Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 May

I had a dream...

Publié par Alice Kara Medium  - Catégories :  #Tribulations...

Bonjour mes anges !!!

 

Voici l'article que je voulais écrire hier. 

La semaine passée, j'ai fait un rêve. Moi qui ne me souviens jamais de mes rêves, depuis quelques temps, il arrive que le matin, je me souvienne de tout, et que même plusieurs jours après, j'ai toujours le "film" en tête. 

 

J'ai trouvé ce rêve tellement "vrai" dans toutes les sensations etc, qu'il ne me quitte pas. 

Je ne suis pas sure qu'il soit prémonitoire, mais cela ne me déplairait pas tant que ça... lol

 

Dans ce rêve ce qui était bizarre, c'est que "mon moi de maintenant" s'est retrouvé propulsé dans mon moi de dans quelques années. 

Comme si ma conscience actuelle avait atterri dans mon corps du futur, mon corps se trouvant du coup, dans l'avenir.

Voici le récit à la con de mon rêve : 

 

(Je met entre parenthèse les pensées de mon cerveau de dedans le rêve lol)

 

Je m'endors donc le soir tranquillement dans mon HLM. Après une bonne nuit de sommeil, je me réveille, j'ouvre les yeux, dans un endroit complètement différent. Une chambre immense, superbement décorée, toute seule. 

Le genre de chambre qu'on ne voit que dans les magasines de déco. Ambiance chaleureuse, un peu comme un chalet high tech. 

Je me lève, un peu chamboulée de me retrouver là. 

J'arrive dans le couloir, je passe devant plusieurs pièces, mais sans oser regarder par les portes. 

Je descend des escaliers en bois foncé, très québécois, et là, je pars vers la gauche. J'arrive dans une pièce qui fait office de bibliothèque avec des meubles en bois là aussi, un mur de livres, un globe terrestre à l'ancienne et deux petites lampes (en verre vert comme dans les bibliothèques américaines) posées sur une table autour de laquelle sont disposés deux sofas à l'allure très cosy. 

 

Mais comme c'est une "voie sans issue", je fais demi tour. 

Je traverse une sorte d'entrée, puis rejoins un espace très lumineux. Je suis les bruits que j'entend, jusqu'à me retrouver dans la cuisine. Là, il y a une femme qui se retourne vers moi et me lance un très enjoué "Bon matin mon amour !" (Je ne saurais pas dire qui c'était puisqu'elle était floutée... Grrrrrrrr !)

"Je t'ai préparé un café, assieds toi et relaxe c'est ton jour de repos"

Un peu interloquée, je la remercie et je m'assois autour d'un grand bar américain, en face de la tasse de café fumante. 

"Tu me fais pas un câlin ?"

(Ah... merdouille, je fais quoi là ?)

Je me suis levée et me suis rapprochée de madame floutée, et sans trop savoir quoi faire, je lui ai tapoté l'épaule. (Ouais, je sais c'est méga naze lol)

 

"Tu m'as pas l'air bien réveillée ! Ah au fait c'est aujourd'hui le grand jour pour les enfants, ils vont à leur nouvelle école. Tu as eu raison, c'est mieux qu'ils soient dans le circuit normal, ils le disent dans le journal."

(What the fuck ??? C'est quoi ce binz ??? Aie ! Maman viens me chercher !!!)

 

Et là, madame floutée me tend un magasine avec ma photo dessus et en gros marqué "Alice Kara" avec des petites inscriptions dont je n'arrive pas à me souvenir. 

(Y'a pas du whisky à mettre dans mon café là ?)

Je m'apprêtais à ouvrir le magasine, par curiosité et pour en apprendre un peu plus sur ce que ça disait, mais je n'ai pas eu le temps. Un espèce de voyant rouge s'est allumé sur un écran plasma. 

Madame floutée s'est arrêtée net de tourner sa pâte à pancakes. 

"Ah ! Ils arrivent ! Pile à l'heure !"

(Mais, euh, on peut m'expliquer ? Qui arrive ? Oh oh ! y'a quelqu'un ? sortez moi de là !!!)

Et là elle appuie sur l'écran et ça actionne une caméra qui montre l'escalier et plein de petits nains (des enfants hein... lol) arrivent en courant. 

Ils me font tous un bisou et ils s'assoient autour du bar sur des tabourets. Là, il y a une jeune femme qui les accompagne et elle ouvre une sorte de garde manger en inox avec des coupelles de fruits coupés en morceaux. 

(C'est qui ça ? Une jeune fille au pair ou quoi ? C'est quoi tous ces nains ? Ils sont à moi ?)

 

Madame floutée me regarde en souriant. (Parce que j'ai certainement du avoir l'air très con lol)

 

Il y a huit enfants je crois. 

Un plus grand, châtain, une petite rousse (celle là, je pense qu'elle était de moi, parce que j'avais fait un autre rêve un jour, où une petite fille rousse s'était présentée à moi en disant "Je m'appelle Lumen et je suis ta fille") et tous les autres de pleins d'origines différentes. Un petit chinois (ou Thaï, ou du Laos ou whatever) un petit black, des métissés, un petit blondinet... Tous très très mignons. 

(C'est quoi tout ça ? United colors of myself ou quoi ?)

 

Ils sont tous surexités. Ils se jetent tous sur les coupelles de fruits. Madame floutée se démène avec sa poêle à pancakes et la jeune fille leur donne à tous des assiettes. Je les regarde dévorer et ils parlent tous avec un accent moitié québécois, moitié français, à moitié en anglais aussi... Il y a le tout petit dernier avec un nounours qui est un peu perdu au milieu de ses frères et soeurs et il se met à pleurer. Madame floutée le rassure et retourne à sa poêle. La jeune fille au pair lui donne un biberon et l'assoit sur un tabouret suspendu à la table. 

Moi, dans mon coin, je suis tellement impressionnée que je n'ose pas bouger ni prononcer un mot lol. 

Madame floutée commençant à se douter qu'il y a quelque chose, passe derrière moi et me murmure à l'oreille "Ils sont beaux tous... Nous avons une belle famille, tu l'as ta maison du bonheur"

(mais comment ça se fait que je me souviens de rien de comment c'est arrivé tout ça ? What the fuck !!!)

 

Puis les enfants se lèvent tous, récupèrent en file indienne une boite à lunch et filent s'équiper dans l'entrée en se chamaillant un peu. 

"C'est pas ton manteau celui là c'est le mien ! arrêteuhhhhhhh"

 

Et hop, j'entends la porte se refermer, et le calme revient. 

 

Madame floutée s'assoie à côté de moi. La sonnette retentit. (Oh boy ! Sauvée par le gong ! lol)

"Tu vas ouvrir ? ça doit être eux !" (C'est qui eux ?)

 

Du coup je me lève, je cherche la porte d'entrée (ah grut c'est grand cette maison ! Faut un GPS pour trouver son chemin ou quoi ?!) je finis par trouver la porte et derrière la vitre, j'aperçois ma sister cosmique Céline, avec un grand rouquin (mon neveu Nathan qui a vachement grandi lol) avec Auguste qui doit avoir à peu près 8/10 ans, et un autre enfant dans une poussette. 

(Ah, enfin quelqu'un que je connais lol)

Elle me regarde en me disant "Ouh là t'es pas dans ton assiette toi ! Faut dormir la nuit !"

Je lui lance (sans même dire bonjour lol) "Sister, faut que j'te parle !"

Elle répond : "Ok, tu me parleras quand on sera à la piscine, c'est mardi, c'est piscine !"

Moi : "Ah, on va à la piscine le mardi ? Il me faut quoi ? Un sac ? Des clefs de voiture ? J'ai même pas le permis !"

Céline : "Mais t'es con ou quoi ! Elle est là la piscine, en bas, au sous sol ! M'enfin il te passe quoi dans la tête là ? Aller on y va !"

Madame floutée : "Je vous rejoins tout à l'heure les filles !"

Moi : "Sister faut vraiment que j'te parle là !"

 

On descend un escalier et on se retrouve dans une immense salle, avec une piscine intérieure, un jaccouzzi, un sauna, des lumières violettes au plafond, et un immense Lucky Bouddha doré qui trône au bout de la pièce. 

Des transats nous attendent avec des serviettes pliées, autour d'une table en bois flotté. 

 

piscine-interieure-347781.jpg

(Cette image ressemble un peu à ce que j'ai vu dans mon rêve, mais en comparaison, c'est moche, imaginez !)

 

Céline s'assoie, les nains enlèvent leurs habits et plongent direct le nez dans l'eau. 

Moi : "hey attention, mouillez vous avant ! Il neige dehors !" (C'est quoi cette piscine qui est à la fois intérieure et extérieure et où on voit la neige au travers des vitres ? C'est possible au moins de réaliser ce truc de malade ?)

Céline : "On s'en fout l'eau est chauffée et on est à l'intérieur, tata flippée !"

(Hum, d'habitude c'est pas moi la flippée pour les enfants, les rôles sont inversés où quoi ? Elle est où la sister maman louve d'il y a... Euh... Hier ?)

 

Un téléphone sonne. 

Céline : Ouh ouh ! Sister ! Faut répondre !

Moi : Bah t'es maline, je sais pas où il est le téléphone !

Elle se lève et me le tend. 

Je décroche. "Allo, c'est le beauf ! Tu vas bien Brangellina ?"

Moi : Euh, j'en sais rien, j'te rappelle plus tard ! Et je lui raccroche au nez. (sorry bro !)

 

"Sister, je sais pas ce qui m'arrive, je suis la moi du passé, pis je sais pas comment j'ai fait pour arriver là, je sais pas ce qui se passe, je comprend rien, pis j'ai tu vraiment des enfants là ? Y'en a beaucoup quand même ! C'est à moi cette maison ? C'est un truc de fou là, c'est quoi ce bowdel ? Comment ça se fait que ? c'est le vortex, j'ai fait un saut quantique dans le temps ? J'suis en train de rêver ?"

 

"Calme toi voyons ! Tout va bien, tout est normal, c'est ta vie de maintenant ça, je comprend rien à ce que tu dis, parle plus lentement !"

 

"Ben j'étais tranquillement dans mon lit, et puis je me suis réveillée là, je fais quoi dans la vie en fait ? Parce que ça doit coûter un bras tout ça là ! C'est quoi ce magasine avec ma face dessus ? je l'ai rencontrée comment cette femme là ? C'est Grand A ? C'est qui ?"

"Chut, elle arrive !"

Et là madame floutée arrive en peignoir, l'enlève (Oh boy criss de tabarouet, je suis mariée à cette femme là ??? Wowww !) et rentre dans l'eau bleue. 

 

Fin du rêve. (Rhaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!!)

 

Je me suis réveillée dans mon lit normal, avec la sonnerie du téléphone de ma voisine, un chat entre les jambes, le deuxième sur l'oreiller, son derrière dans ma face et l'autre qui m'a sauté dessus "Chouette ! t'es debout ! File moi à bouffer !"

 

J'ai appelé m'am Paulin Ouin Ouin (Céline lol) pour lui raconter, elle était écroulée de rire... lol

 

C'était vraiment du nawak ce rêve ! 

Je ne pense pas qu'il soit prémonitoire, je pense plus que c'est une méga blague de la part de mes guides, qui se sont amusés à créer un rêve et me l'ont envoyé pour me faire marrer ! 

J'ai aussi pensé méthaphysique... Peut être que c'est une réalité qui co-existe avec celle là, mais une réalité où je suis pétée de thunes, et un peu moins célibataire que je ne le suis maintenant. lol

 

En tout cas, la maison est un peu trop grande, mais la piscine ne me déplaît pas du tout ! ahaha !

C'est un peu éloigné tout ça du petit chalet québécois en rondins que je visualise habituellement, mais on ne va pas chipoter... lol

Si c'est prémonitoire, va falloir que je fasse un paquet de consultations pour acheter tout ça et subvenir aux besoins de toute cette petite famille. J'espère que madame floutée va m'aider, sinon c'est de l'arnaque ! lol

Quoi que... Elle a l'air experte en pancakes... C'est déjà pas mal... Mdr 

 

Mais question... Ils ont rien d'autre à faire là haut que de m'envoyer des rêves chelous comme celui là ? ils peuvent pas se débrouiller plutôt pour que madame floutée sonne à ma porte ? Sans déconner ! Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué hein ! Mouahahah !

 

Question numéro 2 : J'veux pas faire ma difficile... Mais... Ils sont où mes petits écureuils sur le seuil ? J'y tiens !

 

Question numéro 3 : Si j'ai vraiment 8 enfants plus tard, et qu'aucun voyant ne m'a prévenu... Vl'a l'arnaque !!! :p

Un ou deux ok, mais huit ??? J'veux dire... Huit ??? ... lol Comme dans les sept nains +1 ? 

 

En tout cas, ça a bien fait rire toutes mes copines ce rêve, et elles ne se genront pas pour se moquer de moi à ce sujet... Longtemps !

Et vous aussi vous pouvez le faire maintenant ! ahaha !

 

@ Bientôt quelque part mes anges ;)

 

Ps : Depuis, je demande la suite, mais j'ai rien... Tssss ! Et après ça, ils te disent de rester dans le moment présent, quelle bande de fumistes ! lol

 

 

Commenter cet article

Sylvie 29/05/2012 14:28

Merci Alice ! ;-)

Si j'osais pousser le bouchon (de l'adoration) aussi loin que Maurice, je t'inviterais bien à devenir carrément fan de Mailenium ^^ Et si en plus de ça, tu as le mail de Marty ou son portable pour
que je lui file le tuyau pour les clés de la Dolorean...:-D Ce serait le pompon sur la gâteau !!
Sylvie

vis ma vie de voyante 26/05/2012 23:22

Et ben dis donc 8 enfants ! Moi j'en ai déjà un et je suis au bord de l'épuisement tous les soirs alors 8 je te souhaite bien du courage !

Sylvie 26/05/2012 15:19

Bonjour Alice !
Ton article m'a bien fait rire ^^ Serait-ce un signe?
J'ai créé un site que j'ai récemment lancé et qui permet l'envoi de mails, lettres et colis dans le futur à la date son choix. Du coup ton rêve me parle beaucoup, curieusement...Tu pourrais
t'imprimer cet article et te l'envoyer approximativement au moment où ce "film-biopic" doit se passer °O Ce serait drôle que cela corresponde exactement (ou que cela s'en rapproche pas mal) ce que
tu vivras plus tard! Bon je ne sais pas encore faire l'envoi de médiums mais apparemment ils se débrouillent bien tout seul alors...;-)
Futurement vôtre!
Sylvie

Alice Kara Medium 29/05/2012 13:18



J'adore ton idée d'envoi de courrier ou de mails dans le futur... Comme Marty McFly !


;) Bisous tout plein



GG 25/05/2012 14:48

P'tain c'est a moi que t'as racroche au nez???? Bon j'espere qu'il est premonitoire ton reve!!!!

Alice Kara Medium 25/05/2012 16:14



T'avais qu'à pas m'appeler brangellina !



Biche 25/05/2012 13:43

Au début, en te lisant j'avais l'impression que tu étais dans le corps d'une autre femme que toi même... Mais avec ensuite ta rencontre dans le rêve avec Céline, je sêche !... comme toi !

Sabr 25/05/2012 10:50

C'est trop chou comme rêve!! >.

Jean-Marc 25/05/2012 02:18

Salut ma belle (je me permet les familiarités d'usage vu qu'on en était resté au fait que tu ne comprenais rien à ce que je disais! ... )


j'ai deha dit que le probléme de l'éveil c'est qu'il arrive à un "je". Et qu'ensuite le "je" se l'approprie en disant "mon" experience de "pas je".

mais c'est redevenue du "je", même dans le "pas je".

Là c'est pareil. Ce n'est pas ton réve, c'est le réve qui se réve, comme ton blog c'est pas "toi" qui l'écrit, c'est le blog qui s'écrit à travers toi, comme il se lit à travers tes lecteurs: ce ne
sont pas eux qui le lisent, c'est le blog qui est lu.

Si je ne suis pas clair, est ce juste possible que tu te poses la question suivante: ai je fais ce réve pour qu'il soit lu? pour quelq'un d'autre? Et pourquoi cela passe t il par mon inconscient...
?

A part ça, c'est bien de se reposer quand on cramé.
Keep the faith/force/trust car after the rain the raimbow.

Voilà, en clair y'a beaucoup trop de "je" dans tout ça. parceque "je" ne devrait pas s'écrire sans "réagis": il n'y a que dans que "je réagis" qu'il n'y a plus de "je"...

ps: ma propal tient toujours, et pi je suis sur paris !

bonne nuit JM

Alice Kara Medium 25/05/2012 16:19



Non, on en est pas resté à que je comprenais rien à ce que tu disais... On en est resté au fait que "menfoumentape" et que "je" écris ce que "je" veux sur mon blog. 



lore 25/05/2012 00:31

moi j'ai pas eut ce genre de rêve, mais imagine le truc, t'es prisonnière dans une geole du moyen age et tu es un personnage d'une histoire que tu connais sans l'avoir vécu... ça fait aussi un
drôle d'effet!

Marie-Rose 24/05/2012 22:31

Ton article tombe pile poil !!! Y'a deux jours de ça, j'ai rêvée de toi !! (pas fais exprès ! et pis qu'est-ce que tu fais dans les rêves des jeunes femmes ??....)

Alors le rêve bien chelou aussi : tu faisais apparemement une émission télé sur internet qui tournait plus au sketch qu'à l'information médiumique. C'était une émission régulière (qu'est-ce que je
faisais sur le plateau ??)

Et dans ce rêve, tu étais toute bronzée mais uniquement du visage !!(?) puisqu'après je t'ai vue en maillot de bain 2 pieces où ton visage était toujours ultra-bronzé et le corps plus blanc qu'un
champignon de paris. Et tu étais allongée sur un transat près d'une piscine.

On a échangé quelques mots (me demandes pas lesquels, je m'en souviens pas !)

Et c'est tout ce qui s'est passé.

Ps: essaye la couleur bleue, ça te va très bien (ton maillot 2 pièces était bleu). Ah oui et tu étais un peu plus vieille que maintenant.

Prends soin de toi.

Marie-Rose

Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !