Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
04 Nov

Inconditionnel = Sans conditions ?

Publié par Alice Kara Medium  - Catégories :  #Apprentissages

mur-20verdure-20coeur.jpg

 

Bonjour mes anges !!!

 

Aujourd'hui, je répond à une question plutôt interessante qui m'a été posée sur facebook. 

(J'en profite aussi pour dire que je vous remercie tous de m'écrire sur facebook, mais que ce soit sur facebook ou par mail etc, je ne répond plus à personne, par souci d'équité. Je vous remercie d'avoir envie de partager vos expériences avec moi, et je pense créer un espace ou vous pourrez tous échanger entre vous et où je pourrais lire vos témoignages, mais en attendant, par manque de temps, je lis, mais ne répond pas. Je préfère "faire un groupir" ici quand le besoin se fait sentir. Toutes vos réponses se trouvent déjà sur ce blog, ou s'y trouveront prochainement. Merci de votre compréhension.)

 

Sommes nous obligés d'aimer tout le monde ???

 

Déjà, ce qu'il y a de bien avec la forme de spiritualité dont je vous parle ici, c'est que nous ne sommes tenus à aucune "obligation". 

Il n'y a pas de règles à suivre, pas de contraintes, et on fait absolument ce que l'on veut. Pas de jugement oblige. (ahaha)

 

L'important c'est d'Ëtre, peut importe ce que l'on est. 

 

J'utilise rarement l'expression "Amour inconditionnel". Je lui prèfère "Amour universel".

Dans le sens où, pour moi, l'amour universel c'est l'amour que l'on a tous à l'intérieur de nous et que l'on a le choix de partager, ou non, et ce, avec qui on veut. 

Nous sommes tous reliés, nous sommes tous fait de la même façon. 

 

Une âme, un mental, un corps, dans un espace limité (la terre) pour un temps limité (la vie). 

 

Du coup, si on élargit le schmilblick, en ne passant pas par la case départ en touchant 20 000 pièces, nous sommes tous frères. (Heureusement qu'à Noël, on ne doit pas faire de cadeaux à 7 milliards de personnes, imaginez le boxon... Bref...) 

 

Mais comme dans toute fratrie, y'a des personnes qui s'entendent, et d'autres qui ne peuvent pas se sentir. 

On a beau aimer très fort quelqu'un, cela ne veut pas dire qu'on est obligé de tout supporter. 

On peut s'éloigner, tranquillou, pour ne pas avoir à subir de jugement, de sarcasme, ou des situations dans lesquelles on se sentirait mal en point. 

 

Le truc pour être en accord avec soi, c'est de justement, accepter que ces personnes sont dans nos vies pour une raison quelconque, qui en revient toujours à la même chose. Apprendre à se connaitre soi. 

Une fois qu'on a appris ce qu'on devait apprendre, "pourvu que ça dure" pas. 

 

On peut aimer les gens pour ce qu'ils sont, mais aussi pour ce qu'ils ne sont pas. 

Aimer en eux le positif, aimer aussi le négatif, qui pour nous peut être perçu comme du négatif et pour d'autres, perçu comme une immense qualité.

 

Pour aimer universellement, on doit accepter le fait qu'il faut de tout pour faire un monde, et que toute personne a le droit d'être aimée, pour ce qu'elle est, que ça nous plaise ou non. Pour ce bout de lumière qui lui a donné la vie, même si parfois, faut aller le chercher loin, très loin...

 

Et par la même, accepter que chaque personne a un truc à faire dans le monde, que ce soit notre truc, ou non. 

Tout le monde a son importance. A un niveau identique que le notre. Pas plus, pas moins. 

Pour n'importe quelle chose que ce soit. De positif, ou de négatif. 

 

Accepter ça, c'est accepter de laisser la vie se dérouler comme elle doit se dérouler. 

 

Du coup, on peut aimer universellement les gens, mais de loin.

 

"J'aime pas ce que tu fais, mais je sais que ce que tu fais fait parti d'un truc, que même si je comprend pas ce truc, tu as ta place dans le monde."

 

Après avoir pigé ça, on peut se dire "Vas faire ton truc ailleurs que dans mon espace vital steuplé..."

 

En faisant cela, on s'offre un cadeau qui s'appelle "Le respect de soi même". 

On choisit ce que l'on veut mettre dans notre espace personnel, et on vire ce que l'on ne veut pas y voir. 

 

Aimer sans conditions, reviendrait à accepter n'importe quoi à l'intérieur de n'importe qui. 

Et donc accepter autour de soi des choses qui ne sont pas bonnes pour nous. 

On peut accepter ce qui Est, mais on n'est pas obligé de l'apaturer avec des peanuts et de lui filer la meilleure place sur le canapé du salon. 

 

Et il dit quoi l'Univers (Dieu, Allah, le grand manitou, toi, moi, la petite sirène, la source ou peu importe comment on l'appelle) à ce sujet ?

Donne toi le meilleur. Entoure toi du meilleur, parce que tu le mérites.

 

Ou plus communément, "Aime toi, le ciel t'aidera".

 

La condition sinéquanone au bonheur, c'est de garder le positif et de savoir se détacher de ce qui ne nous correspond pas. C'est gratuit, ça mange pas de pain. 

 

Bazinga ! (Merci Sheldon Cooper)

 

@ Bientôt quelque part mes anges ;)

 

 

 

Commenter cet article

Sylvain alias Sly 11/11/2011 20:23


j'adore cet article et l'auteure !


Annette 05/11/2011 11:00



Entre le coup des peanuts et du canapé et la référence à Sheldon Cooper, je le prends comme un message perso et je te remercie Alice ! Tu confirmes encore une fois ce que je pensais, c'est juste
génial ! Love U !!!

Alice Kara Medium 05/11/2011 22:54



En fait, c'est pas moi qui pense, c'est vous tous qui pensez à ma place... Moi j'ai juste la flemme de penser... Mais chut, c'est un secret, faut pas le répéter :p



jardin zen 05/11/2011 08:12



merci
comme cela est  bien de relire ce que l'on sait,une nouvelle couche de confiture sur la tartine n'est jamais à négliger ,ça recale pour la journée !!!!!!
bizzzzzennnnnnnn



Alice Kara Medium 05/11/2011 22:53



J'aime sans conditions la confiture sur mes tartines. Yep.



laettys 04/11/2011 22:27



ok qu un chose à dire GENIALE, sensationnelle, euh ca fait deux choses à dire;-) merci beaucoup a plus tard, la fée;-)



Florence 04/11/2011 21:54



Excellent. Merci Alice.



joesph 04/11/2011 21:36



oui



Mayanne 04/11/2011 21:19



Merci Alice de poser les mots qui vont bien sur des interrogations qui moulinaient tranquillement depuis qq jours ! Ma vision s'élargit, et je choisis d'ouvrir grand mon coeur même si je n'y
arrive pas face à certaines personnes... :)


Because i'm worth it, yeah baby, yeah !!


Bisous


Mayanne



lore 04/11/2011 17:59



pour le message d'en haut je comprends, pas de problème!


sinon, cette leçon je l'ai appliqué il y a des années pour mon père... je me suis dit que je préférais "l'aimer de loin que le hair à côté de moi." alors j'ai couper les ponts, et je l'aime parce
que je le vois plus et que je sais que si il était près de moi je lui en voudrais... merci



Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !