Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 Sep

Ze AK Show, le backstage de la chef ^^ Part 1.

Publié par Alice Kara Medium

(J'ai bien déliré, je sais !)

 

Bonjour mes ptits poulets !!!

 

Aujourd'hui, pour accompagner le teaser délire ci dessus, j'vais vous parler de l'avancement du AK Show, parce que j'vous avoue que depuis quelques mois, je suis tellement à fond, que je n'ai que ça en tête... Je dors AK Show, je vis AK Show, je mange Ak Show (quand j'oublie pas de manger lol) etc etc. 

Alors voici un peu les coulisses... De mon point de vue...

 

J'ai eu l'idée un soir, en papotant avec les zigotos du d'ssus, (ces fumistes !) après une de mes conférences Hangouts. En fait, pendant ces conférences, j'me sens un peu con d'être toute seule à papoter ou à répondre à des questions, et j'me suis dis que ce serait pas mal de faire un groupir, et de répondre à plusieurs, pour échanger en plus des avis différents, d'autres points de vue, et pas faire toujours uniquement du Alice Kara. (Je m'auto saoule... lol)

J'avais imaginé au début, qu'on pourrait faire un genre de tour de table, à plusieurs, un genre de talk show spirituel, en direct, sur Hangouts aussi, pis que ça ferait l'affaire. C'est ce que j'ai proposé aux girls de la team. Elles étaient toutes emballées. (Même que j'leur ai dis que j'allais me permettre de snipper et de ne rien leur passer sur leurs petites habitudes etc... Elles ont marché dans la soupe quand même !)

Mais à bien y réfléchir, on pouvait pas faire ça. Que neni. Parce que d'une, j'ai visionné quelques vidéos de gens qui font ça, et franchement, c'est un capharnaüm sans nom, on comprend rien, le son et l'image sont pourris, et ça part dans tous les sens. De deux, l'image est fixe, et faut l'avouer, on se fait royalement chier. (Pis j'ai dans mes contacts quelques producteurs télé qui m'ont déconseillé de partir là dessus...)

 

Alors pour améliorer ça, j'ai cherché plein de logiciels, de solutions multicams hyper chères, mais malgré leurs belles promesses, y'a en fait rien du tout qui techniquement, permet de faire du vrai direct, avec 6 web-cams en même temps, sans que le son soit méga pourri, ou sans perdre en qualité vidéo. 

Pis, moi, j'aime pas quand c'est du "mouais bof". 

Alors, vu la situation, on a abandonné l'idée du direct. Ce qui est ballot, parce que le direct, moi comme les autres, on maîtrise, mais par contre, le tournage vidéo, et surtout le montage vidéo, bah on maîtrise pas du tout. 

 

Mais, well, fallait prendre une décision, alors je l'ai prise. J'ai commencé à devenir une vrai productrice à ce moment là j'crois, mais c'est pas encore vraiment au point au moment où j'vous parle lol

 

On en était donc là. 

Aucune notion de montage vidéo, zéro budget, pas de logiciel, juste un cerveau créatif, des idées, 15 piges d'école de théâtre derrière mes fesses... Et une équipe de folasse, tout aussi emmer**** à l'idée que moi, de devoir tourner des vidéos. (Toutes, sauf Diane, qui a l'habitude, et nous fait tout en un seul jet, c'est hallucinant lol) 

Surtout, qu'à être tout à fait transparente, je crois qu'aucune n'avait vraiment une idée claire de ce qu'on allait faire. ça s'est décidé dans mon cerveau bien plus tard. lol

 

On a choisi les sujets des chroniques qu'on allait proposer, moi j'me suis gardé juste les lancements, pis les gros délires. Je les embarque avec moi, ok, m'enfin j'voulais pas qu'elles pètent trop leur image quand même. (ça va venir t'façon, mais je les laisse doucement se faire à l'idée lol)

Une fois les sujets choisis, fallait écrire les chroniques. On est parties sur 10 min chaque, et c'est déjà vachement long je m'en rend compte (j'ai pas écouté les conseils, j'aurais du lol) de plus, on perd en interaction, car on habite pas tout près les unes des autres, Saïda est en Belgique, Diane au Québec, et les autres éparpillées partout dans des trous paumés. 

Mon leitmotiv' c'était : "faut faire SIMPLE !"

Et... Bah, y'a des sujets qui sont pas si simples à rendre simples... lol

(Pis drôles aussi, on essaie de faire en sorte de pas vous faire taper un roupillon. L'idée c'est de ré-veiller, pas d'endormir. lol)

 

Ensuite... Les tournages. 

Faut être accroché à son string. 

Tout est important. Le regard caméra, (qui diffère selon les téléphones utilisés, j'vous jure, faut au moins bac +17 pour maîtriser l'art du selfie cul de poule...) le sourire, le ton, faut pas qu'on lise, et quand on apprend son texte, faut pas le réciter, faut lui donner vie... (Déformation professionnelle d'ancienne coach d'expression scénique que je suis ! Nom de Zeus, que j'les ai harcelées avec ça... Sauf... Euh... Diane, c'est toujours parfait. (Grrrrrr) )

Le fond aussi, faut un minimum de décor, parce que tourner dans les toilettes, ça fait mauvais genre, et le son est pire que dans un aquarium. (J'ai testé pour vous.)

 

Le son aussi, un vrai casse tête. J'ai du acheter un micro, qui malgré son prix, marche une fois sur deux... J'ai conseillé aux girls d'acheter le même... Merveilleux ! (m'enfin c'est le seul qui a de bons commentaires sur amazon, et c'est vrai que quand il marche, c'est top ! lol)

 

Ensuite... Le montage. 

Si on m'avait prévenu au début, que j'allais me taper des séances de montage de 24h d'affilée, j'me serais barrée en courant. Par miracle, c'est pas monté jusqu'à mon cerveau. (Merci les guides pour les fuites hein... On s'en reparle bientôt !)

Mon auto-motivation perso ça a été "Si des gamins de 12 ans (true story) peuvent le faire et même faire des tutos Youtube, je peux aussi !" (égo, quand tu nous tiens !)

Well, 100 000 tutos plus tard, 140 de QI, 34 piges, et je suis beaucoup moins douée que les gaminous de 12 ans. (L'égo s'est fait la malle bien vite ! ahaha !)

Je commence, à 1 semaine du lancement, à maîtriser deux trois techniques. A peu près... Mais vraiment à peu près...

 

J'vous épargne le casse tête de devoir trouver des musiques libres de droit, des jingles pour chaque chronique, des photos, des petites images rigolotes à rajouter... Entre autres. 

 

Tout ça pour vous dire que, l'idée toute con que j'ai eu au départ, n'est plus. Elle a été remplacée par une grosse machine de "love-war", avec un logo, un site internet, une image travaillée, un teaser, un super générique, une chaîne Youtube, une page facebook, instagram, twitter, etc...

Le tout petit truc est devenu bien plus grand, à l'insu de mon plein gré, (les filles ont tout pris en charge et m'ont poussé au cul faut dire ! J'ai pas réussi à les freiner dans leur lancée lol) et je dois avouer, que ça me dépasse même !

 

Faut tout gérer, en même temps, et moi qui, il y a quelques articles de ça, chialait de ne pas avoir d'équipe, de collègues, de gens qui m'épaulent, je suis plus que servie !

 

Je suis habituée à être "chef de moi même", en solo, et là, bah je suis devenue (toujours à l'insu de mon plein gré lol) la boss de toute une team de girls, qui sont elles mêmes toutes des boss solo dans leur activité. Il m'a fallu beaucoup de remises en questions, d'auto-coaching pour apprendre à me positionner en tant que tel, pour apprendre la diplomatie, à mettre aussi des filtres quand j'aime pas un truc, à être un peu moins cash, mais j'ai la chance d'avoir des girls à mes côtés qui me connaissent et ne se formalisent pas trop quand je "rentre dans le tas". Elles savent que c'est bienveillant, depuis le temps !

 

Parce que oui, je me révèle être une chef douce, gentille, mais "rentre dedans". Bizarrement, tout le monde savait que j'étais comme ça, y'a que moi qui l'avait pas encore compris, ni osé mettre à profit cette particularité de ma personnalité, mais j'assume. Steve Jobs était pareil il parait... Obi se fout de ma gueule avec ça... (Souvent...)

Je suis une boss coriace, j'essaie de faire en sorte que les girls osent, se dépassent, soulèvent leurs peurs à bout de bras, et quand j'ai une idée quelque part, je l'ai pas ailleurs, surtout quand c'est une idée "inspirée" par les voisins du d'ssus, qui font partie intégrante de la team. (Et entre les miens et ceux des girls, j'peux vous dire qu'il y a du people... Une armée de botteurs de cul astraux qui nous surveillent... C'est... Flippant. lol)

Quand je demande un truc, c'est généralement "pour hier", au dernier moment, dans l'urgence, demandé à la wanegain, et accompagné de tout un tas d'images mentales que j'incruste dans le cerveau des filles sans demander le digicode. 

 

J'essaie de me soigner, mais c'est pas gagné. 

On est tellement dans l'urgence, et je gère tellement de trucs différents en même temps, que parfois, les "formes" viennent après. Je reçois des milliers de mp toutes les deux secondes, ça ressemble un peu à ça :

"Alice on fait quoi avec ça ?", "Alice, je fais quoi là ?", "Alice, ça va mon texte ?", "Alice j'aime pas ma présentation, je la refais !", "Alice, mon téléphone marche pas", "Alice, on peut faire un agenda et un planning détaillé avec un code couleur ?", "Alice, T'as pensé à ça ?", "Alice, le site buggue !", "Alice, c'est quoi un selfie ?", "Alice, ta prononciation est naze !", "Alice, ton idée, elle est pourrie là !", "Alice, t'as prévu quoi pour la 19ème émission, on pourrait faire un truc spécial !", "Alice, on a reçu 18 mails, on répond quoi ?"... 

(J'en rajoute hein... Mais les mamans de l'assistance connaissent très bien la situation lol)

 

A chaque fois que je reçois un message, mon cerveau étant vide la plupart du temps (éveil à la con... lol) la réponse c'est toujours "Boh..." avec un grand moment de solitude, le temps que mon cervelet gauche se branche, et que l'information monte au cerveau "Maydeeeee maydeeeee faut prendre une décision ! Urgence !!! System failure !!!" et, je finis toujours par répondre et trouver une solution (à peu près)... lol

 

Pis des fois au milieu, des moments de grâce :

"Je fais quoi de ça ? Attend, je vais demander à Alice ! Ah merde, Alice, c'est moi en fait..." (true story. Eveil à la con, again... lol)

 

Bref, tout ça, je découvre... Les délais, l'organisation, le timing serré, le budget (qui est toujours à zéro de toute façon lol)... God !!! Que mon canapé me manque !!! J'ai le derrière vissé sur ma chaise de bureau, H24, 7/7j, et heureusement, Sandrine pense à me nourrir de temps en temps. (Elle me jette les aliments de loin, pour être sûre de rester saine et sauve... Rhoooo je déconne !!! Sinon faut qu'elle nettoie après, et j'ai interdit l'aspirateur de séjour dans mon "antre"... lol)

 

Malgré tout ça, personne n'est maltraité dans la team hein, bien au contraire, on est de toute façon toutes wanegain (à part Diane... Grrrrrr !) toutes rentre dedans, et toutes authentiquement attachiantes. Sauf que, ça se voit plus pour moi, parce que je suis simplement obligée de l'ouvrir plus souvent. ahaha ^^

 

Quand on voit certains producteurs télé en vrai, en fait, ils sont tous plus ou moins comme moi, mais ne le montrent pas. (ça rassure pas tellement en fait...)

Moi j'arrive pas à le cacher, et pire, j'en rajoute, à fond, comme d'hab :p

 

 

Voilà donc un peu des "coulisses" by myself, affaire à suivre, je retourne engueuler les filles ! (non j'déconne, je vais botter des culs en consultation lol)

 

@ Bientôt quelque part mes anges ;)

 

 

Ps : *Mode Caliméro on*

Moi je suis un peu maltraitée par contre, mais ça, tout le monde s'en fout hein !!!

*modeCaliméro off* :p

 

 

 

Commenter cet article

Skylia 16/09/2015 21:06

J'adore tout simplement ;-)

Edith 16/09/2015 20:33

Lol j'aime toutes les questions, moi je m'écris même à moi même sur Fb avec des mp3 pour switcher sur un autre ordi... ça fait bizarre! Surtout que Fb me précise que je connais ce contact haha. Ca va aller ça va aller :-D

Biche 16/09/2015 20:21

J'admire ! Le teaser (j'ai du regarder la définition en français) fait très pro ! Je comprends que ça vous ait demandé beaucoup de travail pour la mise en place...

Ba 16/09/2015 18:10

Ouh la la .... Effectivement ... Ça a l air .... Hum.mm ... Tonique tout ça ...
Moi aussi j ai bien rigolé Et pas de soucis tout va bien se passer ...
Bon courage à toute l équipe et à Toi aussi Alice .

mylene 16/09/2015 16:04

Bonjour Alice,


J'ai bien ri et j'ai hâte de voir tout ça....

Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !