Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 Jun

Le package Alice Kara.

Publié par Alice Kara Medium  - Catégories :  #Tribulations...

DSL110531-213.jpg

 

Bonjour mes anges !!!

 

Vous l'avez compris, le truc du moment c'est d'apprendre à se connaître soi même. 

Pas un simili ou un erzatz de soi même. Le vrai de vrai soi même. 

Sans toutes les constructions mentales que l'on a échafaudées. Sans toute la (bien souvent fausse) représentation que l'on a de soi. Sans jugement. Car le jugement de soi est le pire des jugements qui existe. 

Comme pour toutes les personnes que l'on rencontre, on tente de se faire une idée, plus ou moins vague d'à qui nous avons à faire. 

Nous faisons pareil pour nous. 

En ce moment, le vortex 2012 nous ramène à l'Être. 

Mais sans parler d'éveil (pour une fois lol) pour le moment, il s'agit de savoir quelle personne nous sommes. 

Quelle est cette personne que je suis et qui évolue dans la matière ? Quel rôle suis-je venu jouer ? 

Nous devenons petit à petit "Observateurs de nous même". 

Sur la route de l'éveil, on cherche à se débarrasser de sa personnalité, pour l'adapter ou je ne sais quoi à une "personnalité digne d'être spirituelle" (erreur, grosse erreur lol) au lieu de l'observer simplement. 

On ne peut se débarrasser de quelque chose que l'on ne connait pas où que l'on a même jamais remarqué. 

 

En lisant le dernier tome de la quadrilogie de l'Héritage (Eragon) j'ai noté un truc qui est très bien imagé. 

Je vous la fait courte (lol pour une fois vous m'direz :p).

Le héro (Eragon) pour vaincre son ennemi juré doit trouver son "véritable nom en ancien langage". L'ancien langage lui donne accès à la magie, et cette magie, avec "son véritable nom en ancien langage" lui octroie le total contrôle de lui même. En gros, c'est ça. lol

Il doit donc chercher (à grands coups d'introspection intérieure) qui il est vraiment. Dans ses qualités, dans ses défauts, le tout en étant vrai et en tentant d'être le plus proche possible de "ce qu'il Est" niveau personnalité. 

Il farfouille donc à l'intérieur de lui même. S'attarde sur tous ses comportements, ceux qui lui plaisent, et qui flattent son égo, et aussi sur ceux qui lui plaisent moins mais qui constituent tout autant ce qu'il est, que le reste. 

Il finit par trouver "son véritable nom en ancien langage". Ce nom lui colle à la peau. Il ne le donne pas, mais l'auteur précise que ce nom contient en quelques mots, tout ce qu'Eragon représente, et est au plus profond de lui. 

Spoiler : Il fracasse la face du méchant à la fin. lol (Ouais bon, ça, pas besoin d'être médium pour le piger dès le premier tome... lol)

 

Ce qui est intéressant là dedans, c'est le fond. 

Nous sommes tous en train de découvrir qui nous sommes, et cela implique d'être vrai avec soi. 

 

Je disais y'a quelques jours sur facebook, qu'en ce moment je découvre tellement de choses sur moi et ma personnalité, que j'ai l'impression de faire une enquête anthropologique, dont l'unique cobaye serait moi même. 

 

Cela image plutôt bien mon humeur du moment. 

 

J'essaye de voir "tout ce qui fait que je suis moi" et j'observe ce que cela réveille en moi. 

 

Ainsi j'explore absolument toutes les facettes de ma personnalité. Des plus sympas aux plus sombres. (Nous avons tous un côté sombre, le côté obscur de la force, et le bright side, le côté lumineux lol)

 

Il y a des trucs que je découvre que j'aime bien, et d'autres qui me font "tiquer". Parce qu'ils s'éloignent de "ce que j'aimerais être". Mais je fait un grand travail d'acceptation, sans jugement. 

Des petits travers que j'aurais tendance à refouler dans un coin d'inconscient, parce que je me refuse de les accepter ou de les voir. Parce qu'ils me plaisent moins que le reste, voir pas du tout. 

 

Mais être vrai, c'est avoir la capacité de tout balancer dans le conscient. Sans artifice. Sans plus aucun refoulement. 

Balayer tous nos mécanismes de défense. Comme on pourrait le dire en psychologie (des relents de mes études universitaires lol).

 

Ainsi, je vous propose un petit exercice mes anges. 

Je vais vous faire part de mes découvertes. J'ai toujours été vraie avec vous, y'a pas de raison que ça change. 

Je vous donne accès à "ce que je suis", à toute ma personnalité. (Heureusement que ça marche pas comme dans le bouquin, sinon vous pourriez me contrôler ! ahaha !)

 

Vous connaissez déjà pas mal de moi. Je ne vais donc pas tout répéter. Je vais vous donner les choses qui me semblent importantes à partager avec vous, pour certaines, que j'ai découvertes il n'y a pas longtemps, et vous pourrez, si vous le souhaitez et si vous "osez" (lol), faire le même exercice dans les commentaires. 

 

Comme j'ai du mal à faire fonctionner mon égo, dans un sens ou dans l'autre, je vais m'étaler certainement plus sur mes "petits travers" lol

 

Let's go ! (dans le désordre le plus total, méa culpa lol)

 

- Je suis une râleuse. Je râle tout le temps. Si je ne râle pas, c'est que je suis à l'article de la mort en fait. Je râle avant de répondre à mes mails, quand le téléphone sonne, quand il sonne pas... Tout le temps. Je n'ai absolument aucune idée de pourquoi je râle, j'en ai même pas envie, mais je râle quand même. Et au final, râler ne me sert à rien, parce qu'une fois que j'ai fait mon caca nerveux qui dure même pas 2 secondes et demi, je finis toujours par avoir le sourire et la banane à tout ce qui arrive dans ma vie. On en arrive donc suite à ça au point deux. 

- Je râle délibérément, alors que je sais que ça ne sert à rien, et que ça n'a pas de sens. Je fais donc quelque chose qui n'a pas de sens, sans pouvoir m'empêcher de le faire. On pourrait presque dire que c'est un trouble obsessionnel compulsif de râlage... lol

- Je suis honnête. Pas un peu. Trop. Une extrémiste de l'honnêteté. Tout ce qui passe dans mon cerveau je le dis. Quitte à en dire trop. (Imaginez ce que ça donne quand je drague... Faudrait me clouer le bec... Mission impossible pour le commun des mortels, y'a qu'Obiwan ou Raymond qui y arrivent. lol)

Les mots sortent de ma bouche plus vite qu'ils ne sont analysés par mon cerveau. Avant je n'étais pas comme ça, je tournais ma langue 14 fois dans ma bouche avant de parler. Là, ça sort avant même que j'ai pu intervenir avec mon mental. Peu importe ce qui sort, ça sort, et faut se débrouiller avec ça. 

- Je n'ai absolument aucun contrôle. 

Ce qu'il faut savoir, c'est que mon cerveau est analytique. Il analyse tout. C'est mon petit côté "QI élevé" qui fait ça. J'analyse tous les facteurs, tels qu'ils sont perçus par mon cerveau bizarre, de façon presque mathématique, et hop, je sors mon résultat d'équation. Et j'ai forcément raison. (Sauf quand j'ai tord...)

Quand il reste une inconnue sur mon équation, où que je ne comprend pas quelque chose, j'ai un petit tic à l'oeil droit. 

Si je ne trouve pas la réponse à une question qui m'est posée par exemple, même si j'ai beaucoup appris à lâcher prise (faut voir toutes les questions qui me sont posées par mes lecteurs à longueur de journée en même temps ! lol) cela me laisse un petit goût d'inachevé. 

Mon oeil droit va se mettre à frétiller. Et me donner un air con. (C'est drôle en fait ça lol)

J'ai ce même oeil qui frétille quand j'ai un trou de mémoire. (Tout le temps en fait lol)

Et ça c'est énervant. C'est un signe extérieur de détresse intérieure. lol

 

- Vu que mon cerveau agit tout seul de manière analytique, je vais faire souvent des monologues (qui avant étaient intérieurs exclusivement) avec moi même, mais maintenant, c'est devant les gens. (ça se voit dans mes articles... lol)

Je vais dévelloper toutes mes perceptions et toutes mes pensées, quelles qu'elles soient. Celles qui sont supposées être "partageables" et celles qui le sont moins. 

Un exemple. Hier, en consultation, pour décrire une future rencontre à ma consultante, je suis partie dans les méandres d'explications de l'effet des phéromones sur l'hypophyse. En fait, ça on s'en fout, mais comme c'est passé par mon cerveau (et il passe un sacré paquet de trucs dans mon cerveau lol) j'ai tout déballé. Jusqu'à parler de "coït". Comme un sorte de manuel des relations sentimentales, sans tout l'aspect "mignon de la chose" mais plus sur l'unique plan physiologique. Je ne me souviens même plus de ce que j'ai dit, mais je me souviens de la réaction de ma cliente, qui n'a rien compris du tout à mon approche physiologique de la chose. (Il devait pourtant y avoir une raison à ça, mais (tic de l'oeil droit) je ne la connais pas encore. lol)

Les choses sortent de ma bouche sans aucune émotion. 

Autre exemple, en consultation aussi, qui date... "Si votre conjoint vous dit qu'il a besoin d'espace, c'est plus dans le sens où il aimerait s'envoyer en l'air avec une femme qui s'appellerait Ariane comme la fusée". 

Pas de filtre, c'est sorti tel quel. Cela ne se dit pas ce genre de choses. On est d'accord là dessus, mais je n'ai pas pu le contrôler. Humpf ! (Des fois, je me sauve la vie en accusant Martin... Mais personne me croit... pareil que là aussi, j'ai un tic ou quelque chose, qui se voit beaucoup. Tsss !)

 

- Je suis méga fidèle. En amitié, en amour etc... Preuve en est, j'ai refilé mon coeur à une nana avec qui il ne s'est rien passé pendant 16 ans, sans jamais m'attacher à personne d'autre. Avec toute la culpabilité qui s'est imposée à moi dès que j'ai tenté des relations "in real". Et je n'ai (tic de l'oeil droit) aucune idée de pourquoi je suis comme ça. Et le fait que je sois libérée de cette "emprise" sur moi que j'avais donnée à Grand A aujourd'hui, c'est un réel soulagement !

Dans le travail aussi. Quand je dis "Oui" à quelqu'un, je ne reviens pas dessus et à moins qu'on me fasse une sacrée connerie, je reste. 

 

- Quand j'aime, j'aime vraiment, j'aime pas un peu, j'aime totalement. Je donne tout. 

- Par contre, une fois que je suis détachée, c'est définitif. (On s'entend, j'aime toujours mais de loin quoi lol) Et ceux qui ont tenté de revenir, se sont pris une tatane, ou une sacrée tirade d'explications qu'ils n'avaient pas envie d'entendre. (Vous connaissez tous mon petit côté Hulk. mouahaha !)

- J'ai des limites. Elles sont trèèèèèès loin, là où les gens d'ordinaire disent "1 fois ça va, à la troisième je mord". Moi je mord peut être à la dixième, mais je mord très fort. (Faut surtout pas être à côté lol)

 

- Je suis très naïve. Je donne très facilement mon amitié à quelqu'un. Sans réfléchir là non plus, j'ai la fâcheuse tendance à ne pas m'écouter. Ce qui est totalement en contradiction avec mon métier si on y réfléchit deux secondes... (tic de l'oeil droit lol) 

Je m'ouvre donc très facilement à n'importe qui. Et ça c'est grutissime ! Mais ça fait parti de moi. Donc c'est pas grave, j'accepte. Je pense, mais sans certitude que cela vient de mon besoin de trouver des repères, des gens à qui me fier. 

 

- Quand je dis quelque chose, je le fais toujours, même si ça prend du temps. Pour moi une promesse, c'est sacré. 

 

- Je chouine quand je suis malade. Un vrai bébé. Je ne chouine pas quand je suis très malade. Si j'ai vraiment beaucoup mal, vous ne verrez rien. Je crée un "masque de la douleur" et rien ne peut se percevoir. Par contre, un petit bobo de rien du tout et je vais chouiner comme une larve. Surtout si j'ai des microbes en dedans de moi, genre un petit rhume. C'est pour ça que ma mère m'appelle Caliméro. J'en rajoute des tonnes, pour grappiller des câlins et du chocolat chaud. Je me crois vraiment à deux doigts de mourir, je demande aux voisins du dessus de venir me chercher, et mon seul sujet de conversation devient "je suis fiou, je suis molle, trucidez moi". Si vous avez compris mon mode de fonctionnement, vous saurez que si je chouine, c'est qu'en fait, ça va. Faut faire comme Poulet, ou ma mère, faut faire semblant de m'écouter, me mettre devant le seigneur des anneaux version longue et me laisser moisir, en m'apportant du chocolat chaud de temps en temps. Comme ça, vous serez tranquille. Si je dis rien du tout et que vous avez l'impression que mon visage est figé, là il faut m'amener d'urgence à l'hôpital, parce que je ne le demanderais pas de peur de vous déranger. Saisissez la subtilité totalement débile de mon mode de fonctionnement. (tic de l'oeil droit)

 

- Je marche au feeling. Cependant, j'ai encore du mal avec certaines conventions sociales. J'ai appris avec le temps comment se comporter "normalement" en société, mais y'a des ratés. En voulant bien faire, je deviens maladroite. (les criss de monologues qui n'ont de sens que pour moi, c'est ma spécialité, je l'ai dit plus haut...) 

Quand une amie vient chez moi et ne va pas bien, je suis comme Sheldon Cooper (De la série the Big Bang Theory, je suis tellement pareille que lui sur certains trucs que c'est flippant lol) ma première pensée, ça va être de vous offrir une boisson chaude, et juste après je vais vous tendre ma "snif box" (une boite de mouchoirs offerte par une lectrice) après ça, je vais vous tapoter un peu en disant "ça va aller". J'écoute, j'interviens peu, mais juste, en général. 

Si je suis en mode "connectée" vous allez avoir droit à une analyse en bonne et due forme de la situation même si elle ne vous plait pas. Et Wilson ou Obiwan vont vous en mettre plein la tête. Mais j'essaye d'éviter, parce que ça ne se fait pas selon les "conventions sociales". Il faut être gentil et enrober ce qu'on dit. Les voisins du dessus l'oublient souvent, et donc, moi aussi. 

C'est un peu le souci de beaucoup de gens "trop connectés". On a du mal à s'adapter aux choses terrestres. Les conventions sociales en sont un des exemples, mais il y en a plein. (Remplir des documents... Faire la cuisine, marcher sans se prendre le mur... Etc.) On plane à 10 000 et il est difficile de faire comme tous les gens "normaux" qui ne planent pas. 

Bizarrement, au Québec, je suis beaucoup plus adaptée à "la matière" je l'ai remarqué. (Tic de l'oeil droit)

 

- Si vous attendez des choses de moi, je vais faire tout le contraire. Pas délibérément. C'est juste comme ça. Si j'agis de façon prévisible, c'est l'Univers qui veut vous faire plaisir. 

 

- Faire des free hugs au départ, ce n'était pas naturel. J'ai beaucoup de respect pour les gens et j'ai toujours peur de paraître trop intrusive. Du coup, j'ai appris très jeune à limiter les contacts physiques. Maintenant, j'aime bien faire des câlins et j'aime encore plus quand on m'en réclame !    

 

- Je vis dans le moment présent. J'ai du mal à organiser, à me projeter dans le temps, ou alors seulement à quelques semaines, et encore. Quelques jours, c'est mieux. c'est pour ça que j'ai autant d'attente pour mes consultations, que je prend toujours mes billets d'avion ou de train au dernier moment. C'est quasiment impossible pour moi d'essayer d'organiser, il me faut dépenser une énergie titanesque. On dirait que les données ne rentrent pas dans mon cerveau et ne veulent pas se poser sur mon agenda. (tic de l'oeil droit).  

 

- Je vis tellement dans le moment présent, que si j'ai le malheur de dire "je ferais ça plus tard" c'est mort, je le ferais jamais. J'oublie. Comme cette pensée intervient malencontreusement à chaque fois que je pense à appeler mes copines, bah je n'appelle jamais. Les gens pensent que je les oublie, ou que je fais la gueule, mais non, c'est pas ça du tout, mon cerveau a juste filtré en dehors de mon moment présent la donnée "APPELER" Si j'appelle, c'est que vous avez envoyé 10 textos mentaux dans mon cerveau et que l'info est arrivée dans le conscient. Et... Surtout... Que je n'ai rien d'autre en cours dans mon cerveau sur le moment présent. Rien d'autre à part "Appeler machin". Si il y a la moindre chose qui s'incruste, j'appellerais pas. Même si c'est "J'ai faim", "J'ai soif", mon cerveau est incapable de retenir plus d'une donnée "matérielle", parce qu'il traite trop de données énergétiques à la fois, les choses matérielles passent à la trappe. J'oublie régulièrement de manger et de boire, ça fonctionne pareil. 

Je pense souvent aux gens que j'aime, mais je les appelle pas. Il faut vraiment un effort surhumain pour que j'organise dans ma tête la donnée "Appeler", ou "Envoyer email". Quand j'ai un appel important à passer, je suis obligée de mettre un bipper. Mais là encore, rien n'est garanti, le bipper passe souvent inaperçu. Entendu, aussi vite oublié. 

Je crois que je fonctionne beaucoup trop sur le mode télépathique, et que j'ai du oublier l'option "matière" dans un coin de moi même. Parce qu'à part une ou deux personnes, qui reçoivent mes textos mentaux, y'a pas grand monde qui arrive à comprendre pourquoi je n'appelle jamais. 

 

Pour ce qui est de comment je suis dans une relation sentimentale... Là aussi j'apprends plein de trucs en ce moment. Vous commencez à savoir que l'amour et les relations humaines sont un grand mystère pour moi. Je le formule de façon très analytique, une fois le côté anthropologique, physiologique etc. "téléchargé dans mon cerveau", j'ai les données qu'il faut pour m'expliquer à moi même le mode de fonctionnement humain. (à peu près lol).

Pour moi je fonctionne comme ça, on s'entend, pour les autres, ça coule tout seul de source, et je comprend tout. Pour moi, c'est différent lol

Du coup, je vous met depuis quelque temps à contribution sur facebook avec mes petits sondages, pour en apprendre un peu plus sur le fonctionnement humain. 

Cela réveille en moi un côté fifille très prononcé. (tic de l'oeil droit) 

Sister Céline se fout régulièrement de ma gueule pour ça, mais il parait que ça me rend "cute". ça m'humanise il parait... 

 

(En fait je râle en monologuant sur son facebook parce que j'attends un texto ou whatever... ce qui boucle la boucle, vu que ça rejoint le point numéro 1... Le râlage ! Quelle magnifique conclusion ! Mouahahaha !)

 

Voilà. 

Je ne sais pas si j'ai été bien claire, mais vous en savez un paquet sur moi maintenant et sur comment je fonctionne. C'est déjà pas mal. 

 

Je me doute que je vais encore découvrir tout un tas de trucs sur moi dans les prochains mois, et je l'espère, jusqu'à la fin de ma vie terrestre. Je ne suis sûrement pas le sujet le plus passionnant, et je ne m'étais jamais vraiment penchée sur moi comme ça, de cette façon, totalement détachée et sans peur du jugement des autres, et je me rend compte que j'aime bien. 

Wilson me dit souvent que "le meilleur terrain de jeu est en soi même". Cet exercice, si tant est qu'il soit fait sans égo et avec un grand détachement, le confirme !

 

A vous ! A vos analyses mes petits oumpas loumpas du développement personnel !

 

@ Bientôt quelque part mes anges ;)

 

Ps : Je vais parler un peu d'éveil là quand même, mais cet exercice est là avant tout pour accepter notre personnalité, pour mieux pouvoir s'en débarrasser après, j'dis ça j'dis rien :p

Commenter cet article

Katrin 25/06/2012 12:15

Hello, un psy m'a dit un jour que râler cela renvoyait au râle du mourant .... çà m'a fait arrêter net. Mais depuis ce psy m'a mis à la porte ... alors ça vaut ce que ça vaut !

Alice Kara Medium 26/06/2012 17:35



ça doit venir du fait que j'écoute à longueur de journée les râles des morts... Ou pas ;)



Stephanie 22/06/2012 11:58

Sorry, mais perso j'aime bien tes côtés sombres et ne les vois pas d'ailleurs comme étant sombres.
tu es très bien comme ça.
Ouai c'est chiant les gens qui râlent tout le temps... c'est vrai....mais ça semble être impulsif et ça ne dure pas donc je suppose que c'est supportable.
Pour ma part, je suis dans le travail de l'amour inconditionnel pour moi même, ne pas me juger, me dire que je mérite le bonheur.
J'ai 38 ans, l'analyse de mes côtés sombres comme beaux, je les
connais. J'en suis à la phase "aime toi", "ne te juge pas".... pas facile car je juge beaucoup. C'est un gros point noir chez moi.

A travers ton article, je me reconnais aussi un peu de part la spontanéité tout azimut, et ma crédulité. C'est drôle ça. Mais moi, j'aime ça chez les filles, ça les rend authentiques.

Bonne journée Alice
zoubizou

sareri 22/06/2012 06:16

bonjour alice
d abord , te dire que t est mega super jolie sur la photo , woahhhhhhhhhhhhhhhhhh!!!!!

alors pour moi raleuse non pas du tout c est assez avec mon comparse
par contre , j ai deux horribles defauts : rancuniere ( faut pas me chercher , car j estime etre trop trop gentille pour qu on me cherche alors du coup ma reaction est violente)
je suis courtaine( tres succeptible et ca m empoisonne la vie)
j ai d autres defauts mais pas aussi pointus,,,,mes qualites: on me dit tres voir trop gentille,un coeur plus grand que mon
M cinquante, je suis une boulemique de faiseuse de cadeaux, petits plaisirs , services et autres,,,,,,,
fidele , tres fidele en amour et amitie , mais je ne veux plus aimer jamais , ca fait trop mal alors de ce fait j ai une carapace qui est en fait un bouclier qui decouragerait un mort de m
approcher et ca pour l amour comme l amitie
je suis une grande tres grande solitaire et si le terme s appliquait aux femmes je serai une hermite
voila mes gros traits , a part ca tout va bien , j me soigne ,,,,lol,,,
bisous a toi , ,,,,,,,sonia

marie 21/06/2012 22:33

qui je suis?

->je suis vraie et sincère, je ne sais pas faire semblant, ce qui a ses avantages et inconvénients

->Mes peurs et mes manques ont encore tendance à prendre le contrôle de mes acts et de ma parole, genre faut pas que tu te trouves dans les parages si tu es la source de ma petite contrarieté du
moment et meme si tu n'en es pas la source d'ailleurs....mais j'en ait conscience et je me soigne!

->je suis exigeante avec moi, avec ceux que j'aime....je sais reconnaitre mes tords et ça a été source d'un gros travail du coup j'aimerais qu'ils en fasse autant.....

->j'aime profondément les gens, je les kiffe, ya un potentiel tellement grand à l'intérieur de chacun d'eux... même les plus sombre sont potentiellement source de lumière... et j'adore
farfouiller au fond d'eux pour en sortir le meilleur et rire de bon coeur ensemble.

-> je n'ai aucune patience, sous mes airs de carpe diem, je voudrais que tout arrive vite, là maintenant tout de suite avec en prime une grande facilité, vite la compréhension, vite le bonheur!
vite l'eveil! du coup j'oublie de faire l'expérience du maintenant

->j'ai accepter l'idée que tout était en perpetuel mouvement, il ne me reste plus qu'à accepter l'idée que je n'ai aucun contrôle sur ce mouvement.....grrrrr

->je me delecte dans le rien faire...dans le juste être...des ballades nature, des grass mat' jusqu'à être blindée de sommeil ça va parfois jusqu'à 15h, ce qui est en total inadéquation avec la
société et ses devoirs...

en fait je me dis que j'ai beaucoup grandit depuis un an ou deux et que le blog d'Alice Kara a apporter ses pierres à l'édifice et pour finir...

-> je suis une fan inconditionnée du blog d'Alice KARA

Alice Kara Medium 21/06/2012 22:44



Et je suis une fan inconditionnelle de mes fans ;)



kak's 21/06/2012 21:33

est ce que le signe astrologique y est pour quelques choses car je te rejoins sur certain points aussi dans le genre ralage, amitié donner facilement , pour ce qui est du coté francois pignon ca
m'est passé mais j'ais eu un moment ou je me cassais la gueule tous les 4 matins miss cake a la banane arretais pas de se foutre de moi ( enfin tu la connais hein :) ) meme mes gamins lol je me
rappel d'une fois j'emmenais mes fils au cinema et je sort de la voiture et je suis tombé comme ca pour rien et klayni qui me dis be maman fait attention voyons!!! baaaa en meme temps j'ai pas fais
expres sniffff bref je me soigne et je vais mieux ;). bisous doux

syntia 21/06/2012 21:29

waou j'ai retrouvé beaucoup de point commun avec moi hihihi
pour la râleuse c'est tout ça,pour l'honnête c'est pareille je crois que je l'ouvre trop et les personnes ce sente tout de suite agréssés non non je ne mort pas je donne juste mon point de vu sur
la situation, je n'arrive pas a garder tout pour moi, tout sort tout seul.
moi par contre je ne fait pas facilement confiance il me faut du temps je préfére dabord connaitre la personne et aprés mon amitiè et fidéle si je la donne mais gare a toi si tu perd ma confiance
dure dure a la retrouver sauf exeption.
Mes premiers ressentis sont souvent les bon et sa aide pour la plupart du temps.
pour les moments présent c'est la même que toi exactement pareille hihihi

voila quoi c'est marrant tout ce qu'ont peut ce trouver maintenant il manque plus qu'a trouver des personnes qui t'accepte tel que tu est j'ai déjà éssayer de changer mais sa ne fonctionne pas je
suis trop vrai pour ne pas tout dire ce qui me passe par la tête et sa ne plait pas a tout le monde mais c'est comme sa .
moi je dit souvent tu prend ou pas la chose mais au moins je t'ai dit ce que je ressenter a oui j'ai oublier je suis très rancunière même si ma petite voix me dit "aller arrête de bouder ce n'ai
rien " je ne l'écoute pas et la boude en retour lol
bisous a toi grande lumière et si tu veut vient me connaître un peu la porte est grande ouverte ;)

Laurence 21/06/2012 21:29

Je n'ai pas encore lu le livre...LOL

Hi Hi HI !!! Je me reconnais dans vos propos...
La raleuse, c'est moi...et j'en passe...

Merci ALice ♥♥

Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !