Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 May

Replay de la conférence du 13 mai 2015

Publié par Alice Kara Medium  - Catégories :  #Conférences, #Tribulations...

 

Bonjour mes ptis poulets !

 

Voici le replay de la conférence d'hier pour ceux qui l'ont loupée !

Merci à tous pour vos questions, et d'avoir été si nombreux à nous suivre pour ce second direct !

Comme nous n'avons pas eu le temps de répondre à toutes les questions, nous ferons prochainement une nouvelle conférence sur le même principe. Nous n'avons pas encore fixé la date. 

Je vais aussi créer des petites vidéos plus courtes sur des sujets que vous appréciez tous, parce que vous êtes nombreux à me le demander, donc stay tuned, ça devrait commencer à arriver dans les prochaines semaines, en attendant le AK Show, qui, comme je l'ai annoncé hier, commencera à la rentrée de septembre. 

 

J'vous kiffe !

 

Bon visionnage, et encore désolée pour toutes les croyances qui vont tomber de haut après avoir vu ces deux heures de vidéo ;) ahaha ^^

 

N'hésitez pas à partager vos impressions, vos pensées etc, vos coups de gueule etc. en commentaires ! (Et à mettre un petit like sur Youtube, ça mange pas de pain et ça m'aide beaucoup !)

 

@ Bientôt quelque part mes poulets !

Replay de la conférence du 13 mai 2015
Commenter cet article

Sev 15/05/2015 14:48

Bazingaaa. ^^
J'ai adoré.
J'ai mal au crâne.
J'ai adoré.
J'ai mal au crâne...
Tiens je vais aller fumer une clope en kiffant d'admirer ce magnifique hologramme.

Biche 14/05/2015 22:07

Ces deux romans existent en livre de poche aussi.

BÉLIBASTE. Roman.

(Éditions du Seuil, 1982)

Guillaume Bélibaste est un personnage qui m'a toujours inspiré une profonde affection. Il tua un homme, par colère et malchance, et devint prêcheur hérétique. En cette fin du Moyen Age, les Parfaits cathares n'étaient plus que des errants mystiques, mais la pureté des fous de Dieu les tenait debout. Bélibaste n'eut même pas cette pureté-là. Il fit un jour le serment de ne jamais trouver une femme, et fut le lendemain parjure et amoureux. Héros malgré lui, il fut un cancre de l'âme. J'aime cet homme parce que je crois que, si Dieu existe, il est dans les questions et les douleurs des cancres, plus que dans les réponses des sages.



L’INQUISITEUR. Roman.

(Éditions du Seuil, 1984)

Sur la page inachevée au milieu du cahier, l’Inquisiteur Novelli lut la date écrite à la plume grasse : « L’an du Seigneur 1321, le neuf du mois d’avril ». Il y avait moins de trois semaines. En ce temps-là, son cœur ne s’emballait pas au nom de Stéphanie, Salomon le Juif vendait le drap rue Jouzaigues, Jean le Hongre n’était qu’un vagabond lointain, Arnaud vivait, et lui-même allait tous les jours au Château Narbonnais condamner sans grand souci des malfaiteurs épouvantés […] Dix-huit jours étaient passés, à peine le temps que les bourgeons verdissent […] « Quelle foudre a donc réduit en cendres cet homme que je fus ? se dit-il. Je suis mort en vérité, et ressuscité. Mais d’où me vient cette vie nouvelle que je me sens dans ce cœur, dans cette tête dévastés ? »

Biche 14/05/2015 22:03

Merci encore, même si tu avais oublié ma question, tu as plus ou moins répondu en fin de conférence !
Si je me souviens bien, une personne voulait des renseignements sur les cathares. Ce thème est très bien abordé dans deux romans d'Henri Gougaud :
-Belibaste
-L'inquisiteur
Ah là là, comme la vie est compliquée !...

Natacha 14/05/2015 16:41

Bonjour bonjour!

Tout d'abord, merci pour la conférence d'hier soir. C'était du sacré boulot! Mais je ne saurais pas vraiment dire pourquoi, je l'ai moins préféré que la première. Peut-être parce que, justement, comme tu le dit plus haut, nos croyances ont été mises à rude épreuve! Dans la première conf', d'après mon souvenir, les questions se rejoignaient plus ou moins. Tandis que dans celle d'hier, elle abordait des sujets assez différents. Ce n'était donc pas toujours facile de suivre le fil pour moi (et pourtant, je ne suis pas blonde > w<
Bon weekend!

Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !