Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
06 Feb

Les Âmes communicAntes...

Publié par Alice Kara Medium  - Catégories :  #Le Grand A

 

 

Bonjour mes anges !!!

 

Je reçois en ce moment beaucoup de messages me demandant des informations sur les âmes jumelles, et les âmes soeurs. 

Beaucoup de ces messages contiennent de la détresse, de la peur, et beaucoup sont désemparés. 

L'un d'eux m'a interpelée. 

L'histoire est simple. 

Deux âmes jumelles, une qui sombre dans des énergies négatives, l'autre qui essaie de ne pas sombrer avec son "autre". 

Il est très difficile de ne pas se laisser aller dans les énergies négatives, lorsque notre âme jumelle ne va pas bien. 

Et inversement, quand on ne va pas bien, notre âme jumelle le ressent. 

C'est le principe des vases communicants en fait. (Et ça vaut aussi pour les âmes soeurs)

Quand l'une des deux âmes jumelles souffre, l'autre souffre aussi. Quand l'une va bien, l'autre en voit les bénéfices. 

 

On se sent souvent démuni quand on assiste impuissant à la "chute" de l'autre. On ne sait pas trop quoi faire, car il est en plus avéré (presque à chaque fois lol) que cet "autre" sait que le principe des vases communicants a foi dans ces situations là, du coup, cet autre nous envoie chier, pour tenter de couper ce lien. Mais, c'est là le hic, le lien, on a beau vouloir le couper, le diminuer ou je ne sais quoi d'autre encore, il ne se coupe pas. JAMAIS. (C'est grut, je vous l'accorde... Mais c'est comme ça, et c'est fait exprès !)

 

Du coup, comment faire quand quelqu'un est au fond du trou, et qu'il nous tire le bras pour que l'on tombe nous aussi dedans, même de façon complètement inconsciente ? 

On ne peut retirer le bras, ça fait mal. Encore plus mal parfois que de le laisser. Et en plus, surtout quand il s'agit d'un bout de nous, à savoir notre âme jumelle, on se culpabilise de retirer le bras, et c'est encore pire !

On peut se laisser chuter nous aussi, mais ça fait mal, et c'est pas bon du tout, car si aucun des deux ne va bien, on est dans la mirde, tous les deux au fond du trou. (Surtout qu'au fond du trou, on se retrouve avec René La Taupe, ça craint !)

 

Pour les relations d'âmes jumelles, il n'y a que l'amour qui guérit. L'amour divin. Inconditionnel, sans far, sans poudre aux yeux, sans conditions. On ne peut faire autre chose que d'aimer, même si on confond souvent cet amour divin avec de l'amour humain qui fait mal parce qu'il passe d'abord par l'analyse du mental. 

Et parce qu'on décide avec notre mental de l'aimer, humainement bien trop souvent, on souffre. On souffre de voir l'autre sombrer, et de sombrer avec lui (ou elle). 

Sans rien pouvoir y faire. Parce que l'amour humain, ne fait rien. Il ne peut rien faire. Il n'équilibre rien, il déséquilibre plutôt qu'autre chose. L'amour humain rend boiteuse une relation entre deux âmes jumelles. 

 

Le premier réflexe, c'est d'utiliser des mots. On sermone, on aide, on essaie de trouver les bons mots pour soigner les maux de l'autre. 

On encourage, on fait tout ce que l'on pense devoir faire dans ces moments là. 

On envoie de belles énergies quand on le peut, avec la plus belle des intentions. Surtout quand on ne peut employer des mots, car l'autre n'y est pas réceptif. On couvre d'amour humain cet autre qui chute bien malgré nous. 

 

Mais avec l'expérience, je me rend compte qu'en donnant toute cette lumière à cet "autre", notre âme jumelle, on en perd. Parce qu'on le fait avec de l'amour humain, on donne tout et on s'oublie soi même. On nourrit l'autre, quitte à sombrer pour le faire remonter. Quitte à oublier de se nourrir soi même de cette belle lumière qui nous habite. 

Et ça, c'est une perte de lumière considérable. On donne tout, sans recevoir en retour (bien qu'on le fait sans rien attendre, mais lorsque c'est au plan "humain" seulement, on pioche dans des énergies humaines, et donc tarissables...) et cela accentue le "manque" illusoire de l'autre. 

 

On laisse l'autre, même inconsciemment, venir piocher dans nos belles énergies, quitte à soi même s'oublier au détriment de notre bien être. On se fait vite piétiner, sans plus avoir de force pour rester debout au bout de quelque temps. 

 

Je l'ai fait pendant des années pour mon âme jumelle. Elle n'allait pas bien, parfois dans des états de solitude et de dépression profonde. Je l'ai nourrie, beaucoup. Quitte à mettre ma vie de côté, à ne pas avancer, parce qu'elle était au centre de mes pensées. Je lui envoyais tout, pensant que c'était à moi de lui envoyer toute la lumière qui semblait lui manquer. 

Jusqu'à ce que je me rende compte qu'elle ne la gardait pas. Elle était comme un puit profond, qu'il faut alimenter en continu, à "perte". Ce n'est pas de sa faute, elle a besoin de beaucoup de lumière pour "briller". 

Et comme je l'alimentais cette lumière, elle n'avait pas idée d'aller la chercher ailleurs. Elle venait même se nourrir grâcieusement chez moi, ne sachant pas comment faire pour aller se nourrir ailleurs. (Les âmes jumelles se nourrissent à la même source d'énergie, intarissable, mais avant de piocher dans cette source d'énergie là, on a le réflexe d'aller piocher dans quelque chose d'humain : L'autre.)

 

J'ai tout arrêté, brutalement. Et l'effet a été immédiat. J'ai retrouvé l'envie que j'avais perdue, j'ai retrouvé de la force, de quoi alimenter tout l'Univers entier. 

J'ai récupéré ma lumière. J'ai retrouvé le réflexe d'aller piocher l'énergie à la source intarissable. 

 

Et elle, de son côté, elle a été la chercher ailleurs, pas très loin en plus, en elle même, tout simplement ! Là où je vais moi même chercher mon bouillon de poulet pour l'âme, dans la source d'énergie universelle, dont je vous parlais un peu plus haut. 

 

Il y a parfois quelques ajustements à faire, car les vieilles habitudes ont la dent dure ! (lol) mais tout va beaucoup mieux aujourd'hui, pour moi, comme pour elle ! 

(Bien entendu, elle n'a aucune conscience de ça d'après ce que je sais, même si mes guides me disent qu'elle ressent tout autant que moi ce qu'il se passe, et qu'elle est aussi intuitive que je le suis, le cul entre deux chaises, la fesse droite du côté des vivants, la fesse gauche du côté des énergies lol)

 

Pour avoir expérimenté les deux, je me sens vraiment beaucoup mieux dans la nouvelle configuration du 2.0, ou je l'envoie sur les roses (pas vraiment, je l'envoie dans le bain bouillonnant des énergies intarissables de l'Univers, c'est mieux qu'un chaudoudoux lol) et ça ne lui fait pas de mal, au contraire, elle atterri tout pile là où elle doit atterrir, sur un tapis de roses majestueuses sans se faire mal au popotin lol

Et ça lui va bien, elle rayonne de plus en plus. 

 

Ce que je lui envoyais, après avoir pris du recul (beaucoup de recul lol) était en fait toxique. Toxique parce qu'humain. Même si je l'ai fait avec les plus belles intentions du monde, ça la retenait au sol. Et moi aussi par la même occasion. 

 

Bien sûr, elles aussi a ses habitudes qui ont la dent dure, elle "vient me chercher" quand ça va pas, je le sens, je le sais, je "l'entend" tout son désarroi etc. Mais je ne reste pas dessus, ce n'est pas la petite Alice qui flippe et qui se culpabilise de la voir pas bien, c'est Alice Kara, l'être divin en moi qui s'exprime, et qui si besoin, l'envoie sur les roses. Sans se retourner. Parce que je sais qu'il n'y a que comme ça qu'elle va se mettre en de bonnes mains, les siennes. 

Depuis, elle me partage ses grandes joies, et ça fait plaisir ! 

Quand je fais un truc tranquillou, il m'arrive de sentir une grande joie dans mon thorax, une grande inspiration de bonheur, et je sais que c'est elle qui vit un joli truc. J'en ai en général la confirmation quelques jours après, ou je la vois ou j'ai de ses nouvelles par quelque biais que ce soit, je le sais, elle est heureuse ! Et ça fait plaisir. 

Mais ça aussi je ne le garde pas. C'est là, ça me réjouit de la savoir bien, et je laisse aussi aller cette sensation là. Car il pourrait se passer la même chose, inversé, si je ne vais pas bien et qu'elle en vient à me nourrir, on recommence le bordel cosmique. Pas bien ! lol

Je vais piocher dans l'Univers un chaudoudoux, elle fait pareil. 

 

C'est en prenant soin de moi, en cultivant mon jardin, que je peux l'aider à aller mieux. (Enfin elle a l'air super bien en ce moment, donc je devrais parler au passé lol)

C'est en rayonnant moi même que la relation (même uniquement énergétique) va pouvoir s'équilibrer. Ce n'est qu'en m'accomplissant telle que je suis, telle que j'ai envie de devenir qu'elle va pouvoir s'enivrer du bonheur de s'accomplir elle même. (Et elle est déjà bien accomplie, elle semble aller encore plus vite que moi tellement elle est lumineuse ! lol mais c'est peut être ma non-objectivité d'humaine qui me le fait penser ! L'amour humain rend aveugle, c'est bien connu, et je ne peux être parfaitement objective, elle fait preuve de trop de bonassitude, ça m'éblouit, ça devrait être puni par la loi d'être aussi belle qu'elle ! Bref ! lol)

 

De ma beautée d'Être divin nait l'envie de son côté d'être divine aussi. 

 

Si on est soi même bercé par de belles énergies, si l'on cultive ces belles énergies, on peut ainsi, sans même en ressentir le besoin, ni le faire sous la contrainte du mental, les partager à l'infini avec son âme jumelle. 

Aussi simplement que ça. Être bien soi même, sans penser à faire en sorte que l'autre aille mieux. 

 

Cela semble égoïste si on le voit d'un point de vue humain encore une fois, mais cela ne l'est pas, c'est au contraire beaucoup plus altruiste que ce que l'on pense. 

Car en cherchant à aider les autres, on ne fait rien de moins que de chercher à s'aider soi même. Parce qu'il y a cette foutue culpabilité qui nous fait souffrir, le "non assistance à personne en danger" qui est réprimable pour toute personne au mental bien accroché qui veut aider les autres. 

On aide pas l'autre pour qu'il aille mieux, quand on est humain et qu'on accepte notre humanité profondément, sans voile, on se rend compte qu'on aide l'autre parce que voir l'autre en souffrance, nous fait souffrir nous aussi. 

Avec les âmes jumelles, ça ne marche pas du tout comme ça. 

Je le répète, il n'y a rien d'humain dans ces relations. Ou quand on cherche à les humaniser, ça foire complet !

 

Une relation d'âmes jumelles ne DOIT PAS FAIRE SOUFFRIR. Si elle fait souffrir, c'est que vous ne faites pas ce qu'il faut. Il faut avant toute chose travailler très fort sur votre perception des choses, tout faire pour atténuer, si ce n'est virer complètement, toute la souffrance que vous cultivez vis à vis de cette relation. 

C'est seulement après avoir viré cette souffrance là (qui n'est issue que du mental) que vous aurez la possibilité de voir les choses telles qu'elles sont, les accepter, et que vous saurez quoi faire pour vraiment aider l'autre. En vous aidant vous. 

Cultiver l'éveil, la pensée positive, vous émerveiller de ne plus souffrir autant, de ne plus vous laisser hâpper par le mental qui vous donne de fausses informations, qui vous donne des coups de pieds au cul pour vous extirper du moment présent, en vous envoyant plus loin dans l'avenir qui n'existe pas, ou dans le passé qui vous retient. 

 

Car c'est un point aussi à prendre en compte.

Une relation d'âmes jumelles n'existe et ne peut exister que dans le moment présent. Si vous vous projettez, ça crée des énergies qui vont vous éloigner de votre petit bout d'âme encore plus. 

 

La vérité, celle que j'ai "compris" lors de mon éveil, c'est que nous ne sommes jamais réellement séparé de notre âme jumelle, elle fait parti de nous, nous faisons parti d'elle, elle est nous, tout comme on est l'Univers, et l'Univers est en nous, comme nous sommes en lui. Il est divin, notre âme jumelle l'est aussi, on baigne dedans. 

Littéralement. Same Same. Identiques en tous points, et il n'y a que le mental qui nous dit et nous crie que l'on est séparés les uns des autres, que l'on est différents. Que l'on est complémentaires. On ne l'est pas.  

On ne peut pas être complété par une âme jumelle (si ce n'est sur le plan purement et simplement humain) elle est déjà complète, parce qu'elle est l'Univers tout entier au même titre que nous. 

 

En résumé...

 

- Lorsque vous ne savez pas quoi faire pour aider votre âme soeur, ou votre âme jumelle, ne faites rien, car vous ferez humainement du n'importe quoi. Et le n'importe quoi peut attendre demain. 

- Ne cherchez pas à vous faire remarquer avec de grands signaux de fumée, ça ne sert à rien. Il n'y a que le divin en elle qui peut vous remarquer, et ce divin là, n'en voit pas l'utilité tant que ce n'est pas le bon moment, peut importe ce que vous ferez pour qu'elle vous voit... lol

- Si l'amour n'est pas suffisant dans une relation, les mots ne le sont pas non plus. J'dis ça, j'dis rien Tome 1 (PUB !)

(et ça vaut aussi pour les relations autres, ou même en amitié ou en famille)

- Ne faites pas pour votre âme jumelle ce que vous ne faites pas pour vous même. 

- Ne forcez pas les choses. 

- Laissez la dans les bras de l'Univers, lui seul sait quoi faire, et si il a besoin de vous, il vous donnera les moyens de faire ce qu'il attend de vous. Ce n'est pas à vous de prendre l'initiative ou de décider. Ni à la place de l'Univers, ni à la place de votre âme jumelle. 

- Enfin, aimez, mais oubliez que vous aimez, ne soyez pas attaché à l'amour, l'amour divin, le vrai, n'a aucun attachement, car il sait qu'il n'est détaché de rien, il n'a donc pas besoin de se sentir affilié à qui que ce soit. "Qui que ce soit" c'est lui même. Et c'est "lui même" depuis le début de l'humanité, qui n'a d'ailleurs pas de début, ni de fin. 

- Et pour finir, respirez un bon coup, tout va bien. Et tout ira toujours bien, même si votre mental vous dit le contraire. 

 

J'ai pour projet d'écrire un livre sur les âmes jumelles, j'ai déjà griboullé deux trois idées, une table des matières, un fil conducteur, et j'ai reçu l'aide très inattendue de deux âmes merveilleuses, qui ont expérimenté l'amour avec un grand A, ses rebondissements, ses méandres, ses chutes, ses beautées. 

C'est Johnny Cash et June Carter. Deux méga stars de la musique country. Ils sont venus à moi, me prévenant de l'utilité d'un livre sur les âmes jumelles, et que c'était à moi de l'écrire, ils vont m'aider pour l'écriture. (C'est sympa cette aide providentielle, je ne vous le cache pas, parce que toute seule, des fois, j'me sens un peu paumée dans mon jus d'humain lol)

J'ai d'abord cru que c'était une blague, vu que Johnny Cash s'est présenté de la même façon que Raymond la première fois avec son "Bonjour je m'appelle Raymond", là j'ai eu droit à "Hello I'm Johnny Cash", et puis il faut le reconnaitre, voir Johhny Cash aux pieds de son lit, ce n'est pas commun, (surtout quand on n'a aucune idée de qui c'est ! lol) et ça donne envie de filer réserver une chambre dans un hôpital psychiatrique. Mais après réflexion, je vais attendre un peu, voir où me mène ce projet d'écriture, et il faut reconnaître que cette histoire d'amour entre eux, ressemble beaucoup à mon histoire avec Grand A. Qui est incompréhensible, qu'on ne peut pas empécher, contre laquelle on ne peut lutter, et toute lutte est inutile et nous fait sombrer. Et L'Univers sait à quel point Johnny Cash a sombré avant d'arriver à vivre pleinement son histoire d'A avec June Carter ! Ils m'ont raconté leur histoire, m'ont montré des images de leurs vies respectives, en mettant le focus sur le désespoir, l'utilité de passer par ce désespoir là pour revenir à l'essence, l'amour, qu'ils ont pu concrétiser seulement au moment où leurs êtres humains intérieurs se sont harmonisés l'un à l'autre. Où ils ont apaisé l'humain, pour se rappeler du divin qu'ils portaient l'un et l'autre. 

 

C'est beau tout plein :)

 

 

 

Apaisez vous, apaisez les attentes que vous avez vis à vis de la relation avec votre âme jumelle, dés-humanisez la, nourrissez vous à la source de votre être, avant d'aller piocher chez elle, rayonnez. Soyez divins !

 

@ Bientôt quelque part mes anges ;)

 

Ps : Ne me harcelez pas pour que j'écrive ce livre plus vite, j'ai bien l'intention de prendre mon temps ! lol

Ps² : Merci, vraiment merci à tous pour vos mots d'encouragement pour mon livre, j'en suis bombardée, et vous n'avez pas idée à quel point ça me touche et à quel point ça m'encourage, MERCI pour tout mes anges ! Un article va bientôt paraître sur l'évolution de cette belle aventure ;) MERCI. Je vous aime du plus profond de mon petit coeur d'artichaut !

Commenter cet article

Marie 10/02/2017 16:07

Merci

Ofe 31/07/2016 08:45

Bonjour. Magnifique texte. Je souffre beaucoup et vous me donnez de l espoir . Merci beaucoup.

Ofe 31/07/2016 08:45

Bonjour. Magnifique texte. Je souffre beaucoup et vous me donnez de l espoir . Merci beaucoup.

ariane 13/03/2016 20:13

bonsoir,
j'ai rencontré mon âme jumelle et, nous nous sommes reconnus enfin bref je suis partie
car il essayé de me changer alors que nous sommes pareil au fond, avec un soucis de communication écrite
maintenant après un mois de janvier à hurler de douleurs, comme si on m’arrachait le coeur, je me remets doucement mais il me manque....
Lui semble avoir tourné la page... mais je sens sa peine... son ego est très développé et tout me semble fichu ...

Mlle A 06/03/2016 16:51

Bonjour. J'ai une amie, une âme soeur, qui est en détresse. On pense que ça peut être lié à son âme jumelle, mais le problème c'est qu'elle n'a aucune idée de qui ça pourrait être. En tout cas, depuis toujours elle s'est sentie incomplète et maintenant elle ressent une douleur physique très intense. Est-ce que l'on a raison de penser que c'est lié à son âme jumelle ? S'il-vous-plaît, aidez nous. On demandera pas plus qu'une petite indication.
A.

Alice Kara Medium 06/03/2016 19:08

ça peut, mais je n'ai pas assez d'éléments pour répondre... Pis aussi, en cas de douleurs physiques, le premier réflexe n'est pas de chercher du spirituel, il faut d'abord faire des examens médicaux, c'est le plus important, pour virer toute possibilité physique déjà, et ensuite voir au niveau spirituel si rien n'a été trouvé niveau médical. Il ne faut pas tout mettre sur le spirituel, c'est une erreur selon moi.

Ilmanouchka 01/03/2016 11:29

Merci <3 encore :)

Sabine 20/04/2014 22:02

Merci, merci merci et merci :D J'ai envie de dire Amen, Namasté, enfin tout plein de choses sympas, parce que là vraiment, j'ai de la chance, d'être là et de lire ça et de vivre ça et toutes les questions que je me pose. Je valide de façon encore plus concrète, Alice, tu viens de me donner la réponse, le chemin que je ne voulais plus prendre. Un coup de booster dans la vie. En réponse à "à bientôt quelque part", j'avais toujours dit "à maintenant" -pour Lara :)- Mais c'est bien, très bien, à bientôt, quelque part, pour bien vivre ici
Encore un énorme Merci !

Elena 10/02/2013 10:46

"nourrissez vous à la source de votre être, rayonnez. Soyez divins !"
j´aimerais bien, mais comment faire pour trouver la source et pour se relier á l´univers?

chara 10/02/2013 10:45

Bonjour Alice,
cet article me parle beaucoup car je suis très liée à une amie et je me suis déjà posée la question : est-elle mon ame-soeur ? Pour moi, une âme-soeur n'est pas en rapport avec l'amour physique
(j'aime plus que tout mon mari mais d'un amour différent).
La relation que j'entretiens depuis plus de 13 ans avec cette amie est inconditionnelle. Quelle que soit les disputes qui nous ont séparées, la vie, la distance, nous revenons toujours l'une vers
l'autre, inévitablement.On peut passer 2 ans sans se parler et se retrouver comme si de rien n'était, au moindre soucis, on sait qu'on sera toujours là l'une pour l'autre, peu importe le moyen. Et
nous somme en telle résonance (nous sommes sorcières toutes les deux) que nous lorsque nous sommes ensemble, nous n'avons même pas besoin de nous parler pour nous comprendre et nous avons même eu
quelques expériences de télépathie.

Pour moi, c'est très perturbant car, même s'il n'y a aucune ambiguité entre nous, j'éprouve quelque fois de la culpabilité envers mon mari, avec qui je n'ai pas de la même relation.

J'aimerai avoir ton avis là-dessus et, si tu as le temps (et l'envie !), entretenir une correspondance avec toi.

Bien à toi,
Chara

Anangel 07/02/2013 23:08

Un bonjour à Johnny de ma part....
Mais surtout, Alice, ne pas oublier d'aller voir le film "Hitchock"... :-)

Alice Kara Medium 10/02/2013 19:01



C'est prévu ;)


Je n'ai pas oublié, du tout, et plus ça va, plus ça me parle ce qu'ils t'ont dit ! Merci



bruno 07/02/2013 20:45

merci alice pour tout
mais que c'est difficile de lacher prise , de laisser l'autre,
de l'abandonner , meme si c'est pour mieux la retouver....
petite question : comment fait on la difference entre une relation avec une ame soeur ou jumelle d'une autre relation
cordialement
bruno

Alice Kara Medium 07/02/2013 20:47



Bonjour Bruno,


Je t'invite à aller fouiner dans mes anciens articles de la catégorie "Le Grand A", tu y trouveras ta réponse !


Bisous tout plein :)



Alain 07/02/2013 10:27

Bonjour Alice,

Très beau texte très intéressant... Fais-tu des pré-réservations de tes livres...

ça serait bien...

Je suis preneur pour les 2...

Bonne journée,
Alain

Joëlle 06/02/2013 19:43

Whaouw! Ce post me renvoie à une expérience pas très éloignée dans le temps pour moi...La co-dépendance (la dépendance en générale) est un risque autant du point de vue psychologique
qu'énergétique...en fait,élémentaire...les deux sont liés :-)tout est lié avec tout...
En dépendant d'un autre, on s'oublie car on fait tout en fonction de cet autre, pour l'autre...et on ne peut plus ETRE...Sans vouloir tomber dans des références religieuses, j'en connais un qui a
répondu un jour "Je suis" et c'est exactement ce que nous devrions tous essayer de réaliser en ce bas-monde: ETRE SOI, sans influence extérieure, qu'elle soit psychologique ou énergétique...et
c'est là que c'est top...être en contact avec soi-même pour être en contact avec l'amour universel, origine de tout...de nous... Exercice pas si simple si on considère les influences dans
lesquelles nous baignons depuis la naissance, mais en travaillant et en persévérant, je suis sûre qu'on peut tous y arriver! Un grand merci pour ce message! A coller sur le miroir et à relire tous
les matins et soirs!!! Bisouilles

Stéphanie 06/02/2013 17:46

Merci !!! merci !!! merci !!!

pile poil dans mes préoccupations et suis en plein dedans, ma flamme jumelle coule et je vais lire et relire ton article pour pouvoir avancer.

sinon je sais pas si j'aurais dû mais je fais de la pub à fonds pour ton livre.

merci Alice et aux voisins du dessus et à l'Univers

bonne soirée

Laurence 06/02/2013 16:09

Ma flamme jumelle a tellement eu peur de ce que nous vivions, qu'il a pris la fuite... et m'a dit "ne t'inquiètes pas, tu n'es pas une relation inoubliable".
C'est drôle, j'ai encore ses affaires chez moi... qu'il voulait récupèrer en plusieurs fois et il voulait me donner de ses nouvelles (de temps en temps)
C'est pas beau ça...
J'ai instauré le silence... j'ai besoin de recul, de penser à moi, de me ressourcer.
Il disait que je lui prenais son énergie mais il n'a jamais vu qu'il me prenait la mienne lorsqu'il venait "dans son havre de paix" (chez moi)...
Il est descendu et je n'ai pas voulu le suivre... pourtant, si vous saviez comme je l'aime (et je pense que lui aussi) mais il a besoin de grandir et moi d'avancer...

Qui sait : "Dieu réunit, ceux qui s'aiment ♥"

En lisant le texte, j'ai pensé à une chose que j'ai lu dans "Conversation avec Dieu - Tome 3" :

"La peur et la culpabilité, Je te le redis, sont tes seuls ennemies. L'amour et la conscience sont tes véritables amis. Mais ne les confonds pas, car les unes te tueront, tandis que les autres te
donneront vie."

Bises Alice, merci pour tous tes mots ♥ ♥

Biche 06/02/2013 16:01

Du grand Alice Kara, Merci !

Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !