Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 May

Les feux follets...

Publié par Alice Kara Medium  - Catégories :  #Petites pensées comme ça en passant...




Voici un petit copier/coller de Wikipédia très interressant...

Description [modifier]

Il apparait sous la forme d’une lueur pâle bleutée (voire parfois jaunâtre ou rougeâtre) en forme de flammèche suspendue dans l’air à une faible hauteur au-dessus du sol ou de l’eau, plus ou moins diffuse, vacillante et brève (certains feux follets pourraient persister dix à trente secondes voire - exceptionnellement - plusieurs minutes). Selon ses témoins, il ne produit pas de fumée ni n’enflamme les objets, ni ne brûle les herbes avec lesquelles il est en contact. Il est observé dans ou autour des marais et surtout dans les cimetières. Avec le drainage, la régression des zones humides et des forêts inondées, et l’enterrement des morts dans des cercueils, il est probable que les feux-follets soient devenus plus rares.

Explications [modifier]

Le phénomène (dont il existe peut-être plusieurs formes ou qui parfois pourrait être confondu avec d’autres phénomènes) a reçu diverses explications, plus ou moins rationnelles :

  • Ils semblent autrefois avoir été traditionnellement tenus pour être des esprits malins, l’âme d’un mort ou une autre créature surnaturelle éventuellement chargée de perdre les visiteurs dans les marais.
  • Vers le xviiie siècle, des physiciens évoquent une matière visqueuse et glaireuse (rappelant des œufs de grenouilles) qui serait sublimée dans l’air sous l’action de la chaleur solaire et y deviendrait lumineuse à la manière des phosphores.
    En 1704Isaac Newton cite les feux follets dans son traité Opticks comme des « vapeurs s’élevant des eaux putréfiées habituellement appelées ignes fatui »
  • L’explication la plus fréquente a ensuite été qu’il s’agirait d’une émanation conjointe de méthane (CH4) à partir de plantes en décomposition et de formes chimiques du phosphore (diphosphine (P2H4) et/ou d’hydrogène phosphoré (phosphine) (PH3 ; pyrophorique) émis par la décomposition d’un cadavre animal, le tout s’enflammant spontanément à l’air libre.
  • L’absence de phénomène de combustion ou brûlure visible laisse penser qu’il s’agit plutôt d’une lumière froide de type phosphorescence, qu’une flamme véritable.




Je n'en ai jamais vu... peut être parce que je ne passe pas assez de temps dans les cimetières la nuit lol
Le méthane émanant des corps dnas les tombes s'enflamme et cela donne de petits feux qui d'après les récits des personnes qui les ont aperçus sont très jolis à voir... C'est un phénomène de la nature expliqué mais c'est tout de même un joli phénomène !!!

Je n'irai de toute façon pas me promener dans un cimetière la nuit, non pas parce que j'ai peur des "entités" ou de ces feux follets, mais parce qu'il y a trop de petits malins qui viennent s'y amuser ou faire des messes noires pour se faire peur... je ne trouve pas cela interressant...

Tant pis pour les feux follets lol

A bientôt ! 

Commenter cet article

Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !