Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 Apr

Panique à bord ! (Ou la théorie des tomates...)

Publié par Alice Kara Medium  - Catégories :  #Élucubrations médiumniques !, #Apprentissages

Panique à bord ! (Ou la théorie des tomates...)

Bonjour mes ptits poulets !!!

 

Je prend le clavier aujourd'hui, pour répondre à bon nombre de questions qui me sont posées en ce moment. 

 

La tendance est au flip de l'extrème. Beaucoup se posent énormément de questions, sont perdus, se cherchent, et s'interrogent sur le bien fondé de l'évolution pourquoi pas, ou bien sur la métaphysique de la vie. 

 

Alors que moi ou mes "compatriotes" vous appelons au lâcher prise et au menfoumentape, il y a un sursaut de peur flagrant qui s'immisse un peu partout. 

 

Je ne sais pas ce qu'en disent les astrologues ou les autres, et ils ont forcément des explications là dessus, car ils sont très forts pour les explications en général, la lune de ché pas quoi en taureau ptet bien, ou mars qui fait des siennes ou whatever, mais l'idée ici, est selon moi plutôt réjouissante. 

 

La peur vient du fait que le mental, d'un coup d'un seul pour une raison ou une autre, fait des rebonds. Un peu comme un roller coaster qui ferait du hoola houp, sans crier gare. 

On perd son job, ou on en trouve pas, malmené par les difficultés de la vie, qui existent bel et bien dans notre mental, qui fait très bien son taf, lui. 

Il nous pousse à la culpabilité, à ne pas arriver à rentrer dans les cases, à ne pas arriver à gagner sa vie, à ne pas arriver à rentrer dans le moule pré-formaté de "travailler plus pour payer plus" ou de ne pas arriver à trouver un conjoint, ou de ne pas arriver à faire pousser des tomates aussi bien que ne le fait le voisin. 

 

Chaque brin de culpabilité s'accompagne de plus d'actions. 

Pas de job ? On envoie des milliers de CV. 

Pas de mec ? On va étoffer son profil meetic. 

Pas de tomates ? On en rachète.

 

 

*$lllllllllllllllllll$ (sorry, ça c'est le chat qui a marché sur la clavier, je laisse, au cas où, c'est ptet un signe... lol non je déconne)

 

Aujourd'hui, par les temps qui courent, on est habitués à tout avoir tout de suite. 

Le temps est devenu notre plus grand enemmi.

Il file trop vite, on a peur de le gaspiller, et il faut avoir plus, faire en sorte d'avoir une vie remplie de tout un tas de trucs pour le combler.

 

En cherchant tout tout de suite, on en oublie, que le temps, bah ça prend du temps. 

 

Effectivement, aux yeux de l'Univers inifni, je dis souvent que nous avons l'espérance de vie d'une cacahuète. 

Mais il ne faut pas paniquer aux vues de cette grande révélation. 

 

Pour que quelque chose se pointe dans votre vie, forcer les choses ne sert à rien. Je garde pour cela mon exemple des tomates, on est au printemps ici en France, et cette saison se prête particulièrement à ça.

 

On plante une graine, on fait ses petits semis, on l'arrose, puis on a juste à attendre qu'elle pousse. Et ça, qu'on le veuille ou non, ça prend du temps. 

Plus on va lui mettre de l'engrais, plus effectivement elle aura tendance à donner plus de tomates, ou à pousser plus vite, mais quel intêret ?

Plus on lui fournit de l'engrais, plus on a l'impression de l'aider à grandir. Il n'en est rien. La plante n'a pas réellement besoin d'engrais pour grandir, l'engrais a plutôt même tendance à la fragiliser. La rendre dépendante. 

On lui mâche le travail, juste parce que nous voulons plus. Pas pour son bien être, juste pour pouvoir, à maturité, l'exploiter plus, pour manger plus. 

J'ai partagé un article sur facebook y'a quelques jours (comme je poste trop de trucs sur mon facebook, j'ai la flemme de vous retrouver le lien sorry !) d'un mec qui a développé un moyen de faire pousser des plants de tomates abondants, sans aucun engrais, sans même utiliser d'eau.

 

Il sélectionne ses graines de tomates, qu'il met dans des conditions de grand stress, il les malmène même beaucoup, de sorte à ce que les tomates apprennent à s'en sortir et à se développer seules, malgré l'adversité, et à se renforcer en fonction de ce qu'elles ont dans le moment présent pour se faire. Ses tomates vont ainsi utiliser tout ce qui se trouve à portée, même des trucs insoupçonnables, pour pousser et devenir de magnifiques tomates qu'on a hâte de pouvoir croquer. (Nous sommes de grands prédateurs de tomates. Amis végétariens, vous êtes des enfoirés, oui oui !!!)

 

Pas d'eau, ou juste un peu au moment de la mise en terre, et ensuite, vaï, démerdez vous les tomates. 

 

ça lui a pris 3 ans pour obtenir un potager digne d'un palais royal de la tomate, et aujourd'hui, les plus grands scientifiques viennent le chercher pour élaborer des théories sur comment il a bien pu se démerder avec ses plants de tomates miraculeux. 

 

Le mec, il a juste fait confiance à ses tomates, il leur a donné de l'amour, ne leur a pas mâché le travail. Il les as laissées se démerder, les ramenant à l'essentiel, pour qu'elles trouvent en elles, et dans le plus simple minimum de l'extérieur, la force de se développer. 

 

Moi j'dis, (et j'dis ça, j'dis rien... lol) que... Bah là haut, l'Univers et tous les guides de tout le toutim, ils font la même chose que ce jardinier révolutionnaire avec nous, les petites graines d'humains au mental peu dégourdi. 

 

Ils ne nous filent pas d'engrais. Même si nos petites caboches humaines crient famine et en demandent, perdus que nous sommes, addicts à toujours vouloir tout tout de suite et à vouloir grandir plus vite, mais ils s'en foutent.

Ils nous font confiance, savent que nous avons des ressources inexploitées en nous, et qu'on a tout à fait les capacités pour se dépatouiller avec ce qui est dans le moment présent. 

Alors on flippe, on est perdus, on cherche partout ce que nous pourrions faire pour pousser plus vite ou obtenir plus vite ce qui nous fait défaut, on se met en mode "stress" et, à un moment donné, comme les plants de tomates de ce mec là, on trouve les ressources, on prend ce qu'on peut prendre, et on se met à pousser, plus fort et plus vigoureusement comme jamais nous n'aurions cru possible de pousser. 

 

Entendez bien par là qu'il ne sagit pas de la loi du plus fort, c'est même tout le contraire. 

 

C'est apprendre au plus faible (en apparence) à trouver en lui et dans ce qui l'entoure, le pouvoir de devenir aussi fort que les autres. 

 

C'est en ce sens là que l'adversité, les aléas de la vie, le flipp, la peur et les angoisses sont des atouts considérables pour nous donner une chance de pousser. 

 

ça prend plus de temps que nous aimerions, certes, ça nous donne l'impression (et elle n'est qu'une impression !) de stagner, de se retrouver perdus au milieu de tout plein d'autres plants de tomates qui poussent hyper bien parce que bourrés d'engrais au milieu des jardineries, mais là, pour le coup, le temps est un formidable allié. 

 

L'Univers, la Source, Dieu, les guides, whatever, et peu importe comment vous avez envie d'appeler la conscience autour de vous, ne fournit que le strict minimum pour que vous alliez puiser plus dans les ressources présentes, ici même, là maintenant tout de suite. 

 

Ce n'est peut être pas ce que vous pensez avoir besoin, mais, c'est bien connu, si vous n'avez pas vraiment d'idée sur ce que vous avez besoin, ou si vos désirs sont érronés, là haut, ils savent parfaitement quoi vous envoyer pour que vous puissiez pousser. 

Bien sur, vous pourriez vous arroser avec de l'engrais, vous mettre dans une serre, vous illuminer la gueule avec des ampoules spécifiques, vous donneriez de belles tomates, mais vous ne tiendriez pas longtemps, et ce ne serait que de la lumière artificielle. 

La lumière doit venir de vous, pas de l'extérieur. La vraie lumière vient du dedans. Pas des artifices comme l'on aimerait vous le faire croire. 

 

Avec l'éveil, j'me suis redue compte que tout ce que mon mental me dit qu'il me manque n'est qu'une perte de temps. Au lieu de chercher à obtenir quelque chose que mon mental voudrait, je n'ai qu'à observer ce qui m'entoure, et à trouver la façon de m'en servir pour mener à bien ce que je veux faire. 

Et chaque fois, je me retrouve avec une abondance à faire palir tous les marquis de Sade. 

 

C'est le système D de la gagne. 

 

Ce n'est pas parce que l'éveil est advenu, car il n'est pas réellement advenu, il a toujours été là comme il est là chez vous aussi. C'est juste une question de bon sens, et... De patience. 

 

Les guides l'Univers etc, nous poussent à être plus futés. En aucun cas ils ne nous mâchent le taf, et en aucun cas ils nous poussent à utiliser des choses que notre égo, bien que cherchant la facilité, sait nocif pour nous. 

 

Un travail, un conjoint, ne vous rendra pas plus fort. Vous ne serez pas une meilleure tomate plus juteuse. Rien qui existe à l'exterieur ne vous rendra plus heureux. Même si tout votre mental vous crie le contraire. 

 

Soyez futés. Ayez confiance en vous, en vos ressources, et en vos capacités à pousser plus haut, vers les étoiles. (moment de poésie cucul bonjour !)

 

A vos ressources mes petits poulets !

 

Et accueillez l'adversité comme une ressource pleine de potentiel, pas comme un frein. 

 

 

@ Bientôt quelque part mes ptits poulets !

 

Ps : Ne maltraitez plus les tomates, mangez les avec amour, ou ne les mangez pas !

Ps ² : Le lien, ouais, j'ai ravalé ma flemme lol

http://www.bioaddict.fr/article/pascal-poot-l-homme-qui-fait-pousser-400-varietes-de-tomates-sans-eau-ni-pesticides-a4895p1.html

 

 

 

 

 

 

 

Panique à bord ! (Ou la théorie des tomates...)
Commenter cet article

nadia 20/05/2015 17:56

Il tombe à point nommé celui là! ! Mercii

Caro 06/05/2015 19:54

Merci pour les végétariens, dont je suis, héhé. Pourquoi j'ai pas de questions existentielles, moi ? Il faut dire que je m'en suis déjà beaucoup beaucoup posées, j'ai l'impression de lire mon passé dans cet article. En revanche, gros besoin de changer de cadre, d'aller voir ailleurs, sentiment de "fin" de plein de choses, incontournable, pour faire germer de nouvelles graines par la suite, je suppose.
Merci pour ces bonnes paroles, pleines de bon sens, ça fait du bien à lire.

Lux 03/05/2015 17:36

Super super article !! Merci :D

Fatma 29/04/2015 13:48

Merci Alice! Article trés parlant:) J'avais besoin de lire cela, afin de me recentrer sur le "ici et maintenant", et qu'est-ce que je peux faire aujourd'hui!
Bises ma belle et "MERDE" pour ta future chaîne, on a hâte!

cathlanternier 21/04/2015 10:47

j'adore,,,

Anne Or 21/04/2015 08:03

Bonjour Alice,
Top bien, comme d'hab (je crois que je vais faire un copié-collé de mes com's) :-) Je commence et finis la lecture avec le sourire :-)
Bisous!! ♥

guimaraes 20/04/2015 21:40

Trop forte je te suis a font continue comme ca tu es genial grace a toi j'arrive a etre plus entiere . merci pour ce que tu es

guimaraes 20/04/2015 21:39

Trop forte je te suis a font continue comme ca tu es genial grace a toi j'arrive a etre plus entiere . merci pour ce que tu es

Natacha 20/04/2015 18:22

Je suis rassurée de lire que, apparemment, je ne suis pas la seule à avoir ces merdouilles de questionnements existentiels =) Merci pour l'article, qui je dois le dire, tombe très bien! J'ai encore du mal à me rentrer dans le crâne que tous les instants, que je passe à me torturer avec ces questions sur la vie, sont inutiles car le mental est trop limité pour pouvoir répondre à ces questions. Il ne trouvera jamais de réponse acceptable. Donc lâcher prise....ça me parait plutôt bien comme solution! Même si cela demande un minimum de discipline, du genre, faire attention à ne pas écouter, à ne pas s'identifier à nos pensées et à se concentrer sur l'intérieur. Enfin..j'espère que je ne dis pas de conneries xD

Edith 20/04/2015 16:33

T'as fait un beau lien avec les tomates, j'aime beaucoup, c'est limpide, comme toujours. Me doutais bien que tu sortirais un truc dans le genre :-)

val 20/04/2015 16:30

merci Alice, ce que j avais besoin de lire aujourd’hui, ne perdons pas espoir alors...

Marie-Ange 20/04/2015 16:22

Encore un article sympa, très vrai. Merci beaucoup Alice.

Isabelle 20/04/2015 15:45

Quand on a l'impression " de stagner, de se retrouver perdus au milieu de tout plein d'autres plants de tomates qui poussent hyper bien " et que nous pour le coup ça prend du temps et même une plombe ! .... dis nous comment être persuadée qu'on y arrivera à donner de belles tomates juteuses et parfumées et ainsi continuer à chercher et trouver les ressources dont tu parles ? Comment on fait quand on n'est pas convaincue de pouvoir pousser sans eau et sans soleil ? Il a mis 3 ans à y arriver ... ça montre à quel point c'est pas facile

Isabelle 20/04/2015 17:36

Bon alors ça prend plus dès que je fais un retour à la ligne .... alors faut tout mettre bout à bout ! ;-P ... je disais aussi : Merciiiiii ! Je vais m'imprimer ta réponse pour la relire en boucle jusqu'à ce que ça rentre dans ma caboche de têtue ! :-D ... <3

Isabelle 20/04/2015 16:18

Ah flûte y'a pas la fin de mon message ci dessus !
Je disais merci pour l'à propos de mes questionnements actuels ! Dans le mille !

Alice Kara Medium 20/04/2015 15:53

Ah et... PS, 3 ans, c'est que dalle !

Alice Kara Medium 20/04/2015 15:52

Déjà, il faut arrêter de poursuivre un but : Faire des tomates. Quand je serais mieux blablabla, je serais douée je ferais ci ou ça... Blablabla. Le plant de tomate, avant d'en arriver à faire de belles tomates, il est juste dans le moment présent, et dans son moment présent, la seule chose à laquelle il pense (si ce n'est qu'il pense on s'entend !) c'est de continuer à pousser, malgré l'adversité. Donc, cesses de te projeter dans le futur hypothétique, vois tes potentiels de maintenant, ce que tu peux en faire, et vois ce que tu as, arrêtes de fixer ton focus sur ce que tu n'as pas. Si là tout de suite, tu n'as pas ce que ton mental te dis que ce serait bien d'avoir, c'est pas une punition, c'est juste que ce que ton mental te dit que ce serait bien d'avoir, c'est d'la merde, et que c'est pas ça du tout qui va te rendre, ni plus forte, ni heureuse. Élémentaire mon cher Watson.

Sabrina 20/04/2015 13:34

Merci, juste merci :)

Julien 20/04/2015 13:25

Un de tes meilleurs articles pour moi avec ce parallèle tout le long sur ton exemple de tomate ;)

Lisa 20/04/2015 13:10

Merci pour cet article. Toujours un plaisir de te lire. Belle Journée Alice :)

Céline 21/04/2015 00:33

En ce moment, je me sens vraiment comme une tomate. Non. En fait, je suis tellement liquéfiée que je me sents plus comme du coulis de tomates. ;) Merci pour cet article Alice.

Biche 20/04/2015 12:46

Oui, lâchons la grappe !
J'aime bien ta métaphore avec les tomates.
---------> repos bien mérité

mylène 20/04/2015 12:42

Merci Alice, ça fait du bien...

Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !