Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 May

Je contrôlasse, tu contrôlasses, nous contrôlassions...

Publié par Alice Kara Medium  - Catégories :  #Tribulations...

DSL111206-043.jpg

 

Bonjour mes anges !!!

 

Ce titre ne ressemble à rien, mais apparemment, c'est quand même du français pour une fois, donc je le laisse tel quel ! Yipaaa !

 

Aujourd'hui, je vais vous raconter dans quel état j'ère depuis quelques mois déjà. 

 

L'apprentissage du moment c'est : Lâches le contrôle. 

 

Je pensais avoir franchi le cap du non contrôlage (ça c'est pas français lol) en découvrant que d'une, je tchapais avec des voix incontrôlables, venues de là où s'trouve la vérité (selon Mulder) : ailleurs. 

Et de deux, en me rendant compte que c'est l'Univers qui contrôle tout à ma place. 

Mais mon mental a beau le comprendre, il n'en reste pas moins rebelle. (Mieux vaut être belle et rebelle que moche et re-moche comme dirait je ne sais plus laquelle de mes amies facebook qui a du le piquer à je ne sais qui.) 

 

J'ai lâché le contrôle sur à peu près tout. 

Mais je crois que la chose la plus difficile pour une médium clairvoyante (qui a donc été habituée depuis petite à voir l'avenir et à sentir les choses avec une précision digne d'un Sherlock Holmes aveugle) c'est de ne pas savoir de quoi demain sera fait. 

C'est même le comble. 

 

On a beau dire "Je ne vois rien pour moi" blablabla, c'est de la connerie. On voit, mais on a du mal à être objectif, tout simplement. 

Du coup, quand on est habitué à pressentir les choses qui vont arriver (même si on ne pressent pas tout) quand on se retrouve à regarder "en avant" et qu'on ne voit rien, bah ça fout les boules. 

C'est énervant, vous ne pouvez pas savoir à quel point !

C'est déstabilisant. 

On est complètement perdu. On avance à tâtons, à l'aveuglette (c'est le cas de le dire parce que le troisième oeil est complètement bouché lol) en se répétant à tue tête qu'on a été con de ne se servir par le passé que de ce couillon de troisième oeil. 

En fait, on est souvent comme ça nous les médiums. On est des cyclopes. 

On oublie qu'on a deux yeux, on ne se sert que de l'oeil factice qu'on a au milieu du front. (Tu m'étonnes que je me prend tous les murs qui passent, et que mes pieds ont la fâcheuse tendance à se fourrer dans les coins de table ! Tssss) C'est ce qui s'appelle ne pas avoir les yeux en face des trous. 

On en a juste un seul. Et puis quand on perd ce repère cyclopique, on est bien obligé de se servir de ses noeils normaux. 

Et avec les noeils normaux, on voit beaucoup, beaucoup, beaucoup moins bien. 

Pas parce que c'est mieux de voir comme un cyclope avec son troisième oeil, mais juste parce qu'on a jamais vraiment regardé juste avec des noeils normaux comme les gens qui sont normals. (Comme les chevals)

 

Voir comme un cyclope, ça donne l'illusion tenace que comme on sait à peu près ce qui va se passer demain, on va pouvoir tenter de le contrôler. (J'ai dit illusion hein...)

 

Avec un aperçu d'éveil, on se rend compte qu'on ne peut pas contrôler la vie. 

Quand on redescend de son samadhi d'éveillé bien tranquillou et que le mental revient, ça fait juste : Aie. 

 

Moi pas pouvoir contrôler ? Aie. 

Moi pas avoir d'influence sur les évènements ? Aie. 

Moi pas avoir de libre arbitre ? Aie. 

Moi pas responsable de ce qui se passe partout ? Aie. (Le aie s'efface tout de même vite dans ce cas là lol)

Moi pas capable de modifier le cours des choses pour avoir c'que je veux ? AIEEEEEEEUUUUUUHHHHHH !

 

C'est là qu'intervient la manette "rébellion power" et qu'on l'actionne pour "au cas où mon éveil ait été un délirium qui aurait nécessité l'intervention d'un troupeau de monsieurs en blanc avec des seringues pour nous enfermer dans un asile."

 

Check point. Vous suivez jusque là ? 

 

Comme l'Univers est futé, et qu'il sait que je suis redescendue de mon samadhi, il s'adresse à moi, via mon mental. 

Et il crée des situations absolument incontrôlable où je n'ai d'autre solution que de lâcher prise. 

Aussi difficile que ça puisse me passer par les trous de nez. 

Peu importe si ça fait mal à mon égo de moi même, et peu importe si je sens passer le "non contrôle" et que ça me fasse dresser les poils sur la tête. 

 

Je n'ai qu'un seul mot qui me vient en ce moment quand je m'adresse à mes guides, et donc par procuration à l'Univers tout entier. 

Ce mot c'est à peu près ça : (faut le prononcer avec l'accent chèvre, c'est mieux.) Mééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééééeuhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !!! 

Des fois, je rajoute un "T'es missant p***tain, ça me gonfle !" 

Bien que je n'en pense pas un seul mot, ça sort tout seul. 

 

(D'ailleurs, le "ça me gonfle" me vaut pas mal de déconvenues, j'ai pris pas mal de kilos ces derniers temps lol)

 

J'en reviens à ce que l'Univers me fait (subir, ou presque... lol) en ce moment et qui me fait dresser les poils de chèvre partout. 

 

Vous êtes nombreux à me demander où en est mon projet d'émission télé. 

Y'a un an maintenant, j'ai commencé à travailler sur un concept d'emission avec une productrice, dont je vous ai parlé y'a quelque temps. 

On a pas mal fait évoluer ce concept depuis, on a même pensé abandonner ce projet en début d'année. Des producteurs se sont emballés dessus, et le soufflet a paru retomber aussi vite qu'il s'étaient emballés. 

Voyant passer les semaines, puis les mois, sans que rien ne se passe, j'ai lâché prise dessus, me disant que bon, après tout, menfoumentape, si ça doit pas se faire, ça se fera pas, c'est pas important pour moi de passer à la télé, et ne pas le faire ça a pas mal d'avantages. 

Tout le monde (moi y comprise) a été aspiré par d'autres projets. 

Avec ce lâcher prise, je n'ai pas cherché à voir où ça en était, mais il est apparu que le projet n'a jamais vraiment été mis dans un placard. L'un des producteurs que nous avons été voir a toujours gardé en tête la possibilité que cette émission voit le jour. Sauf que, je n'étais pas au courant. lol (comme quoi, ça sert d'avoir des guides à harceler hein, ils sont pires que des tombes quand ils ne veulent rien dire lol)

 

Et du coup, le projet AKAUM, est ressorti (à l'insu de mon plein gré) à la lumière du jour. 

(AKAUM : nom de code pour "Alice Kara a un message pour vous")

 

Mais, l'Univers est futé. Cette émission a beau porter mon nom, je n'ai aucune info sur l'avançée de ce qu'il se passe du côté production. J'ai juste été mise à contribution pour envoyer deux trois photos de ma pomme, pour constituer un dossier qui va permettre de présenter le concept aux différentes chaines de télé. 

 

En résumé : je ne sais pas ce qui est dans ce dossier, il y a deux concepts différents depuis le début. Un sur la médiumnité, un autre uniquement sur le développement personnel et la spiritualité. L'un comme l'autre, sans filet. 

Le premier ne m'emballe pas, ça a déjà été fait, et je trouve ça chiant. Le second par contre, ça me botte. 

Je ne sais pas quand ont lieu les rendez vous avec les chaînes, ni même à quelles chaînes tout ça est présenté. 

(Apparemment, y'a eu un rendez vous avant hier en plus lol)

 

En gros, je suis dans le flou le plus total. 

J'ai beau essayer d'utiliser mon oeil de cyclope là dessus, j'obtiens chaque fois la même réponse : Tout est déjà fait, tu t'en tapes ! 

Oui dans la logique, ce serait logique que je m'en tape. 

Sauf que, mon "moi" se débat continuellement pour essayer de savoir ce qui se trâme, ce qui se prépare, et j'en chie des papillons ! 

A quelle sauce l'Univers (et mes producteurs) vont t'ils me manger ? 

Vais-je avoir droit à une jolie surprise où vais-je devoir refuser un concept qui ne m'emballe pas, et ce, même si tout a déjà été décidé là haut, chez les gens de la petite lucarne ? 

That is the question !

 

Tout est supposé reposer uniquement sur moi (le concept a été crée à partir de ce blog et tourne autour de ma personnalité) et pourtant, je ne sais rien, sur rien. (Il a même été évoqué une diffusion en septembre, mais nous n'avons encore rien tourné !)

 

C'est chiant de ne pas savoir, et ça me gonfle ! (C'est le cas de le dire, je vous ai dit que j'avalais de l'air par tous les pores et que ça venait s'incruster sur mes hanches lol)

Je ne peux pas en vouloir à mes producteurs, vu que je sais pertinement que tout cela a une raison d'être et que l'Univers veut que ce soit fait comme ça. Je ne peux que m'interroger sur ce que ça réveille en moi. 

L'Univers (par l'intermédiaire de mes producteurs lol) fait ça pour mon bien. Comme une mère divine qui sait ce qui est bon pour son enfant, même si l'enfant n'en a aucune idée. (merci sister Céline pour l'image bien imagée !)

 

Genre : Moins t'en sais, mieux tu te portes, même si tu le sais pas là tout de suite. Moins t'en sais, moins t'as envie de contrôler et moins tu flippes de te ridiculiser à la téloche. Moins t'en sais, plus ça t'oblige à rester dans le moment présent.

 

Je suis dans le moment présent tout le temps, sauf pour ça.

Dès que j'en parle, dès qu'on me demande des news (parce qu'en plus il n'y a pas un seul de mes clients qui ne me demande pas où ça en est tout ça... mdr) ça remonte en moi tout un tas de doutes, de questionnements.

J'ai du mal à fixer mes rendez vous pour les consultations, j'ai du mal à me projetter à plus de cinq minutes devant moi, et je n'ai envie que d'une chose, me planquer sous la couette en m'abrutissant avec un bouquin de fantasy. (J'ai reçu le dernier tome d'Eragon, ça aide, 900 pages ça fait plaisir mais ça dure pas longtemps, surtout quand on est un tantinet insomniaque lol)

 

En plus, ce que j'ai du mal à "avaler" c'est que je ne suis pas plus que ça accrochée à ce projet télé, et que je suis heureuse déjà comme je suis là tout de suite, mais mon mental continue de s'acharner à "vouloir savoir" lol

 

Je ne souffre pas du fait que ça se fasse pas, ou que ça prenne du temps, je râle simplement, sans arriver à m'empécher de râler. 

 

My Gosh que c'est chiant d'être une fifille ! lol

 

Je pense que ça vient d'une peur qui a la fâcheuse tendance à remonter en ce moment. 

La peur d'un lendemain hasardeux (c'est pour la déco ce mot, je sais bien qu'il n'y a pas de hasard lol) que j'ai contractée lorsque je n'avais pas grand chose, et que j'ai été manger aux restos du coeur. Je ne savais pas quoi faire de ma vie, jusqu'à ce qu'il me vienne à l'idée de me servir de mes capacités médiumniques et que je crée ce blog. 

Ce moment là a été attroce. Ne pas savoir.

L'Univers me met dans la même situation, pour que j'affronte ma peur. 

J'ai trouvé une forme de stabilité avec mon blog, mes consultations et tout le reste. Et il y a l'idée que cette stabilité soit de nouveau mise à l'épreuve. Emission télé signifie un changement de vie total. Déménagement sur Paris, nouveaux visages, fin de la tranquilité, tout ce que je dis sera passé au peigne fin non pas par vous seuls, mes petits lecteurs gentils, mais par beaucoup plus de monde. Des gens qui sont à fond pour la spiritualité, d'autres, pas du tout. Des détracteurs, ainsi que des gens passionnés. Je l'ai vu au Maroc, c'est vraiment difficile de recommencer à expliquer "ce que je suis" depuis le début. C'est un exercice délicat, que je n'aime pas faire, ou plutôt, que j'ai la flemme de faire. Il faut que je me replonge dans le passé, que j'aille chercher hors du moment présent, tout ce que j'ai fait avant, quelles ont été les choses par lesquelles je suis passée avant d'en arriver là etc. 

 

(Je ne suis pas attachée à mon quotidien, j'ai une capacité d'adaptation immense, qu'on me mette dans le désert, dans un bidonville en Inde ou whatever, ça me va. Je pars toujours du principe que si un être humain peut vivre à un endroit, je pourrais moi aussi m'y adapter. Paris, malgré que pour un médium ce soit très éprouvant, y'a pire, faut pas déconner. lol)

 

Ce blog me permet, une fois que j'ai dit un truc, de ne pas avoir à le répéter 10 000 fois. Répéter pour moi, c'est difficile, car je ne me souviens même pas de ce que j'ai fait la veille bien souvent. Ce blog est une pensine, un témoignage, pour vous, mais aussi pour moi, quand j'ai du mal à me souvenir de ce qu'il s'est passé durant ces trois dernières années. 

L'Univers me replonge en ce moment dans l'état dans lequel j'étais il y a trois ans. Tout en ayant la compréhension que j'ai aujourd'hui, sur ce que j'ai vécu. Mais la peur, même si parfois je me refuse à la voir, est toujours là. 

J'ai perdu mes économies en Thaïlande, je me retrouve avec pas grand chose, comme à l'époque, et sans aucune idée de ce que je vais faire demain. 

J'avais réussi à me poser, dans un quotidien plutôt tranquille, en bossant chez moi, avec mes petits consultants que j'adore, et depuis un an, ce quotidien a une épée de damoclès au dessus de la tête.

A savoir : Emission ou non ? (mais surtout ce que ça implique derrière : perte totale de tous mes repères, une nouvelle fois.)

 

Depuis 1 an, j'ai refusé ou mis en suspend plusieurs propositions qui m'ont été faites. "Au cas où cette émission se fasse". Je me demande bien pourquoi l'Univers me met en stand by. 

(Je ne regrette pas d'avoir dit non aux autres trucs ceci dit... Dans le lot, j'ai refusé une nouvelle fois une proposition de TF1 pour Secret Story... lol)

L'Univers a ses raisons. Je pense que les énergies de chamboulement qui nous matraquent depuis le début de l'année n'y sont pas étrangères. 

 

 

En étant médium, j'ai accepté ce qui va avec : Être une passeuse. Être au service de l'Univers, qui peut maintenant faire de moi ce qu'il veut. 

Les passeurs n'arrivent à se poser vraiment nulle part, mais n'aspirent secrètement qu'à une seule chose, se poser tranquillou et ne plus jamais bouger. 

Plus je me projette dans ma cabane confortable au Canada, plus elle donne l'impression de s'éloigner. 

Du coup, je ne me projette plus nulle part. Mais la manette flipette s'actionne. 

Si on enlève à un humain la capacité de se projetter ou de faire des projets, ça remet beaucoup de choses en questions. 

L'éveil n'est jamais loin, cet espace, dans lequel les désirs et l'espoir n'existent pas et qui est source d'un bonheur immense. Mais je n'en suis pas là. 

 

Je suis encore loin du lâcher prise total. Mais je continue malgré tout d'y "travailler" en n'y pensant plus, en lâchant prise sur ce lâcher prise. 

 

Mais bowdel que c'est dur pour mon mental ! ahaha !

 

Et je vous cite ce que viens de me dire Obiwan à l'instant : "Vu que ça te gonfle, il manquerait plus que tu te dégonfle au dernier moment tiens !"

 

Obiwan, ou comment remettre sur "on" la moulinette mentale... Mouahahaha ! Parle t'il de me dégonfler pour l'émission, ou de dégonfler tout court en lâchant mes peurs ? Lui seul le sait et ne le dira pas ! Grut !

 

J'suis pas rendue. Re Bowdel ;)

 

 

@ Bientôt quelque part mes anges ;)

 

Commenter cet article

Lux 17/05/2012 13:08

Encore un article très intéressant ! Le lacher prise c'est un truc genre ... mission impossible, c'est affreux. On nous dit toujours de lacher prise sur LE truc auquel on peut pas arrêter de
penser, et j'ai toujours pas trouvé comment on fait. Si je me met à penser à autre chose, j'ai l'impression de faire semblant.

Sinon j'avais une petite question : est ce que tu crois que si un jour tu es inspirée par ça tu pourrais faire un article sur les "passeurs" ? Je trouve ça hyper intéressant, et j'adorerai en
savoir plus. Bon enfin je ne sais pas trop si ça se fait de te demander ça donc c'est vraiment au cas où ^^

Virginie 14/05/2012 11:54

Faut arréter de dire "ça me gonfle" mais plûtot "ça me fait 'chier' ou 'caguer' (hihi désolée) comme ça ça va te permettre d'évacuer différement si tu vois ce que je veux dire et donc de dégonfler
Lol !!! enfin j'dis ça j'dis rien

Khanthaly 14/05/2012 01:00

Hey oui ! mon chemin est parallèle mais le petit soldat que je suis parfois vient de comprendre pas plus tard que hier qu'il est bon de recevoir l'aide même si elle parait si improbable et que la
main tendue a toujours été là! MilBisous

Mia-ou 13/05/2012 18:59

Salut Alice,
Comme tout le monde, je suis aussi ds la période du lâcher prise... tout fout le camps, je fais le vide autour de moi, bien malgré moi...
bcp de choses me gonflent aussi, et bizarrement ma balance n'est plus du tout ma copine! :D

qqch de mieux va arriver, oui, c'est sûr, mais quoi...

le mental tourne à fond ! (ainsi font font font... les petites marionnettes:) )

PS : Trop fort Obiwan, j'aurais pas dit mieux !
Que la force soit avec toi ;)

Mélanie M. 13/05/2012 15:23

Bonjour Alice,
Bel article, j'apprécie de te lire comme ce que tu écris fait souvent écho chez moi.
Ce que tu préssens, c'est une possibilité de grand changement, et les changements, l'inconnu, ça fait souvent peur. Tu ne sais pas à quoi t'attendre et comme tu dis, pour une voyante qui aime tout
savoir à l'avance et tout contrôler, c'est difficile à vivre.
Tout ce que tu peux faire, c'est continuer ta petite vie tranquille, tes consultations, tes articles en attendant d'en savoir plus. Si l'émission est prévue pour septembre, ça devrait se débloquer
rapidement.
Tu dois aussi te souvenir que personne ne plaît jamais à tout le monde, il y aura toujours des gens pour critiquer, mais tu t'en fous, tu es toi, tu t'aimes, beaucoup de gens t'aiment et te le
prouvent chaque jour via ce blog et c'est ça qui compte.
Faire une émission de télé peut de donner de bonnes opportunités et changer ta vie, tu vas te faire connaître, en voyance c'est important d'être connu. Cela va t'ouvrir des portes!
Ne t'inquiète pas tu es protégée, si ce n'est pas bon pour toi ce projet, cela ne se fera pas, "aies confiance".
Concernant ton poids, ne te laisse pas trop aller sinon il est toujours difficile de reperdre les kilos pris et tu te sentiras moins à l'aise dans ton corps.
Je pense que tu as envie comme tu dis de te cacher au fond de ton lit, peur d'être exposéeà la télé, de ce fait, tu manges plus pour te cacher et disparaître en quelque sorte. M'enfin en même
temps, si tu n'es pas à l'aise avec l'idée d'être exposée et que le concept que l'on te présente ne te convient pas, tu n'es pas obligée d'accepter!
Pourquoi pas une consultation chez un médecin nutritionniste compétent qui t'établira un programme équuilibré et adapté à tes goûts en t'évitant de prendre quelques kilos supplémentaires? Pense à
ton corps, beauté!
(je te dis ça parce qu'étant moi-même en surpoids j'y suis passée récemment et je suis bien contente du résultat, je mange mieux,j'ai pas faim, je me sens pas frustrée non plus, suis moins
fatiguée, cela me fait un bien fou!)
Que la force soit avec toi fille!

lore 12/05/2012 23:02

chez moi aussi le lâcher prise est au travail... mais je sais pas quoi faire! je sens que je vais pas tarder à te consulter par webcam...
j'arrive pas à savoir si je prend le bon chemin ou si je doit faire le contraire!

île 12/05/2012 21:27

En même temps, je crois que l'Univers nous protège ainsi...Parce que, quand on ose se lancer dans l'inconnu, changer des choses dans sa vie, on a un plan d'action dans la tête...mais rien ne se
passe jamais comme on l'a envisagé , et, je parle pour mon cas...eh bien quand je me retourne et vois tout ce qui m'est arrivé et tout ce que j'ai fait depuis ce saut dans l'inconnu , et ce n'est
pas terminé...eh bien ,si je l'avais sû avant, j'aurais eu encore plus peur ... :)

stéphanie 12/05/2012 20:24

Très bon choix de photo pour illustrer l'article. Trop forte la fille !

stéphanie 12/05/2012 20:23

Petite Biche,
ok je comprends maintenant pourquoi tu me disais que tu n'allais pas fort. J'ai pas osé demander. Je me doutais que je l'apprendrai tôt ou tard.

Je ne suis pas médium mais je comprends parfaitement ce que tu dis dans cet article.

Personnellement je suis à fond sur ces phrases là depuis quelques temps :
"Moi pas pouvoir contrôler ? Aie.

Moi pas avoir d'influence sur les évènements ? Aie.

Moi pas avoir de libre arbitre ? Aie."

Je bosse dur dur sur le lâcher prise, je bosse dur dur sur vivre le moment présent.
Quelques prises de tête 2 ou 3 fois du style "mais attends tout ça est de la pure folie, Alice est un mirage, rien de tout cela n'existe, c'est de la foutaise, tu perds la tête ma pauvre".

Mais au fond quand je m'observe de l'intérieur, je suis tellement plus heureuse qu'avant de te lire et d'apprendre, que ça calme mon mental vite fait.

Tu parles de peur aussi. A travers ton récit, je comprends pourquoi je n'obtiens aucune réponse, aucune nouvelle ou si peu de mes attentes du futur et des projets qui s'y rattachent. En vrai de
chez vrai, j'ai tellement peur du demain, tout refaire, tout reconstruire, déménager, changer de boulot.... que cela m'amène à vouloir contrôler, mener, décider, être cause et à perdre tout ce à
quoi je m'efforce d'avancer, ce fameux lâcher prise.

Ton article me fait donc prendre conscience du pourquoi je fonctionne comme ça en ce moment. Tu as tout bien expliqué. merci

Reste à attendre que ça passe, reste à se reconnecter, reste à rester centrée sur le maintenant, reste à se rebaigner dans l'Amour. Pour le reste, ben.... on verra bien. (Pfff tu parles, je
contrôlasse, je contrôlasse, je contrôlasse... Pfff... ras le bol de contrôlasser - enfin bon je contrôlasse moins qu'avant quand même maintenant que j'ai pigé quelques paramètres).

Allé petite biche, pas le choix, t'as pas le choix, affronte, fais face sans te poser de questions, sans chercher à trouver ou à savoir et tu verras que finalement c'est pour du mieux, du meilleur,
du génial.

t'aime
t'embrasse
Bon "The Voice" si tu regardes

Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !