Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 May

Après la mort, quand viennent les regrets.

Publié par Alice Kara Medium  - Catégories :  #Apprentissages

383075_138774136232245_100002989777252_176857_296989306_n.jpg

 

Bonjour mes anges !!!

 

Je pense depuis un bon moment maintenant que les morts n'ont pas quelque chose à nous apprendre sur la vie après la mort. 

Je me suis rendue compte que la vie après la mort, c'est uniquement ce que l'on en fait. 

Il existe autant de représentations de la vie après la mort qu'il existe... De morts. 

Tout se passe comme dans un rêve, une fois qu'on a quitté son corps. 

Tout se crée via la pensée, et du coup, il existe tout autant de réalités alternatives que de personnes qui expérimentent cet après vie. 

Jusqu'à ce qu'un jour, la personnalité à proprement dite, s'efface, pour ne laisser que source d'amour s'écouler tranquillement. 

Un retour à la source. A l'unité, complète, indicible. 

Ainsi, aucun témoignage ne ressemble à un autre. Il y a bien des similitudes, sur l'état de "flottement" sur les rencontres qui sont faites une fois le corps "abandonné", mais chacun a la possibilité de créer sa propre expérience de l'après vie. 

C'est ce que je vous disais dans un article intitulé "Un tunnel, des tunnaux". 

Dans l'inconscient collectif, il est écrit que quand on meurt, on passe par un tunnel, avec la lumière au bout. 

Du coup, une fois mort, on se met en tête de trouver ce tunnel, et c'est comme cela qu'il se crée. 

Mais on peut tout aussi bien se créer un parterre de fleurs, ou visualiser d'être accueilli par John Lennon et Edith Piaf, et ils seront là. lol

 

(Je n'ai pas testé ceci dit, j'ai encore des trucs à faire ici bas lol)

 

Mais c'est bel et bien comme ça que ça se passe. (Pour plus de détails, cf l'article cité plus haut !)

 

Il y a beaucoup de choses cependant que les morts nous apprennent sur la vie. 

 

J'ai fait un petit sondage auprès des voisins du dessus, qui n'avaient pas passé, ce que l'on appelle en jargon médiumnique, "la lumière". 

Je leur ai à tous demandé quels étaient leurs regrets. Ce qu'ils auraient voulu faire différemment, ce qu'ils auraient aimé changer de leurs expériences. 

(Une fois dans la lumière, ils n'ont pas de regrets la plupart du temps, ils comprennent que tout était parfait tel que c'était...) 

Mais avant ce passage là, j'ai trouvé intéressant de leur poser la question, pour que nous, vivants, nous puissions tirer quelque chose de leur regrets. 

 

Les réponses que j'ai eues, m'ont conforté dans l'idée que l'important, le plus important, c'est la matière première du monde. L'amour. 

 

Voici une liste (presque exhaustive lol) des regrets qu'ils ont émis le plus souvent. J'en ai répertorié 5, dans les plus cités. (Comme dans le panel d'une famille en or quoi... lol)

 

1. Je n'ai pas donné assez d'amour aux gens qui m'entouraient. 

Celui là arrive en tête de liste. Ils regrettent de ne pas avoir assez montré aux autres leur amour. Ils regrettent de ne pas avoir assez témoigné de leurs sentiments, et de ne pas avoir assez caliné. De s'être fâchés avec les gens qu'ils aiment. De ne pas leur avoir offert certaines choses, de ne pas avoir passé assez de temps avec eux. D'avoir passé trop de temps au travail, pour gagner plus d'argent, mais moins de moments de tendresse avec leurs femmes, maris, enfants. J'ai mis ce point en premier, parce qu'il m'a été cité par au moins 7 personnes sur 10. Cela vous donne une petite idée d'à quel point c'est important. 

 

2. J'ai trop porté d'attention aux choses négatives. 

Des problèmes d'argent, quelqu'un qui leur a fait du mal, une situation en apparence trop difficile. Ils regrettent d'avoir mis trop de focus là dessus et pas assez sur ce qui fait que la vie est belle. Souvent, nous donnons trop d'importance au malheur, et pas assez aux petits bouts de bonheur éparpillés partout. Le malheur nous semble dérisoire une fois décédé. Ce sont les petits moments de bonheur, même tout simples, qui restent gravés en nous. 

 

3. Je regrette d'avoir fait souffrir d'autres personnes.

Point très important. Beaucoup vont voir (une fois morts) les personnes qu'ils ont fait souffrir, pour se rendre compte d'à quel point cela a influencé leur vie. Ils se rendent compte qu'ils n'auraient pas du. D'autres ont simplement peur d'être jugés une fois la lumière passée, et du coup ils cherchent à se racheter. (Cela ne fonctionne pas vraiment comme ça, mais on va pas leur dire... lol Menfoumentape, chui trop une rebelle !)

La phrase qui est revenue le plus souvent c'est "Je n'avais pas idée d'à quel point mes actes ou mes propos avaient une telle influence négative sur la vie d'autrui". 

 

4. Je n'ai rien fait d'exceptionnel, j'ai laissé filer mes rêves de gamin.

Ce point là peut sembler farci d'égo, mais à bien y regarder de plus près, il n'en est rien. (Pour la plupart lol) 

Ils se posent souvent la question de savoir à quoi a servi leur vie sur terre, et ils se remémorent leurs rêves d'enfants. Qui bien souvent, ne ressemblent en rien à ce qu'ils ont fait à l'âge adulte. Mais je pense personnellement que ce ne sont pas les rêves tombés à l'eau qui font le plus mal. Ce sont ceux que l'on a pas osé faire car on les pensait trop grands pour nous. C'est vraiment ce qui est ressorti lors de ces entretiens informels avec mes petits voisins du dessus. 

 

5. Je n'ai pas assez vécu. Pas assez profité de la vie. 

Ce point là rejoint beaucoup le point numéro 2. Il en est la résultante en fait. 

Beaucoup d'humains passent leur temps à essayer de survivre, et du coup, ils en oublient de vivre. 

J'ai reçu aussi beaucoup de témoignages, de jeunes qui sont en apparence "partis trop tôt". Ils m'ont tous dit plus ou moins la même chose. "J'ai tout de même vécu à 100 à l'heure". C'est comme si le corps, où l'âme avait en lui une forme d'urgence, une mémoire de ce qu'ils sont venus vivre sur terre, et ils savent inconsciemment qu'ils partiront tôt. Du coup, ils vivent tout à 100 à l'heure, à grande vitesse. En condensé presque. Un condensé de vie, dans le temps "imparti". 

James Dean par exemple. (Je ne lui ai pas parlé hein lol) Il est mort comme il a vécu, à toute allure. 

 

 

Je garde toujours à l'esprit que la vie est courte. Et qu'il est important de s'en souvenir. De profiter de l'instant et de tout ce que le moment présent à a nous offrir de beau. C'est un point important pour ne pas avoir de regrets plus tard. 

Dire aux gens qu'on les aime, même trop même mal (comme dirait Brel) parce que l'amour que l'on a, on l'emporte avec nous. C'est même la plus importante des choses que l'on emporte. 

Faire les choses, avec amour, aider, aimer, le plus fort possible. 

Ne pas faire aux autres, ce que l'on aimerait pas que l'on nous fasse. 

Ce sont autant de leçons que nous apprennent, avec leurs mots à eux, les morts qui reviennent pour nous parler. Nous donner des messages. 

Ce sont des messages de vie, et non des messages de mort. 

 

Je me répète sûrement, mais c'est bien de s'intéresser à la vie après la mort, mais il est encore plus important de se souvenir qu'il y a une vie avant. 

 

@ Bientôt quelque part mes anges ;)

 

Commenter cet article

Teddy 28/02/2015 17:39

Coucou Alice,

Merci pour cet article. En parcourant ton blog tu parle du libre arbitre que nous n'avons pas. Donc une fois passé la lumière on ne peut pas avoir de regret ? Surtout si notre vie etait tracée avant notre incarnation. En fait ce qui me fait douter du libre arbitre c'est que certains defunts ont besoin de demander pardon. Est ce uniquement ceux qui n'ont pas passé la lumière ?

Bisou Alice

Jean 30/05/2012 14:53

Merci Alice pour ce beau et émouvant témoignage !
qui nous fait bien comprendre que la vie sur terre n'est pas toujours comme on l'aurait espéré...et qu'ensuite viennent les regrets des actes de notre vie que nous n'avons pas réussi à exaucer...

fabienne 30/05/2012 12:39

C'est marrant quand tu parles de "jeunes qui sont partis trop tôt". C'est exactement mon père qui est mort à 33 ans et qui a multiplié les plaisirs, a croqué la vie comme peu le font, peut-être
parce qu'inconsciement il savait....

Charline 29/05/2012 19:04

Merci Alice, merci. Gros bisou.

Noel 29/05/2012 18:55

Désolé j'ai rippé : je disais que je crois que l'âme se réincarne et que nous vivons des vies successives, que sais-tu de celà ou qu'en penses-tu ?
Merci,

Bises

Noel 29/05/2012 18:53

Ce que tu dis sont des choses dont on devrait se rappeler constamment, histoire de relativiser un peu plus, de lâcher prise, et de vivre dans le présent avant tout.
J'aimerai te poser une question sur la vie après la mort : je crois que l'âme se réincarne un jour ou l'autre et que nous vivons des vies su

Laurence 29/05/2012 16:43

Merci Alice pour ce magnifique texte...
Je pense, qu'en tant que "vivant", nous sommes de plus en plus conscient que la vie, ben, faut la vivre avec ses bons moments, ses hauts et ses bas...
Notre vie, c'est nos choix... même si on croit se tromper, je pense qu'on nous a mis là ou nous devons être.
Oui, le plus important est de dire aux personnes que l'on aime, qu'on les aime mais même quand ils ne sont plus là, rien ne nous empêche de leur dire, puisqu'elles nous entendent. Même si la vie
n'est pas toujours facile, elle vaut la peine d'être vécue, avec amour ♥♥♥

vis ma vie 29/05/2012 16:14

Merci pour ces témoignages. Et en même temps méditer sur la mort, justement sur leurs ressentis pour prendre conscience de tout ce que nous avons à faire ici bas. Je peux mourir là maintenant,
qu'aurais-je fais de tout ça. Je pense que en prendre conscience, sans angoisse et sans peut mais juste le "réaliser" pour justement vivre pleinement sa vie.

Sabr 29/05/2012 15:47

Merci beaucoup pour cet article, je pense qu'il est très important!

lore 29/05/2012 15:40

j'essaie de donner le plus d'amour possible à ceux qui m'entoure, mais quand je suis en train de m'enflammer pour quelqu'un, c'est plus dur, surtout quand il est aussi timide que moi (même pire je
crois).
pour le reste, j'essaie de vivre ma vie sans voir le mauvais et je tente de trouver mon éditeur pour vivre mon rêve!

elise 29/05/2012 15:10

très bon article, très touchant..Ca me fiche un peu le cafard car souvent je me demande ce que je suis venue faire ici..Je vois la vie défiler sans sensation d'en profiter..Mais bon, c'est 2012,
l'année de tous les changements! Alors, yééééééééééépa, en avant!
Gros bisous.

Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !