Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 Nov

Et au milieu flotte tonton Charlie.

Publié par Alice Kara Medium  - Catégories :  #Histoires de consultations...

fantome-halloween.JPG

 

Bonjour mes anges !!!

 

Aujourd'hui, je vais vous raconter une consultation que j'ai eu la semaine dernière. 

 

Je commence à être pas mal connue en tant que médium. 

La plupart de mes consultants viennent à moi après avoir lu ce blog, ils me connaissent et savent comment je fonctionne. Ils ne savent pas forcément avec quoi ils vont ressortir d'une consultation avec moi, mais, téméraires, ils viennent quand même. 

Et au milieu de ça, j'ai ce que j'appelle "des clients pages jaunes". 

J'ai donné mon accord cet été un peu à la va vite pour paraître dans l'annuaire. Que n'ai-je pas fait là ! 

Je n'apparais pas en tant qu'Alice Kara ceci dit. Ils n'ont donc aucune idée de ce que je fais, ni de qui je suis. C'est parfait dans certains cas, et souvent, ça se passe très bien, mais des fois... Humpf !

Comme en plus la catégorie "médium" n'existe pas, je suis dans la catégorie "Voyance et cartomancie". J'adore. Ou pas...

Les gens qui m'appellent sont des gens méga stressés. Ils veulent un rendez vous tout de suite, pour de la voyance uniquement. Ce sont en général des gens qui ont testé tous les autres voyants de ma région, qui n'ont pas du leur dire ce qu'ils voulaient entendre ou je ne sais quoi d'autre, et du coup, en désespoir de cause, ils refont le tour. Et comme je suis "nouvelle" sur l'annuaire, ils se jettent tous sur moi.

 

Ils appellent n'importe quand, pour un rendez vous "tout de suite maintenant". Parce qu'ils ont l'habitude des audiotels, qui répondent à la demande etc. 

Sauf que moi, je suis très occupée déjà par mes consultations qui viennent de partout, et que comme vous le savez, pour m'avoir, il y a de l'attente. Et puis, faut dire aussi que j'aime beaucoup ma tranquillité, et que si j'ai décidé que je ne travaillais pas un jour, je ne travaillerais pas. Question de survie de mes capacités médiumniques, qui contrairement à ce que la majorité des gens pensent, n'est pas quelque chose qui se fait "à la demande". 

 

Mais ils ont tous le chic pour trouver le "sésame ouvre toi" de mon petit coeur d'artichaut. "Je ne vais pas bien du tout". 

Il n'en faut pas plus pour mon énergie de mère divine, et cette phrase actionne chez moi un élan d'empathie qui fait que, tant pis, je reviens chaque fois sur mes principes et je trouve un créneau pour ces clients là. 

Passé l'explication où je dis que je ne me sers pas de cartes comme tous les autres qu'ils ont eu avant, que je dis uniquement ce qu'ils me glissent à l'oreille là haut, et que si je n'ai pas de réponse à une question, ça ne sert à rien d'insister, on peut passer à la consultation. 

Aucune de mes consultations ne se passe comme prévu. C'est là une constante. 

Dans mes consultations, il se passe tout et n'importe quoi, et souvent pas ce qui est attendu par la personne qui vient jusqu'à moi.

Surtout pas quand il s'agit de questions existentielles comme "Avec qui je vais coucher samedi soir ?"

 

Je ne contrôle rien. 

 

C'est ce qu'il s'est passé dans ma consultation la semaine dernière. 

 

Une femme est venue me voir la tête remplie de questions sur son avenir sentimental. J'ai changé les prénoms exprès. 

La voilà sur mon canapé, étonnée de ma déco qui n'a rien de médiumnique, mis à part deux trois pierres sur ma table basse. 

Les cartes ? Je n'en utilise pas. 

"Mais comment vous allez faire pour répondre à mes questions ?"

"Je n'ai pas besoin de cartes, les réponses me viennent toutes seules."

"Vous êtes bizarre"

"Je sais, on me le dit tous les jours."

"J'aimerais savoir si je vais rencontrer l'homme de ma vie au mariage de..."

 

"Stop, ne me posez pas de questions, attendez que je parle..."

"Mais...."

 

"Charlie ça vous dit quelque chose ?"

"Non"

"Vous êtes sure ? Un Charlie qui serait décédé dans votre famille ?"

"Non. A part mon oncle Charlie, mais c'était un con"

 

"Ah donc, Charlie, ça vous dit un truc..."

"Oui... Mais c'était un con"

 

"Peu importe, Charlie est à côté de moi et il aimerait bien papoter avec vous"

"Mais vous êtes complètement dingue en fait Melle !!! J'en ai rien à foutre moi de mon oncle Charlie, il était con"

 

"Il dit que vous êtes gonflée de dire ça et que c'est vous qui êtes con"

"En plus vous m'insultez !!!"

"C'est pas moi qui vous insulte, c'est Charlie !"

"Mais bien sûr ! Il se permettrait pas !"

"Si j'osais, je vous dirais que c'est vous qui avez commencé Mme..."

 

"Bon, ok, s'en est trop, je m'en vais, vous pouvez vous asseoir sur votre argent ! ça ne vaut pas 1 centime votre truc"

 

"Je vous en prie, j'ai été ravie de notre rencontre madame... Laissez moi vous raccompagner..."

 

10 minutes, top chrono. 

 

J'ai fait passer la lumière à l'oncle Charlie, qui apparemment attendait depuis un moment d'avoir l'occasion de papoter avec un membre de sa famille, et qui, mal reçu, a jeté l'éponge. Il n'avait pas l'air si con que ça, au contraire, il voulait juste papoter un peu et dire qu'il allait bien... Du genre : "Je viens en paix, longue vie et sérénité" (Spock power !)

Comme on dit, on ne choisit pas sa famille ! lol

 

La dame m'a rappelé aujourd'hui, j'ai refusé de la recevoir de nouveau.

 

Cela prouve une nouvelle fois qu'il y a des choses qu'on ne comprend pas trop. Certains attendent des messages et n'en ont pas, d'autres n'en ont rien à faire, et ils en ont quand même... Un grand mystère de l'astral qui fait parti du schmilblick que nos cerveaux ne comprendront certainement jamais ! ahaha !

 

 

@ Bientôt quelque part mes anges ;)

 

 

 

 

Commenter cet article

Obije$ 20/12/2011 17:32

hum hum, intéressant tout ça :)

Chantal 01/12/2011 02:49

Excellent !!!!! et mdr !!!! un bétisier Alice plus tard stp lol.

Bises

Sylvain alias Sly 01/12/2011 00:21

Comme on dit dans le jargon, douces bises...

dada 30/11/2011 22:50

Salut Alice,

Je trouve ça décevant pour Charlie.

Voilà un type qui attend de discuter avec quelqu'un de sa famille et il tombe sur une personne qui ne l'aime pas et qui est désagréable.

Si on se met deux seconde à sa place, il voulait simplement lui dire qu'il allait bien avant de passer dans la lumière. Bref il voulait dire à sa famille qu'il les aimait et qu'il ne fallait pas
qu'il s'en fasse.

Quel accueil! Tu m'étonne qu'elle t'ait rappellé le lendemain. Elle a du se rendre compte de son attitude.

En lisant ton post cela me rend triste et je ne sais pas pourquoi. Je pense que Charlie a du mal le prendre sur le coup.

Après une fois dans la lumière tout va mieux.

Bonne soirée

Dada

koh 30/11/2011 21:12

haha très drôle!!! la "pauvre" femme venait se faire rassurer sur son avenir, et toi tu lui parles d'aider un type quelle déteste! l'égoisme vs l'altruisme = mépris qui gagne... bon elle en
retiendra peut être quelque chose qui sait! une petite leçon subliminale.... courage ma belle...ça te remet dans la réalité tu vas me dire...enfin tu me diras pas hihi mais c'est l'effet que ça
fait...plein de douceur pour toi

Nels 30/11/2011 20:06

C'est dommage qu'elle n'est pas prit le temps... (je sors d'un enterrement, je suis un peu à cran...)

Biche 30/11/2011 12:33

Encore moi !
Sais tu qu'en 2 jours j'ai vu 2 personnes réagir comme toi en renvoyant les gens chez eux !...
Hier au marché : une femme retournait sans arrêt toutes les pommes du gentil monsieur qui m'en rajoute toujours une dans mon panier. Et bien il s'est ennervé la Monsieur ! Faché tout rouge.
"Vous savez ce que ça devient des pommes que l'on n'arrête pas de retourner ? qu'il a demandé à la dame. "De la purée à midi !" qu'il lui a dit. Et il l'a "virée" manu militari en lui disant qu'il
ne lui vendrait pas une seule pomme et qu'elle n'avait qu'à aller ailleurs !

Tout à l'heure aussi dans un magasin, j'ai vu le responsable attraper le bras d'une femme et il lui a dit des choses !.... "Vous emmerdez tout le monde, vous voulez passer devant tout le monde,
maintenant vous sortez". Il l'a vraiment sortie du magasin ! Il était très ennervé le monsieur !

Après je vais acheter du pain et un type se glisse sur le côté pour ne pas attendre son tour et évidemment me passe devant. Il avait déjà appelé une vendeuse déjà occupée car il fallait absolument
que l'on s'occupe de lui avant tout le monde !...
Et moi je lui ai dit : "je vous remercie de me passer devant, vous m'auriez demandé gentiement, je vous aurai dit que ça ne me genait pas, j'ai tout mon temps ! " Il m'a semblé qu'il piquait un
fard et le vendeur a fait exprès de lui rendre sa monnaie après que je sois servie ! mdr !
Bon, tout ça pour dire que ça doit faire partie du grand nettoyage actuel ! Je ne sors plus, trop d'électricité dans l'air en ce moment...
Bises

Biche 30/11/2011 08:23

Excellent ! Du grand art !

sareri 30/11/2011 06:01

trop fort ,,,,,,,,moi qui aimerait tant avoir un certain message de la haut !!!!!!! pfffffff ,,,,y en a qui ne te merite pas,,,,,
regarde tes mails car j ai un truc a te demander,,,,t inquiete , pas de tes copains d en haut ,,,,,,,,juste personel
bisous sonia

Tikaoos 29/11/2011 20:46

Tu es bien patiente ! Ta fac de psycho sert bien dans ces cas là !!!!!!
Bon courage ! Ca fait longtemps que tu n'as pas posté de message reçus de là haut et sans destinataire sur ton blog ?

Biz et à bientôt !

elise 29/11/2011 20:18

Comment te sens-tu après de telles "consultations"?

Lucie 29/11/2011 20:03

Je me souviens que cet été je t'ai appelée pour mon avenir sentimental et que toute la consultation a dévié sur mon avenir professionnel où tu m'avais raconté des choses dingues ♥ (enfin, dingues :
trop géniales quoi)

lore 29/11/2011 20:01

Pauvre oncle Charlie... ça a pas du être facile...

Florence 29/11/2011 19:29

Enorme, ton titre :-)

Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !