Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 May

L'Uni-vers est bipolaire...

Publié par Alice Kara Medium  - Catégories :  #Élucubrations médiumniques !

390603_138815772894748_100002989777252_177198_499365108_n.jpg

 

Bonjour mes anges !!!

 

(Encore un titre chelou ahaha !)

Aujourd'hui, je viens vous parler un peu de mes ressentis au niveau énergétique. 

 

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais le temps change. L'espace temps se modifie. (Allo ? T'es médium tu sens des trucs chelous ? Non mais Allo quoi !)

Le temps est une illusion. Il n'est qu'une perception de la pensée. 

Je dis souvent (et c'est un J'dis ça, j'dis rien) "Deux minutes n'ont jamais parues aussi longues que devant un micro onde". 

Tout dépend de nos pensées. En fonction de ce que l'on analyse de ce que l'on vis, le temps va nous apparaitre long, ou court. 

En ce moment, la tendance, c'est qu'il va vite, très vite. Il file à toute vitesse, nous avons à peine le temps de souffler, qu'il s'est déjà envolé. 

Mais à certains moments, il parait super long, sur des instants courts, quelques heures, nous allons avoir l'impression que le temps se rallonge. 

Nous pouvons observer "dans la matière" tout et son contraire. 

Des ups and downs, des polarités énergétiques différentes. 

Du beau, du moins beau, du moche, des éclats de rire, des pleurs, des douleurs intenses, de l'amour inconditionnel. 

Cela donne des grands 8 émotionnels, très intenses. 

On avance à toute vitesse, petit moment de calme, qui dure à peine quelques minutes ou quelques heures, et hop, on repars à vive allure, sans être préparé, sans être prévenus. 

 

Il existe pour Neale Donald Walsh, comme pour moi, uniquement deux sentiments dans le monde. 

L'amour d'un côté, et la peur. 

De ces deux sentiments découlent tous les autres. 

 

L'amour : Empathie, euphorie, joie, compassion, blablabla...

Peur : Colère, ressentiment, agitation, fuite, côté obscur de la force, blablabla...

 

Dans des énergies "normales", et c'est ce que nous expérimentions jusque là, ils étaient tous deux bien distinct ces deux sentiments. 

Aujourd'hui, ils se courent après. L'un ne va jamais sans l'autre, et c'est une course poursuite éfreinée. On dirait qu'ils se "pokent" à longueur de journée (Poke : Petit tape virtuelle via Facebook, geek powa, menfoumentape)

 

Partout ou il y a de l'amour, ou n'importe quel sentiment qui en découle (la liste est très longue) il y a de suite à côté de la peur. 

 

On pourrait réduire ça à la peur d'aimer, tout simplement. 

Mais ce serait réducteur. 

C'est beaucoup plus complexe que ça. 

 

Il est certainement question d'équilibre. Tout sentiment d'amour doit être compensé par un sentiment de peur. équilibrer les polarités. 

 

Certains disent que c'est pour nous permettre d'en arriver au point zéro. Ralier les deux pour en arriver à être complètement neutre vis à vis de l'un ou de l'autre. 

Je ne partage pas ce ressenti là. 

Si nous sommes incarnés en ce moment même, c'est pour traverser ces ups and downs, comme l'on s'éclate et l'on redemande un tour de Grand 8. ça swingue, ça pulse, ça nous fait une surproduction d'adrénaline d'un coup, on se sent vivant et ça génère de la mollécule du bonheur en masse, comme quand on fait du hula hoop sous la couette. On se sent vivant, l'électrocardiogramme n'est pas au point mort, il est bel et bien vivant. 

L'idée, c'est de se sentir encore plus vivant, de traverser la vie, de la laisser nous traverser pour nous ramener à plus de vie encore. Ces ups and downs émotionnels nous rappellent que nous sommes en vie, ils nous reconnectent au plus important. L'idée même d'être vivants, et que si l'on vit, ensemble en ce moment même, ce n'est pas pour rien et il y a une raison. 

Nos corps nous portent sur le chemin, et deviennent les réceptacles de l'a création, l'oeuvre de la vie, l'oeuvre que crée l'Univers à travers nous. 

Quand viendra l'heure de passer l'arme à gauche, on pourra dire "Ouh Put*** quel voyage ! J'ai vécu à fond, je n'ai rien à regretter"

 

Même si cet Univers, informel, impersonnel, nous semble bipolaire à certains moments. 

 

Si l'on reste dans le "point zéro", c'est bien aussi, mais l'ivresse de la vie, on l'aura peut être loupée. 

 

Si l'on est incarné, c'est pour vivre ce que nous avons à vivre, être tout simplement humains, vivre et observer les choses telles qu'elles sont. Pas tenter de vivre sur terre tout ce que nous aurons largement le loisir de vivre une fois là haut. ça, on a toute l'éternité pour le faire. La vie est courte, elle est un cadeau, dans ses mouvements forts, dans ses ups and downs émotionnels, dans tout ce que la vie a à nous offrir. 

 

Chercher l'illumination à tout prix, chercher l'éveil, par le point zéro ou toute autre technique, ne sert pas à grand chose. Ce n'est pas la personnalité qui s'éveille, c'est l'être. 

L'être ne se révèle que lorsque l'on est à fond dans la vie, que lorsque l'on fait tout pile ce que nous sommes venus faire. VIVRE. 

Il n'y a pas d'autre issue que d'être la vie qui se vit elle même. 

 

Profitez, souffrez, réjouissez vous, balancez vous en plein dans le mur, aimez, dés-aimez, VIVEZ !!!

Acceptez tout ce que la vie vous donne de positif ou de négatif. 

Ne jugez pas ce qui arrive, foncez, faites de tout une opportunité. Accueillez tout.

 

Soyez humains. Pour l'éveil, vous avez le temps, vous aurez tout le loisir plus tard. Ce n'est pas de la procrastination, c'est prendre son temps. 

Enjoy the ride ! (éclatez vous !)

 

Voyez vos défauts, vos qualités, regardez tout en face, soyez objectifs avec ce que vous pensez être, avec la personne que vous êtes venus jouer ici bas. 

Ne vous culpabilisez de rien. Pas même d'être un lutin qui court au milieu des arbres, vous êtes l'aigle aussi, même si vous n'en avez pas conscience. Le cerveau enregistre tout, même si nous n'utilisons que 7% de ses capacités, cela ne l'empèche pas de fonctionner pleinement, sans même avoir besoin qu'on y epnse. Il enregistre chaque image, chaque son, cahque pensée, mais ne nous restitue que ce que nous avons besoin de savoir pour continuer le chemin. 

 

Sachez que vous avez tout en vous, mais sans avoir besoin de fouiner ou de chercher quoi que ce soit. 

 

Il ne sert à rien d'essayer d'être parfaits, vous l'êtes déjà. Vous faites au quotidien exactement ce que vous êtes venus faire, même si vous avez continuellement l'impression que vous ne faites pas assez. 

Il n'y a pas d'erreur possible, pas de hasard. 

 

Laissez vous porter par la vie, quel que soit votre véhicule, quel que soit votre chemin. 

Car notre plus grande histoire d'amour avec un grand A, c'est celle que nous vivons en ce moment même avec la vie. TOUS, sans exception. 

 

Je vous embrasse tous. 

 

@ Bientôt quelque part mes anges ;)

 

Ps : Pour ceux qui n'ont rien d'autre à faire le vendredi soir, je serais en direct sur Radio Albigès demain (vous pouvez je pense écouter sur leur site) une radio locale, à 20h demain dans l'émission "Ne nous fâchons pas". Je vais y parler de mon livre et de mon parcours. Il y aura sans doute un podcast, je vous partagerais le lien dès qu'il sera dispo. 

(Vous pouvez aussi réécouter mes passages Chez "Bob Vous dit toute la vérité" sur ADO.fr, je n'ai pas pris le temps de vous mettre le deuxième lien. Moi blonde surbookée ! lol)

Ps² : N'éhésitez pas à me rejoindre sur la page facebook des tribulations

là : https://www.facebook.com/Alice.Kara.Officiel

J'y partage en exclu des citations du tome 2 et 3 de la série des livres "J'dis ça, j'dis rien". (Et oui, ils sont déjà terminés, je suis Flash Gordon ahaha !) Le tome 2 est prévu pour septembre, tenez vous prêts !!!

 

 

 

 

 

Commenter cet article

MTBC 06/10/2014 15:06

Wow! That is so beautiful. I want to take a picture of my cat like this. How did you do it like this? Please tell me the details with video here. Therefore, we readers also can try this from home.

James Colpin 06/09/2013 15:14

Merci Alice, merci !!!
Je ressens aussi cela depuis quelque temps, être ancré et centré dans le présent, le vrai cadeau et vivre intensément, c'est cela l'éveil, s'éveiller à la vie.
Oh merci pour cet article qui confirme la source identique des révélations, des inspirations.

Oui la vie et être vivant !!!

Cath 01/06/2013 20:28

Très juste ton article, Alice ! Je m'y retrouve, comme d'hab...
Je suis dans ce "travail" = arrêter d'avoir peur ou d'avoir des doutes. Je me suis rendu compte que ça me laissera beaucoup de temps pour vivre !
Gros bisous Alice ;)
Cath

Laurence 31/05/2013 12:59

Merci pour cet article...

Donc, en un mot : Profitons...
Profitons de la vie, de ce qu'elle nous offre, sans plus se prendre la tête....

Mmmm.... ça me plait :D

Lily 30/05/2013 23:46

Bon, Alice, t'as fini de raconter ma vie sur ton blog ? Hihihi ^_^

C'est dingue. Dingue dingue et re-dingue.

Biche 30/05/2013 19:06

En quelque sorte : "je souffre donc je suis"!

Sinon je pense à certaines papilles gustatives qui apportent des sensations géniales lors des repas, sensations qui diminuent pendant le repas (nous n'éprouvons pas le même plaisir en continu au
cours d'un repas... Pour nous faire plaisir nous avons besoin de passer du salé au sucré, de l'acide à l'amer en variant les combinaisons... Comme la vie quoi ! Sinon on s'endort...

A. 30/05/2013 15:16

Jolie photo... Tsss, je ne dirais rien, je suis une calamité ambulante au ressenti aussi hypertrophié que j'ai la clairvoyance bouchée, et ça commence à devenir fatigant d'être borgne, d'ailleurs.
Humour, toujours! ^_^

Et bel article. De ceux qui me font continuer à revenir. Très contente que tu sois sortie de ta période éveil à tout prix, extinction du mental et dictature de la bien-pensance et de la compassion
obligatoire, je suis très soulagée de ça et ne t'en estime que davantage.

(Allo, t'es sceptique et t'as les mains qui piquent, non mais allo quoi!)

Be proud. Be free. (non, ceci n'est pas un slogan publicitaire pour un smartphone.=)

Et félicitations pour ta nouvelle nana. Meilleurs voeux de bonheur à toutes les deux de la part d'une illustre inconnue.

A.

Marie 30/05/2013 13:49

La fidèle lectrice que je suis, 3 ans et quelques que je te lis, te dis merci.
J'entends dans cet article " ne cherchez pas à être meilleur, soyez vous" et ça fait du bien. Tu nous fais du bien Alice...

Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !