Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 Mar

La création, dans le moment présent.

Publié par Alice Kara Medium  - Catégories :  #Apprentissages

La création, dans le moment présent.

Bonjour à tous mes ptits poulets !!!

 

Aujourd'hui vendredi, nouvel article sur blogounet !!! Youhouuuu ^^

 

J'ai de nombreux lecteurs qui travaillent dans le même domaine que moi, qui doivent être créatifs, proposer du contenu inspirant, être toujours au taquet, mais aussi beaucoup d'artistes, dans des domaines divers et variés. Des auteurs, des bloggueurs, des peintres, des conférenciers, des chanteurs, des musiciens, des mamans aussi, qui sont, je pense, les êtres à qui l'ont demande le plus de créativité au monde (lol) etc. 

 

On me demande souvent comment j'arrive à être aussi prolifique. Publier des articles toutes les semaines, des vidéos, des contenus sur le web, mes "J'dis ça, j'dis rien", etc... Tout ça, en continuant jour après jour à inover, tout en gardant la patate. 

 

Comment je fais pour avoir des idées, et faire en sorte de ne pas tourner en boucle toujours sur le même sujet, le même thème, comment j'arrive à sortir 10 conneries à la seconde, ou mettre en ordre mes idées, savoir lesquelles je garde, et lesquelles virer. (Parce que oui, j'en vire beaucoup beaucoup !)

 

Alors voici, selon moi, les points les plus importants à prendre en considération niveau créativité, pour garder la patate, ne pas se sentir submergé, ni subir la "page blanche". 

 

 

1. Ne pas chercher. Ou très peu. 

 

Plus on force la créativité, moins elle se pointe. Parce que c'est bien là la clef du truc, elle se pointe. Il n'y a pas besoin de se faire des noeuds au cerveau, l'inspiration vient à nous. L'inspiration, c'est aussi le terme que l'on utilise pour la respiration. On inspire. Et c'est un mouvement tout ce qu'il y a de plus naturel. (Surtout que si on oublie de le faire, on meurt, m'enfin, j'dis ça, j'dis rien...) 

On inspire, on reçoit de l'air, on se pose pas dix mille questions de savoir d'où il vient, et il y en a en quantité illimitée sur terre. L'inspiration, c'est aussi simple que ça. Quand on en a réellement besoin, elle arrive. On a juste à la recevoir. Sur l'instant. 

Que cette inspiration soit en apparence juste dans votre cerveau, ou inspirée par des guides, les voisins du d'ssus ou comme je le pense, par la Source directement, y'a pas à tortiller du cucul pour chier droit. L'inspiration n'arrive que lorsqu'elle doit arriver. 

Par exemple, y'a pas deux minutes, je séchais un peu sur l'article que j'allais écrire, j'ai donc posté un statut sur ma page facebook, pour vous demander des suggestions de thèmes, pis le thème m'est venu instantanément juste après mon post. La créativité. C'est aussi couillon que ça. 

L'inspiration m'est venue dans l'instant, car j'ai su entendre en moi la suggestion que j'étais moi même en train de suggérer. Voyez ? 

(Mais pas d'inquiétude, j'me garde vos suggestions dans un coin pour y répondre prochainement lol)

 

2. La création est abondante.

 

Ni plus ni moins. C'est tout con ça aussi. Si vous pensez que vous séchez, ou que vous n'avez pas le sentiment que vous êtes créatifs, vous ne le serez pas.

Si vous êtes toujours en train de vous dire qu'écrire "Le bon article", faire "Le bon film", "La bonne vidéo", "Le bon ebook", "La bonne peinture", est un truc qui n'arrive qu'aux autres, bah cela n'arrivera en effet, qu'aux autres. Ce qui, je vous le concède, est vraiment ballot, parce que vous avez en vous des trésors. Vous n'êtes pas épargnés par vos rêves, vos idées, vos envies, etc. Vous avez les mêmes que les autres, ça fourmille, dans vos domaines respectifs. En fonction de ce que vous portez. Et bien souvent, pour savoir dans quel domaine vous pouvez recevoir cette abondance de créativité, il vous suffit d'observer vos passions. 

L'aquariophilie ? Le tricot ? Le vitrail ? Faites en donc quelque chose, car là, ce sont des domaines dans lesquels vous allez exceller, pis en plus, vous ne passerez pas des heures barbantes à essayer de vous intéresser à des sujets qui ne vous passionnent pas du tout. 

L'abondance vient comme ça. Lorsque l'on est aligné et en accord avec ce que l'on cherche à produire. Pas en essayant de chercher dans le fourre-tout des autres. 

Y'a qu'à piocher pour vous servir, pis je suis sûre que si vous vous penchez deux secondes sur ce qui vous passionne ou vous inspire, vous aurez des idées à don'f, trop même. Abondance = infini, et croyez moi, vous allez tellement être submergés, qu'il va vous falloir trier. 

 

 

3. Vous ne pouvez pas être créatifs en tout !

 

Si vous essayez d'être créatifs dans un domaine en particulier, qui n'est pas le vôtre, mais qui est attirant parce que d'autres en ont fait quelque chose de très en vue, ou qui a du succès, vous n'aurez rien. 

A l'inverse, si vous êtes bien dans vos baskets et que vous avez des choses à apporter au monde, ou des oeuvres à accomplir dans votre domaine, là, vous recevrez à foison. 

Si vous essayez de faire du Rembrandt, alors que vous êtes plus du genre Picasso, ça risque de coincer. 

Vous pouvez vous inspirer de ce que font les autres, mais cela doit rester dans ce que vous portez. Si j'essayais d'écrire des articles cuculs bisounours, je n'aurais pas beaucoup de matière. Moi, c'est bien connu, je fais dans l'incisif, c'est mon dada, et du coup je reçois tout plein d'idées en ce sens. 

Au début de ce blog, j'ai bien essayé de rentrer dans le moule, j'ai réussi à faire un peu ça, mais au bout d'un moment, j'ai fais la cocotte minute. J'ai pété ma durite, car ça ne collait pas, pis surtout, j'avais plus du tout d'idées, et les rares idées que j'avais, elle me faisaient chier, je ne m'éclatais pas du tout à écrire et c'était chiant. Pour moi avant tout, mais aussi pour vous. (Même si on me demande toujours des articles là dessus, et que ce serait plus facile pour "attirer des lecteurs" d'en faire, je ne cède plus à la tentation. Les fantômes, la médiumnité, ça allait bien quelque temps, mais j'en ai largement fait le tour.) 

Je n'ai jamais écris d'article sur les courants philosophiques des lumières qui traversent les vitraux dans les églises romaines des états du nord de la thaïlande par exemple. Et heureusement pour vous !!!

Vraiment, pensez à épargner vos lecteurs, spectateurs, acheteurs etc... Ils veulent du vous, s'ils veulent les autres, ils vont chez les autres. 

Vous allez attirer devant vos "oeuvres" des gens qui sauront en tirer quelques bénéfices. Peu importe le domaine d'expertise dans lequel vous allez vous insérer. Il y a de la place pour tout le monde, partout, mais votre personnalité est votre gage le plus précieux de réussite. Mettez la donc en avant, dans vos réalisations, dans vos idées, et c'est là la petite touche qui vous rendra vraiment incontournable ! (Pis au moins, l'inspiration, elle va viniiiiiir en abondance... Mais GRAVE quoi !)

 

 

4. L'idée sans action, c'est tout pourri.

 

Que vous soyez éduqués ou non, que vous ayez ou non du talent, que vous ayez ou non de la technique, la créativité va se pointer. Anyway. 

Une idée, c'est un truc qui se pointe, que vous ayez les compétences ou non pour la réaliser, et elle se pointe parce que vous pouvez ptet en faire quelque chose. A vous d'en décider.  

Pour le côté technique, ça aussi ça va se pointer, pis au pire, vous avez tellement d'infos sur le web, que vous n'avez qu'à vous servir. 

Pour le AK Show par exemple, j'ai regardé des heures et des heures de tutoriels sur Youtube, donnés bien souvent par des gamins de 10 ans qui étaient vraiment plus doués que moi. 

J'ai bidouillé pendant des mois, et je bidouille encore, avec les moyens du bord. 

C'est grâce à ça que j'ai pu découvrir et explorer les ficelles du montage vidéo, et réaliser mon idée. (Qui était totalement barjo en plus lol)

Tout est gérable. Une connaissance ou une notion, ça s'aquiert. Qu'on ait les thunes, ou non. Ne vous cherchez pas d'excuses, y'a tout à portée de main. La Source qui vous donne l'inspiration, vous donne aussi tout ce qui faut pour créer. Suffit de ne pas se trouver mille excuses pour ne pas faire. Mettre son égo de côté quelques minutes, et avancer. 

Si vous ne faites jamais rien pour concrétiser vos idées, forcément, à un moment donné, la source va se tarir. Comme vous ne faites rien, les idées et l'inspiration vont aller se fourer dans le ciboulot de quelqu'un d'autre. Et ça, c'est totally couillon. 

 

 

5. Autorisez vous les brouillons.

 

Quel est donc le con qui vous a dit que tout devait être parfait tout de suite, du premier jet ??? hein ?

... Votre mental. Cet enfoiré cosmique !!!

Ce n'est pas parce qu'il vous met la pression qu'il a raison !!!

Les plus grandes oeuvres ont demandé du temps, de la réflexion, ont été modifiées un paquet de fois avant d'être diffusées, ou montrées au public. Combien de prises fait une chanteuse pour enregistrer son disque ? Combien de fois les paroles d'une chanson sont réecrites ? Combien de fois le texte d'un sketche est remanié en fonction des réactions d'un public ? Combien de croquis sont necessaires à un peintre avant qu'il puisse s'apercevoir qu'il tient le bon truc ? Combien de fois J.K Rowling a t'elle réecrit les miliers de phrases de Harry Potter ? Combien de versions d'émissions TV Oprah Winfrey a t'elle testé avant d'en arriver à une qui fonctionne ???

 

Le brouillon mes poulets, c'est la vie.

Oui, parfois on a des trucs qui se révèlent parfaits dès le premier jet, mais bien souvent, c'est pas comme ça du tout que ça se passe. Nous vivons dans une société ou on a l'impression que ceux qui réussissent, les créatifs en l'occurence, ont tout facile, rapide, et qu'il n'y a aucun vrai travail derrière. C'est archi faux. C'est juste l'impression qu'on veut bien nous donner. Les gens veulent tous la formule miracle qui va marcher sans qu'ils n'aient rien à faire, juste à se tourner les pouces, mais ça ne fonctionne pas comme ça. On en revient aux basics. 

(Le développement personnel, les coachs, etc, commencent à se dire que bon, c'est sympa les trucs vendeurs qui vendent du rêve, mais sans la motivation et les efforts de leurs coachés, ça fait des retours de merde. Il était temps.)

Y'a bien comme je le disais plus haut des virtuoses, je pense notamment à Brel qui écrivait ses chansons très rapidement, ou à moi parfois quand j'ai d'la chance, et que je pond certains articles en 10 minutes, mais cela reste vraiment l'exception. La plupart du temps, je commence à penser à un article très longtemps à l'avance, j'y réfléchis beaucoup, je prend des notes, je commence à structurer un peu, j'enlève des trucs, j'en rajoute, je rature, je gomme, je jete, je recommence, j'oublie d'enregistrer, je re-recommence, j'enregistre en brouillon, ça se publie tout seul à la wanegain, je reviens dessus, je re-bosse, je ré-éfface, blablabla... Et c'est correct !!!

On ne peut pas être au taquet tout le temps, il faut arriver à la voie du milieu entre qualité et quantité. Tous mes articles ne sont pas géniaux, et des fois quand je me relis j'me filerais des baffes tellement j'ai l'impression d'avoir écris du vent, mais c'est pas grave ! (Surtout que bon, c'est juste un blog quoi... lol)

Pis des fois j'ai l'impression d'avoir écrit l'article de fou furieux qui va être extra-ordinaire, pis les gens réagissent pas à mon extra-ordinarité... Et ça aussi c'est correct !

(Pis à côté de ça, je pond en 3 minutes une méditation du menfoumentape qui se partage plus de 3000 fois hein... lol)

L'impact de vos oeuvres n'a rien à voir avec la quantité de travail que vous avez mis dedans. 

Comme je l'ai dis, des fois je met 3 mois à écrire un article et il est partagé en masse, des fois je met autant de temps et d'énergie pis il est pas relayé. Pis des fois je pond un truc en 3 minutes, et c'est le jackpot du partage, pis des fois mes trucs en 3 minutes, c'est un gros gros flop.

 

Vous ne maitrisez absolument pas l'impact que vos oeuvres, ou vos écrits ou whatever, vont avoir chez les gens, y'a que les gens qui peuvent en décider, peu importe le marketing que vous allez mettre dessus, même si parfois, le marketing, ça aide. On est d'accord. lol

Ce qui m'amène à un des points les plus importants... 

 

6. Soyez dans le moment présent. 

 

La créativité, mes poulets, ne se trouve que dans le moment présent. L'Univers, la Source, Dieu tartanpion cosmique, peu importe, c'est le moment présent. Y'a rien d'autre qui existe. Du coup la création ne peut pas se faire dans l'avant, ni dans l'après. On peut préméditer un truc, chercher des idées, comme je l'ai dis plus haut avec plus ou moins de chances d'en trouver, mais les idées réellement, ne vous seront "envoyées" (et vous ne les recevrez) que dans l'instant présent. 

Si vous êtes dans l'instant présent et que vous kiffez réellement à don'f ce que vous êtes en train de faire, là ça va être l'éclate assurée. Si vous commencez avant même d'avoir commencé à créer, à penser à ce que vous allez pouvoir en faire, si ça va plaire aux gens, à réfléchir à l'impact que ça va avoir, à des stratagèmes de communications que vous allez pouvoir mettre en place autour, à combien vous allez le vendre, à comment vous allez le proposer etc... Vous allez perdre un temps de kiffage précieux. Comme j'ai commencé à le dire plus haut, tout ça, vous aurez largement le temps d'y réfléchir après avoir crée votre machin. 

Plus vous allez vous rajouter de trucs dans le cerveau, plus au moment de la création vous allez mettre des énergies toutes pourries dans vos oeuvres. 

Il faut impérativement vous remettre dans l'instant présent, kiffer ce que vous êtes en train de faire, sinon ne le faites pas. Les gens s'en foutent de recevoir des énergies de doute dans vos créations, ils s'en foutent de combien de temps vous avez pensé à l'après et à combien vous allez devenir riches avec vos machins, ils veulent du vrai. Du pur, du non entaché par des énergies qui ne les concernent pas le moins du monde. 

Justement, point suivant...

 

7. Attention aux énergies que vous mettez dans vos bordels. 

 

Ce que l'on crée, que ce soit un texte ou du contenu visuel, ou un joujou pour le chat, ou une chanson etc, retient automatiquement une empreinte énegétique. Si au moment d'écrire etc, vous n'êtes pas en train de kiffer et que vous vous posez un milliard de questions, les mots vont contenir cette mémoire énergétique là. L'émotion que vous avez au moment ou vous écrivez, ou au moment où vous créez. Pis vos lecteurs vont se les prendre en pleine face ces énergies (de merde, bien souvent lol). Ce n'est absolument pas ce que vous souhaitez. 

En temps que créatif ou artiste, vous avez envie que les gens apprécient votre "travail". Donc vous avez envie qu'ils se sentent bien quand ils vous lisent, ou regardent vos tableaux, ou qu'ils retiennent vraiment l'énergie de l'oeuvre, et pas les énergies qu'il y avait dans votre ciboulot au moment ou vous les avez pondues (ces oeuvres lol je parle même plus français lol). 

Donc si vous n'allez pas bien, ou que vous vous faites chier comme un rat mort quand vous êtes en train de créer, lâchez l'affaire. Revenez-y à un moment plus opportun, ou vous êtes un peu mieux dans vos baskets. 

 

Petite exception, les artistes dépressifs font un carton avec leurs chansons ou peintures méga dépréssives qui font chialer, mais c'est l'idée. ça a son charme aussi. Ils sont en dépression au moment ou ils créent, leur énergie est tellement vraie que leurs oeuvres en portent l'empreinte. Pour reprendre mon exemple de Brel, son "Ne me quitte pas" y'a de quoi se tirer une balle, mais c'était fait exprès. La chanson, et le texte, et l'interprétation en plus, ont été "figées" dans le marbre avec des énergies pourries, et ça a fonctionné comme ça. C'est allé chercher les gens qui avaient besoin de sentir ces énergies là. Exactement comme lorsque l'on jete un petit caillou dans l'eau, ça fait des ondes et ça va se propager dans le monde, de manière infinie.

Brel était vrai dans ce qu'il a fait à ce moment là, et c'est allé cherché les gens qui en avaient besoin. Pour les réconforter, leur montrer qu'ils ne sont pas seuls à vivre des choses difficiles, et ça leur a fait beaucoup de bien aussi.

Les chansons d'amour ont cela de magique. (Pis comme dirait Zazie, quand tout va bien, c'est chiant d'écrire là dessus mais c'est possible quand même (cf la chanson "Sur toi" NLDR) lol)

Mais si vous voulez inspirer et amener du positif aux gens, évitez de faire pareil. (Surtout avec vos ebooks, j'dis ça, j'dis rien. lol)

En bref, soyez vrais dans vos émotions quand vous créez, et attention à ne pas y mettre des émotions qui n'ont rien à faire là. 

 

8. Flânez. 

 

(Oui, je termine avec un point de flémmasse. Je sais, je sais.)

Plus vous allez vous détendre les neurones, plus l'inspiration va se faire entendre. 

Que ce soit dans la nature, le nez dans un bon bouquin, ou sur le web, un créatif n'arrête jamais vraiment. Nous sommes toujours en train d'explorer, de nourir des cases dans lesquelles nous classons de possibles idées, des phrases, ou des sujets sympas à aborder. 

Tout peut être source d'inspiration. Absolument tout. Même regarder une plante bourgeonner, même un film niais, même (et surtout dans mon cas) Star Wars, ou même Cyril Hanouna, le Muppet Show, un livre à colorier de mandalas ou de Disney, tout tout tout et tout. 

Si votre cerveau doit recevoir une idée, peu importe ce qui l'aura "provoquée", vous la recevrez. Libre à vous de dire publiquement ou non d'où elle est venue. Donc flânez à ce que vous voulez, on s'en tape le coquillard. Mais l'idée, c'est vraiment de vous aêrer la tête. Si vous sentez que vous galérez sur un truc, laissez le de côté, pour flâner un coup et y revenir ensuite. Votre esprit sera plus détendu du string, et vous aurez de plus, un oeil neuf pour analyser la situation, vous relire ou faire vos modifs si besoin. 

Rester la tête dans le guidon, c'est brasser du vent. Autant brasser du vent le nez en l'air dans la nature, ou devant la télé pour vous vider les neurones. 

ça vous évitera une ambolie pulmonaire du seul neurone qu'il vous reste sur le moment. 

Procrastiner, bah c'est bien aussi. Pis ça ne veut pas dire que vous n'êtes pas productifs, bien au contraire, ça peut aussi relancer votre productivité.

 

Croix de bois, croix de fière. (Je termine sur ce jeu de mot pourri que j'ai pas réussi à jeter NA ! :p )

 

Voilà !!!

 

Y'aurait bien d'autres choses à dire sur le sujet, mais là, cet article, c'est carrément un gros pavé, et du coup j'y reviendrais plus tard... Selon l'inspiration... lol

 

@ Bientôt quelque part mes poulets ;)

 

Ps : Plus le temps de relire, merdoum cacatoum. Si y'a des fautes, c'est pas moi, c'est Murphy. Eddy Murphy. Menfoumentape. 

Ps² : Dites nous vos trucs pour booster votre créativité, j'ai pas la science infuse (même si elle se diffuse) on sait jamais, ça peut m'aider aussi :p

Ps3 : J'me casse, j'ai Piscine. (Aka mon chat, qui s'appelle Piscine et qui se tape une crise d'angoisse parce qu'elle trouve plus son jouet... BOWDEL mes cats me désespèrent... Sont tous tarés les votres aussi ? Mazette...)

 

 

La création, dans le moment présent.
Commenter cet article

Marie-Ange 23/03/2016 15:16

Bonjour Alice,
Si seulement j'avais lu cet article plus tôt : je viens de passer 20 minutes à expliquer tout ça à ma fille...en moins bien!
J'imprime et je lui file!!!
Merci!!!
Et au passage, moi j'aurais bien aimé un article sur " les courants philosophiques des lumières qui traversent les vitraux dans les églises romaines des états du nord de la thaïlande"!
LOL
Gros bisous Alice

Laurie 18/03/2016 14:27

Encore un super article, j'ai adoré et puis, c'est très inspirant, très reboostant !!! Merci Alice !!! :)

Lisa 18/03/2016 13:36

Encore merci Alice pour tes articles qui sont vraiment intéressants et qui tombent vraiment à pic. Le tout avec de l'humour, c'est vraiment un plaisir et ça fait du bien.

Cécile 18/03/2016 12:07

Ah ah, encore une fois pile poil au bon moment !!!
De mon côté j'ai compris que je dois avant tout me faire plaisir !!!... Si je me fais plaisir en écrivant, ça vient tout seul... Si c'est pas le moment, je lâche l'affaire et je m'aère !!! Et si ça me plait, ça pourrai peut être bien plaire à d'autres, qui sait ??? Alors j'essaye...

Victor 18/03/2016 11:24

Bonjour
Très très instructif cet article...

Natacha 18/03/2016 10:10

Synchronicité quand tu nous tiens! Article qui tombe juste parfaitement bien pour moi (combien de fois j'ai dit ça en commentaire....xD)
Un nouveau projet, une nouvelle collaboration vient de se pointer dans ma vie et je vais donc justement devoir faire preuve de créativité!
Le plus dur est certainement de calmer le mental avec ses "mais si" et, qui se projette trop.
Mon truc pour être créative? Je sais pas vraiment =/ Généralement, tout vient tout seul quand la chose est stimulante et correspond à mes passions. Ou bien je rassemble tout un tat d'informations, je cherche et je cherche pendant des jours, je me fait péter la cervelle. Puis après j'arrête, je zape et j'attends. Et puis ça viens. M'enfin, c'est ce que tu as déjà écrit xD
Et merci pour les articles tous les vendredis!

Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !