Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 Feb

Au nom de toutes les frustrées...

Publié par Alice Kara  - Catégories :  #Tribulations...

Au nom de toutes les frustrées...

Bonjour à tous mes ptits Poulets !!!

 

Aujourd'hui, comme c'est bientôt la St Lamentin, j'ai envie de vous parler de... Sexe. 

Ben voui ! C'est un thème que j'aborde tellement souvent dans mes accompagnements avec mes consultants que bah j'me suis dis que ça pourrait aussi être utile ici ! 

Non mais ! 

 

Warning : Cet article aurait pu s'intituler les 50 nuances de ma connerie, mais j'ai pas osé lol

 

Selon une étude (je trouve plus le lien là tout de suite, mais google est votre ami, j'ai la flemme de fouiner lol) il paraîtrait que presque 70% de nanas n'ont jamais eu de vrai orgasme. 

 

70% de nénèttes seraient donc passées à côté de cet instant de nirvana intense qu'offre une petite séance sous la couette, avec un partenaire, ou une partenaire, quelle qu'elle soit. 

 

Ché pas vous, mais moi, ça me donne envie de mettre ma cape de SuperGirl, et de sauver l'humanité des frustrées du monde entier. 

(Non pas pour les contenter toutes, on s'entend, je n'ai pas cette capacité là, et puis je ne suis pas du genre à penser comme un mec, d'ailleurs, je les entends déjà penser "C'est parce qu'elles m'ont pas essayé moi" blablabla... Vos gueules les mouettes ! lol) 

 

Pour moi, y'a un facteur à ça, qui n'a rien à voir avec le fait qu'elles n'aient pas trouvé les bons partenaires. 

 

(Attention, je vais vous placer de la pleine conscience en mode moment présent associé au cul, planquez vos tabous loin loin loin lol)

 

Comme pour beaucoup de choses dans la vie, le mental nous met dans l'idée qu'il faut attendre un résultat. 

Tout effort doit être récompensé, et à partir du moment ou on met la main à la patte (ou ailleurs lol) on attend un résultat, une récompense, et en l'occurrence pour le sujet dont on parle aujourd'hui... On attend un orgasme. 

 

On ne "pratique" donc essentiellement que pour obtenir. 

Sur le principe du FAIRE - AVOIR. (Je reviendrai sur l'ÊTRE tout à l'heure lol)

 

Je fais, pour avoir. 

Je caresse, pour obtenir. 

Soit pour obtenir un orgasme soi même, soit un orgasme pour son ou sa partenaire. 

Que se passe t'il alors dans ce cas de figure là ? 

On est dans l'après. 

 

Notre mental met le focus sur l'après, soit, sur les minutes qui vont suivre, celles qui sont supposées accueillir le saint Graal, à savoir, l'orgasme de l'un ou de l'autre, ou des deux. 

 

On n'est absolument pas dans l'instant présent. On est pas présent dans la caresse, ni dans le farfouilli des corps entrelassés, ni dans le regard, ni dans le toucher, ni dans les sensations, ni même dans la complicité. 

 

On pense : "Si je fais ça, je vais obtenir tel résultat"

"Si je le caresse là, ça va l'aider à grimper au plafond". 

"Si je mets ma main là, ça va lui plaire" etc etc. 

 

Au lieu de kiffer pleinement ce qu'on est en train de faire, en pleine conscience donc, on s'éloigne du moment présent, on se projette dans l'après, et on loupe plein de trucs. 

 

On ne profite absolument pas du moment présent, du lâcher prise qui l'accompagne, et ça mène... A de la frustration. 

Parce que souvent, le résultat n'est pas forcément en adéquation avec les efforts que l'on a déployés pour l'obtenir. 

 

Surtout qu'en plus, on a une vieille croyance nous les nanas qui dit qu'on doit "contenter" notre partenaire, le "satisfaire", et être exclusivement dans le don. 

 

(Suffit pour ça de relire les articles sur "comment être une bonne femme pour son mari" qui étaient encore diffusés partout jusque dans les années 60, c'est pas si lointain, comme le droit de vote lol) 

 

Le sexe, c'est pas un don de soi, c'est un partage, un échange. 

 

On partage ensemble un moment présent en commun. 

 

Le sexe, pour l'un comme pour l'autre, ça doit être un échange. On se fait du bien, à deux. 

Et pour ça, bah faut être un peu égoïste. 

 

Le meilleur moyen pour être totalement dans l'instant présent sous la couette, c'est de se faire plaisir à soi. 

Quand vous caressez mesdames, faites vous plaisir à vous d'abord ! (Les mecs aussi, mais vous savez faire en général, vous n'avez pas ce blocage là lol)

 

Ne caressez telle ou telle zone que parce que vous kiffez caresser cette zone là !

 

(Je vais tenter de rester à peu près chaste sur ce coup lol ma mère lit mes articles mdr)

 

Ne lui faites un bisous là, que si vous kiffez embrasser là, n'allez pas réfléchir à où lui faire un bisou uniquement pour qu'il (ou elle) kiffe !

 

Energétiquement, dans ces cas là, vous envoyez des énergies qui disent "Je veux te contenter". C'est mignon... 

Mais si au contraire vous envoyez des énergies de "Je kiffe ce que je fais, ça m'excite", vous allez dégager des énergies de power de la force, et votre partenaire n'en pourra plus.

 

Question à 10 000 boules : 

 

Vous préférez que votre partenaire se dise :

"J'ai tellement envie d'elle (ou de lui) j'en peux plus !"

Ou...

"Quelle technique vais-je donc bien pouvoir utiliser là tout de suite pour lui faire plaisir ?"

 

 

Vous préférez un partenaire qui est mignon tout plein parce qu'il veut vous faire plaisir... Ou un partenaire qui kiffe tellement qu'il veut vous dévorer tout(e) cru(e)? 

 

Plus vous allez être excité vous, plus votre partenaire va le ressentir et va être excité à son tour. 

Plus vous cherchez à l'exciter lui (ou elle), sans être vraiment excité(e) vous, moins ça marche. 

 

"J'ai pas tellement envie moi, mais je fais pour te faire plaisir" ... Tip top comme entrée en matière non ? (Ironie ndlr)

 

(Avouez que vous vous reconnaissez là dedans hein !!! L'aspirine, toussa toussa... lol)

 

Beaucoup trop de femmes se forcent (y'a des hommes aussi hein...) parce qu'elles ont ancré depuis des années cette idée de "faire plaisir" plutôt que de "se faire plaisir", du coup elles finissent par ne voir le sexe que comme un devoir conjugal, à cause de ça... 

 

Le sexe devient un effort, un "faire". Et si le résultat n'est pas à hauteur de leurs attentes, au bout d'un moment, c'est lassant. 

 

Le rythme change, on passe de une ou plusieurs fois par jour en début de relation, à 1 fois par mois, à une fois par an, voir plus rien du tout. 

 

Alors que si vous partez du principe de kiffer d'abord pour vous, (même si ça vous semble égoïste dit comme ça, c'est en fait tout le contraire !) votre partenaire n'en sera que beaucoup plus heureux(se) en finalité. 

 

Kiffez l'instant présent, kiffez chaque geste que vous faites ! 

Arrêtez de penser que vous n'êtes pas à la hauteur, que vous êtes nul(le) au pieu, c'est pas du tout le cas. Vous n'êtes nazes que parce que vous avez oublié le principal : De kiffer. 

 

Parlez avec votre partenaire, ne lui demandez pas ce qu'il aime que vous lui fassiez, demandez lui ce qu'il (ou elle) kiffe vous faire, et si ça vous plaît aussi, sautez le pas ! 

 

La communication est là aussi, à la base de tout ! 

 

Le sexe, c'est donner parce qu'on a envie de donner, pas pour attendre un retour. 

L'orgasme vient naturellement quand on kiffe. Si faut le forcer, ce n'est plus du tout naturel. Ce n'est plus fluide, et il n'y a rien de pire qu'un manque de fluidité sous la couette. 

 

Plus vous allez réfléchir à l'après, au résultat, plus vous allez rester dans le mental... (Et sous la couette, le mental, c'est un enfoiré coriace ! lol) plus vous risquez de louper les plus belles sensations qui soient, et justement, moins le résultat sera probant. 

Pour avoir des orgasmes, il faut laisser le corps s'abandonner, et s'abandonner au corps. Parce que lui aussi a le droit d'Être... (j'vous avais dis plus haut que je le re-caserai quelque part celui là ! lol)

 

Le corps a des envies, il vous donne des indications. Votre main a envie d'aller se balader ci ou là, votre peau a envie d'aller se frotter ci ou là, écoutez-la, au lieu d'écouter votre tête de turne, et d'aller uniquement dans des sentiers battus qu'on vous a "appris" que c'était sympa, ou parce que vous avez repéré la technique dans je ne sais quel film ou quel bouquin.

(Les fameuses 50 nuances de ma sombritude suite à cette sombre étude... #Blague pourrie !)

 

Pis, pour terminer sur une bonne touche... S'il vous plaît mesdames, touchez vous !!! (pas besoin de préciser ça aux mecs lol) 

 

Tripotez vous sous toutes les coutures, apprenez à connaître votre corps !!! 

En ne le faisant pas, (pour je ne sais quel tabou enseigné par je ne sais qui hein, on s'entend !!!) vous loupez une occasion de vous familiariser avec votre corps, votre intimité. Vous n'avez aucune réelle idée de ce que vous aimez, et de ce que vous n'aimez pas. 

 

Vous ne vous connaissez qu'au travers des caresses ou des gestes des autres, mais vous loupez un truc ! 

Votre corps est unique, il ne réagit pas forcément de la même manière que les autres corps (n'en déplaise aux bouquins et autre magasines féminins !) et il faut parfois aller farfouiller un peu par soi même pour en découvrir les mystères et les grands secrets. 

Là aussi, faites chaque geste en conscience, parce que ça vous plaît, découvrez, sans tabou ! 

Les caméras de Google Earth ne vont pas jusqu'à votre chambre à coucher ! (Me faites pas mentir, fermez les fenêtres quand même lol)

 

Voilà voilà... En résumé, kiffez, faites uniquement ce qui vous fait plaisir, si ça vous plaît pas, dites non, reprenez votre pouvoir de la force, pétillez sous la couette ! 

Que vous soyez célibataires, ou accompagnés en cette St Lamentin, faites en avant tout un beau rendez-vous avez vous même !!!!

 

Vous m'en direz des nouvelles !

 

 

Bonne Saint Valentin à tous !!!

 

Ps : Evitez de penser à cet article au moment crucial, vous serez mignons ! Moment présent on a dit lol

 

Ps² : Maman, je vais t'inscrire sur Meetic pour que tu puisses tester aussi. Rein à fout' lol

Ps3 : Bouhhhh j'ai bien mérité un café moi !!! Vous pouvez m'en offrir un en cliquant là : 

 

PayPal, le réflexe sécurité pour payer en ligne

 

 

 

Commenter cet article

manuela 10/02/2017 07:43

J ADORE!!!!!! comme d'hab, merci Alice
<3<3<3

Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !