Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
04 Feb

La conscience du corps

Publié par Alice Kara Medium  - Catégories :  #Tribulations...

alicebonassesansmain.jpg

 

Bonjour mes anges !!!

 

Cette année 2013 est une année de convalescence spirituelle, lorsque je l'ai annoncé dans mes prévisions énergétiques, je ne savais pas quelle en serait la portée pour moi. 

Avec la "poussée" de l'éveil en moi, j'ai mes pieds qui ont décollé du sol. Vous savez tous que j'ai la tête dans les étoiles, avec tous les enseignements que je reçois de mes guides, il ne pourrait en être autrement. 

Le côté spirituel chez moi, il est très développé. Ultra méga développé même. 

Et je n'ai aucun mérite, car cela se fait tout seul. C'est pour ça que j'ai du mal avec le fait que des gens me félicitent de ça, car vraiment, je ne fais pas grand chose pour, les informations se téléchargent dans mon cerveau, et je n'ai plus qu'à les intégrer, pour partager et vivre en fonction de ce que je porte. 

Comme tout ce grand bordel est facile pour moi, il fallait, pour ne pas que je m'endorme sur mes lauriers, qu'il y ait un petit (ou grand lol) challenge à côté. 

Lorsque l'on est envahi par un taux vibratoire qui pète le plafond, le corps en prend un coup. 

 

Les contacts avec les voisins du dessus, ceux qui n'ont pas passé la lumière surtout, nous laissent des marques. 

J'ai mis du temps avant de m'en apercevoir, car j'ai un système immunitaire très très fort, et une tolérance à la douleur que beaucoup pourraient m'envier. 

Je n'avais pas vu de médecin depuis plus de 3 ans. 

Jamais malade, ou bien une ou deux fois mais pas pour des trucs qui à mon sens nécessitaient une intervention médicamenteuse. On patiente tranquillement que ça passe, sous la couette et quelques jours après, ça repart. A l'aide de quelques soins de mes guides, ou de moi même. 

Car le fait est, que je suis "structurée comme ça". Je ne me plains jamais, et encore moins à un docteur. Je ne suis pas du genre à aller parler de mes soucis physiques, de petites douleurs etc à un docteur. Et encore moins dans un hôpital, car je ne vous raconte pas les esprits qui y rôdent... De quoi revenir encore plus exténuée que j'y suis arrivée. 

Mais là, j'ai promis à mes guides d'aller faire des examens médicaux. Raymond m'avait demandé de le faire y'a 3 ans, mais c'est rentré par une oreille et c'est ressorti par l'autre ! mouahaha !

Jusque là, le corps, c'était secondaire. 

J'ai perdu toute identification à mon corps. C'était un outil, mais un outil tellement limité lorsque l'on a la conscience que l'on est Tout, et que la moindre particule qui fait partie de ce corps est une particule qui se mêle à tout l'Univers en entier. 

Avec des énergies telles que les miennes en plus, on se sent à l'étroit. 

Les témoignages des "fantômes" disent tous ça d'ailleurs, une fois qu'ils ont quitté leur corps, ils se sentent tellement à l'aise, qu'ils ont une énergie démentielle. Décuplée, non limitée par un bout de chair, trop étroit pour contenir toute la puissance d'une âme gigantesque. 

J'ai la même sensation. Du coup, je rejetais mon corps, dans la pleine conscience, comme étant un frein à l'expansion de mon Être. Il est devenu presque une prison, qui fatigue, qui a besoin de sommeil, qu'il faut nourrir correctement. 

Merdoum cacatoum ! Ce corps est un obstacle à mon bien être intérieur. Farci de douleurs (qui sont les séquelles d'une opération des deux pieds ratée chez moi et qui me donnent un petit côté Dr House lorsque je dois ressortir mes béquilles régulièrement) il m'empêche de faire ce que je veux. 

Lorsque je suis "connectée" à mes guides, je ressens des gènes, comme si mon corps était là pour m'empêcher de vivre pleinement l'éveil, comme si ce corps me freinait dans mon évolution spirituelle. 

Les guides sont tellement bien sans corps, et je suis tellement "retenue" par ce bout de chair, que j'en suis venue à ne plus l'apprécier comme je le devrais. 

Ce corps s'est mis à "retenir" les souffrances du mental à la place de mon cerveau, et il porte sur lui toute la souffrance que j'ai "remisée" en lui. 

Badaing badaing ! (comme dirait mon amie Paula lol)

 

Je ne m'en suis pas souciée outre mesure, je l'ai laissé à l'abandon, préférant mettre le focus sur la guérison du mental. Car voyez vous mes anges, pour moi, une souffrance physique, ça fait pas aussi mal qu'une souffrance psychologique. 

 

Une souffrance physique, même à son paroxysme, n'est rien pour moi, en comparaison d'une souffrance spirituelle. 

Lorsque je doute, lorsque j'ai peur, j'ai plus mal qu'après mon opération. (Et on m'a sciée en 12 endroits différents, et j'ai eu une grave infection etc, donc c'était pas rien lol) Pourtant, la douleur était telle que j'aurais voulu qu'on me coupe les jambes. (Une chance qu'ils ne m'aient pas écouté quand j'ai demandé ça au chirurgien ! lol)

Bref. 

Après 4 ans de bons et loyaux services auprès de l'Univers et des voisins du dessus, mon corps est "marqué", il est à bout. J'ai donc suivi les conseils de mes guides, et je suis allée voir un médecin. J'en ai trouvé un sympa, qui est vraiment drôle, parfait pour moi. Il est réactif, il n'est pas compatissant, il est vif, nickel. 

Parce qu'il y a un sacré paquet de trucs à "remettre" en état ! ahaha !

Mon coeur déjà, qui vous le savez, est un petit coeur d'artichaut, et même s'il peut contenir tout l'amour universel qu'il contient, chaque fois qu'un mort vient à moi, il s'arrête. Comme par sympathie... Car les morts partagent. Forcément, ils sont morts, leur coeur s'est arrêté de battre, du coup, ben le mien s'arrête par solidarité. Heureusement, il ne s'arrête que quelques secondes, mais chaque fois, cela me fait comme une mini attaque cardiaque. C'est pas super cool, mais j'ai l'impression que ça fait parti du "lot" médiumnique...

Un noyé, qui me fait partager la sensation d'avoir les poumons remplis d'eau et de m'étouffer. Ou un pendu, qui me montre qu'il s'est pendu en me faisant partager sa douleur à la nuque, comme si elle se brisait d'un coup. 

(Je ne parle même pas des "vieux" fantômes qui sont morts au temps ou la guillotine existait toujours... lol)

Je crois que mon corps a expérimenté toutes les "morts" possibles, du cancer qui te ronge de l'intérieur, au thorax qui implose, au poison qui te gèle le sang... Tout. (Et j'en ai vu défiler des morts mine de rien !)

J'ai la grande faculté d'oublier toutes ces sensations, car elle ne m'appartiennent pas, mais mon corps lui, quelque part, en garde chaque fois la mémoire. Au début, cette faculté de clairsentience (quand les morts donnent des informations par le corps) m'aidait à comprendre et avoir de l'empathie pour ces défunts, qui voulaient me donner ainsi un aperçu de leur décès. Aujourd'hui, je n'en ai plus besoin, et ils n'ont pas l'intérêt de partager autant les sensations physiques, car je les reconnais dès les premiers symptômes. Je leur dis avec beaucoup d'humour maintenant, qu'ils n'ont pas besoin de me passer sur le corps pour donner leurs messages, l'expérience me permet de ne plus avoir recours à leurs transmissions corporelles. (Qui plus est, le premier qui essaie de le faire, j'le re-tue ! lol)

Avant, je gardais sans savoir comment m'en débarrasser ces douleurs pendant des heures. 

Aujourd'hui elles disparaissent très vite. Dès que j'ai dit ce que j'avais à dire, hop, elles partent. Pas de chichis. 

Mais mon corps a une mémoire, et chaque "choc" qu'il a mémorisé, même les chocs qui ne m'appartenaient pas, s'est inscrit quelque part. 

Et aujourd'hui tous ces chocs ressortent un peu partout. Le corps, délaissé, n'est plus en mesure de se réparer tout seul, sans que j'ai besoin d'intervenir. 

N'importe quelle personne normalement constituée, se serait affolée dès les premiers mois. 

Moi, cela m'a pris au bout de 4 ans. 

 

Après quelques analyses, il y a un paquet de trucs à "rafistoler" lol

 

Tous mes organes sont fatigués et demandent de l'attention. Mes reins, qui sont devenus flémards, mon foie, mon coeur, mes poumons, tous menacent de lâcher les uns après les autres, par manque de soin et d'affection. 

C'est entièrement de ma faute !

Donc j'ai entrepris un "ravalement" de tout ce qui pose souci, pour que justement, ce ne soit plus un souci à l'avenir. 

Il faut le reconnaître, ce corps là, que je le veuille ou non, je suis de toute façon coincée dedans pendant encore un paquet d'année, autant arriver à cohabiter sympathiquement. Il faut que j'en fasse un allié plutôt qu'un frein, un ami me permettant de faire des choses, plutôt qu'un enemi fatiguant à force de se fatiguer. 

Donc, j'enchaine les rendez vous avec des spécialistes, tout y passe. Du dentiste au cardiologue, en passant par le dermato et l'opthalmo. Je découvre tout un monde bizarre, avec des gens qui ne sont absolument pas dans "mon monde" d'ordinaire. Des gens pas forcément sympa, a qui il m'est impossible d'expliquer les raisons "officieuse" de pourquoi mon corps a autant "chargé" ces dernieres années. Je les laisse penser que cela vient de mon surpoids, d'une hygiène de vie déplorable, de mon homosexualité parfois (ouais ouais, merci les polémiques sur le mariage homo, ça rend les cons virulents et racistes !) et j'ai compris qu'il ne vaut mieux pas parler de la médiumnité dans les cabinets... Parce que beaucoup de docteurs sont fermés là dessus, et il leur paraît inconcevable que le corps puisse "recevoir" des infos de gens mortibus. 

Tous me proposent des traitements que je n'ai pas envie de prendre. Des médicaments agréssifs et aux effets secondaires virulents. On répare un truc, mais ça en abîme un de l'autre côté. 

Avec l'aide de Raymond, j'ai établi un traitement beaucoup moins agressif. Raymond était adepte des plantes et de leurs vertus, et des secrets des chamanes amérindiens. (je crois, il est plutôt avares d'infos sur sa vie passée, mais des fois, quelques trucs filtrent lol) 

Et me voici avec tout un tas de comprimés à prendre pour faire baisser le cholestérol, pour renforcer le système immunitaire, des compléments alimentaires, des fleurs de Bach, des vitamines, etc, etc. Aromathérapie, phytothérapie, pharmacopée etc. 

Je bois du thé au gingembre, au thym, des tisanes à je ne sais pas quoi... Et, je vous le donne en mille, depuis que j'ai commencé tout ça, ça va mieux ! 

 

J'ai même parfois des sensations "d'euphorie" comme si mon thorax allait exploser de trop de bonheur. Comme un ballon de baudruche qui gonfle en dedans, et qu'on a envie de gueuler qu'on est trop heureux, parce qu'on l'est, sans raison aucune. 

Il n'y a pourtant pas de quoi avoir envie de sauter partout autour, mais ça fait un bien fou !

Je ne suis pas du tout spécialiste de ces médecines là, je n'y connais même rien du tout, mais avec l'aide des guides, j'arrive à trouver ce dont j'ai besoin. 

Pour vous donner une petite idée, j'ai voulu "tester" les fleurs de Bach. J'ai sélectionné deux sortes, complètement au hasard, sans même lire les instructions etc, j'ai pourtant un livre là dessus, mais je n'ai pas pris le temps de regarder. J'ai laissé ma souris choisir pour moi. Et en lisant le livre après les avoir reçues, elles correspondaient tout pile à ce dont j'avais besoin. Ni plus, ni moins. 

Bon, j'ai quand même fait les vérifications nécessaires pour les autres comprimés que Raymond m'a conseillé, mais les fleurs de Bach, j'ai tout fait au pif. (Pis en plus, j'étais persuadée que ça fonctionnait pas, en grande sceptique que je suis lol) Ben rapé, ça a l'air de bien fonctionner ! lol

 

Je me rend compte que depuis quelque temps, mon corps existe, et j'ai envie de l'aimer de nouveau, de lui redonner "vie" et de ne pas le laisser dans la survie. Parce que très égoïstement, je l'avoue, il me permet de faire pleins de trucs, et ça, c'est utile, pour moi, comme pour les autres ! ahaha !

 

D'ici quelques mois, je vais devoir passer sur la table d'opération. J'ai pris la décision avec mes guides de faire une opération de chirurgie bariatrique. C'est controversé, les gens pensent (et jugent très durement cette décision là) que c'est une solution de facilité, que je pourrais faire autrement pour mincir etc. 

Surtout quand on pense que je suis à l'origine de la "bonassitude". (cf l'article du même nom) qui invite les gens à s'accepter tels qu'ils sont. 

Mais le fait est, que je n'ai pas de temps à perdre avec ça. J'ai eu fait des régimes, des trucs farfelus, comme des trucs "normaux", mais rien n'a fonctionné jusque là. Je travaille trop, j'ai trop de gens à aider pour pouvoir "perdre du temps" et me soucier de compter les points de ce que je mange, ou compter les calories. Je compense mon manque affectif par la bouffe, et tant que ce manque affectif ne sera pas comblé, je continuerais comme ça, me décourageant de ne pas perdre de poids assez vite. 

C'est ce que je suis, il faut que ça aille vite, on règle le problème et basta, on ne s'en soucie plus. J'ai mûrement réfléchis à ça pendant des années, et je pense que c'est le moment. C'est le moment parce que j'accepte mon surpoids "tel qu'il Est" je l'accepte comme ayant fait de moi ce que je suis, comme ayant structuré ma personnalité. A vrai dire, je pense que si je n'avais pas été en surpoids, j'aurais pu devenir une garce... Merci l'Univers, je n'en suis pas une ! Et je sais que je n'en deviendrais pas une après avoir perdu mes kilos, donc je peux foncer maintenant !

C'est l'acceptance, le premier pallier. La compréhension. Mes kilos superflus ont fait leur action sur moi, ils ont été mon "maître" pendant des années, et je n'ai plus besoin de ce maître là. Mon corps est mon ami, et j'ai envie d'en prendre soin, de le chérir parce qu'il me permet de faire ce que j'ai à faire, d'aider les autres et de m'aider moi même. 

Je n'ai rien à perdre, et tout à gagner ! J'aime mon corps de lucky buddha, car après tout, j'ai un corps divin !

Je crois que beaucoup de médiums sont en surpoid, ou luttent chaque jour contre leur corps, pour les mêmes raisons que moi. Je ne suis pas une exception. 

Quand on fricotte avec le monde des guides, on le voit, comme je l'ai expliqué plus haut, comme un frein à l'évolution spirituelle. Mais ce n'est qu'une fausse impression. Il est un véhicule et ce véhicule a besoin d'être chouchouté pour continuer ce bout de route terrestre avec nous. 

C'est un magnifique petit bijoux de "technologie" quand on y pense. Une magnifique invention. (Avec des designers farfelus tout de même pour certaines choses lol) 

Je me souviens après mon opération des pieds, lorsque je ne pouvais pas marcher, (et ce même si j'ai demandé à ce qu'on me coupe les jambes lol) j'aurais voulu gambader partout, courir dans les tournesols et marcher dans les champs de blé, (lalalalaa) et je ne pouvais pas. Aujourd'hui encore, et je sais que cela restera à vie, je ne pourrais pas avoir les capacités physiques de quelqu'un de normal. Il faut s'adapter avec ce que l'on a. Dépasser les limites du mental, lui donner de l'élan, de l'essor, sublimer tout ce que le corps nous permet de faire, tant qu'il nous le permet. 

L'esprit, lui, ne meurt jamais, le corps, oui. 

Il est donc presque plus important de se soucier du corps sur terre, que de se soucier de l'esprit, et c'est quelque chose que l'on oublie très vite quand on est sur un chemin spirituel ou, pire, médiumnique. 

 

Le corps est une énergie, un amas de particule, tout comme l'énergie de nos pensées, et il est le premier réceptacle de ces pensées que nous avons envers lui.

La culpabilité, la souffrance, le déni, ou l'amour que l'on oublie de lui envoyer font plus de mal que ce que l'on mange, que ce que nous lui faisons subir.

 

Tout comme l'esprit, il a besoin d'amour pour se développer, il est constitué à 70% d'eau (voir plus, je ne connais pas les chiffres exacts) et l'eau a une mémoire. L'énergie a une mémoire. Il faut faire attention à la charge émotionnelle nous lui transmettons.  

 

Aimez vous, avant toute chose, avant de prendre soin de vous, avant de penser à modifier quoi que ce soit. 

Si l'on cherche à modifier quelque chose sans d'abord penser à aimer ce que l'on porte, cela va être comme remonter un torrent à contre courant. Difficile. 

Si l'on aime Tout ce que l'on Est d'abord, alors ce sera beaucoup plus simple ! Finger in the noze !

 

Pour exemple, mes kilos ne sont pas un frein, mon corps n'est pas un frein, il est une précieuse aide. Il a fait de moi ce que je suis, il a structuré ma personnalité pour que je sois celle que je suis aujourd'hui, celle qui vous guide du mieux qu'elle peut, celle qui est tout sourire et de bonne humeur. (Même si je suis réputée pour être la plus grande râleuse que l'Univers a "mis au monde" lol)

Et si vous observez ce que vous Êtes, sans déni, en allant farfouiller au plus profond de votre personnalité (de votre "égo") pour voir, avec la plus grande des clarté ce que votre corps a fait de vous, vous allez découvrir des points super positifs, des trésors. Et vous êtes habités par ces trésors là. Soyez objectif, vous êtes un miracle à vous tout seul. Il y a des milliards de petits miracles. Votre corps en est un. Votre esprit en est un. Et ce, malgré tout ce que le mental vous fait croire. "Je ne suis pas assez bien, je ne suis pas belle (beau) je ne suis pas "aimable", je ne suis pas "normal(e), je ne répond pas aux standards que l'on voit dans les magasines" etc etc. Tout ça, c'est un stratagème du mental pour vous pousser à souffrir de ce que vous êtes, et lorsque vous êtes à bout, lorsque vous vous rendez compte du stratagème du mental, là, il ne vous reste plus que l'alternative de vous en remettre à l'amour. Car le mental peut nous quitter à un moment donné, on peut le balancer aux oubliettes, l'amour, lui, ne nous quittera jamais !!!

 

Nous sommes issus de la matière première du monde... L'amour !!!

 

A vos tisanes mes anges ! A vos huiles essentielles, à vos petits soins :)

 

@ Bientôt quelque part mes anges ;)

 

Ps : Le dessin est de Tomoyo, qui a sorti une nouvelle BD, que vous pouvez aller lire là : Princesse Moche

Commenter cet article

Gigi 04/03/2013 10:59

Merci Alice! T'imagines même pas comment ces mots ont fait écho en moi. Mon rdv est fixé, d'ici là je tente de lâcher prise et de m'en remettre à l' Univers. Wait & see... Ce serait chouette si
le master plan était de nous faire passer de "Bonnasse" à "Bombasse". Bisous papillons à pailletes et BAZINGA ;-)

Mélanie M. 15/02/2013 15:30

Bonjour Alice,
Félicitation pour tes bonnes résolutions :-)
Cela fait plaisir de lire cet article, tu es un exemple pour les autres ;-)
J'ai une amie qui s'est fait opérer pour perdre du poids et cela a été une vraie réussite pour elle! Les premières semaines bien-sûr c'est un peu difficile mais après elle s'y est faite et la
transformation a été très réussie! Elle se sent comment dire... plus légère! Et vivante! ça a été le début d'autres transformations dans sa vie professionnelle et personnelle, une façon d'aller de
l'avant!
Bon, il a fallu quand même qu'elle réapprenne à cuisiner autrement et à se remettre un peu au sport (du moins, faire au moins un peu de marche ou yoga ou aquagym, ce qui te plaît quoi), l'opération
ne fait pas tout!
Mais elle y est arrivée :-)
J'ai aussi des amies qui ont des kilos en trop et qui sont bien comme ça. C'est vraiment une histoire très personnelle. Toutefois, tu m'as l'air dans un super bon état d'esprit pour que l'opération
soit une réussite :-)
Bonne chance alors!

isabelle 08/02/2013 11:03

Bonjour,

J'aime besucoup ce que tu écris, avec beaucoup d'humour, très proche de ce que je ressens/reçois.
Tu sais très certainement ce que tu as à faire, et tes guides t'accompagnent...et pourtant...
je ne poste quasiment jamais de messages sur des blogs, mais j'ai envie de te parler d'une e mes découvertes récentes: le travail avec les dévas, au niveau physique, selon Machaelle Wright, à
Perelandra. Il s'agit de se qu'ils appellent le protocole MAP. El fait, c'est un travail en connexion avec le déva de la guérison, Pan, une équipe médicale subtile et ton moi supérieur. Ils peuvent
agie à tous les niveaux de notre être, et aussi accompagner des rdv médicaux, opérations, etc...
En tout cas, j'ai trouvé ça passionnant, même si je ne doute pas que tu auras ta "dream team" avec toi le jour J.
merci pour ce que tu fais/dis/écrit...

Gratitude...

James Colpin 08/02/2013 10:04

4 ans....et cela fait 3 ans que tu m'as mis sur la voie de l'éveil et de la spiritualité... mes taux vibratoires aussi explosent et je n'ose même plus en parler lorsqu'ils pètent les plafonds, lol
!! J'ai appris très vite avec mes anges et mes guides à faire attention à mon corps et encore plus cette année où je me remets au sport pour une "remise en forme", il n'y a pas de hasard. Bon, en
plus le mien il a presque 50 ans....faut qu'il passe encore le contrôle technique, lol !!! Un gros choc psychologique en début d'année et vlan, le mental en prend un coup, le corps aussi, obligé
d'aller chez le médecin qui ne m'avait vu que l'an dernier pour une broutille...... Je te lis et à chaque fois je me reconnaît tout ou partie... un moyen pour moi de savoir que je ne m'écarte pas
de la voie....de lumière.

Il me tarde de lire ton livre,Alice et prends soin de toi. Il y a peu je suis tombé sur ce magnifique texte de Charlie Chaplin : Le jour où je me suis vraiment aimé; à lire. Nous nous sommes
incarnés dans ce corps, ce monde, cette matrice, en pleine conscience nous avons fait ce choix, c'est pour expérimenter de nouvelles choses. N'oublions pas de les vivre.

Je t'aime gros comme ça ( ) et plus encore.
Franck

anne 06/02/2013 11:51

chère Alice,

bienvenue dans le monde naturothérapique!!lol ça fait quelques mois que je suis aussi tombée dedans et ne jure plus que par ça!
C'est la saison des check-up en ce moment j'ai l'impression(enfin moi suis obligée jpars au canada dans 4 mois)!Les énergies nous poussent à régénérer nos corps pour repartir du meilleur pied!et je
t'envoie mes bonnes pensées pour ton opération ...et tes régénérances du coup!!ça va aller ;)
bise

So&So 05/02/2013 22:57

Fais ce que tu crois être le mieux pour toi et c'est tout :-) tu t'écoutes, tes guides t'envoient des signes alors tu prends et tu fais avec...Moi je dis vas-y fais la car c'est ton idée ou celle
de tes guides, peu importe...tu es la mieux placée pour savoir qui tu es vraiment et de quoi tu as vraiment besoin, si ça peut aider à changer ou ameliorer ta vie Go Go Go ...Bonnes bises

LauraL 05/02/2013 11:41

Bonjour Alice. Si tu le souhaite, je veux bien te transmettre un peu de reiki, pour "renforcer" ton corps? Je serai heureuse de le faire. :) Bonne journée

Daniel 05/02/2013 01:53

Franchement, si VRAIMENT tu n'en avais plus besoin de ces kilos, tu ne crois pas qu'ils finiraient par s'éclipser? Bon, mais après tout tu as peut-être BESOIN del'opération, je veux dire le désir
intérieur de créer cette expérience, et ce sera cze qui a voulu être expérimenté.Qu'est ce qui se démontre dans tout ça? Il est vrai que sur cette apparence terrestre nous sommes très doué pour
nous torturer d'une façon ou d'une autre, ça fait partie du jeu de l'illusion. Alors tout est bien, puisque nous sommes chacun les auteurs de tout ce que nous expérimentons. Nous oublions presque
toujours d'en rire, ça nous libèrerait plutôt bien! Il nous reste simplement à débroussailler u peu le terrain pour rendre le jeu moins embrouillé! Et bonne inspiration!

penelope 04/02/2013 22:11

j'adooooooore ne pas me sentir seule le long du chemin. depuis un an, reprise drastique de mon poids, alimentation sans pain et avec le moins de gluten possible. yoga, solo ou en stage une fois par
mois, natation, encore aléatoire, mais j'ai trouvé un bon créneau, le dimanche en fin de matinée, après le brunch. et surtout, un projet maison tout neuf de ce soir, qui va me faire remuer mes
fesses et mes bras grassouillet au potager, à la tapisserie, cassage de murs, carrelage et autres bidouilles de dingues, qui promettent un sacré été de travaux, donc de biscottaux .....
et de la tisane au gingembre, de la menthe poivrée, des herbes encore et encore plus,
youpiiiiiiiiii c'est parti pour "l'aimage" de soi.

Carole 04/02/2013 19:35

Coucou,
C'est vrai, il faut prendre soin de son corps, et savoir être à l'écoute de ce qu'il dit.
Je me permets de raconter un petit peu mon vécu, car me concernant, ce n'est pas vraiment le même cas de figure. Depuis toute petite, mon corps hurle que quelque chose ne va pas et c'est seulement
depuis quelque mois qu'on m'a enfin fait savoir le pourquoi du comment de la chose.
J'ai passé bcp de temps dans des cabinets, à tester toute sorte de traitements et aussi de m'entendre dire : "vous souffrez d'une dermatite atopique : ça ne se guérit pas, la seule chose que l'on
peut faire, c'est essayer d'améliorer votre quotidien..." Youpi, super, tralala...
Au début, j'ai accepté ce diagnostic... après tout, je peux avoir un boulot, faire plein de choses... certes, je ne sais pas quelle tronche j'aurai demain, mais bon, ça on s'en fout... (enfin...)
Mais au fur et à mesure du temps, mon petit côté rebelle (mais pas de trop) n'acceptait plus cet état de fait. Il y a seulement quelques mois, j'ai eu confirmation que mes problèmes de santé était
juste le reflet de tout ce que j'ai pu enfouir au fil des années, et ce depuis ma plus tendre enfance. J'ai utilisé cet eczéma comme bouclier pendant longtemps. Ça m'a aussi permis d'en prendre
plein la gueule et de ne pas avoir le même regard que beaucoup ont, malheureusement, sur les personnes "hors norme". Mais aujourd'hui, je n'en veux plus, c'est finalement une prison et j'étouffe
dedans. J'ai commencer à travailler sur moi il y a un peu moins de deux ans, car j'avais tendance à être trop dans le cérébral. Et comme apparemment, j'ai du assez bien travailler, j'étais prête à
entendre la suite... Aujourd'hui, je dois travailler sur la colère.... que j'aime bien planquer tout au fond... je me permets de citer ce qui m'a été dit : "Coupe tous les liens de souffrance de
ton enfance. Coupe tous les liens de colère de ta vie présente. Personne n'entend ta colère, elle se retourne contre toi avec cet eczéma" Bon, ok : ça c'est dit ! Voilà où j'en suis aujourd'hui :
me libérer de ce gros tas de trucs pas jolis qui encombre mon esprit et mon corps ! Et puis, bizarrement, je me retrouve à 400 kms de ma famille... et pour couronner le tout, ils ont mis une sacrée
carotte au bout, pour être sûrs que je bosse... p'tits malins... ;)

Jenny 04/02/2013 17:16

Bravo pour cet article Alice!
Je trouve ça très courageux de dévoiler publiquement les complexes qui ont fait de toi ce que tu es aujourd'hui, et d'autre part, de te remettre en question pour être en accord avec toi-même. Moi
je te trouve très belle, même avec tes kilos parce que tu as ce petit truc en plus ;-)!!!
Bises à toi!

Laurence 04/02/2013 16:50

Superbe texte Alice....
Que c'est bon de prendre conscience de son corps...
Je pense que nous sommes quelques uns dans cet optique, en ce moment...
C'est mignon, j'ai eu une conversation, avec ma meilleure amie ici à propos de cela... "prendre soin de soi", s'occuper de son corps....
Plein de bisous de Courage Alice et prends soin de toi ♥

Tikwata 04/02/2013 16:37

Coucou Alice,
Je crois que tu es prête pour passer au yoga !! Ce fut une vraie révélation pour moi. Une manière d'être reconnaissante envers mon corps qui me supporte depuis un paquet d'années sans trop se
plaindre finalement. Une manière de m'accorder du temps, rien qu'à moi et à mon corps, dans le moment présent, sans aucun souci de performance, que pour me faire du bien et remercier mon corps de
sa fidélité.

Agnès 04/02/2013 16:01

Pas de hasard bien sûr que tu parles de çà aujourd'hui, Alice!
Je me trouve bien fatiguée, certes, j'ai eu bébé n°3 il y a 10 mois et j'ai 39 ans. Mais mon corps se rappelle à moi aussi!
Candidose dans la bouche, perte du goût (!), de moins en moins envie de me bouger le (gros) derrière!
Alors je vais commencer par aller revoir ma naturopathe et il va bien falloir que j'accepte de manger différemment, car même si je ne me gave pas de nutella, certaines choses me sont forcément
nocives!
Oui, il va bien falloir qu'on en prenne conscience de ce corps et qu'on le chouchoutte un peu! Et puis, si ça peut permettre de ne pas se trainer des merdouilles dans une autre vie, ça sera
toujorus çà de pris! ;)

Aline 04/02/2013 15:15

*Mode chieuse ON*
Maieeuuhh non, ne fais pas d'opératiooonnn!! u___u Si tu acceptais vraiment ton corps, tu te ficherais de tes kilos en trop donc pas d'opération; si tu n'avais plus besoin de ce Maître alors
celui-ci serait parti de lui-même sans que t'aies à le chasser... comme une maladie qui part quand elle a fini de délivrer son message, tiens, tu le disais d'ailleurs à propos de ta clairsentience,
quand tu dis le message, hop, le symptôme se barre.
Donc, quand ton surpoids aura fini de te blablater (même si ça dure depuis plusieurs années), ben il aura fini de se barrer! xD
C'est pô bien de raccrocher aux nez des gens (maladies), tu sais xD.

Bon, on n'a ptet pas le même point de vue, mais je suis une grande adepte des maladies à signification métaphysique, si une maladie est là, c'est parce qu'il y a un truc à comprendre, un
comportement à changer etc. Et que si on la guérit uniquement par voie médicamenteuse-opération sans se changer de l'intérieur, la maladie finira par revenir tôt ou tard!
Bref, tu fais comme tu le sens bien entendu, j'espère juste que ça ne reviendra pas. ^^'
*Mode chieuse OFF*

Au fait, dans le livre de Lise Bourbeau - les 5 blessures intérieures, il y a un chapitre qui corresponde aux personne en surpoids et d'après les dessins, tu corresponds à la blessure
d'humiliation:
http://le-voyage-de-mona.com/prendre-sa-vie-en-main/la-blessure-dhumiliation-et-le-masque-de-masochiste

Tu peux le lire quand tu as un peu de temps et voir si ça te correspond. =)

Bref, sinon, grâce à ton article, je crois peut-être pouvoir donner un nom sur le fait que j'ai toujours des symptômes après avoir fait un tirage de tarot sur une personne, dépendant des gens, ça
va de l'insomnie, à des ballonnements, des nausées, etc... Cela pourrait être de la médiumnité clairsentience?

Je me protège toujours lors des tirages mais apparemment, ça ne suffit pas >

Alice Kara Medium 04/02/2013 16:57



Coucou, avant, j'avais besoin de ces kilos oui, mais je n'en ai plus besoin aujourd'hui, ils ont fait tout ce qu'ils avaient à faire en moi, et si les guides me conseillent cette opération, je
les écoute, ils m'ont prouvé qu'ils ont toujours raison !


Et puis, si je ne dois pas la faire, je ne la ferais pas, il y aura des obstacles etc, je n'ai absolument pas de souci à accepter si je dois la faire ou non, l'Univers décide ! Je suis la mieux
placée pour le savoir ! lol


C'est en tout cas une piste que je dois suivre, ordonnée et "prescrite" par l'Univers, je la suis ! Ce n'est pas comme si je décidais de quoi que ce soit après tout, le libre arbitre n'est qu'une
illusion :)


Pour te protéger, il n'y a rien à faire, si ce n'est t'occuper de toi plus encore ! 


Bises



lore 04/02/2013 14:59

au oui, en ce moment je fais que ça, boire des tisanes.. et j'adore ça :)

Cha 04/02/2013 14:19

"Aime ton corps,
uses-en de toutes les façons que tu peux...
n'aies pas peur de lui,
ou de ce que les gens en pensent,
il est le meilleur instrument que tu possèdes."
Baz Luhrmann.

L'une de mes devises !

Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !