Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 Apr

Dialogue avec Raymond...

Publié par Alice Kara Medium  - Catégories :  #Tribulations...

image-20homme2.jpg

R : Tu m'a appelé... ?

A : J'en sais rien Raymond... Puis je t'ai appelé des milliers de fois, sans réponses, pourquoi venir maintenant ?

R : Je ne sais pas. Je me retrouve là sans savoir pourquoi. L'Univers a du m'envoyer ici. Mais j'en suis heureux. Tu as mal ma chouette ?

A : Oui.

R : Tu sais que tu as le droit de pleurer parfois...

A : Je n'y arrive pas. 

R : Tu voudrais comprendre ce qui n'a pas à être compris.

A : Je suis tellement fatiguée... Dis moi encore comment c'est là haut...

R : Tu sais déjà tout ce que tu dois savoir pour le moment.

A : Je ne suis pas à ma place ici. Être entre deux mondes c'est difficile. Je ne sais pas si je peux le faire. Je côtoie la mort chaque jour, à tel point que des fois je me dis que rien de tout cela n'est réel, que peut être je suis déjà morte moi aussi et que tout cela n'est qu'illusion. 

R : Cela répondrait à pas mal de tes questions. Si tu étais morte tu saurais que tu crées toi même le monde dans lequel tu évolues. Et que tout ce que tu crées se forme dans la matière. Tes peurs, tes doutes, sont les noirceurs de ta vie actuellement. Plus tu avances vers la conscience, plus elles sont noires. Plus elles te font peur et plus elles te paralysent. Tu es lumière, l'ombre n'est qu'une absence de lumière. Ce sont tes propres mots. La lumière en toi est si vive qu'elle pourrait effacer tout ça. 

A : Je ne me sens pas briller du tout là, j'ai mal simplement. J'ai l'impression qu'il faudrait me réanimer avec un défibrilateur pour me ramener à la vie. 

R : Tu as confiance en moi ?

A : Oui entièrement Ray... 

R : Je vais te montrer quelque chose. (...) Qu'as tu vu ?

A : Un thorax grand ouvert et un coeur qui bat à l'intérieur. 

R : Ce coeur là Alice, c'est le tien et il bat parce que tu es en vie. Tu es en vie parce que comme chacun des Êtres incarnés sur cette terre tu as fait un choix, le choix de t'incarner ici et maintenant pour vivre et faire un peu mieux les choses. Tu fais ça tellement bien... Tu n'as pas idée... La vie c'est l'espoir, c'est l'espoir d'aimer. Et tu es l'un de ces êtres qui aiment avec toute leur âme, bien sur tu souffres car tu es humaine. Tu aimes comme nous le faisons là haut, divinement, tout en étant dans ton corps humain. C'est un exploit merveilleux. Peu sont capables de ça. Tu as été confrontée à ça, tu as vu ces dernières semaines à quel point l'amour que tu es capable de donner est différent de celui que tu reçois. Tu as essayé de t'ajuster à hauteur de ce que tu recevais. Tu as minimisé l'amour que tu étais capable de donner. Ce n'est pas la bonne façon. Tu dois rester telle que tu es. Et je me réjouis que tu ais appris ça. Ne te laisse jamais brider.

A : Et là je fais quoi de ça ? Je serais jamais aimée à hauteur de ma façon d'aimer ? 

R : Tu connais déjà la réponse, elle est en toi.

A : J'en ai tellement marre d'entendre ça... J'ai aimé humainement avec mon petit coeur d'artichaut comme tout le monde, j'ai encore servi de passeuse en amour, pis là j'en ai marre... ça fait mal en tabarouet sans déconner... Pourquoi ces signes, pourquoi tout ça ? Vous faites chier les mecs... Si c'était pour revenir à Grand A, j'étais déjà là dedans avant hein... Même sans histoire d'amour je serais revenue à elle forcément... Je lui reviens chaque fois. C'est très con votre façon de penser des fois, ça fait pas de sens... 

R : Ce que le ciel te demande est difficile. Nous le savons. Nous savons tout ce que tu traverses ou a traversé. La vie des éveillés n'est jamais simple, plus ils sont élevés plus ils sont sensibles, plus ils vivent les choses intensément. Je sais que tu aurais peut être préféré être simple d'esprit et n'avoir aucune conscience de tout. Vivre simplement comme tout le monde pour te reposer enfin de ton karma qui te pèse, non pas à cause de sa lourdeur, mais à cause de tout ce que tu as accompli. Mais tu es bien trop vieille pour ça, ton âme est bien trop vieille pour ça Alice Kara, et ton âme le sait. L'Être que tu es en réalité le sait. Tu ne peux pas rester en retrait, aucune de vous deux ne peut rester en retrait. Il en a été décidé ainsi. Un jour tu seras libérée de ça, dans cette vie, car tu seras éveillée totalement, de la même façon que tu aimes divinement, tu penseras divinement. Tu le fais déjà, mais tu as encore du mal quand c'est pour toi même. Tu es humaine, avant tout. L'éveil ne changera pas ta vie, il banalisera simplement ce qui te semble une montagne à escalader pour le moment. Nous admirons les humains par dessus tout. Ceux que vous appelez anges chantent vos louanges et vous accueillent bras ouverts à votre retour. Tu es si jeune dans cette vie, et pourtant si sage... Nous t'avons sollicité très tôt et très vite, trop vite à ton goût, mais c'était nécessaire. Tu seras ménagée, tes souhaits sont entendus, tu auras ton havre de paix, ta cabane au Canada remplie d'amour. SOIS Alice. SOIS comme JE SUIS. 

A : Je t'aime Ray... 

R : Je t'aime aussi jolie lumière. Allons préparer une tisane pour que tu dormes.

A : Comment va ta famille ?

R : Pas très bien, mais je veille. 

A : Retourne auprès d'eux alors, passes le bonjour à mes proches là haut dans la lumière. Merci pour tout.

R : Je te le dois. 

Commenter cet article

Edith 08/05/2014 22:55

Arf... ça me fait pleurer! J'avais besoin de tomber sur cet article apparemment... j'ai difficile...
Regarde-toi maintenant gentille Alice... C'est bien différent :-)

mag 29/04/2011 17:30



il y a de la tristesse et de la lassitude dans tes mots mais tellement de doux dans ceux de Raymond...je ressens ta peine mais tellement de bienveillance autour de toi aussi. quelle chance tu as
! alors oui ok pas l'amour de grand A maintenant tout de suite, mais l'Amour de là-haut et d'ici bas de nos pauvres petites âmes perdues qui passons par ici. haut les coeurs Alice
Kara 



somson 28/04/2011 16:02



je voudrais un message de mon fils que j ai perdue ca fait 1 mois



Celine 28/04/2011 12:22



". La vie des éveillés n'est jamais simple, plus ils sont élevés plus ils sont sensibles, plus ils vivent les choses intensément."


Intensement dans les 2 sens ... et c'est la toute la difficulte de la chose, on vit entre extase et douleur, entre foi inalterable et doutes qui tuent ... Et puis un jour on se reveillera et la
douleur sera partie et les doutes auront disparu pour toujours ... en attendant, on se serre les coudes sister. Et je t'envoie plein de chaudoudoux pour aider tes larmes a couler, parce qu'elles
doivent sortir ces larmes que tu retiens ... je t'embrasse aussi fort que je t'aime



Franck 28/04/2011 11:55



Alice,


 


Comment dire à quel point cet article m'a ému. Tant il me parle.


J'aurais tant de choses à te dire, mais pas assez de mots à caser dans ce petit espace pour te dire tout.


Il est diffile lorsque que l'on sent la sagesse de l'univers; de l'appliquer chaque jour à sa vie incarnée sur cette terre, c'est même quelquefois un combat quotidien.


Alors,comme tes appels à Raymond, je t'appele; ma belle, viens à moi. J'ai de l'amour et de l'énergie à te donner; des étoiles et des soleils, du vent pour chasser les nuages trop lourds dans ton
ciel si bleu, des voiles pour ton bateau ivre et des semelles de vent à tes sandales de découvreuse.


Viens ma belle, à deux tout est moins lourd.


Mille bisous d' A sans limite.....


 



Franck B. 28/04/2011 11:40



Bonjour Alice,


 


J'aime bien le "SoiS Alice "


Ne l'oublie pas


 


Bisous et prend soin de toi


Franck B.



Morue 28/04/2011 09:23



Bienvenue au club... J'ai eu les mêmes doutes, les mêmes envies de "normalités" et je me suis entendue le même discours... C'est pas toujours facile...



Nya 28/04/2011 08:14






Que c'est émouvant ces retrouvailles..vos mots.. Douces pensées pour toi, tu liras mon mail quand tu pourras, gros gros bisous.



Camille 28/04/2011 03:28



Je débarque sur ton blog... et paf, en plein coeur! 


:) La vie est une championne de m'avoir guidée jusqu'à tes mots aujourd'hui, car l'histoire contée ressemble à la mienne.


Nous sommes quelques uns encore, à porter cet amour étrange. Amour dont j'ai longtemps voulu me débarrasser car il m'a tant rendue vulnérable. Mais à quoi bon ce monde sans cet amour? Nous ne
serions jamais venus sans, il fait beaucoup trop sombre ici sans cet amour spécifique et exceptionnel.


Cet amour presque inconnu ici.


 


Tu n'es pas toute seule à le porter, je puis te le jurer, moi humble grain de poussière, je le porte avec toi. Ne désespère pas.



steph 28/04/2011 00:39



quel joli message ! ah Ray ... tjs là qd tu en as besoin !


et même si tu te sens bien seule et démunie face à tout cela et qu'on n'y peut pas grand chose, et que ton chemin est difficile, je crois que tu ne te rends pas comtpe à quel point tes messages
ici font du bien à plein de petits coeurs partout sur notre planète. Je sais que c'est une maigre consolation, mais MERCIIIII Alice, tu es vraiment importante et le rôle que tu joues ici est
beau.


Et mes paroles ne sont certainement que de petites gouttes minuscules, mais c'est pas grave, je t'aime avec mon petit coeur ;-))  et à la place de ces belles paroles, je te fais des tonnes
de bisous & de hugs !!!!!!!!!!!



Fée Line 27/04/2011 23:37



une fois de plus, tu m'as touchée... il est super Raymond :) bravo à lui, pour ses mots sur tes maux... parfois c'est pas juste que tu sois aussi peinée...


moi aussi je voudrais t'aider, te câliné... je le fais à distance ! parce que je t'aime très fort ! vraiment fort ! et je te dis merci d'être rentrée dans ma vie ! 


prends soin de toi... et repose toi aussi ! 


et même si on discute peu, tu peux venir me voir, et blablater autant que tu veux...


gros bisous ! 



Sabr 27/04/2011 22:54



Courage Alice.
C'est facile à dire, ça n'apporte pas grand chose, mais je pense à toi.
Je t'envoie mon affection, puisses-tu la recevoir.



lore 27/04/2011 22:52



oh, ça ma fait pleurrer ton article... courage! comme dirais les japonais: "gambare, daijobu!"


on est nombreux à te soutenir en pensée:)



Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !