Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
01 Jul

Un peu plus d'amour que d'ordinaire... PUTAIN !

Publié par Alice Kara  - Catégories :  #Tribulations...

Un peu plus d'amour que d'ordinaire... PUTAIN !

Bonjour mes ptits poulets !!!

 

Warning : Les gros mots et le sarcasme sont offerts gracieusement par la maison. Si vous n'aimez pas, ne lisez pas. 

 

Aujourd'hui, coup de gueule. Parce que merdoum cacatoum, ça fait des mois que j'me retiens, et j'ai l'air d'une vieille twingo qui aurait pompé trop d'essence, je vais finir par imploser de l'inside. 

 

Ok, le moment présent est parfait tel qu'il est. J'le sais, j'le sens, je suis parfaitement d'accord avec ça. 

Mais, là tout de suite, dans mon moment présent, y'a d'la rage. Elle se pointe ni vu ni connu j't'embrouille, j'essaie de la canaliser, elle se barre, et elle revient quelques jours après. 

 

Je serais vachement mieux dans mon état de Buddha perpétuel, baignée et caressée tendrement par la Source dans l'amour inconditionnel, mais nope. Faut que mon mental fasse du hula hoop et se tarabiscotte de la feuille. 

 

Nous vivons dans une illusion du mental. Tout ce qu'il nous est donné de voir ou de percevoir à ce niveau là, c'est de la cacahuète. Un film. Un film pourri. (Jugement inside, rien à fout')

 

Lorsque l'on regarde un objet, ou notre corps, la terre, notre planète, tout, aboslument tout, peu importe, lorsqu'on regarde un truc, on voit une forme. Cette forme semble être la réalité. 

 

"Je ne crois que ce que je vois" disait l'autre... C'est la réalité de tout le monde. 

 

Sauf que tout ce que l'on voit, tout ce qu'il nous est donné de voir ou d'entrevoir comme réalité, est illusoire. 

Il nous semble percevoir des formes, sur un premier niveau de conscience, élaboré par nos yeux, et nos 5 sens. 

Ces formes, on leur a filé des ptits noms. Là, par exemple, j'écris sur un clavier. Un clavier logitech qui s'illumine (menfoumentape, je suis geek, et je bosse la nuit) 

 

Première info : C'est un clavier. Qui a décrété que c'était un clavier ? On s'en bat le steak. Il n'en reste pas moins que c'est un clavier. Tout le monde appelle ça un clavier, on est content. On aurait très bien pu appeler ça un mircous (je viens d'inventer ce mot hein... ndlr) ça ferait office pareil. Donc première info, le ptit nom qu'on donne aux choses, c'est du vent, une loi humaine. 

 

Deuxième info : Un clavier logitech. Comme il existe plein de sortes de claviers maintenant, il faut spécifier une marque, société de consommation oblige. C'est Logitech qui l'a fabriqué (made in china surement), donc ça fait un élément en plus. 

 

Troisième info : Il s'illumine. C'est parce qu'il s'illumine que je l'ai choisi. Comme je l'ai choisi, il m'appartient. 

 

On range les choses, et tout ce qui semble exister, dans des cases. On invente un concept, on lui file un nom, et emballé c'est pesé. Puis, petit à petit à l'insu de notre plein gré, ces choses finissent par nous appartenir, elles passent d'objets impersonnels, à objets personnifiés, et personnalisés. 

 

L'objet devient une chose à part entière, constitué de plein de petites choses à part entière, (là pour le coup, des composants électroniques) qui elles mêmes sont constituées d'autres petites choses à part entière... Blablabla, ça s'appelle des molécules. Des molécules, qui aglutinées les unes aux autres, forment... Des formes. (Et comme ça, ni vu ni connu, je vous ai fait voyager en deux secondes, dans le monde de l'infiniment petit... mouahahah ^^)

 

Si on va plus loin, ces molécules sont constituées, comme toutes les molécules, de... Tadam... beaucoup de vide. Du rien quoi. (Je fais des raccourcis pour vous éviter un cours de physique à deux balles, scuzez !)

 

C'est tout pareil pour l'humain. 

 

Mon ptit nom, le petit nom de mon corps donc, c'est Alice Kara. (première info)

Je suis un hybride entre Eckart Tolle et Coluche (deuxième info)

Je botte des culs (troisième info)

 

Tout ça, c'est du vent, du rien, du que dalle. Car en réalité, si on remonte le fil, mon corps, c'est rien que des putains de molécules. Des molécules avec du vide, du rien, du que dalle. WALLOU. 

 

Et je suis désolée pour vous mes poulets, mais il en est de même pour vous. 

 

L'être humain, parce qu'il pense et invente des concepts, il se croit méga important. Plus important que tout, et se sent affublé d'une mission plus ou moins foireuse, et ça fout le bowdel. 

 

Et c'est pour ça que je suis énervée. Ce qui m'a énervée en premier lieu, et qui me gave depuis des mois, ce sont les attentats. Depuis des années, l'oeil de Sauron se braque d'une ville à l'autre pour éclairer la merde provoquée par l'humain qui se croit tout puissant. 

Un peu plus d'amour que d'ordinaire... PUTAIN !

New York, Irak, Afrique, Paris, Bruxelles, Orlando, Istanbul... J'vous cite pas tout, y'en a tous les jours. 

 

L'être humain, c'est pas "Je pense donc je suis", c'est "Je pense, donc j'essuie". On essuie la merdasse qui s'accumule. 

 

Chacun pense tenir une vérité, chacun y va de sa petite théorie, de sa petite religion, de sa petite croyance. 

Nous avons tous été élevés à grand coups de supers héros, de Star Wars et ses forces rebelles contre les vilains méchants du côté obscur de la force, de Frodon le courageux qui va détruire l'anneau de pouvoir du grand vilain Sauron... Sauf que dans les films, on est orienté, on sait qui est le vilain méchant. Dans la réalité, on sait plus. On se croit tous détenteurs de la lumière de la force, avec nos croyances, et nos sois-disant belles intentions, mais l'enfer en est pavé de belles intentions. 

 

Les terroristes pensent faire le "bien", ils pensent qu'ils sont dans leur droit, peu importe d'où ça vient, ils pensent être les bons rebelles de la force, et font des actions en fonction de ce qu'ils croient juste. Ils croient en leur cause, quelle qu'elle soit, pis on fait tous pareil. Ceux qui se disent lumineux, ceux qui le sont vraiment, ceux qui le sont pas, ceux qui font d'la merde, moi, blablabla. 

 

On ne peut pas les juger, c'est le serpent qui se mord le noeud. 

 

Il n'en reste pas moins que si j'en tenais un là tout de suite, j'lui dirais surement "Espèce de ptit con d'amas de molécules de que dalle, t'as pas un peu fini de te prendre au sérieux ?"

 

Je ne suis pas sûre qu'il comprendrait... Mais ça me soulagerait un tantinet... Juste avant qu'il me shoote la machoire avec sa kalach. (Merde, au prix ou sont les couronnes dentaires quoi... lol)

 

Ces ptits cons d'amas de molécules, ils tuent des concepts, des pd, des homos, des noirs, des blancs, des musulmans, des asiatiques, des gros, des maigres, des riches, des pauvres, des cocus, des enfoirés, des jambons (gens "bons" quoi), ils tuent la musique, les bars, les putes, les bars à putes, les boites à musique, ils tuent des gens. 

Ils tuent le bonheur, qui lui aussi est un concept by the way. (Avec un nom, blablabla, remontez plus haut lol)

 

Un éveillé vous dirait que vu qu'ils tuent des concepts, spa grave. C'est correct. Le vide se fond dans le tout, le tout se fond dans le vide, un concept en apparence séparé de la Source y retourne... à la Source, forcément. C'est pareil quand on démentèle un clavier de PC, qu'un corps qui retourne en poussière. 

Spa faux. 

 

Mais ça fait chier quand même. Même si elles sont remplies de vide les molécules, j'les kiffe moi... Merdoum !!!

 

Les religions, ramènent toutes à un seul et même enseignement "de base", quand on fouille dans leurs archives poussièreuses. 

 

Buddha, Jésus, Mahomet, Lao Tseu, Etc. tous ont dit la même chose...

 

"Aimez vous les uns les autres comme des frères".

 

aka : ON EST PAS SEPARES LES UNS DES AUTRES ! (Bowdel !!!)

 

Vu qu'on est pas fouttus d'le faire... De s'aimer les uns les autres, c'est fouttu, c'est rapé, on a tout foiré à ce niveau, il serait ptet futé d'au moins essayer de vivre les uns avec les autres... 

 

"Il faudrait essayer d'être heureux, ne serais-ce que pour donner l'exemple".

Prévert

Un peu plus de vivre ensemble que d'ordinaire quoi... 

 

Pour que nos molécules, elles frétillent de que dalle, mais en rythme. En rythme sur de la musique qui adoucit les moeurs, qu'ils soient frivoles, ou bien sous tous rapports (sexuels, ou non... Chipotez pas !)

On a tous besoin d'amour, mais aujourd'hui, plus que jamais, c'est l'amour qui a besoin de tout le monde.

Alice Kara

Bref, j'ai passé mon coup de gueule. 

 

Je retourne papoter avec mes molécules de rien. (Je bosse sur une méthode de pleine conscience pour papoter avec son corps en ce moment, j'vous prépare un programme là dessus, et je suis vraiment sur un truc carrément canon, j'adore !!! Plus de news prochainement :) ça va être trop canon !!! j'ai hâte !!!

 

@ Bientôt quelque part mes poulets ;)

 

Ps : Aucune molécule n'a été malmenée pendant la rédaction de cet article. Ou presque. 

 

Ps² : Fermez pas vos gueules, soyez pas des twingos trop pleines, les patates chaudes, faut à un moment donné les rendre à la Source, soyez pas ratasses. Vous pouvez le faire dans les commentaires en dessous de cet article, j'adore lire vos baffouilles !

 

Ps3 : Rien à fout'. 

 

Un peu plus d'amour que d'ordinaire... PUTAIN !
Commenter cet article

Pauline 04/07/2016 01:14

Salut! Comment qu'on fait quand on n'a pas dit quelque chose qu'on aurait voulu dire mais que ça n'a plus lieu d'être dit? Un truc pas beau qui reste coincé? Merci!
Vieille Twingo

Alice Kara 04/07/2016 09:33

On l'écris :)

Lysiane 01/07/2016 11:38

ben ouep ... nous sommes vacuité et des molécules en formation permanente... ouep on devrait s'en fout' et dire ... ce n'est qu'illusion... il n'y a rien... le chaos c'est la vie... la vie c'est le vide et tout ce tintoin... en + c'est vrai... mais qu'est-ce que ça fait encore plus chier de le savoir et de voir ce bordel ambiant !!! Ca remue les méninges du mental qui demande que ça retourner dans la dualité puisqu'on est venu ici pour la vivre pleinement (des fois me demande si on est pas concons à vouloir vivre ça pour mieux essayer de retourner dans l'unité... ça fait un peu iéch non ???? ;-) )
Bref, c'est pas cool même si j'le prends un degré voir dix degrés au-dessus, j'aime mieux voir les couchers de soleil, le bruit de cascades de folies et les rires que le bruit des kalach, les cris et le sang qui gicle.... bon, y a rien sans rien, pour se vivre dans l'amour faut se vivre dans la guerre, pour se vivre dans la joie faut se vivre dans la tristesse sinon on est plus dans la dualité de notre être et du coup on a rien à fout' ici, mais quand même !!!
Voilà envie moi aussi de piquer un tit coup de gueule parce que ça fait du bien, ça dégage les molécules de la tension et remet un peu plus de vide à la place !!! ♪♫ Youpi !! youpi !!♪♫
Allez on retourne à la dualité-vacuité société-sérénité, j'suis là-j'suis pas là tout à la fois !
Belle journée et hâte de lire ce que tu nous prépares j'en jubile d'avance (gnark..gnark..gnark.. !!! ) oui ça c'est mon rire duel de ouf de molécule qui s'éclate !!!
Lysiane

Cécile 01/07/2016 09:17

Belle journée à toutes les petites molécules heureuses (ou non) de vibrer en cœur !!!

Lydie Abaziou 01/07/2016 08:16

Bonjour ma belle,

Quel article décapant dès le matin, hum, ça met en joie !
Si c'était pour faire sortir cette colère en nous qui gronde, je crois que tu vas réussir.
Alors perso pour les attentats moi je regarde plus les infos mais je suis au courant hein, je regarde 2min pour savoir ce qui s'est passé et après je zappe ou j'éteins parce que mon petit coeur d'artichaut bah il en a marre.
Il en a marre d'absorber toutes ces putains d'énergies négatives : de haine, d'intolérance (oui je sais c'est que du concept, du vide, un nom et blablabla) mais les concepts ça peut faire mal hein !
Alors bah je le protège ce petit coeur d'artichaut car il sait lui qu'on est tous UN et que les gens sont tellement cons qu'ils se font du mal à eux-mêmes en faisant du mal aux autres ... Bref, j'en ai marre des gros connards de terroristes, de racistes, des homophobes, des cons qui tapent sur leurs gosses ou sur leur femme, des pédophiles, et j'en passe... tous ces gens qui ont oublié de mettre l'amour dans leur vie, dans leurs pensées et dans leur coeur. Ce sont des coquilles vides ou alors pleines de merdasse (ça c'est ce que dirait Jaquouille dans les Visiteurs, mon fils arrête pas de les regarder en ce moment).
Toujours est-il que moi je laisse couler, je lâche-prise aussi sur ça, je vis ma vie avec un amour grandissant et j'essaie d'en éclabousser tous ceux qui sont autour de moi (ça peut pas faire de mal). En gros je fais mon colibri ;) Je fais ma part :D
Bonne journée et plein plein plein d'amour ma belle ! <3

Domy 01/07/2016 07:19

J'adoreeee. Et moi aussi j'ai décidé de ne plus être une vieille twingo trop pleine car où pourrait-on mettre les nouvelles valises ou autres passagers hein???ca serait trop balaud

Domy 01/07/2016 07:18

J'adoreeeee. Et moi aussi j'ai décidé de ne plus être une twingo trop pleine car où pourrait-on ranger les nouvelles valises ou les nouveaux passagers hein???

Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !