Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
02 May

ZZZZzzzzZZZZzen...

Publié par Alice Kara Medium  - Catégories :  #Tribulations...

387961_138778546231804_100002989777252_177001_918322092_n.jpg

 

Bonjour mes anges !!!

 

Aujourd'hui, je vais vous raconter une petite anecdote. 

En ce moment, je pense que vous l'avez tous remarqué, ça chie des bulles un peu partout... Y'a de l'électricité dans l'air.

Peu importe où l'on se trouve dans le monde, l'électricité se sent partout et ça pète de tous les côtés. 

La sérénité est fébrile, le ras le bol est présent partout sur terre. 

 

Même les gens réputés pour être les plus cool et zen ne sont pas épargnés. 

Il y a des tensions partout. Avec les élections en France, aux Etats Unis, en Russie, les manifestations des étudiants au Québec, la Grèce, le Mali etc... (Je ne regarde pas les informations donc j'ai du zapper je ne sais combien de tensions)

Beaucoup de médiums et de voyants nous promettent du changement. 

Tout le monde espère. Mais ces espoirs commencent à sentir le roussi. 

Le changement tant annoncé n'est pas forcément celui auquel on pense. 

Du coup, les gens se voient revenir très brutalement à la réalité. 

Beaucoup sont ceux qui se réveillent un matin en se disant "Oh mais le monde est pourri en fait, j'avais rien vu jusque là !"

Et ils sombrent dans une souffrance attroce. 

Parce que le monde d'un coup, leur parait abhérant, et non conforme à leurs attentes. 

Surtout pour ceux qui sont à la base enjoués, et adeptes de l'amour inconditionnel. 

 

J'aurais pu faire parti de ceux là. 

 

Mais ce n'est pas le cas. 

 

Je crois que je suis beaucoup plus aigle que lutin en ce moment. 

 

J'ai réalisé un truc pendant mon voyage au Maroc. 

C'est là que j'en viens à mon anecdote. 

 

A un moment donné, après avoir écouté les complaintes de l'une des participantes, je suis sortie de mes gonds. 

Le haut de l'iceberg (qui cache le dessous, on est bien d'accord...) c'était "Je trouve injuste d'avoir du payer 15 euros de bus alors que les autres n'ont pas payé le voyage en jeep". 

Cette participante avait eu un souci avec son passeport et était donc arrivée 1 jour après les autres. Le souci de passeport n'était pas la faute des organisateurs, donc il était normal qu'elle paye son bus.

Cela faisait trois jours que je l'écoutais se plaindre, sur tout. Mais ce jour là, j'en ai eu marre. 

D'un coup, l'italienne en moi s'est réveillée. 

Je me suis énervée. ça a duré 2 minutes top chrono. 

BANG.

"J'te le paye ton criss de bus de marde, si j'entend encore une fois une réclamation sur ces 15 euros, ça va pas le faire !" .... Woops !

(Oui souvent, je m'énerve en québécois... La faute à Raymond surement ! lol)

 

Je suis sortie de la case pour fumer une cigarette. 

Il y avait une autre participante qui a assité à la scène. 

 

Je me suis calmée, et je suis revenue pour m'excuser. 

Dans ma tête à ce moment là, je m'en suis voulue. 

 

Sur ce voyage initiatique, j'étais un peu la maman de tout le monde. Payée pour justement, ne pas m'énerver. Et arriver avec douceur à tempérer un peu les émotions de chacune. 

Raté. 

 

Je suis d'un calme olympien la plupart du temps, et pour arriver à m'énerver, il faut en faire beaucoup. 

Mais quand ça part, là je deviens Hulk. Je change de couleur et il faut pas rester à côté. 

 

Je me fout de ce que vont penser les gens de moi. Cela fait bien longtemps que je n'attend plus de reconnaissance, et que j'ai compris qu'il ne fallait pas jouer un rôle pour être aimée. 

Mais là, m'énerver pour ça, c'était un peu con. 

J'ai pensé pour me calmer à ce qui est la base de l'éveil. "Tout, et Tout le monde est une expression de l'Univers, si l'Univers s'exprime au travers de quelqu'un d'une façon, et ce, même si elle ne me convient pas, je dois l'accepter." 

 

Et puis le soir, au coin du feu, j'ai retourné le problème dans l'autre sens. 

Pourquoi m'en vouloir de m'être énervée, vu que moi aussi, par ce moment d'énervement, j'ai été une forme d'expression de l'Univers ? 

J'aurais pu rester dans mon état de Bouddha, berçée dans la calmitude profonde du moment présent, sans rien dire, où à juste me marrer intérieurement de cette expression de l'Univers qui se mouvait devant mes yeux. 

Mais nope. L'Univers a voulu que je m'énerve. 

 

Du coup, je me suis posée la question de savoir pourquoi cet énervement. Pourquoi donc ai-je du m'énerver à ce moment là, alors que j'aurais eu 30 fois l'opportunité de m'énerver avant ? 

 

La réponse m'est venue. 

 

Je suis une mère divine. Et comme toute mère qui se respecte, parfois, on doit gronder ses enfants. 

Cette participante agissait comme une enfant. J'ai réagis de la façon dont on réagit avec ses enfants lorsqu'ils répondent, ou font des caprices. J'ai grondé. 

Quand j'ai réalisé ça, Wilson qui n'était pas loin s'est mis à rigoler comme une patate. 

Et... Moi aussi. 

 

Le lendemain, avec Khanthaly et Lahcen, nous avons été voir cette participante pour lui expliquer tout ce que nous avions mis en place pour lui permettre de venir nous rejoindre. (Elle a eu droit à deux chauffeurs privés, pour l'emmener de l'aeroport au bus, du bus au campement et ça a couté 4 fois ce qu'avait couté le voyage en jeep des autres) Lahcen a dit ce qu'il avait à dire là dessus, et il est parti. 

Avec Khanthaly, nous avons pris du temps pour explorer le fond de l'iceberg, et j'ai expliqué la raison de ma colère de la veille. Cette participante s'est mise en position de victime malgré tout le temps que nous avons passé à la rassurer, à lui expliquer les choses, elle n'a pas voulu reconnaitre qu'elle n'avait pas été laisée dans l'affaire. 

C'est là que j'en suis venue à dire à l'Univers "Débrouilles toi avec ça, trouve un truc". 

Et hop, vidange cosmique, au milieu des dunes. 

(Parce que je m'étais énervée, et que ça fait pas du bien à mon corps, j'ai moi aussi été chamboulée des intestins. Petite vidange de mon côté aussi. Et j'ai vidangé en rigolant comme une patate ! Je vous rappelle ceci dit que je suis un hyppocampe, je mange des arcs en ciel et je fais des cacas papillons colorés, du coup les papillons dans le désert, c'est moi qui les ai amenés hein... Riez pas !)

Mais j'ai compris avec cette anecdote là que parfois, contrairement à ce que l'on pense, la colère n'est pas forcément négative. Elle peut être aussi une expression parfaite de l'Univers, qui n'a trouvé d'autre moyen de s'exprimer autrement pour arriver à ses fins. 

Les mères divines peuvent s'énerver. Même si cela fait d'elles aux yeux des autres, des mères imparfaites. (Toutes les mamans de l'assistance vont comprendre ce que je dis lol)

 

Ainsi, pour conclure, les gens qui s'énervent un peu partout en ce moment, c'est aussi une expression de l'Univers. 

Tout comme ceux qui ne s'énervent pas. Tout comme ceux qui sont la cause de cet énervement. 

Tout ce qui se passe partout est donc... Normal. 

Je ne sais pour quelle raison, mais c'est parfaitement orchestré par le master chef, pour son master plan. 

Si on étend un peu (attention vos neurones risquent la surchauffe) nous sommes tous TOUT. Donc nous sommes à la fois, les énervés, les énerveurs et les pacifistes. 

Les bourreaux, les victimes, et les observateurs. (Comme je l'ai parfaitement été quand je me suis énervée, j'étais à la fois la participante qui m'a énervée, la blonadasse énervée, et l'obervatrice)

 

Ce qui nous énerve le plus je dirais, c'est qu'à l'intérieur de nous, nous savons ça. 

Nous savons que nous sommes responsables de nos actes, mais aussi des actes de tous les autres. 

Par la reliance qui nous lie à tout ce qui vit, et à tout ce qui est, nous sommes au centre du master plan divin. 

Mais nous sommes des éléments "limités" en apparence. La colère vient du fait que nous aimerions que tout soit autrement, différent, que les autres soient de parfaits reflets d'un idéal que l'on a crée dans nos cerveaux humains, et nous attendons le changement. Attendre ce changement nous fait souffrir. 

Le hic, pour notre mental humain, c'est qu'aucun Être pensant n'attend le même changement. C'est parfaitement bien imagé avec les élections en ce moment. (Je vous la fait courte là lol) Les riches veulent un truc, les pauvres un autre. Les un peu moins riches veulent encore autre chose, et les un peu moins pauvres un autre idéal. 

Il existe autant d'idéal qu'il existe d'être humain en mesure de voter. Et aucun candidat ne peut véritablement correspondre aux attentes de toute la population. 

N'est-ce pas ironique ? 

Quel est donc ce changement que nous voulons ? Il ne peut exister ! Si on contente une personne, tous les autres seront laisés et inversement. 

(Si nous avions vraiment le libre arbitre... Imaginez le bordel ! J'dis ça, j'dis rien... mouahahahaha !)

 

 

Que nous soyons de la partie ou pas, et ce, peu importe de quel côté on se trouve, ce changement ne se fera pas comme on l'entend, car seul l'Univers est en mesure de le faire. Il le fait à travers nous, à travers ceux qui décident de faire des choses qui en révulsent d'autres, tout comme il le fait au travers de révolutionnaires qui commencent à relever la tête de l'eau. 

Peu importe le côté dans lequel on se trouve en fait. Chaque chose est importante, de la pire à la plus belle. Il n'y a pas de hasard. 

 

Si les éveillés eux même sortent de leur état de Bouddha pour s'énerver, c'est qu'il y a une raison. 

Si vous avez saisi ça, alors la souffrance n'a pas sa place dans l'observation. La culpabilité non plus. 

La rivière est agitée à la surface, mais deep down, au fond, elle est calme et s'écoule tranquillement. 

Le pari de l'Univers nous parait risqué là tout de suite, avec tout ce qu'il se passe dans le monde, mais je croise les doigts avec lui, car je sais que c'est le bon. Même si cela ne plait pas à mon mental de blondasse. 

Tout est parfait. 

 

Use the force. 

 

@ Bientôt quelque part mes anges ;)

 

Ps : Je dédie cet article à ma sister cosmique Marie :)

Ps² : J'avais pas du tout prévu que cet article ressemblerait à ça en fait... Menfoumentape ;)

Ps3 : L'oeil de l'aigle mec, l'oeil de l'aigle !

 

Commenter cet article

Jean-Marc 03/05/2012 23:53

ola,

vu que l'ordi plante dés que je me balade, je profite de ma fenetre (merci windows !)

y'a un proverbe africain, genre "il faut tout un village pour élèver un enfant; et il faut aussi tout un village pour que les parents restent ensembles".

la communauté (et pas le groupe où y'a toujours un chef, des sous chefs et des péones...) est une bonne question à se poser. le genre de communauter où il ne faut pas gagner sa place, celle où on
l'a (sa place) dés la naissance, voire avant, et qu'on ne peut pas perdre, même en y vivant pas, même en la reniant, un droit et un à la fois un devoir mais libre de tout...


bonne nuit jm

Jean-Marc 03/05/2012 16:25

kara oke, kara teka...

kara mel aussi, kara 'mbar, aye aye kara 'mba !, etc...

;)

Jean-Marc 02/05/2012 22:07

re,

a bé woila, je savais bien que c'étais en toi, et pas que du tout doux.

votez ALICE !!!

Dans le tantrisme on dit qu'une femme comprend 365 fois plus vite qu'un homme...

fnis les ok, vive le teka! (jeu de mot pourris avec kara... désolé)

bonne nuit JM

Alice Kara Medium 03/05/2012 14:09



Moi pas avoir compris le jeu de mots... Moi surement pas faire parti de la catégorie des femelles tantriques... Humpf !


Et c'est écrit partout sur ce blog que je râle, que je deviens Hulk quand chui en colère etc...


Spa nouveau pour mes lecteurs ;) 



Nolwenn 02/05/2012 19:40

Merci Alice. Ta note me donne en quelques sortes la «permission» de mes énervements. Moi je suis la maman au premier sens du terme, et ces derniers temps j'ai eu beaucoup plus de mal que d'habitude
à laisser couler les caprices et les simples choses que j'accepte d'habitude. Et la culpabilité vient.
Ce que tu dis n'excuse pas mon énervement auprès de mes Trollettes, ni ma patience diminuée, mais elle me permet d'accepter mes imperfections, et les leurs.
Alors merci ma Blondasse.

PS: fais gaffe, tu sais que les battements d'aile d'un papillon dans le désert peut provoquer un tsunami à l'autre bout de la planète ;)

Alice Kara Medium 02/05/2012 19:49



Tsunami : Check, on a eu une tornade à Toulouse ! lol



khanthaly 02/05/2012 19:19

Alice big up my sista!

Depuis notre retour je vis en accéléré le condensé de mon film culte : " Les Evadés "!!! et aujourd'hui c FREEDOM avec en sus un fou rire en lisant ton article ! tain l'Univers est trop bien
foutu....
je te kiffe!!!

Biche 02/05/2012 17:36

Toujours en phase !
Méga pétage de plomb il y a 2 H avec mon assureur (une "conn..." au teléphone de très très mauvaise foi et qui en tire un plaisir sadique). Je préfère les hommes au tel ! Ca fait du bien de
s'enerver ! Exprimons nous, c'est la vie !

Lloba 02/05/2012 17:10

Coucou !

Comme je me reconnais dans cet article ! Pas seulement celui-là hein !

Mais depuis que j'ai décidé de savoir dire non, bizarrement je m'attire les foudres de tous ceux à qui je disais toujours oui, c'est à dire presque tout le monde.

Ca m'a bien libérée. Je continue à culpabiliser un peu et à me demander quelle mouche m'a piquée pour agir de façon aussi catégorique et sans appel, mais qu'est-ce que ça fait du bien parfois de
péter un plomb et de crier STOP !

Donc la zen attitude m'a quittée lamentablement !

J'ai tellement travaillé à rester ZEN que je me demande pourquoi j'ai fait tout ce travail !

Tout ça pour ça lol !

stéphanie 02/05/2012 15:42

Super, parfait, idéal. Article comme je les aime (de toutes façons, je les aime tous). ça rassure, ça tempère, ça donne confiance, ça fait grandir.
Dommage me concernant, qu'un pétage de plomb donne sur moi une occlusion intestinale.... comme si j' pouvais pas juste avoir mal au ventre ou aller dans le désert entre 2 collines faire (pas des
papillons parce que ça... c'est l'empreinte d'Alice) mais des coccinelles..... Hein !!! pourquoi mon corps réagit il aussi fort après un grondage ?
Heureusement que cela ne m'arrive pas souvent hein !...
Merci pour cet article.
Ce que j'en tire est que tout est bien, qui finit bien.
Je t'aime et t'embrasse

sareri 02/05/2012 14:44

bonjour alice,
beh figures toi que en ce moment je pete les plombs aussi, oh pas comme toi mais c est tellement inhabituel chez moi que du coup , du haut de mon metre cinquante parait que c est epoustouflant: j
apprends a dire NON , puis je me dechaine a la moindre contrariete , et pire,,,,,,,j arrive pas a me dominer alors qu on me disait monstre de patience;;;
mais ce qui m enerve dans tout ca c est que apres je me sens coupable,,,,,,mais coupable de quoi ?
bouhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh pas facile la vie ,pourtant plus je vieillis , mieux je me sens,,,,,,

voila ma bafouille,,,tu vois t est pas seule,,,,,
bisous ,,,,,sonia

Alice Kara Medium 02/05/2012 14:58



"Monstre de patience" lol j'adore les contraires qui s'assemblent !


Bisous ma belle ;)



lore 02/05/2012 14:05

merci pour cet article, moi, mon moral à remonté depuis lundi et je crois que j'ai retrouvé un peu de lumière... en tout cas la flamme d l'écriture est toujours là et bien là et en plus j'ai
l'impression que le petit bloquage que j'avais depuis quelques temps est en train de partir!^^

Archives

À propos

La vie "presque" ordinaire d'une incorrigible provocatrice de sourires, agitatrice de consciences... Et ses tribulations !