

C'est pour ça que j'ai commencé ce blog à la base, j'me disais que si ce que j'écris aide 1 personne au moins, j'aurais gagné mon pari. 

Aujourd'hui, happée par le monde ambiant, je suis toujours en train de me demander quoi écrire, quoi faire que je n'ai pas encore fait, quel sujet aborder que je n'ai pas encore exploité en long en large et en travers... Qu'est ce qui va plaire, est-ce que les gens vont partager ? Est-ce que c'est du Alice Kara ce que j'écris ? Est-ce que les gens vont me reconnaître ? Vais-je être plagiée de tous côtés ?

C'est trop "personnifié" tout ça pour moi.

 

Je ne peux pas non plus être personne. Sinon je larve, comme Buddha sous mon ficus en pot, et je ne fais plus rien. Qui va nourrir les chats si "je" ne le fais pas ? S'il n'y a Personne pour le faire ? lol

 

Je me donne de la latitude, le soulagement de ne pas avoir à être quelqu'un, de pouvoir être personne de temps en temps. Au moins quelques minutes par jour. Quelques heures, quelques journées. 

Ne pas regarder plus loin que le bout de mon nez dans l'instant.

 

Être la présence pure. 

 

Et je mettrais mon habit de super héroïne "Alice Kara" de temps en temps. Pour venir vous raconter des trucs, vous en expliquer d'autres, suivant mes envies, mes guides, tout le toutim. Sortir mon tome 2, moi toute seule en auto-édition comme le premier, ou chez un éditeur, car j'ai des propositions qui m'arrivent d'un peu partout. 

 

"The Dark night of the soul" comme le dirait Dan Milman. I'm struggling with my own identity. Je me débat avec ma propre identité. Identité qui à l'heure actuelle, ne fait pas de sens. 

C'est un "symptôme" d'éveil, même si l'éveil ne peut être stigmatisé. 

L'éveil ronge la moindre parcelle d'identité qu'il nous reste. C'est ce qui se passe en moi en ce moment. J'ai besoin de m'éloigner d'Alice Kara. De laisser son histoire au passé qui n'existe plus. D'être la vie dans le présent. 

 

Je discutais avec Wilson hier et il me disait que ce n'est pas l'Univers qui met en avant des personnalités comme les nouveaux coachs ou médiums sortis de nulle part. Ce sont les gens. Les gens encensent ceux qui leur promettent d'accéder au bien être, simplement, avec des pseudo méthodes bien ficelées. Ils ne sont accompagnés d'aucun guide. Ils ont appris tout ça, rien n'est sorti d'eux vraiment. 

Pour les gens comme moi, qui sont de véritables créateurs, qui sommes guidés par toute une armée de zigotos, il ne peut y avoir de départ de flamme rapide. Même lorsque l'on a un tempérament de feu, comme c'est mon cas. Il ne peut y avoir de piédestal. Tout ne peut pas aller vite. La lumière est déjà là, vraie, pure, et elle se dépose en chaque être comme une vérité, qui "défonce". Elle n'adoucit rien, elle défonce, purement et simplement. Et peu de gens sont prêts à se faire défoncer. (Comme je les comprends lol) mais quand ils le sont, le bombardement est efficace. Et que l'action des maîtres véritables, ou plutôt des "non maîtres" peut s’immiscer dans la matière. 

Les gens ont besoin de s'épuiser, de s'épuiser à suivre des chimères, pour ensuite être déçus et entrevoir l'ouverture réelle de ce qu'ils sont. Tout comme moi j'ai lu des centaines de bouquins de ces pseudo éveillés, belle gueule gros charisme. J'ai été déçue. Puis j'ai observé ailleurs. Et j'ai compris. J'ai repris les bouquins des gruts qui disaient qu'il ne pouvaient rien pour moi, et j'ai compris pourquoi. Je suis aujourd'hui un de ces gruts que j'ai moi même eu envie de puncher. 

Et je suis en train de me faire puncher de tous côtés. Je sais que c'est normal. Je sais que c'est bien. Je sais que tout est parfait. Je sais que c'est ce qui Est. Je sais que c'est utile. Je sais que ça ne sert à rien de faire plus, mieux, ou de lutter. Tout est déjà là. 

Et quand mon mental se met en tête de faire de moi quelqu'un, je lutte, automatiquement, je gueule, je râle, je m'obstine. 

Je suis fatiguée d'essayer d'être ce que je ne suis pas. Je ne peux pas jouer le rôle d'Alice Kara tout le temps. Et j'ai enfin compris que ça ne servait à rien. Tout comme je vous invite à vous éloigner de ce que vous pensez être, pour revenir à la source. Libérez vous quelques heures par jour de qui vous êtes, pour n'être rien. Pour n'être personne. 

 

Et... Enjoy. 

 

@ Bientôt quelque part mes anges ;)

C'est une chanson que je vous partage aujourd'hui, car elle est passée dans mon ipod au moment ou j'écrivais cet article, et que je trouve qu'elle image parfaitement l'endroit où je me trouve quand je m'autorise à n'être personne. Elle parle du Québec à la base, mais si on switche le Québec par le ici et maintenant, ça prend un sens merveilleux. Bonne écoute !

Tu n'as pas à être quelqu'un.
Commenter cet article

laurie 30/04/2015 07:07

je tombe aujourd'hui sur cet photo.....
J'ai eu ma petite puce de 3 ans pour une semaine de vacances, et au cours d'un promenade, elle a trouvé un joli galet qu'elle a précieusement emballé dans une serviette et qu'elle a promené sans jamais s'en séparer.
Sa maman est revenu la chercher et bien sur elle a jeté le galet..... le soir elle a eu le droit a une grosse crise de larme..... la puce ne pouvait pas dormir sans son "doudou cailloux"!!!!!!!!!!
et alors!!!!!!!!!!!!!!!!!!! voila que j'ai la réponse

Céline 29/11/2014 04:04

J'avais loupé cet article à sa sortie. Il est tombé à pic! Il va me permettre d'attendre avant ma consultation. ;) Merci Alice.

Biche 01/10/2014 09:04

Gratitude : un de mes anges gardiens humains est venu nettoyer mon ordi de ses virus !
Devant ma question ! "Sais tu comment leur renvoyer une bombe virtuelle ?" Il m'a répondu : "Ce serait faire la même chose qu'eux ! Ce serait être comme eux..." Il est bien mon ange gardien n'est-ce pas ?
Gratitudebis : les photos intempestives hyper gênantes ne sont pas apparues pendant qu'il était là ! Ouf !!! Mdr !!!

Biche 29/09/2014 13:15

En réponse à la question :
Si tu étais un fantôme, quels lieux hanterais tu ?
Là tout de suite, j'hanterai les lieux qui ont créé et qui gèrent ces 2 virus informatiques que je viens d’attraper : BOXORE et OMIGA PLUS ......
Hé hé !!!..........................................................................

MOI 24/09/2014 09:05

BONJOUR
moi ce que je retiens de tout c'est kil vous fo sortir du monde de l'illusion des fantomes crees de toutes pieces et ca ira mieux bonne chance a vous vous etes sur la bonne voie au fond du trou on rebondit mais etes vous prete a entendre ca sans insulter?je ne suis pas sure

Yann Audouard 24/09/2014 01:51

Ravi de te connaitre si j'ose écrire,Alice.Merci pour ta sincérité,ton humilité,tes conseils et je te souhaite un bon CV(chemin de vie). :)

Jany 21/09/2014 21:18

Courage Alice
Vous savez bien que toute chose a son utilité même si on ne la voit que rétrospectivement.
Le fait d'aller si haut dans la lumière vous permet de descendre nettoyer vos ombres de plus en plus profondément. Ce n'est pas agréable mais nous sommes là pour ça!
Je vous envoie plein d'amour
Vous nous en reparlerez avec humour dans quelques temps

Oldman 21/09/2014 20:11

Il y a une différence entre Alice qui blogue et , celle plus consensuelle qui vous reçoit ...
Trop policée ? Envie de faire plaisir ???? Pas forcement la vraie Alice
Sois folle mon Petit, même en consult ! La vérité sort quand même de ta bouche ! ( Yoda dixit , enfin je crois que c'est de lui )
La reconnaissance tu l'as déjà, et quelle que soit ta façon d'agir elle sera là ! Ne perds pas ton " âme" pour ça . Existe comme tu le sens , comme tu te sens ...
Free hugs

Natacha 21/09/2014 19:39

Bonjour Alice,

Après environ 3 mois de lecture intensive de ton blog, dans l'ombre (xD), j'ose enfin écrire un message.

Tout d'abord, merci pour tout le travail que tu fais, pour les articles que tu as écrit, que tu écrit et, que j'espère, tu écrira encore!
Ce sont grâce à tes articles, écrits avec ta personnalité "d'Alice Kara", que j'ai ces derniers temps pu prendre conscience de pleins de chose. C'est grâce à ton humour, à ta façon d'expliquer les choses de manière simple, drôle, claire et accessible que j'ai réussis à les avoir, ses prises de conscience.
Inévitablement, ça fait toujours tout de suite "tilt" quand je te lis! Contrairement à certains livres spirituels où mon mental s'échauffe à s'efforcer de comprendre, parfois même, la simple tournure de phrase! Alors que ce n'est vraiment pas le but du tout...
Comme tu le dit, avec toi, ça défonce! xD Pas de place pour le mental, ça nous transperce et atteint directement notre être.

Pour en revenir à l'article, je suis moi aussi dans une situation un peu similaire.
J'ai, depuis peu, réglé beaucoup de choses de mon passé. Ce qui a eu pour effet de me changer assez brusquement. Dans le sens où tout ce à quoi je pouvais m'identifier, jusqu'à mes gouts musicaux et mes centres d’intérêts, ont disparu car, liés au passé.

Je me retrouve donc en ce moment à ne plus savoir qui je suis, sans avoir de personnalité définie. Sauf que j'en suis au stade où sa m'angoisse un peu LoL! Et que j'essaye donc de savoir qu'est ce qui fait que je sois Natacha.
J'attends alors avec impatience d'être épuisée de cette recherche (qui est malgré tout je pense nécessaire pour moi pour le moment =/ ) pour enfin lâcher prise et ne vouloir devenir personne, n'être rien, mais être, tout simplement!

Merci pour l'article, pour ta vie que tu accepte de nous raconter en toute humilité,simplicité et, bonne chance pour ta recherche de travail ! =)

nina 20/09/2014 12:20

Merci pour cet article pleins de courage et de vie. Bises , nina , ou peu importe , Lol.

Lisa 19/09/2014 23:20

Merci pour ce partage. Je te souhaite le meilleur et t'envoie de la belle énergie. D'autres portes s'ouvrent à toi qui vont t'épanouir.
A bientôt
Lisa

kaks 19/09/2014 23:20

encor merci ma belle, je suis également dans tout ce chamboullement je ne me reconnais plus et c'est ce qui me fait peur. J'essai de lâcher prise mais c'est dur. Pour le moment je suis dans la phase où j'ai besoin de me vider alors je laisse couler mes larmes. Je sais qu'une issue n'est pas loin et je vais cesser petit a petit de lutter pour la laisser m'atteindre . mille bisous du coeur

Carol 19/09/2014 22:22

Les vrais maîtres sont parmi nous, humbles. Ou alors dans le succès. Peu importe. Tant qu'il y a cette joie qui monte, ce bonheur incommensurable.
Je t'aime

Carol 19/09/2014 22:21

Les vrais maîtres sont parmi nous, humbles. Ou alors dans le succès. Peu importe. Tant qu'il y a cette joie qui monte, ce bonheur incommensurable.
Je t'aime

Carol 19/09/2014 22:18

Les vrais maîtres sont parmi nous, humbles. Ou alors dans le succès. Peu importe. Tant qu'il y a cette joie qui monte, ce bonheur incommensurable.
Je t'aime

Anne 19/09/2014 20:08

Puissant.
;)

Nathalie 19/09/2014 20:06

Alice
le lâcher prise, tu en parles tellement dans tes articles....
Sais-tu que là, en ce moment précis, nous sommes là, nous, tes âmes éveillées grâce à ta joie, ta simplicité, ton amour de l'autre tout simplement...
tu nous guides par tes écrits, par ta voix si on a eu la chance de t'entendre, tu nous accompagnes sur notre chemin si épineux qui est celui de la découverte de SOI
Alors tiens bon, les voisins du dessus ne te lâcheront pas, nous ne te lâcherons pas, l'univers te prépare une très jolie surprise .......
nos âmes connectées à toi se moquent totalement de ces pseudos "coach-médiums" de pacotille. Elles savent reconnaître intuitivement les "vrais" des "faux"...
Fais nous confiance
à bientôt quelque part notre ange
ps: purée je suis devenue "fan" d'Isabelle Boulay, moi qui ne l'écoutais jamais...:)

Lily 19/09/2014 17:19

Je suis remuée, après avoir lu cet article. Il me fait l'effet d'une belle pierre brillante tombant dans un lac miroir, dont je serai l'une des ondes de choc occasionnées par sa chute. Cela m'apparaît comme quelque chose de positif.

J'ai l'impression de vivre quelque chose d'un peu similaire à ta situation, par certains côtés, depuis quelque temps. De par ce que je suis et ce que je fais (mon histoire personnelle, mon environnement familial, amical, professionnel... mon héritage génétique, mon apparence, et d'autres trucs), je me sens de plus en plus tiraillée entre l'être et le paraître. Je me demande si ces deux choses peuvent coexister, trouver une certaine symbiose, ou si l'un existe nécessairement en opposition à l'autre.

J'ignore si ma réflexion intérieure, que je partage ici pour le coup, peut être utile.

J'ai juste envie de finir ce commentaire en t'envoyant plein de belles pensées remplies d'amour. Je continue à ressentir beaucoup de gratitude, pour ce tu m'as offert lors de notre rencontre, la consultation que tu m'as accordée en 2011 et qui a changé beaucoup de choses dans ma vie.

Merci Alice. Merci pour tout ce que tu partages avec les personnes qui te lisent et qui croisent ta route.

Je continue de suivre !

Biche 19/09/2014 17:11

Réceptionniste des appels d'urgence du SAMU !... Ca promet pour de nouvelles aventures !... Tu y seras excellente !
Oui, parfois on passe dans ce genre d'état...
Bises ma belle

Biche 22/09/2014 23:06

Je repense à ce poste aux urgences : tu y serais parfaite, impossible à déstabiliser, du répondant, la capacité de capter le vrai du faux, la capacité de rassurer aussi. Comme tu as vu bien pire, tu céderais pas à la peur. Tu aurais à faire face au "tout-venant" ; des gens biens et des gens nettement moins biens. Une caissière fait face aussi à tout cela. L'une d'entre elles nous a raconté ce qu'elle subit au quotidien (la caisse était tombée en panne lors de notre passage, pas de hasard !). Un grand ras le bol... Elle a pu s'épancher et dire ce que personne ne veut entendre car on nous demande d'être politiquement corrects en France de plus en plus. Ca promet pour les élections dans certaines villes... Des personnes comme toi peuvent réussir à faire quelque choses de toutes ces énergies. Et puis un salaire sûr pourrait faire pencher la balance de ce côté sans le stress ursaff et cie à payer.
Bisous tout plein Alice

valerie 19/09/2014 17:08

coucou ma belle, je te suis depuis le début, et tes articles sont tjs arrivés pile poil au bon moment de mes grandes réflexions... tout comme toi je suis ds un tournant que je n'arrive pas à prendre et après avoir essayé de quitter mon ancien métier, il est revenu à moi sur un CDD 4 mois à mi temps car il fallait payer les factures et nourrir la famille TIGROUS ;),
et là je viens d'être prolongé pour 3 mois. Pour une reconversion je suis partie un peu dans pleins de direction qui n'ont pas abouties. Ma philosophie me dit que çà ne devait pas se faire (même si la colère intérieure est là, la lassitude, etc) et puis j'ai eu 15 jrs de congés où je me suis déconnectée de ce monde (téléphone, internet, télé...) pour conclure que je voulais retrouver une vie simple emprunte de valeurs ce qui n'existe plus (dans ce monde devenu très virtuel) et qui me perturbe malgré tout.... on parle de bonheur, carpe diem etc.... mais on ne le fait pas, on se perd à courir après un idéal qui n'existe pas, on passe à côté des choses, à côté de vraies amitiés, à côté de nous....
j'ai donc repris le boulot dans cet état d'esprit, plus apaisée et pour ma reconversion professionnelle, je me suis dis que je devais peut être être juste moi !!!!
Mais avant tout, merci pour tes articles, ils apportent de l'énergie positive dans nos moments de doute, ..... Alors à mon tour je t'envoie cette énergie positive.... bisousssssssss

valerie 19/09/2014 17:08

coucou ma belle, je te suis depuis le début, et tes articles sont tjs arrivés pile poil au bon moment de mes grandes réflexions... tout comme toi je suis ds un tournant que je n'arrive pas à prendre et après avoir essayé de quitter mon ancien métier, il est revenu à moi sur un CDD 4 mois à mi temps car il fallait payer les factures et nourrir la famille TIGROUS ;),
et là je viens d'être prolongé pour 3 mois. Pour une reconversion je suis partie un peu dans pleins de direction qui n'ont pas abouties. Ma philosophie me dit que çà ne devait pas se faire (même si la colère intérieure est là, la lassitude, etc) et puis j'ai eu 15 jrs de congés où je me suis déconnectée de ce monde (téléphone, internet, télé...) pour conclure que je voulais retrouver une vie simple emprunte de valeurs ce qui n'existe plus (dans ce monde devenu très virtuel) et qui me perturbe malgré tout.... on parle de bonheur, carpe diem etc.... mais on ne le fait pas, on se perd à courir après un idéal qui n'existe pas, on passe à côté des choses, à côté de vraies amitiés, à côté de nous....
j'ai donc repris le boulot dans cet état d'esprit, plus apaisée et pour ma reconversion professionnelle, je me suis dis que je devais peut être être juste moi !!!!
Mais avant tout, merci pour tes articles, ils apportent de l'énergie positive dans nos moments de doute, ..... Alors à mon tour je t'envoie cette énergie positive.... bisousssssssss

Guilaine 19/09/2014 16:50

Coucou Alice. Dis quels questionnements tu as là : je veux, je dois, mais ais-je raison ou bien tort ? Peut-être que pour trouver les réponses, il faut en parler avec un psy-quelque chose qui t'aidera a y voir plus clair. Car tes réponses te viennent de l'astral, mais là-haut ils sont déconnectés de nos problèmes purement matériels et Freudiens.

judith 19/09/2014 16:29

Bonjour Alice,
Je suis ravie de lire que vous aussi vous leur refaite leur portrait à l'astral ! Je pense que nous sommes nombreux à le faire! ( en meme temps, ils n'ont qu'a nous donner les bonnes réponses à nos questions,ou au moins tenter de nous rassurer, grrrrr!)
En ce qui vous concerne, je pense que vous avez raison de vous réorienter.9a ne peut que vous enrichir, meme modestement.
Nous sommes tous en quete de reconnaissance.L' une la recherche chez son conjoint, l'autre chez son employeur.Hier j'ai pleuré comme une madeleine pendant une demie-heure chez mon conseiller Pole Emploi.car j'ai le sentiment de ne pas exister à ses yeux, donc pas aux yeux de l'état, donc invisible aux yeux de tous. Et pourtant, aujourd'hui en racontant ma mésaventure à un formateur celui-ci, rien qu'en m'écoutant, m'a revalorisée et rendule sourire.
En acceptant ce nouveau job vous existerez d'une autre maniére et aurez beaucoup d'importance aux yeux d'autres personnes.
Cette prise de conscience que vous vivez s'appelle, je pense, Maturité.Et, quoi que douloureux, cet état est finalement le plus joli des cadeaux.
Je vous souhaite plein de bonnes choses, Alice, et venez de temps en temps nous raconter vos nouvelles aventures qui nous enrichirons également.
Bises,
Judith

Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !