Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
05 Mar

Dis moi comment tu te tartines...

Publié par Alice Kara Medium  - Catégories :  #Apprentissages

Je te dirais si tu t'aimes !

 

 

I-love-me.jpg

 

Bonjour mes anges !!!

 

Aujourd'hui, petit article sur pourquoi apprendre à s'aimer, un peu plus !

 

J'me rend compte au fil de mes consultations, que très peu de gens s'aiment, comme ils devraient s'aimer. 

 

La société est faite ainsi. Surtout chez les gens qui cherchent la spiritualité. 

On cherche par tous les moyens à fuir tout "égo". Et du coup, on en oublie le principal. S'aimer et se donner à soi même l'amour que l'on mérite. 

Imaginez une personne qui vous dit tout simplement "Moi, je m'aime"

Tout de suite, vous allez tous penser "Elle est gonflée celle là de s'aimer, elle doit avoir un égo sur-dimensionné"

Et bim, on condamne cette personne avant même d'avoir saisi l'essence et l'importance de cet amour qu'elle se porte. 

 

Nous condamnons d'instinct tous les gens qui osent s'aimer et, surtout, le revendiquer. 

 

Comme si s'aimer soi même était une tare, et faisait de nous des personnes "qui pètent plus haut que leur cul". 

 

Sauf qu'il n'en est rien. 

 

Si j'osais, je dirais même que les gens qui s'aiment le moins, sont ceux qui font croire qu'ils s'aiment le plus et inversemment. Ceux qui font croire qu'ils s'aiment le moins, sont ceux qui s'aiment le plus. 

 

Pour exemple, on voit plein d'artistes, même dans ceux qui sont considérés comme les plus sexy de la planète, qui ne se trouvent pas "aimables". Ils sont pourtant adulés, mais ils ne s'adulent pas eux mêmes. 

Quand ils l'avouent, on les trouve super cute (surtout quand ça vient de Brad Pitt ou George Clooney lol). Et au contraire, quand ils osent dire qu'ils se trouvent beau, on se dit "Ah ouais, t'as vu l'égo qu'il se trimballe lui, il a la grosse tête !" 

 

Cela ne fait pas de sens pour moi. 

 

J'admire profondément les gens qui s'aiment et qui l'affirment. 

Peut-être parce qu'au fond de moi, j'aimerais m'aimer autant qu'eux. 

(C'est pas pour rien que j'ai pondu la bonassitude hein... Au départ, c'était pour moi lol)

 

Si on s'aime, ce n'est pas par égo, c'est simplement qu'on a tout compris à la vie. 

 

La vie nous aime, elle nous a choisi pour qu'on soit tous là, là tout de suite, pour faire exactement tout ce qu'on est en train de faire. 

Si la vie elle même nous aime, pourquoi devrais t'on se détester ? 

On bride la base même de l'amour que nous porte la vie en ne nous aimant pas. 

 

Cela vaut pour le physique, mais pas seulement, ça vaut pour tout. 

 

Qu'est ce qui a fait en sorte qu'un jour, dans l'inconscient collectif, nous avons tous décrété que "ne pas s'aimer soi même" était la norme à suivre ? 

C'est aberrant ! Nous allons à l'encontre de la vie en faisant ça. 

 

Nous en sommes arrivés à un tel point de connerie (excusez moi l'expression) que lorsque quelqu'un dit "Je ne m'aime pas" on l'encense... "Quelle humilité !"

 

Du coup, l'extérieur reflète ce que nous avons à l'intérieur. On ne s'aime pas, du coup on pense automatiquement que la vie ne nous aime pas non plus, et elle nous le rend bien. 

Et puis, ça fait "bien" de passer pour une victime. Les gens nous soutiennent, ils nous aident, où essayent de nous aider en surface. 

C'est beaucoup plus facile de dire "Je ne m'aime pas" que de dire "Je m'aime" dans la société d'aujourd'hui. 

La télévision, les publicités, nous dictent des normes à respecter, si nous ne sommes pas dans les normes, on se sent en décalage, comme un extraterrestre qu'on a déposé sur terre, ou nous sommes l'un des seuls êtres à ne pas être parfait. 

 

S'aimer, ce n'est pas de l'égo. 

Faire semblant que l'on s'aime, ça par contre, c'est l'un des stratagèmes de l'égo. 

Dire que l'on s'aime alors qu'on ne s'aime pas vraiment, c'est de l'égo. 

Dire que l'on ne s'aime pas alors que l'on s'aime, c'est aussi de l'égo. 

Dire que l'on s'aime quand c'est vrai, ce n'est pas de l'égo. C'est de l'amour. 

Même si on nous fait croire depuis des centaines d'années le contraire !

 

Si la vie nous aime, à un point qu'on ne peut même pas imaginer, il est temps, pour entrevoir ne serais-ce qu'une infime partie de cet amour, de s'aimer nous même !

 

Peu importe ce que l'on dira de vous, de nous !

 

On ne peut pas aimer les autres si on ne s'aime pas soi même. 

 

La culture du coeur vient avant tout pour nous même. 

 

Comme dans une relation sentimentale. 

Si on ne s'aime pas, comment peut t'on demander à quelqu'un de nous aimer ? 

Comme moi sur ce blog, si je ne m'aime pas un peu, comment vous demander de m'aimer à ma place ? 

Là non plus, cela ne fait pas de sens !

 

Quelle a été la dernière fois que vous vous êtes donné un peu d'amour à vous même mes anges ? 

 

J'ai choisi le titre de cet article pour vous donner un exemple simple. 

Comment vous tartinez vous de crème le matin ? 

Personnellement, il faut que ça aille vite. Une noisette de crème sur le nez, trois coups de paluche, à droite et à gauche, et c'est fait. Ce matin, j'ai été tellement vite que, en y réfléchissant, c'est comme si je m'étais mis trois baffes. lol

Et je suis sure que vous faites pareil, pour la plupart. Vous commencez la journée en vous baffant la face. Sympa non ? ça promet pour le reste de la journée ! :p lol

Même pour ce geste simple, vous ne vous octroyez pas la douceur que vous devriez. 

S'aimer, cela passe d'abord par le respect de soi. 

Déjà, mettre de la crème, c'est un bon point. La mettre avec délicatesse, c'est l'étape suivante. (Exemple à la con bonjour ! lol)

Et c'est pas pour en rajouter une couche hein (ou juste un peu lol) mais combien d'entre vous se sourient à eux même dans la glace ??? (Sans se trouver ridicule... ?)

 

Il est temps d'apprendre à se câliner soi même. C'est l'une des bases de la bonassitude. Et la bonassitude, c'est important, surtout en ce moment. 

 

En apprenant à s'aimer, on apprend aussi à se respecter, et nous donnons une chance aux autres de nous aimer aussi. 

 

Si vous portez l'écriteau "Je suis une pauvre merde, ne m'aimez pas". Il n'est pas étonnant que personne ne vous invite à un rendez vous. 

Si vous même vous n'aimez pas vous toucher, comment voulez vous que quelqu'un ait envie de vous toucher ? 

Si vous ne prenez pas soin de vous, personne ne voudra le faire à votre place. Mis à part sûrement, quelqu'un qui voudra vous "sauver" comme il pourrait avoir envie de sauver l'humanité toute entière. 

Mais est-ce une place que vous voulez tenir auprès de la personne dont vous "réclamez l'amour" ?

Si vous ne supportez pas de passer du temps seul avec vous même, comment demander à une personne de passer du temps seul avec vous ? 

C'est un peu dur ce que je dis, mais c'est tellement vrai, pour beaucoup de gens. 

C'est en s'aimant qu'on peut ensuite conjuguer... (lol)

 

je-m-aime.jpg

 

L'amour est en vous. Et il vous est avant tout destiné personnellement. 

La vie fournit une quantité d'amour considérable à tous. Pour qu'avant tout, nous apprenions à nous l'offrir. Comme un cadeau que l'on se fait. On s'offre le cadeau de la vie. Pour vivre, et non survivre. 

C'est ce que l'on fait en demandant aux autres de nous aimer avant même que nous arrivions à nous aimer. On survit, plus ou moins bien, dans le regard des autres. 

 

Si on s'aime, la vie nous le rendra, n'en déplaise à ceux qui seront jaloux ou whatever, de ce que nous leur renvoyons. Les gens jalousent le bonheur, c'est là aussi une aberration avec laquelle nous devons jongler encore un peu...

 

Juger les gens, c'est la meilleure façon d'oublier de les aimer. 

Se juger soi même, c'est la meilleure façon d'oublier de s'aimer :)

 

@ Bientôt quelque part mes anges ;)

 

Ps : Je m'aime, fusillez moi. lol

 

 

 

 

Commenter cet article

Nat 08/03/2012 21:48

Mais bien sûr!
Il est vrai que la maman qui appelle sa fille tendrement "son p'tit boudin d'amour" le fait aussi en toute affection...à son échelle. GRRrr...Je ne raconte pas le suite. Mais j'ai peut-être une
vision tronquée.
J'aime bien vous lire moi aussi ;)
Réellement. Prenez soin de vous.bizz

Alice Kara Medium 08/03/2012 22:07



Si la maman dit "mon petit boudin d'amour" avec dedans l'intention d'essayer de changer sa fille avec un régime ou si elle pense qu'effectivement sa fille est un boudin, même si elle aime son
petit boudin de fille, forcémment, ça fait des dégats, là, je suis entièrement d'accord :)


Bisous tout plein !



Sunshine 08/03/2012 16:30

Alice...Je sais pas comment te dire, ce que je peux pas écrire, faudrais qu'j'invente des mots, qui sont pas dans le dico....s'est toi que JE T'AIMEuuuuuu vachement beaucoup!(dixit Les Inconnus);o)
Merci pour tes articles, ta bonnassitude! Gros bec chocolaté de la Suisse!

Anaïs 08/03/2012 13:46

Chère Alice, je t'adore :D

Enfin de la spiritualité amené avec humour,haaaaaa c'que ça fait du bien, non pas que je n'aime pas le sérieux, mais j'adore rire, rire c'est la vie, c'est la légèreté et tu le maîtrise avec
finesse hihi J'ADORE! je suis super contente de t'avoir découverte hier, et t'es sujet son vraiment intéressant, merci petit ange ;) j'aimerais exprimer ce que je pense sur le pouvoir des mots, car
c'est un sujet qui m'a toujours intriguée, voir même fascinée, et qui est magnifique car il me remet quotidiennement en question. Il est qu'il y a un pouvoir qui se cache derrière tout ça, mais ce
ne sont pas les mots en soi qui possède le pouvoir mais bien NOUS! Tout est illusions, la vie est un rêve, alors rêvons positif :)) un ptit clin d'oeil avec Fernandel dans le film "le Schpountz" de
Marcel Pagnol ou il récite la phrase mytique "TOUT CONDAMNE A MORT AURA LA TÊTE TRANCHE" vous verrez que l'on peut prendre cette phrase sous différent angle :)
http://www.youtube.com/watch?v=Uxn8YyJZUNA Becos à tous les ptits anges :*

Nat 06/03/2012 22:51

A la bonne heure ! L'heure de s'aimer. Chic
J'aimerais partager un vrai coup de coeur pour un site dédié à ce thème : www.amarseaunomismo.com.Certaines séquences, notamment vidéo, sont des p'tits bijoux à tomber...
Et parce que la perche est trop belle, je ne résiste pas à l'envie de lancer en toute amitié un défi du jour : un article, un seul, ne comportant que des qualificatifs qui font du bien. Qui
n'égratignent en aucune manière un aspect de votre personne. Des mots d'amour pour soi même, pour vous même Alice. La légèreté du respect, point de "tronche de blondasse à la mémoire de poisson
rouge". Une vraie auto déclaration, publiée ou non, mais qui part des tripes. Je suis une inconditionnelle du pouvoir des mots et de la joie de créer... donc persuadée que votre humour n'y perdra
rien!. Manquerait plus que ça, qu'elle nous les endorment, les lecteurs ;)
En attendant, je ne sais toujours pas pourquoi je viens écrire ici. Bon cocooning à chacun et à moi aussi.

Alice Kara Medium 07/03/2012 12:53



Coucou Nat !


Oui j'ai pensé à écrire un article comme celui ci, j'ai déjà commencé sa rédaction, mais "il" ne veut pas se poster pour le moment :)


En fait, l'humour que j'emploie ici avec les "blondasses" etc, est très positif, cela n'est en rien une marque de non respect pour moi même, l'intention qui est mise derrière est au contraire
très positive, j'adore ma blondeur, et cela devient même un compliment, comme le mot bonasse, qui peut sembler en apparence négatif (comme souvent sont connotés les mots finissant en "asse" lol)
je l'ai détourné en positif... Mon objectif est de faire des apparents "défauts" remplis de préjugés, des qualités, à mes yeux, en premier lieu, mais aux yeux de tous aussi, quand les gens
m'appellent la blondasse, je suis en réalité très flattée !


C'est devenu une marque d'affection, pour moi, et pour les autres. 


Je décrédibilise l'égo, j'en ris beaucoup, vraiment !


Les mots détournés de leur intention négatives (induite par le mental) en deviennent de puissantes "armes" si l'intention d'amour derrière est palpable. 


Peu importe le mot, c'est ce qu'on en fait qui importe. La pensée qui est véhiculée derrière. Si elle est négative, le mot nous fera du mal, si elle est positive, il nous fera du bien. 


Je dis souvent "Je suis trokon" mais cette phrase me donne tout de suite un grand éclat de rire affectueux. Si je disais "Je suis trokon" de la façon dont tout le monde le dit, je serais depuis
longtemps sous anti déprésseurs... lol


Et puis j'adore les poissons rouges ;)


Si je me "torpille" c'est délibérémment, ce n'est pas pour oublier de m'aimer, c'est bien au contraire, pour aimer Tout ce que je Suis. Et rire affectueusement de tout ce que je suis et de tout
ce qu'en apparence, je représente.


Je ne me prend jamais au sérieux en fait, si je me "moque de moi même" c'est uniquement pour dérider et décrocher un sourire à la blondasse de l'intérieur de moi qui, si elle était trop sérieuse,
ne s'aimerait sans doute pas autant ;)


J'aime bien tes commentaires en passant !


(J'aime tous les commentaires ceci dit, pas de favoristisme, sinon ce ne serait pas sérieux ! lol)


Bises !



Biche 06/03/2012 18:56

Pile poil, comme d'hab !
Bisous ma chère !

sareri 06/03/2012 13:57

t est fou , je colle pas sur le papier ,,,,,,
j ai horreur de faire photo ,,,,,
m enfin si j arrive deja a mettre une etiquette d amour moi sur mon front hein !!!!!
bisous a toi ,,,,sonia

Charline 06/03/2012 12:28

Quel magnifique article, plein de notions différentes qui invitent à la réflexion et à l'action !
A partager d'urgence autour de nous !!!

En relisant ton texte, Alice, je suis contente de me rappeler que je m'aime. Tout ce que tu écris, j'ai pu l'observer maintes fois sur mon chemin : dans ma scolarité, dans la rue, en vacances...
Manifester aux autres l'amour que l'on se porte à soi, est bien souvent perçu comme une agression. Je n'ai jamais compris pourquoi.

Ma scolarité a été douloureuse : je ne m'y suis jamais sentie à ma place et les autres, soit parce qu'ils sentaient mon malaise, soit parce qu'ils percevaient eux aussi que j'étais l'intruse, me le
faisaient sentir du coup. J'étais malheureuse. Et parfois, je croisais des gens qui avaient l'air épanoui dans ce milieu et qui parfois manifestaient leur fierté d'avoir eu de bons résultats,
d'avoir accompli quelque chose. Et invariablement, les autres autour avaient des réactions agressives et de rejet sur le moment. J'ai mis du temps à comprendre pourquoi, et j'en suis arrivée à la
même conclusion que toi. Beaucoup de gens gaspillent leur énergie à montrer du doigt ce qu'ils ressentent comme une provocation parce qu'ils la vivent comme telle : elle met en évidence ce qu'ils
n'arrivent pas, eux, à faire. Or, il est bon de se rappeler ce dont on est capable, car nous avons tous des aptitudes.

Je suis super heureuse de te lire et que tu puisses nous donner à tous cette occasion de plus, aujourd'hui, de nous rappeler que l'amour nous entoure et qu'il commence en nous.

Tout le monde a des problèmes, plus ou moins gros, à régler. Moi aussi. Et il arrive que de temps en temps ces taches d'ombre me pèsent, tant que j' en oublie sur le moment tout le positif qui
m'entoure. Alors, je me sens moche, stupide, pétrie de doutes et de peurs, à me demander ce qu'on peut bien me trouver de qualités. Comme si tout s'envolait en même temps : mes réussites, mes
souvenirs heureux, toutes les bonnes choses. Pourtant, d'un état à l'autre, je suis toujours moi, la même personne à l'intérieur. Comment peut-on oublier à ce point cette force qui nous habite ?
C'est peut-être dû à notre état d'humains changeants, rempli de paradoxes, je crois.

Récemment, alors que je m'enduisais le corps de lait corporel, quelqu'un m'a fait remarquer quelque chose, auquel je n'avais jamais songé avant, puisque pour moi c'est un geste habituel, presque
machinal : la façon dont je procédais, tout en douceur, en faisant des gestes amples et doux, dans un massage agréable. Il m'a dit que j'étais sans doute une personne sensuelle, ce qui est vrai :
je suis très sensible des cinq sens et m'émerveille souvent de ce que je perçois à travers eux (après, c'est difficile à quantifier, n'est-ce pas, d'une personne à l'autre ?). Je me demandais
comment il était possible de ne pas être sensuel. Sauf dérèglement, maladie ou accident, nous sommes tous dotés de ces mêmes cinq sens, non ? Cela m'a fait réfléchir. Et ton article fait écho avec
cette observation : nous avons quasiment tous ce don de la vie, mais peut-être ne l'avons-nous pas tous activé. Je veux bien sûr parler de cette capacité à jouir de la vie, du quotidien, de nos
sensations physiques et intellectuelles, et cela passe par les plus insignifiantes choses (un rayon de soleil, une matière agréable ressentie au toucher, l'odeur de l'herbe fraîchement coupée,
etc...). Et cette capacité, à mes yeux, n'est ni plus ni moins qu'une manifestation de l'amour qui vit en nous, qui nous traverse.

Un grand MERCI Alice.

sareri 06/03/2012 06:38

bonjour alice ,,,,
ah , moi cette annee j ai decide de commencer a m aimer ,,,,,
ref a ta creme qui est un bon exemple , c est par ca que j ai commence, ensuite me suis dit , ma vieille on va regarder ta garde-robe , tes tongs , etc ,,,,,,
et la pour couronner le tout , j ai demande a ma fille des vieux maquillages doux ( pour l occasion ) bref , je me suis prise (ENFIN ) en main , je vais essayer de m aimer un peu
pffffffff,,,,j ai 60ans
bisous bonne journee,,, sonia

Alice Kara Medium 06/03/2012 11:56



 ça me plait beaucoup ça ma belle !


La prochaine étape : Faire des photos de bonasse ! Yeahhhh !



véro 06/03/2012 06:15

Alice,

j'ai lu ton article hier soir et sans doute suite à un accés de fièvre, j'ai répondu spontanément par 5 mots, une claque sur l'cul et au lit.
C'était sans compter avec l'effet réel de l'article sur moi !
Je dis merci tout de suite ou j'attends ?
Mon sommeil a commencé par "c'est si simple...à comprendre " aaaaaah, bingo, j'avais gagné le gros lot !

J'aime bien ce que je suis et suis devenue, le dedans , pas la coquille (c'est comme quand je mange un oeuf quoi ) mais comme je n'y suis pas pour grand chose ....
J'ai vachement avancée cette nuit ?!
Bénéfice direct, je mélange la pate à tartiner avec la nouille perdue au milieu des spaghettis . Ouais, mars attacks, je confirme.
Bénéfices secondaires : aprés avoir revu Mooji ...

Bon, ben, merci Alice.

ps: il faut bien que je me souvienne de ma 1ere grippe en écrivant tout ça !Belle journée à toi.

Alice Kara Medium 06/03/2012 11:55



ça me dit vaguement un truc le machin de se souvenir de la grippe, mais je sais plus quoi...


---->frustration

Séléna 05/03/2012 23:10

Thanks God !!! Toute la journée un ressenti néfaste de dégoût pour moi même m'a collé à la peau... et je me suis demandé "mais comment peut-on m'aimer ?" heureusement ce soir mon cours de
méditation par la danse m'a soigné. En plus j'ai regardé plusieurs fois ton mur en me disant "bon Alice t'as pas une réponse là" lol

Alice Kara Medium 06/03/2012 11:54



lol c'est vous tous qui me filez des idées d'articles à me demandant des réponses dans ma tête en fait ! rhaaaaaaaaaaaaaaaaaa sauvez moiiiiiiiiiiiiiiiiiiii mes lecteurs sont foussssssssssss !


Ok je sors ---->



HorusElAsar 05/03/2012 22:33

Merci pour ce rappel à l'ordre.
Car tout commence par soi-même...
Bisous à toi...et à moi :-)

kak's 05/03/2012 22:04

tiens tiens ça me rapelle une certaine discution ;) merci encor "JE M'AIME", "JE T'AIME"," JE VOUS AIMES" ET JE "NOUS AIMES"

Mayanne 05/03/2012 21:26

Hello les bonasses !
Oui l'amour de soi sooooooo important !!
Alors je choisis tous les matins de m'aimer et de me sentir belle et sensuelle physiquement MEME SI je suis obsédée par l'idée de perdre 20 kg ;
Je m'aime assez pr enfin trouver des idées créatives pr me coiffer de telle sorte de ne plus ressembler à ma mère et me faire la gueule du coup lol : et ça marche :))))
Je choisis de m'aimer assez pour ne pas tomber malade qd les gens toussent autour de moi ;
Et je me prends dans mes bras qd j'ai un coup dur : je passe du temps avec MOI !
I AM MY NUMBER ONE, yeah baby yeah :)

chrystèle 05/03/2012 20:59

En lisant ton article, cogitum cogitum et je me suis dit hi hi "est-ce que tu t'aimes ??" et ma réponse c'est j'en sais rien en fait je ne me suis jamais posé cette question, j'aime mes enfants,
mes proches mais moi ??? j'aime sourire, faire plaisir, j'évite de faire la tête aux autres même quand je suis pas bien... Pour les tartines pas le temps pour moi le matinlol, je tartine celles de
mes enfants avec amour avec toutes les couches qui faut mais en fait je ne me suis jamais posé la question sur moi... Est-ce qu'aimer se faire belle, savoir se faire plaisir c'est s'aimer ??? Merci
pour cet article alice :))

Alice Kara Medium 05/03/2012 21:08



C'est au moins un bon début pour commencer à s'aimer ;)


Bises !



vero 05/03/2012 20:53

Merci. C'est si simple . J'adore :)

Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !