Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 Oct

Et ça repart... Sur Mars !

Publié par Alice Kara Medium  - Catégories :  #Tribulations...

 

Bonjour mes anges !!!

 

A peine rentrée, déjà repartie, je m'envole demain vers le Maroc, pour intervenir sur un groupe de 10 personnes en développement personnel. 

Avec les énergies du moment, ça va swinguer à mon avis... Je n'ai pas l'impression d'avoir touché terre encore, à force de voir ma vie défiler entre deux avions, qui me mènent, quelque part en apparence, mais en vérité, au plus profond de moi même. 

 

Les semaines qui arrivent, en ce fin octobre début novembre, sont des semaines charnières. Un peu pour tout le monde. 

On fait des up and down, comme sur le tracé d'un appareil d'hôpital qui mesure les battements de coeur. 

On se rappelle que l'on est en vie, que l'on est la vie. 

Ces ups and down, ce space moutain énergétique nous propulse dans la vie. 

Il y a des choses qui se règlent, d'autres qui se terminent, d'autres qui commencent. 

 

Je n'ai pas eu le temps de voir passer ces dernières semaines. 

Depuis mon retour du Québec, je n'ai pas arrêté une seconde. 

Pas dormi non plus, à part quelques micro-siestes par ci par là. 

J'ai tout fait pour rattraper mon retard de consultations, mais j'en suis encore loin... J'en suis toujours aux demandes de septembre... ça fait presque 3 mois d'attente pour m'avoir au téléphone. 

Bien malgré moi, je suis encore et toujours l'insaisissable Alice Kara... lol

 

Mais à mon retour du Maroc, je vais pouvoir me poser un peu et tout devrait s'ajuster. Comme les énergies qui nous malmènent et nous donnent des sueurs froides à tous. (Normal pour l'arrivée de l'hiver vous me direz... lol)

 

A l'image de la nature qui s'affole aux états unis en ce moment même où je vous parle, nous vivons tous un tsnumani émotionnel. 

 

Tout ça va se poser. 

 

2013 c'est la convalescence de tout ce que nous vivons maintenant. 

 

Nous ne sommes pas en train de mourir, on nous ramène à la vie. Comme James Bond dans "Skyfall". Il excelle dans la réanimation. L'Univers aussi. 

 

Vivre, pour ne plus avoir à survivre constament. 

 

Comme le disais mon cher Balavoine. Vivre ou survivre ? 

 

Aller jusqu'aux confins de la vie pour la ramener à nous. Aller la chercher au plus profond de nous par la peau du...

 

Lorsque l'on plonge au plus profond des abysses, qu'on se laisse aller jusqu'à arriver au fond de l'océan. Ce point précis où l'on peut donner un à-coup pour remonter à la surface. Pour aller chercher ce nouveau premier souffle, après avoir arrêté de respirer quelques secondes qui nous ont parues infinies. 

 

Se débarrasser de ses peurs, les plus enfouies, virer les feuilles de l'artichaut (cf ma théorie des coeurs d'artichauts) pour aimer vraiment, pour aimer pleinement, pour aimer sans plus aucune peur. S'enivrer d'amour, Être l'amour, se confondre dedans. S'y perdre pour mieux s'y trouver. 

 

C'est ça la fin du monde. 

 

La fin d'un monde ou l'amour n'est pas réellement ce qu'il doit être. Ou l'amour ne trouvait plus de place en nous. 

 

Il est de retour, et ce coup ci, c'est pour de bon mes anges !!!

 

Tenez bon, connectez vous à cette part de vous qui n'est que l'amour, et vous vous sentirez plus vivants que vous ne l'avez jamais été. 

Aimez. Aimez toujours plus fort, mieux, aimez sans peur. 

 

Je vous reviens dès la fin de mon séjour dans le désert de Ouarzazate, où je vais poser mes valises de peur moi aussi. 

A mon retour, quelque chose aura changé. Tout est en mouvement dans ma vie. 

J'suis tombée en amour ces derniers mois. Mais la vie fait que celle que j'aime doit s'en aller pour des raisons professionnelles très loin de moi. 

Et même si pour moi le monde n'a pas de limite, cela va être très dur. Elle part cette semaine sûrement, au moment où je ne pourrais pas la rattraper, parce que moi aussi, la vie m'envoie quelque part. 

Laisser filer... Comme le sable que l'on laisse filer entre ses doigts dans le désert, comme une caresse que l'on fait à la vie. 

 

Le travail que l'on fait pour apaiser la souffrance, l'acceptance de voir les choses "telles qu'elles sont" et pas telles que l'on voudrait qu'elles soient. Comme le suggère ce mot anglais, qui n'a pas vraiment de traduction française parfaite... "Surrender". 

S'agenouiller devant la vie, qui comme les forces de la nature, est plus forte que nous. Lâcher le gouvernail parce que l'on voudrait contrôler l'incontrôlable. 

Se recueillir dans l'instant présent, juste celui là, sans passé, sans avenir. Juste là. Ici, maintenant. 

Inscrire des mots dans le sable et laisser le vent les effacer si ils doivent être effacés. 

 

Se sentir prêt tout de suite, pas attendre un éventuel lendemain dans lequel nous pensons pouvoir trouver plus de force que ce que l'on a maintenant. Parce que ces forces là, nous les avons tout de suite. Même si on a l'impression tenace d'être sans plus rien. A poil, dépourvu de toute cachette dans laquelle se camoufler, ou glisser ses mains qui ne peuvent plus rien retenir. Qui ne peuvent retenir la matière. Qui ne brassent que le vent. Qui ne séparent pas l'eau de la rivière qui s'écoule entre nos doigts. Qui au contraire, la fait se rassembler et lui donne de l'élan, dans ses courants immobiles. 

 

Je vous souhaite à tous une bonne semaine. 

 

Regardez plus haut. Regardez le ciel. Tous ensemble, sous la même étoile. Dans le même Univers. Unis-Vers. A contempler la même voie lactée, sous le chant de la vie, sous le chant de l'amour. Et pour moi, berçée par les chant des touaregs, qui enchantent l'amour. 

Parce que même si nous avons l'impression que le ciel va nous tomber sur la tête, cela ne reste qu'une impression. Le "skyfall" comme le dit si bien Adele dans sa chanson, il nous rassemble, nous aide à nous tenir debout, main dans la main, quand tout nous semble perdu. "Hold your breath and count to ten". 

Retenez votre respiration, et comptez jusqu'a 10...

Bisous à tous, je vous aime, du plus profond e mon ptit coeur d'artichaut. 

 

 @ Bientôt quelque part mes anges ;)

 

Ps : mon titre, "Mars" c'était pour imager le Maroc, ses murs rouges de terre, et le désert où l'on ne pense pas la vie possible, mais pourtant, elle est toujours là. Partout. 

 

Commenter cet article

Biche 12/11/2012 11:49

Je l'ai vu ce week-end "Skyfall", un très bon moment.
J'ai trouvé ce film très esthétique en particulier la scène sous la glace, dans l'eau glacée : magnifique ! 007 est finalement remonté à l'air libre...
De très beaux jeux de lumière aussi.
Bisous

sly 04/11/2012 00:48

007 c mon code d'interphone à Cannes lol...
j'irai bien sur ta planète Mars..mais en tant que private member ;)
et pour la fin d'un monde
SURRENDER...

xxx

Sly

lamarocaine 01/11/2012 21:21

dis nous comment peut on participer au prochain periple dans le desert?

Alexandrine 01/11/2012 00:15

J'aurai tellement voulu aller avec vous au Maroc pour un développement personnel. Ce pays m'appel, j'ai été l'année dernière et j'ai vécu une expérience que j'aurai jamais imaginée; Ce pays à été
le miens dans une autre vie, à la fin de mon séjour je pleurais de quitter ce pays, je ne pouvais plus m'arrêter, ça durer plusieurs mois et le Maroc m'appel encore. Actuellement sans travail, dans
une situation amoureuse compliqué, je me sens dans une voie sans issue. En espérant que les énergies vont m'apporter un renouveau. Quelle chance de vous lire et de nous apprendre la vie, merci
Alice.

Laura 31/10/2012 12:03

Bon séjour Alice et un grand Merci pour cet article. :)

Laure 31/10/2012 09:50

Coucou Alice,
Ouah..!! Ton article avec cette musique, c'est 'frissons garantis'.. !
Entr'apercevoir le coeur des choses par tes mots mêlés à nos sensations..
Comme une propulsion, une spirale qui nous emmène très profondément..
Merci -
Bon voyage,
Bises,
Laure

Sarah Fistole 31/10/2012 02:08

Bon voyage Alice, ramène nous quelques grains de sable du désert, à bientôt grande Z'arah.

Sarah Fistole 31/10/2012 02:01

Le pack mois d'octobre 2012 : un an compacté dans un mois ! Chaos, renaissance, nouvelle vie. Au fait mon nouveau travail c'est... guide. Mdr !

Chris Celtic Oak 30/10/2012 19:36

"S'agenouiller devant la vie, qui comme les forces de la nature, est plus forte que nous. Lâcher le gouvernail parce que l'on voudrait contrôler l'incontrôlable.

Se recueillir dans l'instant présent, juste celui là, sans passé, sans avenir. Juste là. Ici, maintenant.

Inscrire des mots dans le sable et laisser le vent les effacer si ils doivent être effacés. "

C'est tout simplement magnifique

Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !