Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 Feb

Les 10 VRAIS symptômes de l'éveil

Publié par Alice Kara Medium  - Catégories :  #Apprentissages

Les 10 VRAIS symptômes de l'éveil

Bonjour mes ptits poulets !!!

 

Aujourd'hui, je vais vous parler d'éveil. Again. Oui je sais. Vous me kiffez. Ne serais-ce que parce que vos neurones font des petits bonds grenouillesques dans des marécages de cafouillages boueux chaque fois. Vous ne le savez pas encore, mais vous adorez ça. Si si. Promis juré, crachez vos dentiers. 

 

Ca fait des années que je vois passer des articles là dessus, partagés genre 1 million de fois, avec tellement des conneries, qu'il fallait bien qu'à un moment, je rajoute le mien. 

 

On commence avec quelques affirmations nawak. Manière. 

 

Non. Tousser un peu plus ne veut pas dire que vous êtes sur la voie de l'éveil. Vous réveiller toutes les nuits à 3h du mat non plus. 

Non. Vous répéter à tue tête que le gouvernement est tapissé d'enfoirés reptiliens ne signifie pas que vous êtes éveillé. 

Non. Avoir envie de faire des bisous à des cafards ne vous rend pas plus éveillés. 

Non. Ecouter les conférences du Dalaï Lama 37 fois ne vous fera pas rentrer l'éveil dans le crâne plus vite. 

Non. Dire Namasté ne vous donne pas plus de chances d'être tirés au sort à la loterie de l'éveil. 

 

Etc. 

 

Oui. Porter un slip Homer Simpson ne vous exclut pas de chopper l'éveil. 

Oui. Méditer c'est bien, mais ne fait pas de vous un élu. (Surtout qu'il n'y en a pas d'élus.)

Oui. Vous êtes déjà éveillés. Je déconne pas. 

Oui. Vous avez autant de chance que ça vous pète à la gueule qu'Eckhart Tolle. 

Oui. Vous pourrez le prendre en pleine face en ne foutant rien du tout. 

 

Donc ça... C'est fait. 

 

Tous ces articles qui circulent ne sont pas faux, je m'entend hein... Mais ils ne s'adressent pas aux éveillés (surtout que les éveillés n'en ont pas besoin, m'enfin...) ils s'adressent aux chercheurs spirituels. Les chercheurs spirituels ont soif, tout le temps, ils cherchent, c'est leur truc ça, chercher tout, tout le temps, et faut bien leur donner à bouffer. C'est ce à quoi servent ces articles là, pis les miens aussi, tant qu'à faire. J'me fous dans le même panier. 

La recherche, c'est mignon, ça occupe le mental, mais en réalité, il n'y a strictement rien à chercher. Donc si vous en avez marre (Youhhhhouuuuuu ^^) de chercher, lisez pas cet article, même si votre mental a la dalle. Flânez à autre chose, vivez, sortez le chien qui a envie de faire pipi, et passez à autre chose. (Ou écoutez Sinatra, comme moi là tout de suite, c'est bien Sinatra, ça résoud tous les soucis !)

 

Bref, parlons un peu maintenant de ces 10 VRAIS symptômes de l'éveil. 

(J'ai oublié de préciser qu'en fait y'a pas de symptômes, mais vous allez comprendre pourquoi)

 

Je vais y aller du plus pourrave au plus sympa, histoire de vous détendre le string au fur et à mesure, parce que j'ai pas l'air comme ça, mais chui méga sympa. (Bazinga !!!)

 

 

Parce que j'aime bien le Québec, menfoumentape.

Parce que j'aime bien le Québec, menfoumentape.

1. Perte de la personnalité. 

 

Oui, quand vous êtes éveillés, vous n'êtes plus personne. Du tout. Vous pouvez toujours répondre à votre nom parce que y'a quand même la souvenance quelque part que vous êtes humain, mais cet humain, c'est juste une façade, un filtre et ce filtre, cette personnalité, est bien trop petite pour que vous puissiez tenir dedans. Donc vous jouez le jeu, manière, et parce que c'est quand même assez amusant d'être un humain, mais vous savez que vous n'êtes pas cet humain. Vous êtes le truc qui a crée cet humain, et tout ce qui existe et peut être vu, ou non, par cet humain. La vie quoi. La personnalité, c'est comme un petit poisson dans un aquarium, en plein milieu de l'océan, mais l'océan, même si il baigne dedans, il le voit pas. Pis, entre nous, l'eau de l'aquarium, c'est la même que celle qui se trouve dans l'océan, mais ça non plus, le poisson, il y fait pas gaffe. Le poisson est constitué d'au moins 70% de cette même flotte, mais là non plus, ça tilte pas dans son cervelet gauche. Quand le poisson arrête (ouhhhh la bonne blague... Poisson/arrête, merde, vous suivez ou bien ?) de se prendre pour un poisson, et qu'il se rend compte que le poisson, c'est juste de la flotte, là il percute. Il arrête (lol) de se prendre pour un poisson au sérieux, il est l'océan, bingo. Y'a plus de poisson réellement, y'a juste la flotte. Pis c'est correct. Donc quand l'humain à l'intérieur de vous, se rend compte qu'il est pas vraiment un humain, mais juste de la flotte ou de l'énergie (oui je complique un peu les choses là lol) bingo aussi. C'est pour ça qu'on dit qu'il n'y a personne qui s'éveille, y'a personne à l'intérieur de l'humain qui peut être encore là pour se rendre compte qu'il est éveillé. (ça chauffe là, ouvrez les fenêtres si vous avez les oreilles qui fument svp. Merci.)

 

2. Perte de l'envie de continuer un travail sur soi. 

 

Bah, bande de molusques, soyez logiques un tantinet... Si y'a plus de personnalité, à quoi bon vouloir l'améliorer hein ? Y'a juste des pensées, elles arrivent, elles repartent, pis personne n'est présent pour les juger, les analyser, ou s'y attacher. Les pensées vont et viennent, c'est mignon, ça fait comme des vagues qui se noient glouglouglou. 

Donc l'éveillé va pas dans les centres de développement personnel, il fait pas de coaching, va pas voir des conférences pour essayer de s'aimer plus, ni même dépenser des thunes dans des webinaires. (D'ailleurs, ça fait pas mon affaire, parce que à force de me lire, vous aurez plus envie de réserver de consults avec moi, m'enfin... Je suis quand même vachement drôle, donc si un jour vous vous faites chier, viendez quoi, j'en ai marre de bouffer des pâtes !)

M'est t'il besoin de préciser que toutes les techniques pseudo spirituelles, on en a rien à fouttre non plus ? Oui ? Non ? OK. Le new âge, la méditation, le Yoga, les soins énergétiques, les bouquins, blablabla, c'est du bidon. Ou des jouets pour les enfants, appelez ça comme vous voulez. Les maîtres spirituels, même les plus sympas, servent à rien du tout, mais bon, certains sont mignons tout plein quand même, donc on peut leur faire un ptit sourire quand on les voit, ça mange pas de pain. (Souris à la blondasse j'ai dis !!!)

 

3. Perte de l'envie de changer le monde. 

 

Changer le monde, c'est un truc vachement humain. Y'a qu'à voir ce qu'on en a fait jusqu'ici. L'humain veut à tout prix que le monde ressemble à l'idéal qu'il s'en fait. Donc il a construit plein de trucs, détruit tout ce qui le faisait chier, et ça continue encore et encore, c'est que le début, d'accord, d'accord (c'est Cabrel là dans mon ipod, scuzez...) 

Mais le monde, entre nous, il a pas tellement besoin qu'on le change en fait. La nature se suffit à elle même, et chercher à tout modifier pour faire correspondre ce monde à nos besoins, ou rêves, bah ça foire un peu. Tout simplement parce que personne n'a la même vision idéale du monde. Et ça, c'est bordélique. Moi par exemple, j'aimerais bien que les petits ours polaires ils continuent de se peler les miches chez eux. Mais y'en a d'autres qui pensent que les ours polaires, ils ont froid, pis qu'il faut les caser dans un zoo. On fait quoi du coup ??? On fait la COP21, ça donne bonne conscience, mais on continue le bordel. 

Quand l'éveil est là, bah on sait qu'on est la nature elle même, l'énergie qu'est dedans, pis que donc, on se suffit tel quel. On a plus envie de changer quoi que ce soit, on n'a plus envie de contrôler tout et n'importe quoi, et c'est la grosse éclatade. Youhouuuu ^^

 

4. Perte du jugement. 

 

Vu qu'il n'y a pas de personnalité finalement à l'intérieur du cerveau des gens, et que c'est la personnalité qui crée le jugement, parce qu'on lui a appris que tel truc était bien ou mal, qu'on lui a dit de sourire à la dadame, qu'on lui a dit qu'il fallait pas faire telle ou telle chose blablabla. 

Donc plus de personnalité, plus d'humain formaté à juger tout ce qui bouge, ou même pour croire que les pensées, ça dit toujours la vérité. 

Les pensées, sont un immense ramassis de conneries. ça génère des émotions, ça fout le bordel, ça fait souffrir, surtout quand on a l'impression qu'elles sont à nous. Mais attention, c'est pas faire l'exercice mental d'arrêter de juger hein... ça c'est un exercice mental. On se force à. On essaie de créer l'automatisme de ne pas juger, mais tant qu'il y a une personnalité à l'intérieur, y'a du jugement. L'un des pires d'ailleurs, c'est de juger ceux qui jugent, quand on fait l'effort de ne pas juger. Sont chiants ceux là, faut le reconnaître. Vous en connaissez, chui sûre :p

Dans l'éveil, le jugement se barre, tout simplement, y'en a plus. Et ça semble même pas bizarre.

 

4. Perte du besoin de contrôle et du libre arbitre. 

 

ça aussi, c'est un résultat du "Y'a plus de personnalité à l'intérieur". L'humain a besoin de contrôler les choses, de penser qu'il est maître de son destin, de sa vie, qu'il peut la faire ressembler à ce qu'il veut, qu'il peut négocier avec la vie pour qu'elle lui soit plus clémente etc. Que neni. La vie s'en tape, pis heureusement !

Vous pouvez croire à tout ça, c'est pas négatif, pis faut bien vous occuper tant que la personnalité est présente, c'est pas possible de la virer vous même de toute façon. Penser qu'on a pas de libre arbitre, et aucun contrôle sur rien, sans être éveillé, c'est une abération. Vous n'allez pour la plupart rien y comprendre, et c'est normal ! Vous aurez envie de puncher les gens qui le disent, (là vous allez vouloir me puncher moi en l'occurence mais spa grave lol) et cette croyance là se barrera si elle doit se barrer. Finalement comme toutes les croyances. Vous allez jusqu'au bout, vous testez, vous y arrivez un peu, à contrôler les choses, ou en tout cas vous semblez obtenir satisfaction, pis la fois d'après, alors que vous aurez fait tout pareil, ça marchera pas. Vous allez engueuler tout l'astral, la vie, etc, jusqu'à ce que vous soyez tellement déçus que vous commenciez à envisager que ce que je dis là, c'est finalement pas si con. Vous lâcherez du lest à vos neurones, et vous vous en porterez pas plus mal. C'est la libération. Si en lisant ces lignes vous arrivez à lâcher au moins un tout petit peu l'envie de contrôler tout et n'importe quoi, j'ai gagné ma journée. Si c'est pas le cas c'est pas grave, y'a rien à gagner t'façon. Mouahahaha ^^

 

5. Perte de la notion de dualité. 

 

Vous êtes plus du tout deux. On pense être deux seulement quand on croit que l'humain est distinct de tout le reste. ça fait moi + le reste. 

Si y'a pas de moi, il reste juste, le reste. 

Y'a plus deux, y'a juste 1.

Me myself and I = de l'énergie sans personne dedans. 

J'émet même un sérieux doute sur ce 1 d'ailleurs. Vu que c'est juste de l'énergie qui pense pas et que y'a personne à l'intérieur, on peut se demander alors si ce 1 sait qu'il existe, vu qu'il n'y a personne pour s'en rendre compte... Voyez ? Si vous partagez mon doute, y'a de fortes chances pour que vous ayez tout pigé. Surtout que ce 1 n'a ni début ni fin, qu'il n'a pas de centre, qu'il n'a aucune limite délimitée et qu'il est infini... Le cerveau, on saurait pas tellement ou le mettre en fait. (C'est Lady Gaga qui passe sur mon ipod là, ça devient du grand n'importe quoi !)

 

6. Perte de la notion de limites. 

 

Youplaboum, ça fait plaisir ça !!!

Plus aucune limite, tout est possible, tout est méga génial, y'a plus rien qui nous retient du tout, et tout est méga énorme, grandiose et fabuleux !!!

Sauf que, ça c'est votre perception à vous. 

L'éveil, une fois advenu, se sentir sans plus aucune limite, il s'en tape le coquillard. Y'a plus de limites certes, mais comme on veut plus rien changer, le fait qu'il n'y ait plus aucune limite, ça nous casse pas trois pattes à un canard quoi. 

Si vous étiez Dieu 5 minutes, vous feriez quoi ? Là tout de suite, vous pensez comme Bruce Tout puissant, vous allez augmenter la taille de vos nichons (ou des nichons de votre femme) vous allez vous balader sur le kilimandjaro, vous installer dans une méga baraque (Obama... Ok, celle là était bien pourrie quand même...) ou whatever qui vous passe par l'esprit. 

Si y'a plus personne dedans vous même, y'a donc plus personne pour vouloir quoi que ce soit. Donc, vous ferez en réalité... Rien. C'est ballot, je sais.

 

7. Perte de la notion du temps. 

 

Le temps, c'est la plus grande invention de l'humain qui existe. On pense être un corps seulement, ce corps a une durée de vie, donc le temps s'écoule. ça, ça vous parle surement un peu, vous l'avez déjà lu des millions de fois. Vous savez les gruts qui vous disent que y'a que le moment présent qui existe ??? Bingo, it rings a bell. (et Sébastien... Putain c'est naze lol c'est surement parce que j'écoute ABBA)

Mais allons un tantinet plus loin... Il n'y a que le moment présent qui s'écoule perpétuellement, ça c'est bon, vous êtes à peu près OK. Mais si j'vous dis qu'il n'y a pas de moment présent en réalité ? Il n'y a pas de moment présent... Parce que vous êtes le moment présent, pis y'a personne pour remarquer qu'il est le moment présent. Donc, le moment présent n'existe pas. Bazinga. (Vous me détestez là ? Non pas encore... attendez la suite !)

Autant vous dire que les agendas, les trucs qu'on doit faire dans les 5 prochaines minutes, la notion de faut se bouger les miches, faut s'activer le ciboulot parce qu'on a un rdv, ça fuit dans le vortex de la cuvette des chiottes. Le temps ça existe que dans nos têtes, quand la tête se barre, y'a juste "ça" et c'est pas du temps ce "ça". 

Hier ? Demain ? Ce que je pense avoir vécu là ? Ce que je pense vivre bientôt ? Boh... *vide intersidéral*

 

8. Perte de la souffrance. 

 

Celui là, j'le kiffe, et c'est un que vous pouvez facilement comprendre. 

Vu qu'il n'y a pas de personnalité, y'a plus personne pour souffrir. M'enfin, je m'explique un peu mieux. 

La souffrance, elle vient uniquement du fait qu'on aimerait que les choses soient différentes de ce qu'elles sont en réalité. Si on n'a plus envie de rien changer à ce qui Est, si on accepte les choses telles qu'elles sont pleinement, si on ne les juge pas, si on ne les prend pas personnellement, si on ne fait pas de la vie une affaire personnelle, si on sait qu'on a de contrôle sur rien et qu'on a pas de libre arbitre... Bah alors tout est bien !

Y'a donc plus tellement besoin de s'accrocher à une quelconque souffrance !

Je ne dis pas que les éveillés ne souffrent pas. ça leur arrive, j'en ai déjà parlé dans mes articles précédents. Les éveillés ne sont pas toujours bien tranquillous dans leur état de buddha. Ils reviennent parfois dans leur mental et dans leurs pensées, mais ça dure pas, parce qu'ils savent que la souffrance vient d'un truc (la personnalité et tout ce qui en découle) qui n'existe pas. Donc ils rigolent, se fendent la poire, et c'est reparti dans l'état de buddha tranquillou. 

Si vous arrivez un temps soit peu à entrevoir que la souffrance en vous, elle vient du fait que vous avez du mal à accepter les choses telles qu'elles sont, elle va se barrer. ça, c'est accessible, si vous vous bottez un peu le cul chaque fois qu'elle arrive cette souffrance qui fait bobo. 

 

9. Perte de la notion de corps. 

 

Corps physique = véhicule. 

On l'entretient, on l'aime, il nous sert, grâce à lui on peut se balander, sortir le chien, faire des bisous, des câlins, l'habiller comme une poupée barbie... Etc. 

Mais l'Univers, clairement, il tient pas tout entier dedans. C'est une cage. Une cage dorée certes, mais une cage quand même. Il est constitué de flotte, (remontez au point numéro 1 svp, j'ai la flèmme de tout réecrire lol) et cette flotte, elle est partout pareil. 

Le corps, c'est un amas de molécules, ces molécules, vous les retrouvez dans la table basse, et dans le burger imputrécible de chez McDo, tout ça, c'est tout pareil. 

Vous n'êtes pas ce corps. Vous êtes ce qui l'a généré. Vous êtes Dieu. L'Univers, whatever ché pas quoi... Peu importe...

Et j'la refourgue à tous les coups celle ci, mais qu'est-ce qui se trouve au delà de Dieu, au delà de l'Univers et touti quanti ? RIEN. 

Prenez soin de vos corps physiques, parce que tant qu'il y a quelqu'un à l'intérieur, faut pas niaiser avec ça, pis même les éveillés mangent, se tartinent la gueule de crème de jour, et prennent des douches. (Enfin pas tous, mais j'veux pas faire ma pute en citant des noms ici lol)

 

10. Se rendre compte qu'on a rien perdu du tout. 

 

J'ai commencé tous mes points par le mot "PERTE" exprès. (J'aime bien faire ma merdeuse sorry !)

On dit que l'éveiil c'est un dépouillement. C'est ce qui fait que beaucoup de chercheurs spirituels adeptes de la "nourriture" spirituelle dont je vous parlais au début de cet article, s'arrêtent là dessus. Si y'a rien à gagner, à quoi ça sert ? 

Si on devient pas meilleur, à quoi ça sert de chercher cet éveil partout ???

Si on reste tel qu'on est, ça peut sembler être une immense déception de "découvrir" l'éveil. 

C'est ce que j'ai pensé. Puis c'est advenu. Et juste avant que ça se rebarre (fallait bien que j'ai l'impression de servir à quelque chose en tant qu'humaine hein, sinon spa drôle, et je ne serais pas aujourd'hui en train de vous parler lol) j'ai eu le temps (lol voir point 7 pour vous marrer aussi là tout de suite, enfin j'me marre surement parce que j'écoute le "réel du forgeron" et que ça fout la patate lol) donc disais-je... J'ai eu le temps de m'apercevoir de la supercherie. 

Cela pourrait sembler une perte... perdre sa personnalité, tout ce qui fait l'impression qu'on est "soi" une personne en tant que tel, perdre toutes nos croyances, ne plus rien avoir à nous, ne plus avoir aucun jugement à émettre (même devant les reines du shopping !) ne plus rien envisager, ou essayer de créer... C'est flippant ! 

Mais s'aprecevoir que tout ça, on l'a jamais perdu, parce que ça n'a jamais été à nous... C'est la plus grande libération qu'il puisse exister. 

Se rendre compte que tout ce qu'on a toujours cherché, et même tout ce que l'on a jamais cherché c'est là, juste derrière, en tout temps, que ça n'a jamais été loin, que ça nous a jamais lâché, que l'on n'a jamais été seul, parce que l'on a toujours été qu'UN... Bah ça détend le string. 

 

Alors en conclusion, mes petits poulets... Vous prenez pas tant le choux. Cherchez pas l'éveil, soyez des feignasses cosmiques, détendez vous le string 5 minutes, arrêtez de prendre tout ça trop au sérieux, faites juste du mieux que vous pouvez sur le moment, si vous comprennez rien à tout ça, c'est pas grave. Si vous ne méditez pas 5h par jour, c'est pas grave non plus. Si vous avez envie de puncher des gens au taf, si vous aimez pas le thé vert, si le Yoga ça vous gave, c'est pas grave. Vous êtes pas à la bourre sur le chemin spirituel, y'a pas de chemin. 

L'éveil, s'il doit se pointer, et il va forcémment se pointer à un moment donné, que vous soyez vivants ou mortibus, cons ou super futés, il va se pointer, et il vous demandera pas votre avis. 

 

Pis quand il adviendra, vous ferez sûrement comme moi. Vous vous rendrez compte que tout ça, tout ce que vous pensiez être, ça n'avait finalement que peu d'importance. Vous écrirez des conneries dans des bouquins, ou sur un blog, ferez des vidéos pour que d'autres essaient eux aussi de se détendre le string, et tout ira toujours bien. Tel que c'est, tel que c'est déjà bien là maintenant, même si vous ne le savez pas. 

 

J'vous kiffe. 

 

@ bientôt quelque part mes ptits poulets !!!

 

Ps : J'ai décidé avec mon esprit et mon mental d'humain, de poster un article tous les vendredis, sur tout et n'importe quoi, comme d'hab, mais chaque vendredi, à l'heure du café du matin, si vos neurones sont en forme, vous pouvez venir les faire souffrir ici. 

Ps² : Fuckez pas avec les ptits ours polaires. 

Ps 3 : Sinon y'a la méthode MENFOUMENTAPE qui marche bien aussi. Pour tout. Là non plus, je déconne pas. lol

 

 

 

Les 10 VRAIS symptômes de l'éveil
Commenter cet article

Angé 31/07/2017 16:16

Eh bien ! Que de "je" pour un texte qui aborde l'éveil !

Et l'orthographe ? Ah ben oui, on s'en tape aussi...sûrement.

lili30 15/02/2017 23:14

Magnifique !! merci pour cet article ! qui m'a super amusé tout en étant dans le sérieux car y a pas plus clair !

Hélios 06/03/2016 09:00

et bien, si je peux me permettre, non seulement j'ai apprécié les choses que vous écrivez mais également votre délicieuse façon d'écrire, à un vendredi donc, pour le plaisir de l'humain qui est en moi ;)
☼ <3

Isabelle 22/02/2016 19:16

C'est cool, la culpabilité en moins, je suis détendu du slip. Continu j'adore et je crois que je prendrai un webinaire juste pour échanger et parler avec toi.

Sèverine 20/02/2016 16:25

Tip Top comme d'hab. Oh mince, j'émets un jugement... Crotte, flûte, zup et prout...
Merci Alice. Je ne sais pas où j'en suis, sur ce chemin de l'éveil qui n'existe pas, mais c'est pas grave. Je suis dans le mouvement et ça, je kiffe :)

sylvette 20/02/2016 11:57

Je comprends l'agacement face à la recherche spirituelle et à son inutilité.
Il ne faut pas confondre développement personnel qui en effet amène à la valorisation de la personnalité et la connaissance de soi qui amène à la connaissance du Soi. La difficulté réside dans les contradictions qui font qu'un jour la méditation nous tombe dessus. C'est sûr la vie n'agit pas au mérite systématiquement parfois oui parfois non. Le truc du mérite c'est un de nos critères parce qu'on ne saisit pas comment ça fonctionne dans la réalité. Osho dit et enseigne et ça m'a super servie c'est pour ça que j'ai envie de le partager : pratiquez toutes les expériences proposées dans le VBT peut-être une d'entre elles fonctionnera pour vous si non recommencez encore et encore sous d'autres formes. Et il a dit dans le même temps vous n'avez besoin d'aucune pratique, jetez moi ce livre ! Il y a un moment les newâgers ou autres nous donnaient des pratiques et des pratiques, des injonctions de tout ce qu'il fallait faire et qui ensuite nous rapporterait, maintenant la tendance est de dire ne faites rien. Les 2 sont justes et les 2 sont fausses. Ce n'est même pas une question d'équilibre car l'équilibre est un non mouvement donc mort. Pour moi quand la méditation me tombe dessus c'est en effet par hasard mais si je ne m'étais pas entraînée à la percevoir et à l'accepter sans vouloir la retenir ni contrôler elle disparaîtrait aussi vite ! C'est comme l'orgasme sexuel, tendre vers ça nous fait passer à côté, ne rien connaître de nos mécanismes nous fait aussi passer à côté. Se connaître permet de lâcher les peurs qui empêchent le lâcher-prise. La difficulté est de s'entraîner sans intention de contrôle, d'apprendre sans vouloir posséder de la connaissance, de déblayer le terrain pour que la médit' s'installe sans se crisper sur le fait qu'elle doit s'installer ! Faire sans intention et sans crispation, la vigilance sans tension juste l'attention. Pour moi c'est du boulot mais je ne le ressens pas comme tel ;)

sylvette 20/02/2016 11:33

Je comprends cette réaction face à la recherche spirituelle. Je pense toutefois qu'il faut différencier "développement personnel" de "connaissance de soi". Tu as raison, le développement personnel nourrit la personnalité. La connaissance de soi par contre amène à la connaissance du Soi. Elle amène aussi au fameux lâcher-prise. Quand on connait intimement ses fonctionnements et leurs origines il est plus facile de lâcher la peur pour sauter dans le vide. De plus la méditation n'arrive que quand on a bien préparé le terrain. Parfois elle n'arrive pas même si le terrain est prêt c'est juste que la vie ne fonctionne pas au mérite. Mais le "ne rien faire" entraîne à l'opposé des newâgers d'il y a un moment vers quelque chose que je ne sens pas juste non plus. Je rejoins Osho qui donne quelques centaines de pratiques indispensables parce que peut-être une marchera et qui en même temps dit jetez moi ce livre il n'y a pas de techniques. L'enseignement c'est tout et son contraire et c'est vrai. Ce n'est pas non plus un équilibre car dès qu'il y a équilibre le mouvement s'arrête donc mort... Moi je sens qu'explorer tout plein de facettes m'est nécessaire et soudain ça se produit, là de suite et c'est parce que j'y suis attentive que je peux laisser ce truc s'installer. C'est la même chose que l'orgasme sexuel une partie est affaire de connaissance des mécanismes et si on ne les connait pas ça foire et une autre partie est affai
re d'entraînement au lâcher-prise.

Julien 19/02/2016 19:56

Ah ton article m'a ''aidé '' car il différencie le chercheur spirituel et l'éveillé (bou j'aime pas ces thermes mais c'est dans l'jragon mdrr). On m'a tellement fait chier avec des invitations à des pratiques et des sectes à la con dont je citerai pas. Mais j'ai jamais craqué sauf méditation (mais ça reste laique et un moment, de détente). On m'a limite engueuler car je n'étais pas végétalien car manger même un oeuf c'est mal et j'en passe. J'ai quitté un gros groupe spirituel qui en faites me rendait plus dépressifs et me pomper l'energie. J'étais un obsedé de la spiritualité j'sortais plus. Je ne faisais que ça. C'est pas bon ça. Enfin il faudrait plus de gens dans ton genre Alice ! J'adore tes articles ça change des (roh j'ai tellement envie de citer mais c'est méchant) gens qui disent sur leurs blog '' Absorber la lumière'' ''c'est l'heure d'aller rencontrer les extraterrestres'' ''la viande c'est le mal'' '' vive la terre creuse'' bref voila . J'suis taré et ça me rassure de voir qu'on peut être taré et être ouvert sur la ''spiritualité'' et s'éveiller tranquillou la vie quoi :p

Melissa 19/02/2016 19:37

Super article !

Doucette 19/02/2016 18:44

Un vrai bain rafraîchissant tes posts! le "jm'enfouj'mentape" me parle bien mais qu'il est difficile de lâcher sur les souffrances du passé, dans la mesure où nos réactions sont souvent inconscientes et en rapport avec ce foutu passé ! Pour moi, c'est LE hic ! Comment lâcher prise quand nos réactions sont la résonnance d'anciennes blessures dont nous n'avons pas conscience...fichtre diantre, vlà l'mental qui se torture à nouveau ! kissouilles

Johnny 19/02/2016 18:28

Ok, éveil= mort quoi!
Berk!! Veux vivre!!

Momo Rejean 19/02/2016 17:53

Tu es vachement drôle effectivement ma chère. Je t'adore, je t'aime bien, bref, tu es dans les bonnes cordes, bonne connexion :) Il y a déjà plusieurs années que je suis ton blog. Je t'ai perdu HO LA LA un certain temps et j'ai eu peine à te retrouver mais là oufffff tu es là. hihihihi Une chance!!!!. :) Et oui pour faire suite à cet article, j'aurai encore envie de réserver une consult .... Quoi que j'ai fait parvenir ton livre outre mer hihihi , je ne m'étais pas arrêté à refaire l'expérience d'une consult supp dans ma vie d'humain mais peut-être voudras tu manger autre chose que des pâtes hihihi Fais moi signe de ton horaire pour que l'on puisse se marrer dans une consult. et du comment et du pourquoi jm'en fou jm'en tape bref, .... A+ Momo Chibougamau Québec

Chantal Chalmette 19/02/2016 14:54

Excellent. Ce que j'ai lu de meilleur sur le sujet. Ouf je me sens bien et éveillée lol merci Patrick

Marie-Pierre 19/02/2016 13:19

Bon encore une fois j'ai rien compris ou j'ai tout compris (je sais plus !!!! ) :D
Une nouvelle lecture ça ne me fera pas de mal, parce que te lire au réveil c'est pas du gâteau !
Bonne journée :)

nan 25 19/02/2016 12:24

Aux premières lignes j'ai eu envie de chanter .... ouiiiiiiiiiii .. ça me parle complètement et je n'ai pas encore tout lu tellement j'avais envie de vous dire merci !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
et toujours cet humour que j'adore ... allez c'est mon deuxième post, je me permets de vous faire de gros bisous !!!

Séverine Epicétou 19/02/2016 11:59

Bon et bien ça.... c'est fait ! Finalement tes 10 vrais symptômes" de l'éveil m'apprennent que certains points sont ok, et d'autres en cours d'apprentissage mais comme je n'existe pas, pas besoin d'être éveillée finalement je vais me rendormir et ne pas juger une quelconque pseudo évolution, on a le temps de voir venir, mais comme le temps n'existe pas non plus, je suis dans l'acceptation de laisser l'énergie gouverner même si pour moi je l'aide un peu de part les ajustements hebdomadaires qui me font du bien, est-ce un leurre ? M'en fous je ne juge pas j'ai dit ! Pis l'aider à quoi ? A bien circuler ou l'aider à s'habituer à sa cage dorée et tenter de ne faire qu'un avec ? Heum... Peut-être l'inverse après tout, fini les tensions créées par les moldus, le mental, le quotidien qui au final n'est qu'illusion, quand on en a conscience, c'est tout de même beaucoup plus léger dedans et tout autour, l'infini bonheur ne tient à rien finalement, ce n'est qu'une question de molécules intersidérales qui passent leurs temps à copuler, je suis moi, je suis vous, je suis l'arbre et même la forêt et tutti quanti, je ne crois pas au UN non plus mais plutôt au HUIT inversé ;-) Merci Alice, au plaisir de te lire et de partager avec toi le nectar tout droit sorti de ton cerveau gauche... Gros bisous et si tu ressors un bouquin, fais moi signe (bah oui ya que comme ça que je pourrais t'aider à changer ton menu de fin de mois) :-) Big up à toi !!

Sev 19/02/2016 11:09

Donc en fait si je comprends bien , s'il y a quelque chose à piger... a priori non mais bref... j'étais éveillée avant de me prendre la tête et de péter un câble... et de me me farcir le mental avec ces superbes questions existentielles qui font super mal "qui suis-je? Où vais-je? dans quelle étagère?" pour au final reprendre ma personnalité de petite sauvageonne de quand j'étais une naine qui ne se posait pas de question et que tout le monde considérait comme autiste... Bref. Je vais ranger ma baraque et jouer avec mes petits chats, et faire des petites photos rigolotes, parce que les chats ils sont cool... Tant pis si les gens pensent que je suis autiste. :) Bisous Alice!!!

Franck B. 19/02/2016 10:34

Bonjour ,
Comment tu fais pour rendre un sujet compliqué en une analyse si simple de bon sens ????
Merci encore
Franck

Lydie Abaziou 19/02/2016 10:00

Hello !

Bon bah voilà THE article que mon mental attendait pour lâcher prise et arrêter de faire la bonne élève sur "comment devenir la meilleure maman, épouse, fille, sœur, humaine possible". Lâcher la souffrance, vivre et s'éclater, profiter de la vie sur Terre tant qu'on est là. Je contrôle rien c'est dans ma tête. Bon j'ai résumé hein mais je comprends pourquoi on se réincarne tout le temps c'est que c'est peut-être trop plan plan là-haut surtout s'il y a rien ;)
Merci ma belle, bisous !

Edith 19/02/2016 09:57

Mdr! J'ai failli rester bloquée sur l'arête de poisson! C'est bon ça!
Ya un point quand tu parles de jugement, ça les gens ont difficile à piger, ils se forcent, et utilise à nouveau leur mental lol
Sinon j'aime ton doute sur le "nous sommes un" vu qu'il n'y a personne, c'est futé, on ne sait pas au final, puisqu'il y a de nouveau une réflexion mentale, ce qui Est est juste indescriptible, c'est une drôle de sensation qd on en prend conscience, c'est fou en fait lol, c'est ça qui fait rire au final je trouve! Ya pas de mot humain en qlq sorte. Et malgré tout, on arrive qd même à comprendre cet état ou à le vivre.
Je suis contente de ton article, il est chouette :-) (même le matin, la tête dans l'pet, j'approuve mdr) oublié pas en avril...hein? Lol

Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !