Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 Apr

C'est un beau roman, c'est toujours la même histoire...

Publié par Alice Kara Medium  - Catégories :  #Le Grand A

 

 

Bonjour mes anges !!!

 

Aujourd'hui, je viens répondre ici (parce que je pense que ça peut aider pas mal d'entre vous lol) à une question que l'on me pose très souvent. 

Comment (diantre !) ne pas retomber toujours dans les mêmes histoires sentimentales foireuses ? 

 

Ou autrement dit, comment faire en sorte que les histoire d'A ne finissent pas toujours mal...

Il y a plusieurs choses qui me viennent en tête quand on me pose cette question, je fais d'ordinaire du cas par cas, en mode "Dr Love coach", mais je vais tenter de généraliser un tantinet.

Je fais d'autant plus parti des personnes qui retombent toujours sur les mêmes histoires d'A. Et comme pour pouvoir comprendre les choses, je passe toujours par l'introspection, ouais, j'vais vous raconter ma life, encore ! (Tant pis pour vous, vous n'avez qu'à pas me lire lol)

Si je regarde ce qui est advenu dans ma vie sentimentale par le passé, je peux déjà faire deux trois remarques "flagrantes". (Et je vous invite à faire le même exercice pour vos vies à vous, dans les relations, que ce soit en amour ou en amitié, ne soyez pas radins dans l'introspection lol)

Donc, ces deux trois trucs flag, c'est que, je tombe toujours sur le même profil de nanas. 

En tête de liste, des hétéros, ou bi, qui ne savent pas trop ce qu'elles sont, qui elles veulent aimer, et c'est là que j'arrive, sans le vouloir, et que je me retrouve à devenir à leurs yeux "un miracle qui s'assume" du coup, je deviens un aimant à nanas qui aimeraient avoir la force de s'assumer tout autant que moi. Mais comme le chemin ne peut pas se faire à travers moi, je ne peux qu'être un exemple à suivre (ou pas) et en général, ça leur fout la flipette, surtout l'introspection que cela demande d'être en accord avec ce que l'on est ou nos désirs (d'autant plus dans les débats du moment) et elles font demi tour. 

Deuxième point, elles ont toutes des griefs avec leur papa. Ce n'est pas le cas de toutes les lesbiennes fort heureusement, mais pour celles qui sont attirées par moi, je suis un aimant. J'ai moi aussi eu des problèmes relationnels avec mon père, qui sont passés d'une guerre houleuse à des rapports rares, mais courtois. J'ai passé 25 ans de ma vie à souffrir de ça, pour finalement, penser mes blessures, revoir mes attentes paternelles à la baisse, et être ok vis à vis de mon passé. La bambina en moi a parfois des retours nostalgiques, il m'arrive d'être très émouvée de voir un papa faire un calin à son enfant, ou jouer avec lui, mais ça passe très vite. Alors, c'est soit ça, soit leur papa est décédé. (Mais ça je pense que c'est mon petit côté médium qui attire inconsciemment) 

 

Troisième point, ce sont toujours des personnes qui sont balafrées par la vie, et qui ont besoin d'être sauvées. Des petits oiseaux à la patte cassée. Et moi, j'arrive avec mes grands sabots, "viens je vais te soigner et te sauver, car je suis supergirl". Pis une fois la patte réparée, hop, l'oiseau s'envole du nid. 

 

Pourtant, chaque fois ce sont, mis à part ces trois points là, des personnes très différentes qui entrent dans ma vie. 

 

J'ai beaucoup analysé ça, je me suis beaucoup remise en question, et j'ai enfin réussi à casser le "patern", ou cercle "vicieux", mais je n'aime pas ce mot, donc je lui préfère le mot anglais. (JCVD powa ! menfoumentape lol)

J'ai pu enfin rencontrer quelqu'un qui s'assumait pleinement, qui n'avait aucun souci paternel, et ça m'a fait beaucoup de bien. Quelqu'un qui savait ce qu'elle voulait, mais je n'étais pas dedans. 

Pour casser ce patern, il a fallut que j'aille puiser tout au fond de moi la ressource qui m'a permi de bosser sur moi. 

J'ai compris que le fait de m'assumer pouvait attirer, comme la lumière attire l'ombre. Que je portais une lumière en moi qui permet aux autres de réfléchir à ce qu'ils veulent être. J'en fais un bienfait, ça fait parti de moi, et si ma lumière peut éclairer, alors tant mieux ! Surtout qu'on a besoin de faire la lumière sur le "coming out" (qu'il soit pour l'orientation sexuelle ou pour tout autre chose, comme le coming out spirituel ou whatever !) J'assume totalement ce que je suis, il n'y a aucune face cachée, mon être est translucide, je suis un livre ouvert à qui veut le lire.

J'assume la moindre petite parcelle de lumière, tout comme la moindre petite (ou grande) parcelle d'obscurité.

J'assume mes failles et mes faiblesses, et l'Univers en moi, parvient même à les sublimer.

Pour les problèmes relationnels de papa, là aussi, j'ai beaucoup travaillé là dessus. Je suis une fifille, je ne peut donc pas combler par ma présence l'absence d'un père. Mais comme j'ai énormément d'amour à donner, j'ai eu cru, à un moment donné, et bien inconsciemment, que je pouvais aimer au point de faire oublier l'absence d'amour des nanas avec qui je sortais.

Ce n'est pas le cas, je peux aimer oui, mais pas au point de rattraper toutes les erreurs du passé qui ont été commises par d'autres. J'ai énormément d'amour à donner, mais à trop donner d'amour, je me suis hypothéquée. J'ai oublié que pour qu'une relation fonctionne, il fallait que j'accepte d'être aimée moi aussi en retour, qu'il fallait que je laisse une place à quelqu'un d'autre pour ça.

C'est bien d'une peur dont je vous parle ici. Jusque là, j'ai toujours beaucoup aimé, mais je n'ai pas laissé de place aux autres pour m'aimer. Je pensais que mon rôle, c'était d'aimer, mais pas d'être aimée en retour. Vu que moi même, je n'ai pas forcément reçu l'amour que j'aurais voulu recevoir de la part de mon père. Il m'a aimée, avec ce qu'il a pu, mais pas comme un enfant aurait pu rêver de l'être. 

Grâce à mes guides, grâce aussi à mon évolution spirituelle, j'ai compris que j'étais tout à fait en position d'être aimée par quelqu'un, à hauteur aussi de l'amour que je pouvais porter de mon côté. Que l'amour que j'ai en moi, doit d'abord m'être adréssé. Que c'est en m'aimant moi que je pourrais devenir quelqu'un qui peut être aimé par d'autres. Je n'ai pas à attendre d'amour des autres si je ne m'apporte pas un peu d'amour. 

Si je porte sur le front la pancarte disant "J'aime, mais je refuse d'être aimée en retour"... Que pensez vous qu'il arrive ? 

Je ne suis pas aimée en retour. Ou alors, et je l'ai remarqué aussi en analysant mes comportements passés, dès qu'une personne se mettait à avoir trop de sentiments pour moi, c'est moi qui prenais la poudre d'escampette. "Aller, Salut !" J'ai beaucoup pris pour excuse que je ne voulais pas faire de mal à quelqu'un, je me suis cachée derrière le fait que peut être Grand A allait se pointer, mais c'est une excuse bidon. 

J'ai torpillé moi même pas mal de relations parce que je refusais que l'on m'aime. Je le fais encore parfois sur mon blog, en vous envoyant chier et en vous disant d'arrêter de me lire, mais j'me soigne ! lol

 

Pour le troisième point, j'ai chanté à tue tête "Je n'suis pas un hérooooooo" de Balavoine. (Non j'déconne, quoi que... lol) J'me suis rendue compte qu'il fallait que les choses soient équilibrées dans un couple pour que ça marche. Que ce n'était pas nécessaire de tout faire à la place de quelqu'un, que ce n'était pas l'aider en définitive, mais plutôt l'asservir. Que pour les mêmes raisons citées plus haut, je ne peux pas être le papa, ni même la maman de la personne avec qui je suis. Si je suis vraiment honnête avec moi même en plus, vu la vie que je mène, c'est plutôt moi qui aurait besoin d'assistance pour la vie quotidienne, parce que je suis comme un petit enfant qui aurait besoin de quelqu'un qui remette de l'ordre dans tout ça, mais comme je ne pourrais jamais demander ça à personne, well, je me débrouillerais pour avoir une assistante à temps plein si jamais j'ai des thunes un jour. Mouahahaha ! (V'la le boulot de l'assistante : "Éteins le four Alice, ça crame là !" "Réveilles toi, t'as un avion dans 10 minutes !" "Répond à tes mails !" De quoi péter un câble, la pauvre :p )

De plus, je n'ai absolument pas envie d'être avec quelqu'un qui me met sur un piédestal, mais par contre, moi j'ai besoin d'admirer la personne avec qui je suis. De l'admirer pas obligatoirement pour ce qu'elle peut m'apporter, mais plus pour ce qu'elle fait de sa vie, pour qui elle est. peu importe les raisons de cette admiration. Son taf, qu'elle aime les animaux, ou qu'elle soit militante pour sauver les boutons de culottes perdus.  

 

Du coup, morale de l'introspection, ce n'est pas les nanas avec qui je suis sortie qui avaient un problème, c'est moi.

(Et si vous analysez au moment ou vous lisez ces lignes, vous aussi vos aventures, vous en arriverez à la même conclusion.)

 

C'est le principe de la loi d'attraction, nous n'attirons pas ce que l'on veut, contrairement à ce qui nous est martellé partout, nous attirons précisément ce que l'on Est. Ainsi, si je veux recevoir de l'amour et que je le refuse de l'autre côté, ça clashe. 

Si je veux quelqu'un qui me soutienne, il faut que je cesse de soutenir. (Ou un peu moins quoi lol)

Si je veux quelqu'un qui n'a pas de souci affectifs, il faut que moi même j'ai bossé sur les miens. 

 

Ce ne sont là que quelques exemples de ma vie perso, mais si vous étendez à votre vie à vous, vous y trouverez vous aussi tout un tas de choses à travailler, et ça devrait vous occuper un petit moment. Mouahahaha ^^(Ben ouais, y'a pas de raison qu'il n'y ait que moi qui bosse ici ! Non mais oh ! :p )

 

Pour ne pas retomber toujours dans les mêmes histoire d'A qui finissent mal, il faut d'abord se changer soi. 

Le point le plus important, c'est de ne pas rejeter la faute sur les autres. Ils n'ont rien demandé, ils sont juste là, car ils ont été attirés par ce que nous portons, par ce je ne sais quoi que l'on dégage, ils ont vu une lumière, (ou une ombre) et ils sont entrés. 

 

Si vous ne voulez pas tomber sur des vampires affectifs, sur des personnes violentes (en mots ou en actes) sur des personnes ayant une addiction, ou des pervers narcissiques, il faut aller fouiner en vous, ce pourquoi vous attirez des personnes comme ça. Cela ne fait pas forcément de bien à l'égo d'entendre ça, mais c'est en vous que se trouve le souci. C'est en vous d'aller puiser la force de vous relever, d'accepter le "non" si présent en vous, qui vous martèle le crâne tellement il a besoin de sortir et d'être exprimé. Donnez vous l'amour dont vous avez besoin pour passer à la puissance au dessus, pour passer le level, (comme Super Mario lol) pour faire en sorte de ne plus tourner en rond dans le cercle vicieux qui fait que vous attirez toujours le même schéma affectif. 

En vérité, les autres ne sont jamais le "problème", et c'est en nous que se trouvent toutes les solutions. 

Ne blâmez pas les autres, ne vous blâmez pas non plus vous mêmes (c'est une grosse perte de temps) soyez juste parfaitement objectifs sur ce que vous êtes et ce que vous portez. 

 

Cessez de vouloir attirer à vous un certain type de personne, devenez ce que vous voulez être, devenez une personne qui mérite d'être aimée. Si vous voulez quelqu'un de bien, devenez quelqu'un de bien. 

Ah et comment savoir si la personne que vous avez dans votre vie est la bonne ? Et bien c'est tout simplement parce qu'elle est là en ce moment dans votre vie, il n'y a pas d'erreur. C'est à vous de voir pourquoi elle est dans votre vie, et de voir ce qui doit être changé en vous, pour qu'elle parte, ou pour qu'elle reste... ;)

 

Aller, au boulot mes petits poulets, vous m'en direz des nouvelles ! 

Ah et ps : N'ayez pas peur de l'amour. Soyez le !

(Et j'me dis ça à moi aussi, I'm ready for love !!!)

 

Go for it ! 

 

Je vous aime du plus profond de mon petit coeur d'artichaut ;)

 

@ Bientôt quelque part mes anges ;)

 

 

 

 

Commenter cet article

Elle 09/05/2013 16:48

C'est beau un artichaut! Ne l'oublie jamais.
Et merci aussi... enfin merci je sais pas quoi! Merci de me coller mon nez, là où je n'ai pas forcément envie de le fourrer. Syndrome de Stockholm? Continues Alice, je t'aime dans tes mots/maux.
Ils me rappellent ô combien les miens!

Alice Kara Medium 10/05/2013 18:19



ahaha ! Comme dirait Obiwan, "Si à un moment donné, une personne en vient à te détester pour ce que tu l'oblige à sortir d'elle même, c'est que tu auras très bien fait ton travail."


Mission... Accomplie :p


Bisous 



Cath 06/05/2013 16:24

Merci ALice, encore un sujet où je suis en plein dedans....mdr Concernant les lois de l'attraction, je vous conseille un livre = "les clés du secret" de Daniel Seligny.
Il nous parle clairement de tout ce que tu viens nous expliquer.
Allez hop, Au boulot ! ;)
Bonne journée
Cath

Khanthaly 01/05/2013 14:40

Il est là à côté de moi en train de ronfler.... sous la voûte céleste : orion, cupidon ....
Bisous ma sister

Alice Kara Medium 10/05/2013 18:14



lol nomade jusque dans ses rêves à tes côtés ;)


Bisous sister !



Vita 30/04/2013 23:28

Merci Alice !... Pour hier et maintenant ...

Alice Kara Medium 10/05/2013 18:16



Pour demain, pour hier, et plus encore. C'est un présent ;)


Bisous Vita. 



Aline 30/04/2013 23:19

Superbe article Alice comme d'hab!
Celui-ci me parle beaucoup!
Je vais commencer à introspecter ça même si j'me sens un peu flemmarde en ce moment (meuh non, pas tout le temps voyooonns).
Sinon, cette introspection s'applique au pourquoi nous attirons ce genre de personne mais est-ce que l'inverse peut aussi s'expliquer? C'est-à-dire pourquoi nous sommes attiré vers ce genre de
personne?

Alice Kara Medium 10/05/2013 18:17



Bien évidemment, c'est dans les deux sens ;)


Bisous tout plein !



Mel 30/04/2013 21:46

Toujours ce dont on a besoin au moment où on en a besoin ;-) merci !

Atellys 30/04/2013 20:17

Coucou alice
Très juste analyse ;-) pour aimer il faut s'aimer soi meme c'est fou ce que l'on peut se négliger sans en avoir conscience !
bises

Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !